Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Un ancêtre des dinosaures tyrans, T-Rex et autres.


Théophraste
 Share

Recommended Posts

Des paléontologues américains affirment avoir découvert en Chine les restes d'un tyrannosaure primitif vieux de 160 millions d'années, une créature pourvue d'une étrange crête présentée comme le plus vieil ancêtre connu du redoutable Tyrannosaurus Rex (T-Rex).

Les chercheurs ont trouvé deux squelettes du "Guanlong wucaii" lors de fouilles menées en 2002 dans des terres argileuses du nord-ouest de la Chine. La découverte est présentée dans la revue "Nature" publiée en ce début février.

L'animal aurait vécu il y a 160 millions d'années, soit 90 millions d'années avant l'apparition du T-Rex. Il est décrit par les chercheurs comme le plus ancien membre connu de la famille des tyrannosaures.

Carnivore bipède, le Guanlong est beaucoup plus petit que son lointain descendant avec ses trois mètres de long du museau jusqu'au bout de la queue et son mètre de haut. Par comparaison, le T-Rex ou "roi des lézards tyrans" pouvait mesurer jusqu'à six mètres de haut et 12 mètres de long.

La nouvelle créature possédait des pattes avant relativement longues munies de trois doigts, au lieu de deux pour le T-Rex. On soupçonne qu'elle avait des plumes car des dinosaures apparentés en étaient dotés.

Mais c'est surtout la présence d'une crête étroite et en grande partie creuse sur la tête qui surprend, explique James Clark de l'université George Washington, co-auteur de l'étude. Si d'autres dinosaures possèdent des caractéristiques similaires, cet appendice est inhabituellement grand et élaboré pour un carnivore bipède.

Personne ne sait précisément à quoi il servait, mais il s'agissait probablement d'une sorte de signal pour ses congénères, souligne M. Clark. L'animal a été baptisé à partir des mots chinois "couronne" et "dragon", en référence à cette crête. Son appellation est également dérivée des termes chinois "cinq couleurs" en allusion au paysage aux teintes multiples où il a été découvert.

Parce qu'elle conserve des traits anatomiques de ses ancêtres qui sont absents chez le T-Rex et d'autres tyrannosaures, la créature devrait aider à mieux situer les tyrannosaures dans l'arbre de l'évolution, souligne Thomas Holtz, de l'université du Maryland. "C'est le meilleur exemple jusqu'ici de la condition ancestrale à partir de laquelle les dinosaures tyrans, T-Rex et autres, ont évolué", précise cet expert qui n'a pas participé à l'étude.

Avec d'autres découvertes, le Guanlong wucaii permet de mieux comprendre les changements anatomiques qui ont conduit à l'apparition ultérieure de tyrannosaures plus spécialisés, estime de son côté Philip Currie, de l'université d'Alberta au Canada.

Ken Carpenter, conservateur au musée de la nature et de la science de Denver, accepte la théorie selon laquelle la créature appartient à la famille des tyrannosaures, mais exprime des doutes sur l'estimation de son âge. Selon lui, l'animal pourrait être beaucoup plus jeune.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...