Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Sign in to follow this  
alchimiste

Rareté et intérêt de la cordiérite gemme ?

Recommended Posts

Guest akwaba

Hello

Cordierite de Côte d'Ivoire

post-3524-1257961555_thumb.jpg

post-3524-1257961589_thumb.jpg

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites


Guest akwaba

et celle-ci, incolore/jaune (à l'extérieur)

post-3524-1257961954_thumb.jpg

et léger bleu (avec lumière plus faible/ombre)

post-3524-1257961992_thumb.jpg

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest akwaba

Hello

Je profite de ce post pour aborder la question de la dureté de la Cordiérite.

Visiblement elle est de 7 à 7,5 (maxi sur Mindat par exemple), pourtant il semblerait que certaines qualités gemmes (donc Iolite) pourraient atteindre 8 (et donc rayure possible/ Topaze). Le site Geminterest va jusqu'à 8.

Pouvez confirmer ou infirmer ? Avec les échantillons que je possède, je viens de me rendre compte qu'effectivement certaines pierres rayent la topaze...

ou alors j'ai un problème...

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai un cabochon de cordiérite (la base d'un cabochon forme un "plat" relativement grand) "rayé" par une topaze. L'inverse n'a pas fonctionner.

Dureté donnée par l'AFG pour la cordiérite 7 - 7,5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest akwaba

Merci Mineralparangon

Ok, merci pour cette confirmation.

Effectivement, j'avais un problème lié aux surfaces et à la qualité des Topazes...

Thanks, il n'y a plus de doute.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis fais la même réflexion qu'Akwaba en testant la dureté de certaines cordiérites... :coucou!:

iolite Madagascar :

post-2599-1264426597_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

Histoire de remonter ce post.

Cordiérite marron (42 g), prise sous différents angles et lumières (artificielle/solaire).

post-8956-0-35597100-1288395001_thumb.jp

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi j'ai pas de fluorine, mais de la cordiérite comme Akwaba... :clin-oeil:

découverte ce week end, avec en 'prime' un cabochon naturel roulé ...

post-8956-0-05122600-1308568261_thumb.jp

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les mineraux pleochroiques sont des mineraux anisotropes (par opposition aux mineraux isotropes qui sont les mineraux amorphes et les mineraux appartenant au systeme cubique et qui eux ne presentent pas de pleochroisme)

Parmis les mineraux pleochroiques on distingue les mineraux dichroiques qui sont des mineraux anisotropes uniaxes, et les mineraux trichroiques qui sont des mineraux anisotropes biaxes.

Le pleochroisme (dichroisme ou trichroisme) ne pourra s'observer que chez les mineraux colorés, on l'observe au moyen d'un petit instrument d'optique appelé dichroscope. A noter que le pleochroisme peut etre plus ou moins prononcé, et que la difference de nuance entre les differentes teintes du pleochroisme d'un mineral peut parfois etre subtile.

Certaines gemmes presentent un pleochroisme si intense qu'il est visible a l'oeil nu, on parle alors de polychroisme (c'est notemment le cas de la cordierite).

Remarque: ne pas confondre polychroisme (fonction de la direction d'observation), et polychromie (mineral multicolore)

La cordierite est anisotrope biaxe, et presente donc un trichroisme, lequel est tres marqué et visible a l'oeil nu. Chez la cordierite de couleur bleue a mauve, on pourra ainsi observer trois teintes differentes selon la direction d'observation:

-bleu

-violet

-incolore a jaune (parfois un peu brunatre a l'oeil nu)

C'est d'ailleur tellement caracteristique que cela permet une identification presque immediate.

C'est tres bien illustré sur geminterest (voir derniere photo): http://www.geminterest.com/inclist.php?gem=Cordi%E9rite

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello

Merci pour cette définition, mais pourquoi Geminterest

http://www.geminterest.com/gemlist.php

précise sur la couleur : Rarement incolore ou brun.

est ce rare cette coloration ?

La cordiérite que je trouve est marron/incolore plutôt dans les migmatites (intrusion granit à 2 micas ?)

et plutôt bleu foncée dans les gneiss migmatitique.

Juste une remarque, si quelqu'un a un avis sur la coloration et le lieu.

(Serge (Trenen) avait bien expliqué ça, sur le rôle de Fe / pour le bleu

et Mg, pour la couleur marron.)

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah et oui, pour la petite astuce, pour ceux qui n'ont pas de dichroscope: les ecrans LCD (ordinateur, telephone portable) emettent une lumiere polarisée lineaire. Il suffit d'ouvrir une page blanche, et de pivoter la pierre dans tous les sens devant l'ecran afin de determiner les differentes couleurs du pleochroisme. Cela n'en sera que plus visible si la piece est dans le noir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça marche bien aussi si on se place avec la pierre,

entre une lumière artificielle (simple ampoule d'intérieur) et se tourner vers l'extérieur fenêtre avec luminosité soleil.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca n'a rien a voir: dans ton cas, tu peux voir quelquechose uniquement parceque le pleochroisme de la cordierite EST visible a l'oeil nu. D'autre part dans ton cas c'est une observation en lumiere non polarisee, ce qui est une tout autre affaire.

