Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


1frangin

Pièces minéralogiques anciennes et/ou historiques

Recommended Posts

Il faut bien meubler l'ensemble des posts du forum!!

Philippe, ce forum est un lieu de partage paisible. C'est un certain travail de mettre des photos en ligne et d'essayer de les commenter de manière juste. J'ai même appris à faire le transfert d'image (Mac > autres) quand avant je n'y arrivais pas car j'avais promis de participer.

amitiés, Otto

Share this post


Link to post
Share on other sites


Otto dans mon idée, la Vidale c'est le gisement de la Vidalie carrière et travaux souterrains juste avant Brézies et les pyro sur le même gros os de quartz (ZN sur la Vidalie et Pb sur Breziès, Cuzac je pensais que c'était la grande carrière au bord de la rivière sur l'autre rive (d'où ma question sur l'ancienneté des pièces). Peux tu me préciser ?

Merci Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Otto dans mon idée, la Vidale c'est le gisement de la Vidalie carrière et travaux souterrains juste avant Brézies et les pyro sur le même gros os de quartz (ZN sur la Vidalie et Pb sur Breziès, Cuzac je pensais que c'était la grande carrière au bord de la rivière sur l'autre rive (d'où ma question sur l'ancienneté des pièces). Peux tu me préciser ?

Merci Serge

Merci d'avoir relevé mon erreur, il s'agit comme je l'ai dit dans le second post d'un spécimen de La Vidale et non pas de La Madeleine (à qq Km à vol d'oiseau) > j'ai corrigé le post et prie les forumeurs de ne pas m'en vouloir !

Adrian (et ses amis) ont "inventé" les pyromorphites +/- campylite des travaux d'Asprières. Les spécimens proviennent de déblais d'une mine d'âge inconnu. Il y avait pas mal de "charbon de bois" genre restes d'étonnement. Il doit s'agir de travaux médiévaux pour l'argent, mais ce pourrait être plus ancien, ou plus moderne par des locaux. La pyromorphite a la réputation d'être appauvrie en Ag (à la différence de la cérusite) et les mineurs en ont rejeté de pleines bennes.

Cette pyromorphite semble venir d'une grande structure filonienne parallèle à la montagne, qui commence par La Vidale, passe par les travaux "celtes" et grattages de La Vierge pour finir dans le gisement mythique de Bouillac. Adrian a donc désespérément essayé de rejoindre Asprières/pyromorphite par "derrière" en s'enfonçant dans les travaux de La Vidale, qui ont du percer dans les travaux des anciens. Tout cela sans succès. Les prospections à La Vidale ont fourni (en haldes?) ces belles hémimorphites bleues, fleuron national méconnu. La Vidale est en "réaménagement pour visites" et est out actuellement.

La carrière de La Madeleine à Cuzac est une grande carrière de concassés qui mets à jour de nombreuses zones minéralisées. Elle a été évoquée de nombreuses fois sur Geof'. Elle a produit de remarquables Chalcopyrite de niveau national.

Carrière : http://www.societe.com/societe/sablieres-et-carrieres-de-la-madeleine-631650231.html

amitiés, Otto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette pyromorphite semble venir d'une grande structure filonienne parallèle à la montagne, qui commence par La Vidale, passe par les travaux "celtes" et grattages de La Vierge pour finir dans le gisement mythique de Bouillac. Adrian a donc désespérément essayé de rejoindre Asprières/pyromorphite par "derrière" en s'enfonçant dans les travaux de La Vidale, qui ont du percer dans les travaux des anciens.

Il a été remarqué par plusieurs auteurs, depuis fort longtemps, la zonalité de la structure principale de la Vidale : Zn-Cu majoritaire du cote Est (La Vidale) et Pb majoritaire à l’Ouest (Brezies). Il est probable que les travaux des anglais n'aient pas pu atteindre l'aval pendage de la colonne mineralisee de Brezies Ouest du fait des travaux des anciens peut etre instables.

Le prolongement vers l’Ouest peut être tracé jusqu’ à Brezies-Ouest (travaux Adrian), voire le ravin de Rucube (Querbes dans l’inventaire), et même pourquoi pas des petites structures sur l’autre rive du Lot - la carrière de la Madeleine qui se trouve dans l’axe de la structure.

Les filons de Bouillac (filons St Louis et St Benoit) sont distincts de celui de la Vidale et de ses satellites.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les prospections à La Vidale ont fourni (en haldes?) ces belles hémimorphites bleues, fleuron national méconnu. La Vidale est en "réaménagement pour visites" et est out actuellement.

Tres belle pièce que l'association hemimorphite-malachite du post 970.

