Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Voir le nouveau contenu de Géoforum

Matrok

Membre
  • Content Count

    14
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Matrok

  1. Nouvelle dépêche sur le site de l'ACTIV :

    Le jaukulhaulp se poursuit et son débit connait une diminution après avoir augmenté entre dimanche et mardi. Le débit mesuré hier était de 1200 m3/sec. Parralèlement les enregistrements du trémor par la station de Grimsfjall ont montré cette nuit une forte augmentation, après minuit. Cependant les volcanologues du NORDVULK indiquent que ce trémor n'est pas volcanique mais lié à la progression du jaukulhaulps. Alors Une éruption va-t-elle démarrer? Pour le moment le NORDVULK indique qu'il n'y a aucun signe détectable indiquant le début d'une activité éruptive, bien que la conductibilité électrique de l'eau du jaukulhaulps indique qu'il est constitué d'un mélange entre l'eau de fonte du glacier Skeiðarárjökull et une eau géothermale (fortement minéralisée, donc très conductrice). Source : NORDVULK; IMO.

    D'où quelques questions de néophyte :

    • C'est quoi la bonne orthographe, jokul, jökul ou jaukul, avec un ou deux "l", et haup ou haulp ?
    • Si je comprends bien, celui-ci n'est pas forcément lié à une arrivée de magma à la surface, sous la glace, mais peut-être seulement d'eau chaude ?

  2. Il semblerait que le Grimsvötn s'est réveillé !

    C'est en tout cas ce que suggère l'ACTIV dans cette dépêche du 1er novembre (aujourd'hui) :

    Un jokulhaulp a débuté sous le Grimsvötn hier matin et des suspicions d'une éruption sous-glaciaire commencent à apparaitre. Un ami actuellement sur place nous transmettra, si possible, des informations en cours de journée mais déjà un volcanologue de l'Institut de Volcanologie estime qu'une éruption a de bonnes chances de se produire. Le trémor, en tout cas, montre une hausse franche depuis le 28 octobre. A priori les conditions semblent similaires à celle qui a précédé l'éruption de 2004, qui fut relativement peu intense et n'avait provoqué aucune perturbation particulière. Nous vous tiendrons informés dès que possible. Sources : comm.pers; IMO.
  3. Les conséquences en terme de trafic aérien commencent à devenir importantes, puisque l'espace aérien norvégien est dorénavant fermé, celui de la suède, à demi, en Angleterre, c'est le souk....

    Ahhh, cendres volcaniques si indésirables dans les moteurs....

    J'en sais quelque chose, je devais prendre un avion demain pour Birmingham... Il commence à m'ennuyer, ce volcan.

  4. peut être que le panache blanc est du à l'évaporation de la glace au contact de la lave

    Sans doute. Ce qui m'étonnait c'est que ce n'est pas au même endroit qu'hier, alors que la dépêche de l'ACTIV semblait dire que la lave suivait le même trajet. Mais bon, je me trompe peut-être... En tout cas il fait un sale temps en Islande aujourd'hui (et à Lyon aussi, mais on n'a pas de volcan).

  5. La dépèche de l'ACTIV ce matin :

    Dépêche du 26-03-2010 à 08:10

    Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

    L'activité éruptive semble s'être calmée durant la nuit. Actuellement les images webcam ne montrent que l'effusion alimentée à partir de l'extrémité nord-est. La longueur des coulées n'a pas varié depuis 5 jours, les différentes "langues" de lave(unités laviques) semblant plutôt s'empiler les unes sur les autres. En tout cas les fontaines de lave ne sont plus visibles ce matin mais une activité strombolienne persiste sur le cône le plus au nord. Sources: webcam Mila.is; NORDVULK.

    Pourtant, en regardant la webcam depuis Thorolsfelli, j'ai l'impression que le panache blanc qu'on voit en ce moment part d'un point où il n'y avait rien de visible hier... Qu'est-ce qui se passe donc ?

    En tout cas c'est du beau spectacle !

  6. Le temple au sommet du Puy de Dôme est un temple à Mercure-Dumias. C'est à dire un temple à Dumias, dieu gaulois à l'origine, "romanisé" en temple à Mercure, dieu équivalent pour les romains. Mercure est le dieu des voyageurs et des marchands. Pourquoi est-il là ? Et bien probablement tout simplement parce que c'est un lieu élevé et pourtant relativement facile d'accès. Un peu pour les mêmes raisons que de nombreux autres temples, églises, cathédrales, etc... Pas besoin de chercher une explication plus volcanique. De toutes façon le Puy de Dôme était déjà endormi depuis longtemps en ce temps là. Le Pavin, par contre, y'a un doute, d'autant plus que l'origine latine de son nom "paveus" signifie "épouvantable".

