Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2019, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 27>30 juin 2019

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

artorius

Membre
  • Content Count

    52
  • Joined

  • Last visited

  1. Eric, ça me fait plaisir de voir qu'il n'y a pas que moi qui suit faché avec cette nomenclature de volcans gris/volcans rouges. En ce qui concerne l'association du volcanisme auvergnat avec le rifting de contrecoup de la collision alpine, il me semble qu'il demeure plusieurs problèmes: Salut , comme tu le dit, cette description est assez simpliste voir fausse Pourquoi n'y en -a-t-il pas sur tous les fossés associés aux Alpes ? je pense que cela est lié à la vitesse d'écartement. Si je ne dis pas de bétises, la fusion dans les rifts passifs est provoquer par la décompression de l'asthénosphère, donc il est évident que plus il y aurra un amincissement crustal important, plus il y aurra une decompression car celle-ci serra étiré. Or dans le cas du massif central, l'extention au niveau de l'auvergne qui a eu lieu lors de l'oligo-miocène( -30 Ma) n'est pas un écartement proprement dit de deux plaques tectoniques comme par exemple dans le rift est africain, mais plus la conséquence de la création d'une racine lithosphèrique formée a l'éocène(- 45Ma) lors de la creation des alpes. A partir de là il est évident que les contraintes exercées sur la croute sont beaucoups moins importantes dans le cadre d'une subduction crustale( qui entraîne la création de la racine) que lors de l'ouverture d'un océan . Cela explique pourquoi nous n'avons qu'un rifting passif( ammincissement croute ) et pas de rifting actif( remontée de l'asthénosphère) durant cette période. J'ai introduit l'histoire pour la question suivante mais pour en revenir a ta question principale, l'étude du volcanisme de rift . Je reviens a cette histoire de contrainte: Pour qu'il y est un volcanisme de rifting , il faut que la croute soit suffisament ammincie et donc il faut que la racine l'étire suffisament: L'absence de volcanisme dans des régions peut être du à plusieurs causes liées a cette racine, mais pour moi la principale est l'érosion des alpes. Les chaînes de montagnes en se formant, entraine un éppaissisement de la croute avec superposition de deux voir trois croutes. Selon le principe de la poussée d'archimède, la croute étant un peu plus lourde que le manteau asthènosphèrique, il faut une compensation de la lithosphère pour que la croute puisse " flotter" d'ou la création de la racine lithosphèrique . Dans le cas des alpes, la racine s'est crée par subduction crustale. Aprés il est évident que si la croute en surface est érodé-) la racine lithosphèrique va diminuer proportionnelement. Donc la contrainte d'étirement exercéé autour des alpes serra beaucoup moins importante. Pour ma part, je ne serrais pas étonné que la plupart des rifts ou il y a absence de volcanisme de type rifting soit les rifts les plus récent( a vérifier !!) Pourquoi la grosse majorité du volcanisme est post rift ? Donc voila , nous en revenons a cette racine . il y a eu peu de volume émis car la croute n'a pas été suffisament amminci pour emmetre un important volume de magma. En revanche, cette racine, en se formant a poussé de l'asthénosphère vers des zones exterieurs aux alpes entre l'éo-oligocène et le plio-quaternaire. Ce volume asthénosphérique serrait remontée et aurraît érrodé la lithosphère au niveau du massif central. En l'érodant, celle aurraît mis en place une fusion partielle de la lithosphèrique avec un magma plus moins contaminé par la croute lors de sa remontée. Et qui donc serraît à l'origine du volcanisme fin tertiaire et quaternaire : deves, velay, cantal , aubrac , mt dore,.......et bien entendu la chaîne des puys. Pour cela , il a fallu une racine lithosphérique longue( Pour le volume) et un temps d'érosion thermique assez long . Ps: effectivement ce volcanisme n'a aucun lien avec le rifting passif du miocène mais la remontée asthénosphérique et le mise en place d'un bombement thermique( c'est a dire une augmentation d'altitude du massif central , environ jusqu'a 900, 1000m) sont des caractéristiques d'un rifting actif donc selon Olivier merle( l'un des chercheurs a l'origine de cette théorie) , on peut encore parler d'une phase de rifting mais bien entendu trés différente des phases de riftings actifs observés par exemple en Afrique. Pourquoi de grosses masses de laves (Coirons, Aubrac, Cantal, Monts Dores) ne semblent pas spatialement associés aux fossés ? Dans cette question je suis d'accord avec ce que tu dis car le rift s'aligne selon un axe NS et les volcans cités selon un axe N 135( selon les interprétations des chercheurs). Pour repondre a ta question, je vais partir des temps actuels avec la chaîne des puys. Comme tu peut le constater, celle-ci s'aligne selon l'axe du rift passif. or un magma est un peu faienant , un peu comme moi et va donc grimper par les endroits ou il y a eu déja un écartement, c'est à dire les anciennes failles normales formées à l'oligo-miocène. Or comme expliqué précédamment, le rifting passif a été beaucoup plus important au nord qu'au sud. Comme par hasard, les volcans dans ce coin ne sont pas aligné avec la direction du rift car il y a eu moins de chemins qui facilité l'accés à la surface dont l'origine est le rifting passif.