Association pas si méconnue des locaux... Les plus belles pièces ont probablement été sorties a l’époque ou les haldes de La Vidale ont été partiellement reprises en carrière (annees 80 il me semble).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans enlever le mérite de ceux qui ont suivi, ils ont grattés et prospectés comme des fous et trouvé de nouvelles occurrences passées inaperçues avant!, Bréziès et sa pyro figurent sur l'inventaire de l'aveyron et avec des copains on a trouvé des campylites et de la pyro mamelonnée sur des déblais de la "tranchée" de Bréziès à l'occasion de travaux sur le chemin qui avaient entamés le déblai (j'ai du coller une photo dans le forum il y a longtemps). A l'époque je m'étais dit que les anciens avaient surement du gratter le filon à partir du thalweg le plus proche et je n'y suis pas revenu pendant 10 ans. En fait les pyros étaient sur le sommet et de l'autre côté du chemin (un de mes plus gros regrets, mais c'est le jeu!)

Sur la Vidalie ou je suis passé pour la première fois dans les années 80, j'avais vu la galerie mais j'avais l'impression qu'elle s'arrêtait tout de suite, par contre un truc rigolo c'est la présence de quartz à boxworks lamellaires (baryte) avec remplacement par sphalérite à la Vidalie et par galène à Breziès.

Pour l'abondance de la pyro dans les déblais, l'explication que m'a donné Evelyne un jour est lumineuse, (je m'en veux de ne pas y avoir pensé avant!) la pyro est totalement inexploitable comme minerai de plomb (un des gros problèmes des Farges, les teneurs en Pb des analyses ne se retrouvaient pas sur le minerai traité !) du coup elle était scheidé à la sortie et passé au stérile, cqfd!

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serge, Je ne comprends pas ton interprétation : la pyro est un minerai de plomb super facile pour les Anciens, pas pour les Modernes. C'est l'argent métal qui n'y est plus. Je ne crois pas qu'Evelyne soit dans le vrai. Les micro-gisements de Pb à Pyro sont communs en France et nulle part le Pyro a été rejetée ?

Otto

Par ailleurs, comme collectionneur de minéraux + crypto-historien des mines, je sais (et j'écris) depuis toujours que les mineurs ont précédé les collectionneurs. Adrian, pour ne citer que lui, a transformé en "localité" un grand nombre de points de l'Inventaire du BRGM !

Il a été remarqué par plusieurs auteurs, depuis fort longtemps, la zonalité de la structure principale de la Vidale : Zn-Cu majoritaire du cote Est (La Vidale) et Pb majoritaire à l’Ouest (Brezies). Il est probable que les travaux des anglais n'aient pas pu atteindre l'aval pendage de la colonne mineralisee de Brezies Ouest du fait des travaux des anciens peut etre instables.

Le prolongement vers l’Ouest peut être tracé jusqu’ à Brezies-Ouest (travaux Adrian), voire le ravin de Rucube (Querbes dans l’inventaire), et même pourquoi pas des petites structures sur l’autre rive du Lot - la carrière de la Madeleine qui se trouve dans l’axe de la structure.

Les filons de Bouillac (filons St Louis et St Benoit) sont distincts de celui de la Vidale et de ses satellites.

J'ai éssayé d'en savoir plus sur les pyro vertes lavées "polysphaérite" de "Bouillac", des renseignements ??

merci, Otto

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai éssayé d'en savoir plus sur les pyro vertes lavées "polysphaérite" de "Bouillac", des renseignements ??

merci, Otto

Les 'polysphaerite' proviennent des haldes d'un filon satellite de la Vidale.

Haldes tristement retournees par une mini-pelle ces derniers mois.... Mais ca m'etonnerait qu'ils y aient trouve grand chose.

Il est fort dommage que ce coin tranquille attire autant de convoitises.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hémimorphite bleue et Malachite verte, toutes deux guttulaires en incrustations sur le Quartz [80mm]

Mine de La Vidale, Asprières, Aveyron

Déc. & anc. coll. AK, 1998

Cette pièce est vraiment remarquable.

A la fin des années 90, sur la VIdalle, j'avais réussi à trouver de l'Hémimorphite mais pas cette association avec la malachite.

Adrian, a fait un travail remarquable de recherche et d’échantillonnage, avec la réussite qui va avec.

Comme le dit Serge, au début des années 1990, nous avions l'habitude de récolter de la pyro au dessus de Brézies (à l'ouest), je me souviens d'une vielle dame qui habitait une des dernières maisons de Brézies et qui nous donnait l'autorisation de chercher sur son terrain le long du chemin. Elle nous surveillait de sa fenêtre.....Serge, nous aurions du pousser encore un peu plus loin !! Adrian l'a fait lui, avec bonheur !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça ne fait aucun doute que le site de Bréziers Ouest s’est fait connaitre grâce aux pièces sorties par Adrian. Je ne suis cependant pas convaincu que personne d’autre n’ai visité antérieurement le site et fait de belles trouvailles de pyromorphite sans pour autant en faire la publicité.

Bien que très anciennes, les haldes de Bréziers ont en effet été cartographiées par de nombreux prospecteurs et figurent dans les rapports de la CRAM ou du BRGM. Elles sont cartographiées sur la terminaison Ouest de la structure depuis le hameau jusque pratiquement au bord de la voie-ferrée, incluant la zone travaillée pour extraire les ‘pyromorphite d’Asprieres’.

