Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Bannières. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2017, avec fossiles et gemmes.
Bourse aux minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines 2017

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2017, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines

Phonolite

Membre
  • Compteur de contenus

    7
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Phonolite

Visiteurs récents du profil

676 visualisations du profil
  1. Ok je pense avoir mal lu le post, il parlait peut être de reconnaissance de roches plutôt que d'aptitude à faire du terrain (boussole, condition physique etc). Par rapport au privé, c'est en effet incomparable, surtout à cause des moyens disponibles, là où on fait un stage d'une semaine de terrain, certains en font un de trois semaines. Là dessus, on ne peut pas en vouloir aux profs, c'est vraiment une question de budget. D'ailleurs Clermont a du mal à continuer tout ses stages, le budget diminuant chaque année. On rêve peut être pour le pleine démocratie sur le chantier mais on est pas naifs non plus. On le sait que ça n'est pas le cas. Ce n'est pas une raison pour que ça s'applique à l'enseignement.
  2. "J'ai subit ça, tu dois subir ça, sans chercher à voir ce qu'on peut améliorer" La plupart des réponses reflètent l'enseignement d'il y a une trentaine d'année. Les étudiants sont des sous-merdes, on va leur montrer la vie dur. Vous inquiétez pas, on a pas besoin de ça. L'exemple est simple, des profs (pour la majorité ayant suivis une formation anglo-saxonne) font exactement le contraire, se remettent en question quand les étudiants ne réussissent pas et font tout pour qu'ils réussissent (sans non plus leur donner des points). Et il y a les autres que j'ai décris dans mon post d'origine. Quel enseignement marche mieux? Aucun moyen de le savoir si on est pas partis à l'étranger mais la méthode pédagogue où l'étudiant est respecté marche très bien et est bien plus apprécié par l'élève, ce qui l'encourage à travailler plus. Cédric je te remercie de ta réponse, après tout je suis ouvert à toutes critiques, mais l'enseignement militaire tu l'as choisis, avec tout ses inconvénients. C'est un peu hors sujet, c'est comme si on comparait une prépa à la FAC. Surtout qu'au final, on est tout aussi bien préparé au terrain. Pour répondre à Lucailloux, l'intéret de mon post n'est pas une revanche, mais une mise en garde pour ceux qui comptent s'inscrire dans les années suivantes (j'espère que tout ces problèmes seront réglés quand même...). Parce que quand je discute avec ceux qui viennent d'autres fac, en général c'est parce qu'un Clermontois leur a vendu leur enseignement comme un des meilleurs. C'était le cas il y a quelques années. Ça ne l'est plus. D’ailleurs tout balancer sur internet ne les fera surement pas changer d'avis, vu que toutes les discussions en tête à tête n'ont pas suffit, ce n'est pas non plus le but principal du post. En ce qui concerne l'anonymat, c'est une loi simple qui fait que tout étudiant est égal devant sont correcteur, pas de discrimination positive ou négative. Dans les petites promos c'est sur que l'efficacité est floue mais tout les profs ne retiennent pas forcément l'écriture de tous, du coup, petite promo ou pas, il faut la respecter. Le Président de l'UBP le sait, il soutenait l'idée du numéro d'anonymat. Merci Trenen pour ton soutiens, ta réponse contient beaucoup de réponses que j'essayais de formuler.
  3. Je comprend bien le message lemoimax, merci pour les conseils. Je ne suis pas en M2 donc pas de soucis. Je compte aussi partir de Clermont dès que possible (suite logique de ce message). Ce qui est d'autant plus dommage, c'est que ce sont les actions de quelques profs qui ternissent l'ambiance général de la licence/master car d'autre sont d'excellents pédagogues et respectent les étudiants. Croyez-moi, j'ai pris plus de trois mois à réfléchir à ce post, à relativiser, réfléchir, voir les choses d'un autre angle. Ce que je vous dis est exactement ce qu'il s'est passé, et tout ça n'est pas normal. Sur les 4/5 points que j'ai abordé, 3-4 sont des lois non respectées. C'est là le soucis.
  4. Ceci est un peu amusant à lire sachant que j'entend beaucoup de mes camarades déçus par le comportement de ces profs et qui compte se réorienter vers quelque chose qu'il ne voulait pas faire forcément à l'origine. Comme le titre l'indique, c'est une mise en garde. Il n'y a pas qu'à Clermont qu'on peut faire de la volcano (plutôt géochime d'ailleurs) ou du GE. Il suffit juste de choisir une autre fac.
