Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Vente de minéraux français et cristaux du monde sur Internet / Enchères chaque début de mois.
▲  Vente de minéraux français et cristaux du monde sur Internet / Achat de collection  ▲

Réal D

Membre
  • Compteur de contenus

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Réal D

  • Date de naissance 12/06/1961

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Montréal, Québec, Canada

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. # 2 - Un peu d'histoire... Le Mont-Royal est souvent référencé au Parc du Mont-Royal situé sur le versant Est de la montagne*, avec son sommet qui culmine à 233 m (et non pas à 234 m selon Wikipédia). *(ou «colline», si on veut être ̶r̶a̶b̶a̶t̶-̶j̶o̶i̶e̶ précis) En fait le Mont-Royal comporte trois petits sommets: À l’est, le sommet Mont-Royal » 233 m À l’ouest, le sommet Westmount » 201 m Au nord, le sommet Outremont » 211 m Carte du relief du Mont-Royal : Malheureusement et depuis fort longtemps, il ont été isolés des uns et des autres par des voies de circulation, des cimetières et des projets immobiliers. La section qui comprend le sommet Westmount a été protégé parce que le terrain appartenait à l’Université McGill, transféré à la ville de Westmount en 1940 avec l'obligation qu'il reste un environnement naturel. Le versant Est a été protégé en grande partie grâce à l'établissement de grandes institutions tel que : L'Université McGill. L'Hôpital Général de Montréal* et de Royal-Victoria* ( *Centre universitaire de santé McGill ). L'Hôpital Shriners pour enfants. Le versant Ouest a été protégé plus ou moins par l'Université de Montréal. Malgré tout cela, ça n'a pas empêcher quelques intrusions domiciliaires. Le versant Est est devenu le Parc du Mont-Royal en mai 1876, ce projet a vu le jour à la suite de l'indignation de la population à la suite d'une coupe à blanc en 1859-1860, sur le terrain de l’un des propriétaires du versant sud, la ville a effectuée des expropriations pour la création du Parc du Mont-Royal. Mais la ville de Montréal elle aussi effectue en 1954, une coupe d’arbustes et de buissons sur la montagne, pour empêcher certaines personnes de faire des galipettes dans les sous-bois, on l’appela " la coupe de la moralité" et la montagne fut surnommée « le Mont Chauve ». Dans les années soixante du reboisement sont fait en mode panique, à cause d'une forte érosion du sommet de la montagne, « 60 000 arbres plantés dont 40 000 épinettes* pour leur croissance rapide ». ( *espèce non-indigène au Mont-Royal ) Des espèces envahissantes, dont l’érable de Norvège, le nerprun et le persil sauvage s'accaparent de plusieurs friches. Le Mont-Chauve Mai 1962 : (1958) Inauguration de la voie Camillien-Houde, qui a remplacé le circuit de tramway, qui cause la perte du passage entre l'Est et l'Ouest de la montagne, situé à l'extrémité sud du belvédère Camillien-Houde actuel. L’automobile envahit la montagne ; voies de circulation et stationnements s'accapare de vastes surfaces. Extrémité sud Avant et Après : (1980) L’expansion du cimetière Mont-Royal amène le déboisement d’un lot sur le sommet de la colline d’Outremont pour un nouveau secteur d’inhumation, la coupe d’arbres matures indigne la population, la ville réagit en 1987 et désigne le mont Royal site du patrimoine, et instaure un règlement sur l’abattage des arbres qui régit les coupes et les espèces pouvant être plantées sur la montagne. Le sous-sol du Mont-Royal ne fût pas en reste : (1875) Construction du réservoir d’eau Peel, aussi appelé réservoir du Haut niveau, situé au pied de l’actuel escalier du Chalet. (1920) Construction du réservoir des Cèdres, en remplacement du réservoir Peel. (1931) Construction du réservoir de la Montagne, situé près de l’actuelle Tour de Radio-Canada. (1956) Construction du réservoir du Sommet, situé sous la colline de l’abri, entre la maison Smith et le Chalet, il est maintenant couvert par un replat maintenant planté d’arbres. Réservoir de la Montagne : (1912-1918) un tunnel ferroviaire qui traverse le mont Royal, du centre-ville de Montréal à la ville de Mont-Royal a été creusé. Tunnel Ferroviaire photo + carte : Le Mont-Royal a survécu à une complète urbanisation, mais il est quand même sérieusement estropié ! Réal D
  2. Collections qui appartenait à mon défunt père. Ces collections ont été préparée par le bureau de la Géologie appliquée, du Ministère des Mines du Canada pour le Service des Mines du Québec, avec le nom du ministre des mines en fonction lors de la préparation de la collection. La collection de minéraux usuels fut préparé pour l'honorable Joseph-Édouard Perrault (1874-1948), qui a été Ministre des Mines du 4 avril 1930 au 13 mars 1936. La collection de roches typiques fut préparé originalement pour l'honorable Joseph-Napoléon Francoeur (1880-1965), qui a été Ministre des Mines du 13 mars au 11 juin 1936. Ils ont mis une étiquette collante pour l'honorable Onésime Gagnon (1888-1961), qui a été Ministre des Mines 26 août 1936 au 8 novembre 1939. Je vais devoir faire une bonne vérification d'identification car les boîtes sont en piteux états. Réal D Collection de minéraux usuels : Collection de roches typiques :
  3. Il y a quelqu’un qui a écrit ceci dans le bas de l'annonce sur Ebay : Do not be fooled. The man claiming to have discovered this mineral did not discover it. Dozens of people knew of it for years. He is the first one to go through the process of having it officially recognized, and therefore he was "credited" with the "discovery" by Michigan State and the University of Saskatchewan, and by multiple media outlets that didn't know any better. I admire his ardent will to become famous, but all Yooperlites are the same, and prices are judged simply by the pattern, density of fluorescence, and size. Do not overpay because his name is on it or because he uses expensive gear for nice photos and claims to have "discovered it". He didn't. Ask any rockhound in the UP. He actually called himself the "Christopher Columbus of Yooperlites" which is quite funny because we all know old Chris didn't discover america either :D
  4. Le Michigan Tech les a identifiés comme des clastes de syénite contenant de la sodalite fluorescente. Une variété minérale unique, qui avait jusqu'ici échappé aux écrits scientifiques. Réal D
  5. Découverte de nouvelles pierres « lumineuses » Le « Yooperlite », c'est son nom, a été découvert sur une plage du lac Supérieur par un passionné de minéraux. Après avoir trouvé trois de ces petits cailloux fluorescents, Erik Rintamaki les a envoyés à des organismes universitaires. Le Michigan Tech les a identifiés comme des clastes de syénite contenant de la sodalite fluorescente. Une variété minérale unique, qui avait jusqu'ici échappé aux écrits scientifiques. « J'ai été époustouflé, s'est rappelé M. Rintamaki auprès de CBS News. On en trouve un nombre incroyable sur les plages d'ici, c'est fou. » Depuis, le découvreur du « Yooperlite » organise des chasses collectives sur la rive sud du lac. Pour reconnaître ces bijoux de la nature, il suffit tout simplement de s'armer d'une lampe à lumière noire et de balayer du regard les plages de galets locaux. Vidéo : Nouvelles - Découverte de nouvelles pierres « lumineuses » -[720, Mp4].mp4 Nouvelles - Découverte de nouvelles pierres « lumineuses » -[720, Mp4].mp4 Lien Vidéo : https://www.meteomedia.com/ca/videos/galerie/dcouverte-de-nouvelles-pierres-lumineuses-/2312993039001/5833611469001/ActiveWeather Réal D
  6. La floraison de nos Tournesols ont commencés, et les bourdons sont en mouvement giratoire Réal D
  7. Réal D

