Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente aux enchères de minéraux.
Vente aux enchères de minéraux

aym

Membre
  • Content Count

    7
  • Joined

  • Last visited

  1. Bonjour à tous: nouvel épisode dans la série "je suis paumé en géol"... Bon, donc les formations géologiques qui m'interressent sont les dykes, car ils sont relativement homogènes dans leur composition, et il semble que le polynésiens utilisaient préférentiellement ce type de matériau pour façonner leurs outils en pierre... je sais qu'il y a un lien entre la LVZ et la HVZ dans l'intensité du dégazage, et donc dans la formation de vacuoles, et d'irrégularités de la roche (également important)... je n'ai pas la biblio de ces études mais je sais qu'elles existent... mais quel pourrait être ce lien entre les zones de "faible vitesse" et le dégazage? merci pour votre aide... Aymeric
  2. Bonjour, merci de vos réponses, concernant la "low velocity zone", ce n'est pas du tout orienté vers quoi que ce soit! je n'y connais vraiment rien mais j'ai remarqué que les carrières de basaltes et les affleurements exploités par les Polynésiens avant le contact se trouvent exactement dans la zone de "low velocity"! et ces exploitations sont assez localisées donc je trouvais la coincidence interressante! ... en l'occurence il s'agirait d'une intrusion de roche plutonique... si ça vous dit, j'ai trouvé l'article sur http://petrology.oxfordjournals.org/cgi/reprint/egi055v1 ... merci pour votre aide!
  3. Bonjour Artorius, Merci de ta réponse. Pour un tailleur, un bonne roche est une roche à grain fin, sans diaclases ou fractures internes (blocs remaniées souvent de mauvais de ce point de vue). Par rapport à la localisation des carrières préhistoriques dans les "low velocity zone", je trouve ça étrange de voir de "bons" basaltes, à grain plutot fin et sans trop de gros cristaux au sein d'une zone de remontée de gabbro...? bon en l'occurence il s'agit des iles de Tahiti et de Raiatea seulement, mais j'ai trouvé la coincidence "pétrifiante" comme dirait André Breton... merci de ta réponse en tout cas.
  4. bonjour, je suis étudiant en M2 d'archéo et je travaille sur la Polynésie... dans le cadre de l'étude des roches taillées, je m'interresse à la formation des basaltes... il semble bien que les cristaux qui les composent gènent la taille, et notamment les plagioclase et pyroxène, qui se facturent selon un plan de clivage et non de maniere conchoidale. ma question est la suivante: dans quel cas la formation produit le moins de cristaux? il me semble que plus la lave refroidit plus rapidement est sujette à une cristallisation moins importante, cela veut-il dire que les meilleurs basaltes pour la taille seraient en altitude, près de la zone d'écoulement, car les laves basaltiques qui s'y trouvent ne se sont pas écoulées, donc elles se sont refroidit rapidement... donc cristallisation moins importante (et moins d'elements exterieurs qui influencent la composition?)? ou est ce plus compliqué? deuxieme question: j'ai remarqué que les carrières ou zones d'exploitations connues pour les iles de Raiatea et Tahiti se trouvent dans les low velocity zone, à proximité de gabbro, y a-t-il un lien avec la formation d'un "bon" basalte? merci pour votre aide Aymeric
  5. merci à ceux qui ont répondu à l'appel de l'archéologue paumé sur l'autre sujet (mécanique des basaltes)... et d'avoir débattu sur la possibilité de tailler du basalte! donc oui c'est carrément possible mais selon la composition, ils ne réagissent pas tous de la meme maniere à la taille, au polissage, et à l'usure... j'aimerais maintenant être plus précis et reposer une question: dans quel cas la formation produit le moins de cristaux (notamment le moins de plagioclase et pyroxène, qui se facturent selon un plan de clivage, et donc peuvent gener la taille)?... il me semble que plus la lave refroidit rapidement moins la cristallisation est importante, cela veut-il dire que les meilleurs basaltes pour la taille seraient en altitude, près de la zone d'écoulement, car les laves basaltiques qui s'y trouvent ne se sont pas écoulées, donc qu'elles se sont refroidit rapidement... donc cristallisation moins importante (et moins d'elements exterieurs qui influencent la composition?) merci pour votre aide Aymeric
  6. ok merci de vos réponses... et d'avoir débattu sur la possibilité de tailler du basalte! donc oui c'est carrément possible mais selon la composition, ils ne réagissent pas tous de la meme maniere à la taille, au polissage, et à l'usure... mais moi ce que je voulais savoir, c'est dans quel cas la formation produit le moins de cristaux (notamment le moins de plagioclase et pyroxène, qui se facturent selon un plan de clivage, et donc peuvent gener la taille)... il me semble que plus la lave refroidit rapidement moins la cristallisation est importante, cela veut-il dire que les meilleurs basaltes pour la taille seraient en altitude (lave non écoulées)? ou est ce plus compliqué?
  7. Bonjour, J'aimerais savoir si quelqu'un a des pistes sur deux choses bien précises, mais qui recoupent peut etre plusieurs spécialités (géologie, physique et mécanique appliquée): -tout d'abord, est ce que la variabilité de composition des basaltes détermine des propriétés mécaniques particulières? par exemple, sous l'impact d'une percussion lancée, est ce que l'onde de choc produite traverse les mineraux (plagioclase, pyroxène et olivine), ou sont-ils trop tenace pour cela? est ce que la présence de surfaces vesiculaires influence la diffusion de l'onde? est ce qu'il basalte tholéiitique et plus clastique qu'un basalte alcalin? etc -et si c'est bien le cas, y a-t-il de façon récurrente apparition d'un basalte particulier à un endroit particulier (de le cas de points chaud, comme dans les iles marquises apr exemple), c'est à dire en altitude ou sur le littoral... merci d'avance pour ceux qui prendront le temps de lire ce long message... (je précise: je suis étudiant en archéologie. Comme beaucoup de préhistoriens, je travaille sur la taille des roches par les préhistoriques. Je me spécialise actuellement dans le domaine Polynésien. En France, la roche utilisée pour fabriquer des outils en pierre est majoritairement le silex. En Polynésie orientale, ce sont les basaltes. Dans le cadre de l'étude des industries lithiques, il est interressant de connaitre les propriétés mécaniques des roches travaillées. La composition interne des roches déterminent une certaine "aptitude à la taille", que l'on peut également approcher par l'experimentation. Dans mon cas, l'experimentation n'est pas aisée car j'habite en métropole et il m'est difficile de trouver du basalte ici)
×
×
  • Create New...