  7. Si les réflexions de Germou sur les chercheurs me semblent déplacées, son scepticisme sur l'activité volcanique du Pavin à partir des infos données ici me semble de bon sens !

    Le fait que l'eau profonde du lac Pavin ne se mélange pas avec les couches supérieures est connu depuis longtemps, et savoir qu'il y a des gaz dissous, y compris du méthane et du CO2, ne prouve absolument pas qu'on a là des gaz d'origine volcanique qui s'accumuleraient comme au lac Nyos. Ces gaz peuvent en effet être d'origine organique (décomposition des débris végétaux / animaux) ou même volcanique mais peut-être ancienne.

    Les images de bulles dans un fossé rempli d'eau, franchement ce n'est rien du tout. On voit ça dans bien des endroits où l'on ne suspecterait jamais un phénomène paravolcanique. On ne peut rien exclure complètement bien sûr dans ce cas précis, mais franchement ça ne ressemble pas vraiment au site de Geysir en Islande !

    Même l'hypothèse (qui semble tout à fait vraisemblable) qu'il y aurait eu une importante coulée de boue depuis le Pavin au Moyen-Âge, ne prouve absolument pas qu'elle aurait été d'origine volcanique. Un glissement de terrain ou un effondrement partiel du verrou naturel du lac, provoqués par un séisme ou un orage violent, etc... auraient pu la provoquer.

    Bref, attendons que Lavina et al. publient des résultats un peu plus complets dans un journal à comité de lecture avant d'échaffauder des scénarios catastrophe... ou de parier sur les revenus du tourisme volcanique !

    Par contre, il y a bien semble-t-il quelques résultats isolés qui semblent indiquer que le volcanisme de la région ne s'est pas arrêté avec l'éruption du Pavin vers 6500 BP. Je fais référence aux tephras mentionnés plus haut dans ce fil et datés par des méthodes isotopiques. Alors, résultats non reproductibles qui ne prouveraient rien, ou réels indices d'une activité volcanique encore plus récente qu'on ne le pense généralement ? Quoi qu'il en soit, les volcans de la Chaîne des Puys et du Groupe du Pavin sont franchement jeunes à l'échelle géologique...

  8. Hum... je ne suis pas géologue du tout, encore moins vulcanologue, je suis chimiste, et même pas géochimiste : ingénieur chimiste organicien. Je m'aventure donc dans mon domaine d'incompétence ! Pourtant, il se trouve que ce que tu écris contredit tout ce que j'ai lu à ce sujet. Y compris sur ce forum d'ailleurs (relis ce fil depuis le début). L'article de 2006 auquel je fais référence redonne d'ailleurs clairement cette date de 6500 BP pour le Pavin, en mentionnant explicitement que c'est le plus récent. Qui croire ?

  9. Bonjour. C'est mon premier message sur le forum... :clin-oeil:

    Intéressant. Quelle est la référence plus précise de cet article, s'il vous plait m'sieur ? Merci d'avance.

    Je me réponds à moi-même : je n'ai pas trouvé l'article en question mais j'en ai trouvé deux autres :

    E. Juvigné, B. Bastin and M. Gewelt, Découverte de retombées volcaniques d'âge Holocène dans la chaîne des puys septentrionale (Massif central, France), Rev. Sci. nat. Auvergne 52 (1986), pp. 33–36. Cet article fait état d'un téphra daté de 5020 +/- 120 BP.

    A. Fourmont, J-J. Macaire, J-G. Bréhéret, J. Argant, B. Prat and G. Vernet, Tephras in lacustrine sediments of the Sarliève marsh (French Massif Central): age and preservation, Les tephras du marais de Sarliève (Massif central, France) : âge et conservation, Comptes Rendus Geosciences 338 (2006), pp. 1141-1149. Celui-ci fait état d'un autre prélèvement de téphras daté lui de 4700 BP.

    Comme quoi il semble probable que le volcanisme de la chaîne des Puys ait continué après l'éruption du Pavin...

  10. :surpris:

    Bizarre, c'est bien la première fois que je vois affirmer ça... Je veux dire : les Puys de la Vache et de Lassolas sont bien en général cités comme les édifices les plus récents de la Chaîne des Puys, mais leur formation est en général datée de 8500 BP... ce ne sont pas à strictement parler les plus récents en Auvergne, puisque le Lac Pavin et quelques autres maars dans le secteur du Mont Dore dateraient de 6500 BP...

  11. Bonjour. C'est mon premier message sur le forum... ;)

    ...il a été découvert des produits volcaniques qui ont été daté à 3000 ans l'année dernière, l'édifice n'a pas encore était identifié... Il y a un papier qui est sorti la dessus en début d'année dernière : Mars 2007 il me semble... :surpris:

    Intéressant. Quelle est la référence plus précise de cet article, s'il vous plait m'sieur ? Merci d'avance.

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.