  5. Bonsoir, Pour l'anonymat, on ne parle pas des étudiants, mais bien de ce qui se passe après. Ensuite, pour toutes accusations, points discutés, nous avons toutes les preuves. D'ailleurs un dossier est en cours de rédaction, pour l'administration de l'UBP. Ce n'est pas rédigé à chaud, mais plutôt après une attente d'un changement qui ne viendra pas. En ce qui concerne la sélection, on parle bien de deux dossier différents, l'un meilleur que l'autre, avec le moins bon sélectionné car un prof l'a pistonné. On est pas payé pour les stages de L2, par contre on paye (ce qui est normal d'ailleurs), c'est ce que j'ai dis le post :) Pour ce qui est du coup bas, vous ne prenez pas en compte la déstabilisation des étudiants face à ce problème, des étudiants qui dans leur tête tout ce qui devait bien se passer, bah c'est le contraire. Je dis ça après discution avec certains d'entre eux qui ont perdu leur moyen après cette annonce. Je tiens aussi à préciser que ce message ne représente pas une seule personne mais regroupe le ressentis de pas mal d'étudiants.
  6. "on a toujours fait comme ça, pourquoi faire autrement?" Ça serait le cas si ça se passait aussi mal dans toutes les autres facs. Manque de pot pour ton commentaire condescendant, ce n'est pas le cas.
  7. Bonjour, Ce message s'adresse à tous les étudiants voulant faire leurs études à Clermont-Ferrand. Il y a des choses à savoir avant de vous inscrire, bien souvent ce n'est pas exactement ce qui est dit lors des portes ouvertes ou autres événements où vous discutez avec certains profs de cette fac. J'écris ce message en résultat d'une année catastrophique au niveau administratif, respect des étudiants et bon déroulement des examens. Ce n’est en aucun cas le message d'un frustré (ils aiment bien appeler ceux qui dénoncent les problèmes de leur fac comme ça “des frustrés”) car j'ai eu mon année avec de bon résultas. Je resterai anonyme pour des raisons logiques et utiliserai ce profil juste pour répondre à ce sujet. J'ai beaucoup discuté avec certains membres du BDE Geol de Clermont, d'où certaines informations et j'ai également des amis dans la plupart des sections, d'où ma possibilité de vous faire part de leur expérience. Je vais commencer par un problème conséquent, l'anonymat. A Clermont, soyons clair, l'anonymat est inexistant. Que vous cachetiez vos copies d’examens ou non, se sont les professeurs qui vont les décacheter. L'ancien Président du département avait essayé de mettre en place un numéro d'anonymat mais celui-ci a été rejeté et non suivis par quelques profs qui se sentaient vexés et insultés par cette nouvelle méthode. Il faut savoir que l’anonymat des copies est une loi et il faut la suivre. Cette nouvelle méthode à donc donné lieu à des situations invraisemblables venant de quelques professeurs de renommée internationale : certains se sont permis le lendemain de leur partiel, de venir cinq minutes avant le début de l’examen suivant, demander le nom et le prénom de chaque étudiants ayant mis seulement leur numéro d'anonymat, les copies posées sur la table, corrigées et décachetées, avec pour la plupart des notes peu géniales. Ceci est un manque de respect envers les étudiants et un non-respect des conditions d'examens, beaucoup étant touchés par leur mauvais résultats. Cet incident s'est passé pour les L3 où tous les étudiants avaient marqué leur numéro d'anonymat. Pour les Master 1, il s’est également produit le même désagrément au moment des partiels, sauf que la seulement quatre personnes ont suivi les consignes pour l’anonymat et ont donc pu subir la chose suivante : un des professeurs est venu lors du dernier partiel avec une feuille où était inscrit les numeros d’anonymats des 4 personnes, en demandant les noms correspondant aux différents numéros. Pour cette situation le problème est d'autant plus grave que ce professeur est responsable des sélections en Master 2 ! Lors de cette intervention il a également ajouté "cette nouvelle règle je m'en fous, je ne la suivrais pas, j’ai toujours fais comme ça et ça ne changera pas, et les quatre qui sont la ( en montrant du doigt les étudiants) n'ont pas du tout joué le jeu". Quel jeu? Vous voyez où je veux en venir. Le problème principal se trouvait entre les profs et le président du département, mais ces derniers ont décidé de s'en prendre aux étudiants, car la demande venait d'eux. Un dossier complet sur cet incident est en cours d’écriture et sera