Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

PaléoBird

Membre
  • Compteur de contenus

    18
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Figure-toi que j'y ai pensé ! Je me suis même dit qu'il est possible qu'il fasse partie des personnes qui m'ont répondu. Même si là je n'en n'ai pas l'impression. Le prof a refusé que je fasse mon stage sur le silex. C'est vraiment un raisonnement scientifique ?
  2. Figure-toi que j'y ai pensé ! Je me suis même dit qu'il est possible qu'il fasse partie des personnes qui m'ont répondu. Même si là je n'en n'ai pas l'impression.
  3. Honnêtement, je ne veux pas citer le nom de ce professeur, mais il a une place importante dans ma formation et me le mettre à dos serait une mauvaise chose. Ensuite, s'il s'est trompé et que le silex n'a pas de valeur, il s'en rendra compte avec ses collègues qui travaillent sur le même sujet, et si le silex n'a vraiment aucune valeur, il me le rendra au lieu de le jeter j'imagine ... Je ne vois pas l’intérêt qu'il aurait à me subtiliser un silex sans aucune valeur scientifique. Après bien-sûr, tout dépend de la publication qu'il compte faire avec ses collègues : peut-être que des silex taillés simplement leur permettent de comprendre de nouvelles choses sur leur utilisation et toute la réflexion qu'il y a derrière la taille d'un silex, chez un homme de néandertal. Et pour ce genre d'étude, un silex atypique ayant une valeur reconnue n'est peut-être pas nécessaire. Quand nous avons demandé pourquoi le silex était intéressant, le prof a répondu globalement que c'était parce qu'il y avait plusieurs utilisations différentes sur le même silex. Et il nous a décrit les utilisations. D'autre part, même si son mail il était distant, devant mes camarades de classe il a fait preuve de bonne fois et je ne pense pas que je serai bien vu si je décidais de garder le silex au lieu de "le donner à la science" alors que notre formation nous prépare à devenir chercheurs. Mais j'avoue que malgré toutes ces réponses à ma question, je ne sais toujours pas si ce prof est de bonne fois, ou a une idée derrière la tête ...
  4. Le silex semble bien correspondre aux schémas que tu as mis. Je pense que je vais restituer le silex car il semblait quand même important pour l'étude que mène mon prof, et puis c'est ce que j'avais décidé au départ. Mais ce que j'ai trouvé bizarre, et pas forcément très sympathique, c'est que dans son mail, il dit clairement que je suis obligé de le lui donner. Après c'est " triste " car c'est la première fois que je trouve quelque chose qui a une valeur scientifique, qui + est, un homme a taillé le silex que je tiens dans mes mains !!! Pour moi ce silex est cadeau que la Terre m'a offert, et c'est pour ça que ça me dérange de m'en séparer. Mais comme je l'ai dit, je pense quand même le donner, surtout que ça ne serait pas forcément positif dans mon environnement scolaire, de refuser à tout pris de le rendre.
  5. Je l'ai trouvé sur le sol, dans la carrière, ça ne ressemblait pas à un champ cultivé, du coup, je ne pense pas qu'il s'agit d'un champ. Il y avait un contexte.
  6. Bonsoir, je pense que le silex a en effet un contexte : je l'ai trouvé dans une carrière, dans une zone où il avait d'autres silex taillés par des Néandertals. Mon prof m'avait dit qu'il étudiait les silex dans cette zone avec d'autres chercheurs et qu'il ne pouvait pas parler de mon silex dans une publie si je n'en faisais pas dont aux collections de la fac ou d'un musée. Il le semble que la carrière est vers Angoulin, elle contient notamment de l'ambre, et des dents de micro-mammifères si je ne me trompe pas. Apparemment il y avait plein d'amateurs qui venait y chercher de l'ambre.