Entre Breziers et Breziers-Ouest il y a juste 80 mètres de bois à traverser pour retrouver la lande de fougères et bruyère qui recouvre typiquement les haldes dans la région.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça ne fait aucun doute que le site de Béziers Ouest s’est fait connaitre grâce aux pièces sorties par Adrian. Je ne suis cependant pas convaincu que personne d’autre n’ai visité antérieurement le site et fait de belles trouvailles de pyromorphite sans pour autant en faire la publicité.

Bien que très anciennes, les haldes de Béziers ont en effet été cartographiées par de nombreux prospecteurs et figurent dans les rapports de la CRAM ou du BRGM. Elles sont cartographiées sur la terminaison Ouest de la structure depuis le hameau jusque pratiquement au bord de la voie-ferrée, incluant la zone travaillée pour extraire les ‘pyromorphite d’Asprieres’.

Entre Breziers et Breziers-Ouest il y a juste 80 mètres de bois à traverser pour retrouver la lande de fougères et bruyère qui recouvre typiquement les haldes dans la région.

Bonjour,

Si Adrian a eu le mérite de parcourir en long et en large le secteur pour retrouver (ou trouver) des sites, je pense sans aucun doute que le coin était connu depuis longtemps par les gars de la région. Dire que Adrian est "l'inventeur" de ces sites, il faut peut être pas exagérer, en tout cas certainement pas tous.

Pour que des Limousins comme moi connaisse le site depuis le tout début des années 1990 (j'ai une pièce en collection découverte en 1993 à Brézies ouest, le long du chemin), et Serge depuis les années 1980, cela veut bien dire que les aveyronnais ou lotois, devient bien connaître le coin, et pas que Brézies et la Vidale....

François

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est d'accord François.

Il ne faut surtout pas minimiser ce qui a été fait là-bas avant que la minéralogie française devienne à la mode. Les collectionneurs aveyronnais sont actifs, mais généralement très discrets.

Mon grand-père maternel (comme de nombreux autres curieux des sciences naturelles du bassin de Decazeville) connaissait lui-même le site de 'Bouillac' depuis de nombreuses années, un de ses amis vivant au hameau de la Vidale.

Il y a d’ailleurs trouvé dans les années 70-80 des grosses masses de teinte bleu-vert constituées d'un agrégat de chrysocolle-malachite, hémimorphite noire et linarite. Je serais curieux d'en revoir car l’essentiel a malheureusement fini dans des expérimentations métallurgiques…

En 1973-74 la découverte des polysphaerite par un jeune du coin avait fait sensation et permet surement au site d’être connu au delà de la région.

De mon cote, la Vidale et Brezies furent les premiers sites que j'ai prospecté à l'aide de l'inventaire en 1990. Surement un des premiers à fouiller le coin avec l’œil du micromineralogiste (avec d’autres comme LC ou QP).

A l'epoque pas eu l’idée d’aller au-delà des haldes du talweg de Brézies, mais dès mes premières sorties j’ai tracé le filon entre les deux sites. Cela m’a permis très tôt de retrouver des pyromorphites vertes - dont j’ai pu constater récemment qu’elles sont ‘une nouveauté’ d’après un célèbre vendeur catalan.

Pour l’hémimorphite, sans rentrer dans les détails, en 92 ou 93 j’ai attaqué la partie porteuse en place a la Vidale pour trouver de belles pièces au delà de la taille micro: cristaux limpides dans geodes de baryte recouvertes de quartz ainsi qu'en cristaux bleutes ou même noirs associes aux sphérules de malachite.

Puis fin 90s et début 2000s commence une nouvelle mode, celle des privatisations : Brezies-Ouest puis la Vidale…

Connaissant plusieurs sites épargnés dont celui qui avait fourni les polysphaerite j'aurais pu les privatiser à mon tour. Je l’aurais peut-être fait si j’avais été en France à l’époque. Mais je préfère rester discret et faire durer les sites plutôt que de les exploiter. Ceci afin de pouvoir y retourner régulièrement et toujours y trouver mon bonheur sur le long terme. Je continu a pratiquer sur de nombreux site et ca marche assez bien...

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Connaissant plusieurs sites épargnés dont celui qui avait fourni les polysphaerite j'aurais pu les privatiser à mon tour. Je l’aurais peut-être fait si j’avais été en France à l’époque. Mais je préfère rester discret et faire durer les sites plutôt que de les exploiter. Ceci afin de pouvoir y retourner régulièrement et toujours y trouver mon bonheur sur le long terme. Je continu a pratiquer sur de nombreux site et ca marche assez bien..."

Bonjour Cédrick,

pas de bruit, pas de vague, et la discrétion, je pratique beaucoup.

Et faire durer les sites, cela me va très bien aussi !!! :clin-oeil:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aucune

Par contre localité plus précisé dans le Binntal n'est pas simple car je ne connais pas ce matériel actuellement : ca signifie que les sites qu'ils grattaient à l'époque ne sont pas ceux qui sont cherchés de nos jours

Greg la veine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest

superbe cette dernière ! belle acquisition

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...