Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Crinus

Membre
  • Content Count

    19
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

1,203 profile views
  1. Bonjour à tous ! Il y a quelques temps un ami naturaliste m'a fait parvenir une petite boite contenant de petits restes de poissons de Loupian (14), essentiellement des dents de Sparidés et de requins. Parmi ces dernières, il y a cette dent denticulée dont j'aimerai préciser au moins la famille. Merci de votre aide Amicalement
  2. Si ils existent, mais ce que je fouille est généralement un poil plus récent. Pour moi il n'y a pas incompatibilité, car la période d'anorexie profonde qui est à l'origine des schistes carton, n'empêche en rien les bois flotté des se déposer au fond.
  3. Bonjour, J'arrive après la bataille, mais pour ma part, habitué au Toarcien des Corbières, cela me fait surtout penser à du bois en coupe et craquelé. Je ne vois pas comment des stries d'ammonites pourraient se propager en profondeur car elles sont une ondulation de surface et non une segmentation.
  4. Bonjour à tous aucune tige de crinoïde ne peut avoir une telle souplesse sans se briser et une déformation ultérieure par orogénèse aurait déformé/étiré la structure dans les virages. Donc pour avancer il manque pour moi une photo macro de la partie cloisonnée prise sous différents angles en recherchant les détails structurels, une photo macro de la jonction entre tube et creux, ainsi que des mensurations... PS les crinoïdes libre sont nageurs et dépourvu de tige. Tous les autres sont fixés par un crampon mais peuvent être dépourvus de tiges, ou quasiment, comme les comatules.
  5. Bonjour à tous on peut seulement ajouter corail solitaire (par opposition aux colonies coralliaires). Un excellent document téléchargeable ici pour se rendre compte de la complexité de la chose.
  6. Merci pour la piste. Du coup je me suis procuré à la BNF les 2 mémoires regroupés (Genres Pecten et Flabellipecten) : Depéret & Roman, 1902. Monographie des Pectinidés néogènes de l'Europe et des régions voisines. Mém. SGF Pal. 26. Le lien BNF. Après lecture des diagnoses, j'arrive à la conclusion qu'il s'agit de l'espèce proche Pecten fuchsi Fontannes, plus méditerranéenne, de taille plus modeste. Merci pour ton aide,
  7. Oups... Tu as raison, en fait c'est de l'Ilerdien terminal ce qui correspond au début du Cuisien.
  8. Salut, ce n'est pas une turritelle vu la décoration avc des pointes, mais plutot un Cerithidae surement Ilerdien. (les deux sont des gastéropodes marins).
  9. Salut des Corbières... on dirait bien des moules internes de natice, surement lutétienne... mais vu l'état des bestioles, je ne peux faire mieux...
  10. Euh..., oui et non. On connait tous les exemples de conservations exceptionnelles de l'ambre, d'Ediacara ou de Burgess, mais dans nos couches habituelles... En ce qui concerne la chitine, il est vraiment très très très rarissime qu'elle soit fossilisée. Les plus classiques sont les crustacés décapodes que l'on rencontre assez souvent, un peu à toutes les époques, mais c'est juste dû à un processus de minéralisation de la carapace par de la calcite, calcification qui est proportionnelle au temps passé depuis la dernière mue. (voir : Structure, synthèse et dégradation des chitinoprotéines de la cuticule des crustacés décapodes par Charles Jeuniaux , Philippe Compère & Gérard Goffinet. Boll. Zool. 53: 183-196 (1986) et PROBLEMES DE MORPHOGENESE CUTICULAIRE CHEZ LES CRUSTACES par BOULÏGAND Y. ASPECTS RÉCENTS de la Biologie des CRUSTACÉS, Actes de Colloques - 8 - 1988 - IFREMER, pages 13 à 32). Ceci étant dit, je me souviens très bien avoir trouvé des ligaments fantomes de bivalve dans certains sites lutétiens du BP..., mais jamais de périostracum ou de radules..., ni d'isopodes, ni d'amphipodes... Intéressante hypothèse ! (je serai d'ailleurs preneur de références...) J'ai regardé un peu de biblio sur le sujet chez les élasmobranches, mais je n'ai rien trouvé qui ressemble à cela. Les denticules dermiques (dermal denticles des auteurs anglo-saxons) que je rencontre habituellement ressemblent plutot à ça : Planches issues de : Underwood, Charlie J. and Mitchell, S.F. (1999) Albian and Cenomanian selachian assemblages from North East England. Special Papers in Palaeontology 60 , pp. 9-59. Un sujet dédié aux formations dermiques des chondrichtyens me semblerait une bonne idée. Qu'en pensez vous ? L'enquête continue ! (d'autant que je n'ai pas fini de trier le sédiment à la bino !) Merci de votre aide.
  11. Bonjour on voit assez souvent ce type d'érosion sur les rochers calcaires, qui résultent de l'acidité et du temps. Le vinaigre est visiblement un accélérateur...
  12. C'est la même dent avec racine commune creuse (photo en haut à droite). Les deux parties sont reliée par un pont d'émail comme on peut le voir sur la vue par dessus (en haut à gauche) Effectivement cela pourrait y faire penser, mais les radules des gastéropodes ne se fossilisent pas, car elle sont composées de ma ùême matière que le ligament des bivalve, de la chitine me semble-t-il. Et puis c'est bien trop gros... J'ai éxploré cette piste mais la couronne de cette dent est complète et si la partie broyeuse ressemble à du Ptychodus, les stries ne sont pas dans le bon sens. Ptychodus possèdent des dents purement broyeuse en forme de galet plus ou moins conique ou arrondi, mais jamais de denticule latéral, d'autant que le la partie incisive fait ici la même taille que la meule adjacente. Ce qui me trouble aussi, c'est la racine creuse totalement évidée jusqu'à l'émail, y compris du coté incisif (ce que l'on ne distingue pas sur la photo). J'avoue ma perplexité devant cette énigme. J'ai écrit à elasmo.com pour leur demander leur avis, mais il est fort possible que nous soyons en présence d'un téléostéen.
  13. Bonjour à tous j'ai trié aujourd'hui de l'Albien indérieur/moyen, du massif de Fontofroide, dans l'Aude, plus précisément du lieu dit Fontcouverte (à pas confondre avec le village du même nom). Gisement célèbre pour ses fossiles pourvus de leurs coquilles. J'ai eu la surprise d'y découvrir au milieu d'ostracodes et d'ossicules d'ophiures, cette curieuse dent portant une partie coupante et l’autre broyante, que j'attibue à un poisson de moi inconnu. Je compte sur vos lumières pour une piste de détermination ! Dessus / dessous Face a / face b Photos prise à la bino au grossissement 30, compilées par stacking de 4 à 6 images.
  14. +1 La déco striée fait plus penser à un bivalve, sa fragmentation aussi (les parois d'oeufs dinosauriens sont proportionnellement plus épaisses et ne se fagmentent pas du tout de la même manière). Et l'ammonite permettrait peut-être de dater la couche et d'orienter une détermination plus précis. La taille serait aussi un critère à avoir... Enfin, une photo macro de la partie striéé aiderait.
  15. Bonjour pour cette période on parle souvent de bois d'Araucaria, famille proche des conifères. Je n'ai malheureusement pas connaissance des critères de détermination.
×
×
  • Create New...