  7. Bonjour, il y a quelques semaines, j'ai trouvé un silex taillé en Charentes suite à une sortie terrain (je suis en Master 1 Paléontologie). Je l'ai montré à mon professeur et il m'a dit que c'était une pièce assez rare et qu'il allait le garder pour ses recherches. Cependant, lorsqu'il a vu ma tête dépitée, il m'a dit de le garder un peu pour le montrer à ma famille ou mes amis et qu'ensuite on en reparlerai ... Pour l'instant le silex est en ma possession. Ce qui est très bizarre, c'est que devant les autres élèves, le prof a essayé de me convaincre de lui donner le silex, mais m'a dit que j'avais le choix de le faire ou non, et un de ses collègues qui était présent l'a confirmé. Quand j'en ai reparlé à mon prof par mail, et que je lui ai demandé quels droits j'avais sur le silex, il m'a dit que j'étais obligé de le lui donner d'après les lois strictes en Archéologie. Ce qui n'est pas du tout la même version ! J'aimerais comprendre : est-ce que je suis vraiment obligée de lui donner ou est-ce qu'il profite que j'ai peu de connaissance dans le milieu pour récupérer le silex à mon insu ? A part ça, voici quelques photos du silex (ci-dessous), il a été taillé par un homme de Néandertal, d'après mon professeur, et contient à lui seul 4 utilisations différentes ^^ ! C'est un couteau suisse en faite ! Je l'ai moi-même étudié (et même si je n'y connais rien), je peux dire que l'individu qui l'a taillé était droitier, j'ai repérer également des encoches précises pour poser ses doigts sur l'outil, et de cette façon j'ai trouvé 4 positions différentes. Mon prof nous a également indiquer une structure sur le silex qui permettait de creuser, une autre pour racler, et une autre dont la fonction rappelle celle d'un mortier.
  8. En tout cas, merci bien pour les réponses à mes questions.. Et j'ai effectivement définit les termes de chercheur, amateur, fossile, zone protégée (car les lois sont différentes dans les réserves naturelles, par exemple) et zone non protégée dans mon rapport
  9. Euh je ne comprends pas trop ce que tu entends par là ... J'ai très bien compris la définition de meubles et immeubles qui est donnée dans l'article 528 du code civil. Cf : dans mon travail j'ai mis : "D’après l’article 528 du code civil, un bien mobilier, dit : « meuble » est transportable d’un lieu à un autre. Un fossile est donc par définition un bien mobilier." Par contre, le soucis dans la vidéo de ProfJon, c'est qu'il dit que les juges ont ajouté une condition à l'article 716 : un fossile est un trésor s'il rempli les 3 conditions de l'article 716, + une 4e condition : ce fossile doit être un bien mobilier. Je ne remet pas en doute ce qu'il dit dans sa vidéo, cependant j'aimerais citer dans mon travail un texte qui atteste de cette 4e condition et non citer une vidéo youtube. En faite, ça parle des milieux fossilifères protégés, le texte fait référence à des articles qui expliquent que les réserves naturelles, les milieux présentant un intérêt patrimoniale aussi bien géologique que paléontologique, ne doivent pas être dégradés : on n'a pas le droit de prendre ou d'abîmer un fossile, un animal, une plante, ou une pierre. Et on n'a pas le droit de jeter des objets dans ce milieux là (exemple : laisser des ordures, ou autre).
  10. J'ai un doute : les substances fossiles comprennent bien le charbon. Mais le charbon permet de préserver des fossiles, dans ce cas les substances fossiles contiennent des fossiles, non ?
  11. Merci Jean François ^^ En relisant mon travail, j'ai effectivement remarqué que pour l'instant, j'ai cité un seul article du nouveau code minier (Article L311-1) et qu'il ne m'a pas permis de répondre à la question suivante " à qui appartient un fossile trouvé dans une carrière ? ". J'avais donc laissé cette partie de côté en attendant de trouver plus d'informations. Cependant, ma collègue et moi pensons que le nouveau code minier peut nous être utile, c'est pourquoi nous avons récupérer quelques articles : notamment les articles L122-1 et L123-3 qui traitent du permis exclusif de recherches, ce dernier nous permet de comprendre en partie la différence entre un chercheur et un prospecteur amateur = thème qui fait également partie de notre sujet. Mais je reconnais m'être trompée sur la définition exact de "substances fossiles". Merci à toi Géologiste.
