Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Archéoptéryx Thermopolis


Recommended Posts

la dernière étude du 10ème exemplaire d'Archéoptéryx dit Thermopolis, exposé à Senkenberg Museum Université de Francfort sur le Main que j'ai observé de près récemment possède toutes les homologies nécessaires selon Taquet pour être un dinosaure à part entière. D'ailleurs Mayr le paléontologue allemand le dit : « Die vierte Zehe des Archéoptéryx : Archéoptéryx war offenbar mehr Saurier als Vogel » ce qui signifie : Le quatrième orteil d’Archéoptéryx : A. fut évidemment plus saurien qu’oiseau.

Voici un extrait traduit de l'article paru dans Science :

UN ARCHEOPTERYX BIEN CONSERVE

SPECIMEN A CARACTERES DE THEROPODE

Gerald Mayr, Burkhard Pohl, D.Stephan Peters

Un squelette à peu près complet d’Archeoptéryx avec des os excellemment conservés, montre que l’ostéologie de cet oiseau primitif est semblable à celui des dinosaures théropodes non aviens.. Le nouveau spécimen confirme la présence d’un deuxième doigt hyper extensible comme chez les dromaeosaures et les troodontidés. Archéoptéryx avait un os palatin tétraradié plésiomorphe et un premier orteil pas entièrement inversé. Ces informations fournissent d’ailleurs une preuve que les théropodes sont les ancêtres des oiseaux.. De plus , la présence d’un second doigt de pied hyper extensible trouble la distinction des archéoptérygides des deinonychosaures de base (troodontides et dromaeosaures,) et défie le monophyllum des oiseaux.

j'ajoute ce petit texte extrait d'un article que j'ai écrit au sujet de la visite du musée Senkenberg:

Expo temporaire Archéoptéryx dit « Thermopolis »

Ce qui m’a décidé à retrouver ce musée pour la 3ème fois c’est évidemment l’exceptionnelle expo temporaire du dernier exemplaire d’Archéoptéryx dont on a pu lire la description dans la revue américaine « Science » (vol 310 2/12/2005 p 1483 - 1486).

Tous les exemplaires, ou plutôt leurs moulages, sont disposés dans une galerie aboutissant à une petite pièce coffre fort dans laquelle est présenté le 10ème exemplaire, l’original et inestimé « Thermopolis » qui a été décrit en décembre 2005 par Gérald Mayr. On commence par la plume trouvée en 1860 à Solnhofen, l’exemplaire exposé à Londres trouvé en 1861, celui conservé à Berlin (1874/1876), celui de Maxberg (1956), celui de Haarlem (1855/1970), celui d’Eischstätt (1951/1973), celui de Solnhofen (1988), celui de München (1992), deux fragmentaires de 1997 d’Eischtätt et de 2005 appartenant tous deux à des collections privées.

Selon les scientifiques l’Archéoptéryx était plus proche des dinosaures qu’on ne le pensait.

En effet le pouce des pattes postérieures n’était pas inversé contrairement à ce qui était dit auparavant, et contrairement à ce que l’on voit chez les oiseaux.

Le deuxième doigt de la patte avant est hyper extensible comme chez les dinosaures du type Vélociraptor.

Dans le crâne on peut voir des os palatins spécifiquement dinosauriens et pas aviens.

Le processus ascendant de l’astragale est très développé et bien visible car vu de face pour la première fois, et il est une homologie typiquement dinosaurienne. J’avais réussi à mettre en évidence ce détail avec une vue rasante de la cheville de l’exemplaire de Londres qui présentait ses pattes de façon latérale. C’est maintenant nettement incontestable.

Donc « plus dinosaure qu’oiseau » ainsi apparaît ce 10ème exemplaire particulièrement bien conservé.

Des panneaux didactiques et un téléviseur expliquent schémas à l’appui toutes les nouvelles données résumées sur un excellent dépliant en 18 pages mis à disposition des visiteurs. Dommage que cette exposition se termine fin décembre, elle mériterait d’être maintenue.

post-28-1171483969_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...