Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Résidu de fonderie


zéolite
 Share

Recommended Posts

Il y a 15 heures, jjnom a dit :

Dans le plan de la coupe, les angles sont vers 43° et 137°. Si vous voyez quelque chose qui peut cadrer...

 

Complémentaires, comme le fait justement remarquer @zéolite

Je ne sais pas trop si on peut s'en sortir en mesurant des angles en 2D, mais essayons quand même.

Je vois une difficulté, peut-être pas insurmontable, pour l’hypothèse olivine. Dans mes bouquins, la face oblique importante des olivines est du style (021) plutôt que (011), et on ne devrait donc pas voir beaucoup d'angles autour de 45°...

 

On cherche dans les silicates calciques et/ou magnésiens (voire avec du Mn) du métamorphisme ou des skarns de HT (au contact d'intrusions un peu basiques).

On peut penser à larnite (Ca2SiO4) bien sur, à rankinite (Ca3Si2O7), mais aussi à monticellite (Ca(MgFeMn)SiO4), merwinite (Ca3MgSiO4) voire spurrite (Ca5CO3Si2O8).

Si on étend la recherche aux aluminates, il y a la solution solide entre gehlenite (Ca2Al2SiO7) et akermanite (Ca2MgSi2O7), le groupe melilite, qui est quadratique.

 

Compte tenu des zonations que l'on voit, et qui suggèrent que des substitutions sont faciles, je suis tenté d'éliminer de la liste tous les minéraux qui sont purement calciques, pour ne conserver que ceux qui acceptent Fe, Mg, Mn, voire Al.

Je vous propose trois options :

- une olivine (malgré les angles à 45°, normalement pas très fréquents) avec une zonation portant sur la substitution Fe-Mn (fayalite-tephroite)

- une monticellite, avec aussi une zonation de substitution Mg-Fe-Mn

- une melilite, avec une substitution MgSi=AlAl, mais je n'y crois pas vraiment, car les formes théoriques sont plutôt tabulaires.

 

Pour finir vous pouvez comparer avec des fayalites obtenues par pyrométamorphisme, sur le papier suivant.

https://www.mdpi.com/2075-163X/9/5/292/htm

 

 

Link to comment
Share on other sites

En fait, j'aurais du donner 3 angles entre les côtés du cristal: 2 angles obtus internes: 137 et 112° et un angle aigu externe: 43°.

Je suis d'accord que pour olivine (dont fayalite), ça ne cadre pas bien. Pour les melilites, non plus. J'en ai déjà vu dans des scories: on repère de suite des sections basales au carré. Monticellite? elle fait partie du groupe des olivines et est orthorombique comme les copines. Fort probable qu'on soit obligé de l'écarter pour les mêmes raisons que la fayalite.

Clair aussi que si le cristal est zoné, c'est que des substitutions ont eu lieu. Je constate qu'on a pour ce cristal comme pour ceux qui sont squelettiques, des coeurs bien plus sombres que la périphérie. Les bandes blanches autour des petits cristaux automorphes font bien parties du cristal. On a toujours les mêmes angles. Comme si on avait épuisé Fe et/ou Mg et qu'on termine la cristallisation avec un excès de Ca.

Maintenant, on peut rencontrer tellement de phases minérales (qu'on ne rencontre quasi jamais ailleurs)dans ces scories qu'on aura de la peine à trouver l'image et la formule qui vont bien pour pouvoir dire: Bon dieu! Mais c'est... bien sur.

Link to comment
Share on other sites

Ben, mr 42 avait peut-être bien raison de nous rappeler qu'à Decazeville, ils avaient traité aussi du Zinc. Je me demande si le cristal zoné ne serait pas de la willemite, un silicate de zinc qui cristallise dans le système rhomboédrique.

Zeolite, si tu as le matériel voulu, essaye de voir s'il y a des choses fluorescentes dans ton échantillon.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, jjnom a dit :

Ben, mr 42 avait peut-être bien raison de nous rappeler qu'à Decazeville, ils avaient traité aussi du Zinc. Je me demande si le cristal zoné ne serait pas de la willemite, un silicate de zinc qui cristallise dans le système rhomboédrique.

Zeolite, si tu as le matériel voulu, essaye de voir s'il y a des choses fluorescentes dans ton échantillon.

 

Bonjour

Le site de traitement du zinc c'était "la vieille montagne".

 

Avec une lampe UV pour la fluorescence?

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, zéolite a dit :

Pas de fluorescence.

Sale temps! Tu es sur de ta lampe?

L'idée swillemite permettait aussi de bien correspondre avec la densité du caillou et aussi avec le magnétisme cat la franklinite accompagne souvent la willemite.

En outre les formes des cristaux squelettiques cadraient bien aussi avec le système rhomboédrique.