  2. Salut effectivement; il y a une différence entre tout cela qui est lié à la différence de densité des particules. la densité est comprise entre 1 et 10% de grains pour une coulée; et inferieur à 1% pour une surge. D'aprés ce que j'avais compris nueés et surges sont le meme processus Mais en fait les écoulements pyroclastiques ont le meme processus: les grains les plus denses et les plus gros se trouve en bas de l'écoulement; les moins dense se trouve en haut c'est la concentration qui va determiné le nom! "Déferlantes, blasts, surge, déferlante basale, nuées ardentes sont toutes des coulées pyroclastiques" - Une déferlantes pyroclastique depasse les barrières topographique comme une vallée. - un blast est en fait un déferlante pyroclastique mais le point de départ horizontale; n'est pas liée à un effondrement de colonne( mt st helens). - une déferlantes basale vas franchir les barrières topographiques mais son origine est liée à l'effondrement au niveau de la base de la colonne. Mais c'est un peu le foutoir; toute ces classifications d'écoulements pyroclastiques! en faite ; il ne faut pas confondre origine d'un écoulements( écroulements de domes, de colonne, blast lié au un dome enfouie....), sa morphologie ( nuées, coulée,....) et son comportement( déferlante,.....). "ignimbrite tephra lapilis " - les coulées ignimbritiques sont des déferlantes pyroclastiques trés chaudes; donc qui peuvent allez trés loin; et dont la température vas soudé des particules ; qui vont alors s'appelé ignimbrites. - les tephras sont les retombées volcaniques emportés avec le nuage par le vent; on peut les retrouvé sur de vastes zones; cela en fonction de leurs densités. - les lappilis sont je croie des grains assez fin ; centimétrique mais alors pas sur du tout! bon j'espère que ça pourra t'aider et priant pour ne pas avoir mis trop de bétise.
  3. un magma effectivement dans ces zones de subduction va rencontrer des formations crustales riche en SIO2, or ce type de liquide vas présenter un reseau de molécules fortement interconnectés( polymers) , ce qui vas entrainer une viscosité accru. un magma beaucoup plus visqueux peut alors généré des domes, empecher un écoulement des bulles dans le magma, ce qui peut favoriser la fragmentation de celui ci et générer un volcanisme explosif( nuée, panache et tout les phénomènes associés). cependant il y a plus qu'un facteurs qui par exemple influe sur les projections volcaniques: la profondeur d'une chambre magmatique, le diamétre du conduit, la présence d'eau, le contenu intial en gaz , la capacité à formé des bulles , ........ les facteurs varie d'une région à une autre , et meme parfois sur un meme volcan.
  4. ce panache mantellique est trés récent alors????
  5. Heu arnaud , aurrais_tu une explication sur l'origine de la remontée asthénosphèrique??
  6. ben pour les mofettes, des gazs liés à une sédimentation lacustre peuvent sortir. aprés je pense qu'il doit bien y avoir des traceurs isotopiques pour déterminer l'origine d'un gaz; biochimique ou volcanique pour les seismes, la question est quels sont leurs fréquences???? si il y a un trémor, qui sait!!! mais de mon point de vue, malgrés que le pavin soit trés jeune, que il y a quelque élements qui pourrait indiqué un renouveau d'activité, le manque d'info empeche des idées précises sur le sujet. par hasard, i aurrait il un rapport de ce colloque ???
  7. Donc en somme, il y aurait eu une remontée d'un pluton de gabbro qui serrait beaucoup plus jeune que le basalte ,
  8. désolé j'avais envoyé le meme message
  9. j'ai peut etre une idée les gabbro se forment en profondeur et ne sortent jamais sous forme d'éruptions volcanique( texture granulaire de type refroidissement lent), ce qui n'est pas le cas du basalte de texture porphyrique( gros cristaux formé en profondeur entouré par une matrice de petit cristaux) ma théorie est que les gabbro proviennent de la croute océanique trés ancienne et qu'un point chaud en remontant , le point chaud qui vas mettre un place un magma de type basaltique ait arraché du materiel étranger comme le gabbro, d'ou des roches composé de gabbro et de basalte cette théorie me plait car au moins que je me trompe la polynésie est un ancien point chaud. Aprés j'en aurrais une deuxième, beaucoup plus foireuse, c'est que le basalte, liés au point chaud se serrait mis en place en premier sur la croute océanique. et que ensuite le gabbro soit monter sous forme de pluton . donc voila aprés je ne voie pas le liens avec la low vélocity zone car ta question concerne la chimie de la terre et non sa physique la low vélocity zone est déja dans le manteau et sépare lithosphère et asthénosphère , le gabbro et le basalte sont des roches de croutes océanique
  10. Salut effectivement le refroidissement vas influer sur le nombre de cristaux( attention ne pas confondre nombre et taille). le nombre de cristaux formé est lié à lié a une barrière d'energie que des élements doivent dépassé pour pouvoir s'agrégé. Si on a un taux de refroidissement élévé, ( changement de témpérature brusque), de nombreux pétits cristaux vont se formé mais n'aurront plus d'énergie pour croître En revanche si le taux de refroiddisement est moins élévé , moins de cristaux vons se former mais ils aurront plus d'énergie pour croître, donc il y aurra des roches a gros grains. par exemple un gabbro aprés quesque tu entends par un bon basalte??
  11. sur le site du nouvelobs, il ya une photo prise par un satellite de l'éruption on voie bien tout le processus de l'éruption: panache de cendre, coulées pyroclastiques
  12. bonjour j'ai un problème suite a ma deuxième année en géologie actuellement je suis en ajac L1/L2 et mon problème est que j'avais une sortie de géol en L1 , obligatoire que je devais repasser. le problème est que celle-ci était un meme temps que mes examens de L2 du S4, ce qui veut dire que je doi aller aux rattrapages pour celui-ci. le problème concerne une matière, la volcanologie: j'ai eu 20 au tp , or ceux ci corresponde a 50% de la note, donc cela veut dire que j'ai 10 de moyenne sans l'épreuve finale . est ce que je peu aller passer l'écrit de rattrapage en conservant ma note de tp , meme si j'ai la moyenne merci
×
×
  • Create New...