Cependant, pour une pierre dont le pleochroisme ne serait pas bien visible a l'oeil nu, on ne pourrait observer nettement le pleochroisme qu'au moyen d'un dichroscope, ou bien grace a l'astuce de l'ecran LCD. D'autre part l'interet de la methode etant de pouvoir observer les couleurs du pleochroisme deux a deux successivement au cours d'une rotation de la pierre sur un axe.

Hors c'est une observation extremement utile pour identifier un mineral: tu peux eventuellement arriver a determiner ainsi si ta pierre est isotrope, anisotrope uniaxe, ou anisotrope biaxe

Avec tout de meme un petit bemol: lorsque les differentes couleurs du pleochroisme sont tres proches les unes des autres, il peut arriver qu'on arrive pas a les differencier avec certitude (par exemple si tu as un dichroisme jaune pale versus jaune tres pale, tu risque de ne pas remarquer la subtile difference entre les deux et de passer a cote du dichroisme de la pierre)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok, autant pour moi...

Si quelqu'un a un avis concernant ces variantes de couleurs (cf. post n°36)

Merci Cascaillou :super:

Share this post


Link to post
Share on other sites

effectivement elle a la propriété d'être dichroïque voire trichroïque , je scane ce collier très joli en espérant un résultat montrant que selon l'orientation des pierres on a jaune ou bleu, encore faut il, pour le voir que la pierre soit transparente ou rendue transparente par une lame mince.

post-28-0-97777200-1329752391_thumb.jpg

post-28-0-04654600-1329752418_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dichroïsme est un phénomène optique intéressant qui possède de nombreuses applications. Il permet de séparer les différentes composantes des ondes lumineuses pour en utiliser une en particulier

Étapes de réalisation

1

Le dichroïsme consiste en une absorption d'une partie d'une onde lumineuse

2

On peut parler de dichroïsme linéaire, circulaire, ...

3

Le cas le plus facile à comprendre est celui du dichroïsme linéaire

Dans ce cas, si on fais passer un rayon lumineux dans un matériau dichroïque, c'est à dire un matériau possédant une propriété dichroïque, alors si on décompose l'onde lumineuse en ses deux composantes mutuellement perpendiculaires et perpendiculaire à la direction de propagation de l'onde, une des deux composantes sera absorbée par le matériau dichroïque et à la sortie seul l'autre composante en ressortira

4

L'exemple le plus typique du matériau dichroïque est le filtre polaroïd

Dans celui-ci, la composante de la lumière dont le champ électrique est parallèle à une certaine direction du filtre est absorbée, tandis que la composante perpendiculaire passe

5

Lorsque la lumière passe dans un matériau dichroïque comme un filtre polaroïd, la lumière entre en interaction avec le matériau

6

Le long d'une direction particulière, les électrons sont plus mobiles

7

La composante du champ électrique parallèle à cette direction va donc céder son énergie aux électrons de sorte qu'ils oscilleront

8

Si l'épaisseur de matériau traversée est suffisante, cette composante de l'onde lumineuse sera finalement totalement absorbée

9

La seconde composante de l'onde sera peu ou pas absorbée

10

On obtient ainsi un rayon lumineux polarisé linéairement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que j'ai pu trouver sur le net :

http://minerva.union.edu/hollochk/c_petrology/met_minerals.htm

Cordierite in a garnet-cordierite-biotite schist. Cordierite is colorless, and relief is similar to plagioclase feldspars and quartz, but it tends to be dustier than either of these other two minerals

Cordierite in a garnet-cordierite-biotite schist. Birefringence is up to 1st order white, like plagioclase and quartz, and can have polysynthetic twinning (center) that resembles plagioclase. Note that there can be THREE directions of polysynthetic twinning, contrasting with none in quartz and typically two in feldspars

Pour la traduction (http://translate.google.fr/?hl=fr&tab=nT#)

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

La composition chimique de la cordiérite est (Mg,Fe)2Al3(AlSi5O18). La couleur bleue est due à un mécanisme d'intervalence entre le fer II et le fer III. Si on imagine une cordiérite très riche en magnésium d'une part avec très peu de fer III d'autre part, elle peut être très peu colorée voir incolore. Il n'est pas sage d'imaginer une cordiérite sans fer, sans fer III la cordiérite serait légèrement verte, avec uniquement du fer III elle serait jaune. Voici ce que j'en pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  


×
×
  • Create New...