  12. Oui en effet, je veux bien croire que des personnes ont plus d'expérience que moi sur le sujet ... Mais dans notre sujet il faut également expliquer à qui appartiennent les fossiles trouvés dans une carrière, et je ne vois que le code minier pour traiter des carrières. A moins que l'article 716 du code civil (qui dit simplement que le fossile trouvé, s'il correspond à la définition d'un trésor, appartient pour moitié au propriétaire du terrain et pour l'autre moitié à celui qui l'a trouvé par hasard) concerne aussi les carrières ? En ce qui concerne les fossiles tel que les ossements, ça fait loooongtemps que j'ai finit de traiter le sujet. Donc inutile de me renseigner sur ce point puisque j'ai déjà toutes les infos (le plus gros du travail est déjà terminé depuis longtemps). J'ai également toutes infos sur les fossiles trouvés dans les milieux marins et les milieux protégés. Je m'intéresse aux carrières actuellement.
  13. Désolée Théophraste, mais avec ma collègue de travail, je compte bien utiliser le code minier pour appuyer les arguments de mon rapport, car il traite des substances fossiles. Ces dernières sont inclues dans mon sujet, selon moi et ma collègue. A part ça, dans sa vidéo, ProfJon explique les 3 conditions pour identifier un ossement comme étant un trésor (il se réfère à l'article 716 du code civil). Cependant, il ajoute une quatrième condition, je cite " Les juges ont ajoutés une condition en exigeant que l'objet découvert soit un bien mobilier et non un bien immobilier ". Malheureusement il ne cite pas sa source (ou alors je n'ai pas vu la citation) et je n'ai pas trouvé mention de cette condition dans le code civil. Si quelqu'un a une idée d'où je pourrais une source qui fait référence à cette 4e condition, ça m'intéresserait.
  14. Merci, je viens de remarquer que je n'avais pas répondu à une question : J'étais à l'Université Jean Monnet de Saint Etienne (département Loire 42) en Sciences de la Terre. Maintenant je suis en Master 1 ^^
  15. Bonjour, dans le cadre scolaire j'ai un dossier à faire sur la thème de " à qui appartient un fossile trouvé par un prospecteur amateur et par un chercheur ? ". J'ai donc épluché les articles du code civil et du code minier. La vidéo de profjon m'a également beaucoup aidé ! J'ai trouvé cet article dans le code minier, qui pourrait apporter des réponses au débat ci-dessus. "Article L411-1 En savoir plus sur cet article... Créé par Ordonnance n°2011-91 du 20 janvier 2011 - art. Annexe Toute personne exécutant un sondage, un ouvrage souterrain, un travail de fouille, quel qu'en soit l'objet, dont la profondeur dépasse dix mètres au-dessous de la surface du sol, doit déposer une déclaration préalable auprès de l'autorité administrative compétente." D'après l'article L111-1 du code minier : " Article L111-1 En savoir plus sur cet article... Modifié par LOI n°2017-1839 du 30 décembre 2017 - art. 2 Relèvent du régime légal des mines les gîtes renfermés dans le sein de la terre ou existant à la surface connus pour contenir les substances minérales ou fossiles suivantes : 1° Des hydrocarbures et des combustibles fossiles, la tourbe exceptée, qu'ils soient sous forme solide, liquide ou gazeuse, du graphite, du diamant ; 2° Des sels de sodium et de potassium à l'état solide ou en dissolution, à l'exception de ceux contenus dans les eaux salées utilisées à des fins thérapeutiques ou de loisirs ; 3° De l'alun, des sulfates autres que les sulfates alcalino-terreux ; 4° De la bauxite, de la fluorine ; 5° Du fer, du cobalt, du nickel, du chrome, du manganèse, du vanadium, du titane, du zirconium, du molybdène, du tungstène, de l'hafnium, du rhénium ; 6° Du cuivre, du plomb, du zinc, du cadmium, du germanium, de l'étain, de l'indium ; 7° Du cérium, du scandium et autres éléments des terres rares ; 8° Du niobium, du tantale ; 9° Du mercure, de l'argent, de l'or, du platine, des métaux de la mine du platine ; 10° De l'hélium, du lithium, du rubidium, du césium, du radium, du thorium, de l'uranium et autres éléments radioactifs ; 11° Du soufre, du sélénium, du tellure ; 12° De l'arsenic, de l'antimoine, du bismuth ; 13° Du gaz carbonique, à l'exception du gaz naturellement contenu dans les eaux qui sont ou qui viendraient à être utilisées pour l'alimentation humaine ou à des fins thérapeutiques ; 14° Des phosphates ; 15° Du béryllium, du gallium, du thallium. " Il me semble que les substances fossiles sont concernées par l'article L411-1. Voilà pour l'info ...
×