Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Recommended Posts

Bonjour à tous :grand sourire:

Je me tourne vers votre forum pour vous demander conseils sur la façon de procéder à l'identification d'une roche métamorphique ou sédimentaire. Nous avons eu seulement quelques heures de formations et pas vraiment de pratique donc je ne suis vraiment pas expérimenté.

Je pense procéder de la sorte:

- identification de la structure au touché ( microgrenue, ect...)

- test de dureté avec lamelle de verre et gratouille en acier ( faut t'il inclure aussi le test avec l'ongle? )

- test à l'acide

- identification des cristaux

Ya t'il des choses supplémentaires à faire? L'ordre est t'il bon? Des petites astuces permettant d'être sur?

Je vous remercie par avance :sourire:

Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous :grand sourire:

Je me tourne vers votre forum pour vous demander conseils sur la façon de procéder à l'identification d'une roche métamorphique ou sédimentaire. Nous avons eu seulement quelques heures de formations et pas vraiment de pratique donc je ne suis vraiment pas expérimenté.

Je pense procéder de la sorte:

- identification de la structure au touché ( microgrenue, ect...)

- test de dureté avec lamelle de verre et gratouille en acier ( faut t'il inclure aussi le test avec l'ongle? )

- test à l'acide

- identification des cristaux

Ya t'il des choses supplémentaires à faire? L'ordre est t'il bon? Des petites astuces permettant d'être sur?

Je vous remercie par avance :sourire:

Pour le toucher, à moins d'avoir des yeux au bout des doigts, le toucher ne donne pas ce genre d'indication mais : rugueuse, douce, râpeuse....

Pour la dureté, voir échelle de Mohs, donc acier, ongle, verre..

On peut rajouter contact avec la langue ! Comportement avec une goutte d'eau (perméabilité, porosité...)

le sablais :question:

Link to post
Share on other sites

On peut rajouter contact avec la langue

:sourire:

évite si t'es pas assez intime :super:... o.O'

identification de la structure au touché ( microgrenue, ect...)

identifier du microgrenue au touché ??!! RESPECT !! non il faut une lame la.... :P

ajoute la couleur (leucocrate...mélanocrate...)

test de densité peut être révélateur

noter les trucs bizarres (inclusions.....)

etc.

@++ Ben

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Quoiqu'il en soit, une identification à l'oeil est toujours assez difficile. Le microscope est quasi indispensable.

Pour le sédimentaire, c'est en fonction des classifications existantes et je ne suis pas vraiment compétent. Il faut arriver à faire la part du détritique, du biologique et du chimique.

Pour les roches métamorphiques, la structure est-elle planaire (lépidoblastique) ou linéaire (nématoblastique). Ensuite les minéraux les plus évidents à l'oeil nu (micas blancs, biotite, quartz, feldspath, amphibole, grenat, staurotide, disthène ......) et après on en déduit le nom de la roche (attention pour les roches métamorphiques il existe des traditions qui ne rendent pas toujours les choses rigoureuses. Globalement schiste est planaire, gneiss est planaire avec une proportion notable de feldspath et on rajoute le nom des minéraux repères (micaschistes à grenat et staurotide, schistes à glaucophane ....) (coucou aux Frangins, c'est très breton tout ça !!)

Quelques conseils:

Moi j'évite de lécher (je suis métallogéniste de formation avec des gisements bourrés de sulfure d'arsenic !). C'est vrai que sur les sédimentaires, je crois que ça peut aider côté argiles.

Pour les tests de dureté, et les tests à l'acide, celà permet de reconnaître un minéral (le quartz ou la calcite par exemple), il n'est pas toujours le seul constituant de la roche ! (ne négliges pas le test à l'ongle, tu peux tomber sur du gypse)

repérer la taille des élèments

Ne pas faire trop attention aux couleurs (le même minéral peut avoir plusieurs couleurs)

Enfin, et mon grand dada, déterminer une roche pour lui attacher un nom et une étiquette est certes louable, mais une roche n'a de sens que par l'histoire qu'elle raconte, un grès feldspathique indique qu'il n'y a pas eu altération compléte de la roche mère ou tri lors du transport et donc que l'on est pas loin du bord du bassin sédimentaire.

J'avais sur mon terrain de thèse en métamorphisme des gneiss micaschisteux (sédiments argileux avec témoins de cendres volcaniques métamorphisés), des bancs d'amphibolites rubannées (tufs basaltiques avec intercalations calcaires) et des métagrès feldspathiques. C'est bien, ça fait de jolis noms, mais ça témoigne surtout du fait que ces sédiments se sont déposés sur une plateforme continentale avec un volcanisme basaltique et des apports de sables peu altérés (près de la côte). Le tout ayant été pris dans une collision continentale et passé par un métamorphisme de moyenne pression-moyenne température avec fusion à la fin. Là, ça permet de reconstruire une partie de l'histoire de la chaîne hercynienne et c'est beaucoup plus intéressant.

Ah prosélytisme quand tu nous tient (message perso pour Papyfred, t'as vu celui là j'ai réussi à l'écrire du premier coup) !

La fin de mon post était un plaisir égoïste qui ne te seras pas indispensable pour ta recherche, mais j'ai tellement souffert de la pétrologie de tiroir lors mes études.

Bonne chance, Serge

Link to post
Share on other sites

Autre point très très important dans tout devoir de description de roches (valable aussi pour les minéraux) : un ou plusieurs dessins de ce que tu observes. Il s'agit d'une approche naturaliste. Parfois un petit dessin vaut mieux qu'un long discours.

Pour être valable, chaque dessin doit posséder un titre, être légendé correctement et surtout ne pas oublier une échelle (graphique car une échelle genre 1/6 n'est pas très parlant et nécessite un calcul pour se faire une rapide idée de la taille réelle).

Par expérience, je sais que le dessin est souvent baclé voire oublié par les étudiants, ce qui fait perdre des points bêtement dans les exam.

Link to post
Share on other sites

il existe un excellent petit livre de détermination des roches et un pour les minéraux; il s'agit de clef de détermination simples et efficaces, assez anciens mais très pratiques:

DETERMINATION PRATIQUE DES ROCHES SEDES par Cailleux et Chavan 1963

DETERMINATION PRATIQUE DES MINERAUX SEDES..........................................

MALGRE LEUR ANCIENNETE TOUJOURS VALABLES ET RIEN NE LES A REMPLACES

pour un début, dans les livres de svt du collège il existe des clef simplistes d'identification mais vraiment au raz des pâquerettes.

post-28-1210882989_thumb.jpg

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...