    Insecte étonnant !!!

    Salut Bismuth88 ! Un symphyte probablement un Sirex juvencus. Réal D
  8. Salut Michel de Champigny ! J'ai planté L'Asclépiade commune ( indigène au Québec ) en 2016 dans l'espoir d'attirer et aider les Monarques, car ces seulement sur les espèces d'asclépiades que les Monarques pondent leurs œufs, et les chenilles ne se nourrissant que des feuilles de l'asclépiade seulement. La première année il n'y a eu aucune floraison, la deuxième année seulement trois petites grappes chétives, cette année il y a deux plants qui ont eu une floraison abondantes, et qui ont finalement attiré le Monarque. D'Avoir le Monarque dans notre jardin nous ont rendu très heureux, mais le Monarque nous a également gratifié d'une ponte d'œufs, ils ont éclos et les minuscules chenilles ont commencées a grignotées les feuilles, mais malheureusement elles ont soudainement disparu ! ( prédateurs ? ) Pour me consoler j'ai commander une trousse "émergence" avec une volière que je vais recevoir ce mois-ci avec 5 chrysalides, cette génération va entreprendre ce long voyage jusqu'au Mexique ont ils vont hiberner avant de donner naissance a une nouvelle génération au printemps. J'espère qu'ils vont trouver mes cinq Monarque puisqu'ils vont avoir un numéro d'identification de leurs provenance sur une de leur ailes. ( étiquettes Monarch Watch ) Lien de la trousse d'émergence : http://gaianature.com/trousses-papillons-monarques.html Réal D
  9. Trois visiteurs de notre aménagement paysager commun (moi et ma voisine à Montréal, Québec). 1- Danaus plexippus - Monarque 2- Papilio polyxenes - Papillon du céleri 3- Polyommatus icarus - Azuré commun Réal D
  10. Réal D