Malheureusement, les willemites de Decazeville doivent être fluorescentes (dans le vert bien flashy). Voir cet article: https://www.unilim.fr/sermiel-dev/wp-content/uploads/sites/5/2014/06/Vanaecker-et-al.-2014_Behavior-of-Zn-bearing-phases-in-base-metal-slag-from-France-and-Poland_a-mineralogical-apprach-for-environmental-purposes.pdf

qui parle de la forte réactivité de ces willemites à la cathodoluminescence (grâce à la présence de Mn).

Il y a 3 heures, phoscorite a dit :

Bonne idée, qu'est-ce qu'on aurait comme solution solide possible, dans ce cas ?

Il n'y a pas nécessité d'une solution solide, bien que ce soit séduisant, intellectuellement. Quelques substitutions de Zn par Fe ou Mg (impuretés)pourraient aussi apporter cette coloration qui tire sur un vert sombre.

 

Bon, ben, reste la lame mince, la chimie et les rayons X.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, zéolite a dit :

je teste la réaction avec de la torbernite et elle réagie.

la torbernite n'est pas censée réagir aux UV : géowiki 

Propriétés optiques et autres : Transparent, translucide. Radioactif. Il n'est pas fluorescent aux UV. Peut s'altérer par déshydratation en métatorbernite.

Ce ne serait pas plutôt de l'autunite ?

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, AMEDE a dit :

la torbernite n'est pas censée réagir aux UV : géowiki 

Propriétés optiques et autres : Transparent, translucide. Radioactif. Il n'est pas fluorescent aux UV. Peut s'altérer par déshydratation en métatorbernite.

Ce ne serait pas plutôt de l'autunite ?

en tenant compte de ceci il semblerait que se soit plus de l'autunite, même si du coup je comprend mieux pourquoi certains cristaux ne réagissait pas alors que d'autres fortement.

mais la question était UV long ou UV court.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, zéolite a dit :

une question s'impose comment mesurer la longueur d'onde de mes UV?

 

et que l'on ne me dise pas, si la willemite réagie ou pas.

 

Si la lampe UV est une lumière bleue peu onéreuse.... C est des UV longs. Les lampes UV courts sont plus chères car elle nécessitent un tube en quartz. 

 

Si vous avez un bout de scheelite : faites le test ....elle ne reagit qu au UV courts ...

Link to comment
Share on other sites

Le 17/08/2021 à 14:08, jjnom a dit :

Très intéressant ce document et en plein dans le sujet.

A défaut d’une analyse chimique de l’échantillon de Zeolite, on peut tester l’hypothèse d’une scorie pyrométallurgique liée à l’extraction du zinc. Le candidat serait le D4 de l’étude dont l’analyse est donnée par la table 1.

Selon cette étude, les constituants majeurs sont SiO2, CaO, Al2O3 ainsi que Fe2O3. Pour ce dernier, en milieu réducteur, il devrait surtout s’agir de FeO.

Zn est minoritaire, entre 1 et 2 %. Normal, c’est le zinc qui était extrait.

Première remarque : avec cette composition, on s’attendrait à une densité autour 3,5 alors que Zeolite a trouvé 4. Il devrait y avoir plus de fer que dans le D4.

Avec la composition D4, on serait plutôt sur gehlenite quadratique, wüstite et spinelle cubiques, et quelques trucs de la famille des olivines... Ça devrait faire quelques angles droits comme on en voit sur la première photo. Pour les autres angles, il est difficile de se prononcer alors que l'orientation du plan de coupe n'est pas bien connue

Quelques pistes :

https://www.jstage.jst.go.jp/article/isijinternational/advpub/0/advpub_ISIJINT-2016-099/_pdf

Link to comment
Share on other sites

Je r'garde et j'm'interroge.

D'accord que dans un système Si-Ca-Al-Fe-Mg, il est logique de voir arriver une melilite.

Dans le papier de Vanaecker, en fig 3, on voit les melilites bien nettes, avec des sections proches du carré, en provenance de Pontgibaud. Plutôt Fe-Zn. Tout à fait identiques à celles qu'on peut voir dans les scories de Couenon près de Nantes. Elles baignent dans de la fayalite aciculaire et la scorie a une densité vers 4,1.

Les melilites de Decazeville sont plutôt des Fe-Mg. Est-ce pour cette raison qu'elles ont un aspect aussi différent ou parce que figées à un moment thermique différent?

Toujours est-il qu'elles me semblent n'avoir rien en commun avec les photos des cristaux de Zeolite tant en forme qu'en couleurs. Autre coulée, autre aspect?

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Est si on tentait un test chimique, dans le style attaque acide, on isole le lixiviat, puis on repasse en milieu basique et on fait précipiter les hydroxydes ?

A condition d'y aller doucement pour la remontée en pH, on verrait peut-être divers précipités se former, et décanter....

Histoire de voir s'il y a bien du Zn ... ou que du Fe

Bon, évidemment, un flash de XRF portable serait plus facile...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.