donc donné à l'AIA et l'UNEF ainsi qu’au président de l'UBP, qui soutient cette idée d'anonymat. Un autre problème s’est produit avec les M1. Tout au long du premier semestre un prof a déclaré que le jour du partiel les documents seraient autorisés, ce qui s’était bien produit les années précédentes ( preuve sur les annales des années précédentes). Mais le jour du partiel surprise ! Le prof a décidé de faire ranger leur cours aux M1 et evidemment beaucoup avaient décidé de faire des fiches, trouver des suppléments d’informations sur internet mais de pas apprendre bêtement par cœur. Le jour du partiel, pour certains ça s'est passé moyennement mais pour d'autres, la déstabilisation de la nouvelle a fait que le partiel a été complètement raté. Voila le genre de coups bas auxquels il faut s'attendre. La sélection en M2 aussi est touché par ce manque de respect, la règle est claire, ils sélectionnent selon les moyennes à l'année... SAUF si un prof pistonne un élève, et c'est exactement ce qui s'est passé. Un étudiant ayant eu une moins bonne moyenne qu’un autre s’est retrouvé pris en M2 mais pas l'autre, alors que tous les deux ont eu la même notes à leur TER. D'ailleurs, nous avons un M1 avec une année validée et aucune sélection en M2 (recherche). Génial non? N'oubliez pas aussi que le redoublement en M1 n'est pas autorisé dans cette université en cas d'échec, vous êtes donc sur le carreau. Oui, on parle bien de votre futur là… Les modalités de contrôles des connaissances ne sont pas publiques d'ailleurs, ceci est contre la loi. D'ailleurs, cette année, les étudiants en M1 ont eu qu'une semaine au lieu de deux selon la loi pour réviser pour les rattrapages. En L2, cette année, manque de budget, les étudiants se sont retrouvés avec un stage à 100 euros au total pour une semaine (50 euros les années précédentes). Ceci étant inadmissible, le BDE avait décidé de proposer un plan B avec pour se nourrir, un accord avec le Super U du coin et donc un aller-retour par jour. Ceci faisait descendre le stage à la soixantaine d'euros. Vu l'organisation tardive du stage, les enseignants ont préféré rester dans leur confort et faire payer plus cher les étudiants. Le BDE s'est fait lyncher par les profs et nous avons eu ce qui ressemble à un règlement de compte, le Président du BDE n'a pas eu de points jury à 9.91 de moyenne. Ce qui est d'autant plus dommage, c'est que le BDE était prêt à aider les profs à gérer ce genre de problème, et surtout était ouvert à toutes discussions. Il faut savoir aussi que les notes sont volontairement baissées ( propos des profs on invente rien ), pour que Clermont soit vu comme une fac difficile et donc une bonne fac avec des étudiants prestigieux. Malheureusement pour ses étudiants, la fac de Clermont n'a pas cette réputation, donc à part plomber le dossier des étudiants, cela ne sert à rien ( beaucoup de M1 avec des moyennes correctes se sont vu refuser des dossier dans d’autres universités ) Nous avions un président du département qui voulait améliorer ces problèmes, changer tout ça. A son arrivée, il a découvert que l'AVG (associaton pour la Valorisation de la Géologie, sous la loi 1901) avait été détournée de ses fonctions qui étaient de gérer l'argent des étudiants pour les stages. Ces fonctions, d'ailleurs, n'étaient pas légales car ils n'ont pas le droit de gérer l'argent des étudiants et doivent faire payer que le transport et le repas aux étudiants. Or là, on payait un "forfait" de 50 euros pour des stages coûtant des fois moins cher. Où partait cet argent? C'est là que c'est grave, paiement de repas entre fonctionnaire, contravention... Ce problème est probablement un des plus grave car il y a eu gestion de fait en recette et détournement de fonds. Du fait de sa volonté de changer tout ça, ce dernier a essuyé des harcèlements morales, injures, ce qui l’a conduit à démissionner. La question du master pro. L'ancien responsable du Master pro était d'accord pour différer son départ en retraite, ce qui aurait bien arrangé le département, étant donné que son remplaçant n'était pas recruté, et que pour l’instant, les recrutements sont gelés. Au lieu de cela, il a subi des tas de pressions psychologiques pour le pousser à la porte alors que c'était un enseignant bien apprécié des étudiants avec beaucoup d'expériences et d'entregent auprès des entreprises de BTP. Pour finir, ce dernier part fin 2015 et il n’y a personne pour le remplacer. L'avenir du master Pro est une grosse question...
  8. Bienvenue Phonolite sur Géoforum :).