    Salutation du Var

    Salut fred et bienvenue sur le forum ! On n'est pas voisin du tout ( Montréal, Québec ), mais si un jour tu viens nous visiter à Montréal, alors là une petite promenade sur le Mont-Royal ! Réal D
  11. Mont-Royal - Montréal, Québec, Canada Comme préambule je pense pas de faire mieux que le professeur Matthias Schultz, Professeur de SVT, Lycée H. de Chardonnet, Chalon sur Saône, auteur de L'intrusion magmatique du Mont Royal, Montréal (Québec, Canada), publié sur le site Planet-Terre. Lien : http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/intrusion-Mont-Royal.xml --------------- Le voyageur venu visiter Montréal (Québec, Canada) y recherche peut-être avant tout la grande ville américaine, ses gratte-ciels et ses larges avenues à angles droits, ses nombreux musées, son industrie florissante, sa riche vie étudiante et nocturne, sa douceur de vivre au quotidien et l'affabilité de ses habitants, ou son étonnant mélange de cultures et de communautés. Pourtant la métropole québécoise offre aussi une surprise intéressante aux férus de géologie (en plus de multiples musées et parcs dédiées aux sciences naturelles) : la spectaculaire intrusion magmatique du Mont Royal. C'est l'explorateur Jacques Cartier, lors de son second voyage en Amérique en 1535, qui baptisa la montagne qui surplombe la ville. Dans son récit de voyage, il raconte : « Et parmi ces campagnes est située et assise la ville de Hochelaga près d'une montagne aux alentours labourés et fort fertiles et sur laquelle on voit fort loin. Nous nommâmes cette montagne le mont Royal ». --------------- Le Mont-Royal ( 45° 30′ 23″ nord, 73° 35′ 20″ ouest ) est une des 9 collines montérégiennes de la vallée du St-Laurent (Royal, Saint-Bruno, Saint-Hilaire, Saint-Grégoire, Rougemont, Yamaska, Shefford, Brome et Mégantic), et deux dépressions (Oka, Saint-André) et des milliers d'affleurements de roches intrusives sous forme de sills, dykes et cheminées. Mon but est également de faire découvrir la flore, la faune, et autres aspects de ce petit oasis de verdure situé au centre de la ville, qui a su tant bien que mal survécu à l'assimilation urbaine, et aux erreurs du passé. Déclaré en 2012 ( Site patrimonial du Mont-Royal ), à la suite des modifications apportées à la Loi sur le patrimoine culturel du gouvernement du Québec. comme par exemple : aspect culturel Il y a plusieurs Inuits ( peuple autochtone de l'extrême Nord du Québec ), qui habite Montréal, et il semble que le Mont-Royal leur donne la chance de retrouver un contact avec la nature, et ils signalent leur présence en construisant des inukshuks. Inukshuk Photo Réal.D : 26 Mai 2012 et un autre exemple : flore Famille ― PAPAVERACEAE [ PAPAVÉRACÉES ]. Sanguinaria canadensis Linné. — Sanguinaire du Canada. — Sang-dragon. — (Bloodroot). Floraison très printanière, en raison de la précarité de son habitat, la sanguinaire est désignée vulnérable au Québec et la loi interdit de la cueillir. Les Amérindiens se servaient du latex rouge comme teinture ( vêtements et pour le corps et le visage ). Sanguinaire du Canada Photo Réal.D : 14 Avril 2012 Alors à bientôt pour d'autres découvertes du Mont-Royal Réal D
  12. J'avais trouvé ceci dans une petite boîte de mon défunt père, bon si je me trompe pas ce que je croyais durant toute ces année être un œuf fossile est en fait un silex, selon certaines photos de ce sujet ? Réal D Debout - Face A - Face B
  13. Logo GéoForum utilisé sur l'extension FVD Speed Dial de mon navigateur Firefox ! image utilisé : capture d'écran :
  14. Salutations à tout les membres de ce forum, en provenance de la ville de Montréal, de la province du Québec ! J'ai découvert votre forum par un heureux hasard en cherchant une réponse à quelque chose que j'ai depuis longtemps, que mon défunt père avait en sa possession dans une petite boîte. Je crois que certaines personnes ici pourront confirmer cette réponse dans un autre message... À bientôt ! Réal D
×