Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Mode de vie gastéropodes genre Helix


Recommended Posts

Bonsoir, juste un petit sujet pour tenter de répondre à une question que je me pose depuis longtemps : au vu des associations de fossiles qui côtoient généralement le genre Helix, je n'arrive pas à déterminer son mode de vie. Est ce que c'était des espèces amatrices de milieux humides qui tombaient dans l'eau, ou elles étaient réellement aquatiques, avec un mode de vie proche des planorbes et Lymnees, bien que moins adaptées ? 

Link to post
Share on other sites

C'est justement pour ça que je pose la question, je trouve de tout sur Internet, suivant les sites ce genre était aquatique, terrestre, un peu des deux, il vivait au dessus de l'eau sur les plantes et les arbustes.... Bref, j'ai un peu de tout 😅

Link to post
Share on other sites

On va dire que je m'intéresse énormément au mode de vie des espèces, comment elles pouvaient évoluer à l'époque, pourquoi elles ont disparues, etc. Des fiches écologie biologie en quelque sorte.. Mais je manque de connaissances, et dans le domaine des gastéropodes et du " Petit " En général, je trouve que c'est très pauvre 

Link to post
Share on other sites

 C'est ce que je pensais aussi, il m'avais donné une super Identification la dernière fois ^^ 

 

Disons que j'apprécie énormément  les fossiles, mais je trouve que bien souvent on s'arrête à la beauté visuelle ou au côté impressionnant. Et justement tout ce qui est insectes, plantes, malacologie, ... Est moins observé parce que moins impressionnant ou " Pas du tout rare " .. 

Disons que même si c'est improbable parce qu'il y en à pas autant à dire j'aimerais pouvoir trouver autant de biblio écologie sur un Helix que sur un spinosaure, ou du moins de quoi me faire une bonne idée ^^ comment il vivais, es ce qu'il avais un régime alimentaire varié ou s'il ne çiblait que certaines espèces, comment son genre à survécu au passage d'un climat tropical ou savane à une glaciation ( même plusieurs) ... 

 

Beaucoup de questions quoi 🙂 j'aimerais pouvoir faire ça pour tout ce que je trouve ( dans la mesure du possible 😂

Link to post
Share on other sites

Oui, c'est pareil pour moi, je bosse actuellement sur les micromammiferes du miocene et je trouve relativement peut d'informations sur internet, il faut que je me tourne vers la société lineenne de lyon affin de trouver peut-être des documents anciens.

En plus,  certains fossiles de micromammiferes ou microfossiles en général sont très rares,  bien plus quelques fois que des dents ou grosses mâchoires de dinos, il m'est arrivé de trouver de nouvelles espèces de micro (et même grands) mammif, le problème c'est que les pièces sont rarement spectaculaires et complètes elles ne sont pas aussi impressionnantes qu'une machoire d'un dino par ex.. mais pourtant au niveau rareté et importance pour la science elles ont bien plus de valeur.

Link to post
Share on other sites

On dirais un peu que pour que quelque chose passionne bien souvent il faut que ça soit grand, vieux, ou que la découverte porte le label " Fossile vivant " Pour intéresser 😅

Après je comprend très bien que les dinosaures passionnent plus que l'histoire évolutive des gastéropodes pulmonés, mais si elle pouvais être un peu plus équilibrée et que je pouvais avoir des références, je suis preneur ^^

Link to post
Share on other sites

Je peux apporter quelques éléments de réponse, mais à l'échelle de mes compétences seulement.

Déjà il faudrait savoir de quel "Helix" on parle... de quelle époque etc etc. Pour ma part je reconstitue les climats et paysages passés quaternaires (plus particulièrement holocènes) à partir des mollusques continentaux. Mais cette approche repose sur le principe d'actualisme et doit être sans cesse alimentée avec un aller-retour entre ce que l'on connait du passé et du présent. 

Quoi qu'il en soit, en paléoécologie/paléoenvironnement il est toujours plus intéressant de raisonner en terme d'assemblage (bien que tel ou tel taxon puisse être directement indicateur de condition environnementales ou climatiques).

De plus, si les faunes sont indicatrices, d'autres éléments de réponse se trouvent aussi dans la nature des sédiments, leur contenu en micro-fossiles etc. Par conséquent, reconstituer des environnements passés (et ce quel que soit leur âge) passe aussi par une approche intégrée en considérant la strati, géométrie des dépôts, les faciès, la sédimento. (et puis ajoutons à cela qu'il y a des reconstitution globales à l'échelle du globe qui donnent des infos sur l'évolution des conditions climatiques).

 

Maintenant si l'on revient à nos coquilles, dans le cadre d' "Helix" du Tertiaire (puisqu'il me semble que la question porte là-dessus), n'oublions pas les paramètres taphonomiques, et ici en l'occurrence la diagenèse des dépôts. Ce que l'on retrouve dans le registre fossile n'est pas représentatif à 100% d'une biocénose passée. Donc pour que nos coquilles d'Helix soient conservées dans le sédiment il faut des contextes particuliers ou bien des environnement où il y a enfouissement/dépôts sédimentaires (donc "généralement" avec de l'eau).

Du point de vue de l'écologie des faunes modernes de mollusques continentaux, on sait que l'humidité et la température sont deux paramètres écologiques déterminants pour les mollusques continentaux (qui sont des animaux à corps mou..). Cependant, les mollusques ont réussis à coloniser une gamme très variées de milieux, parfois même des environnements très secs à désertiques : pour cela ils ont développés des stratégies d'adaptation et de survie tout à fait prodigieuses (micro régulation thermiques, adaptation de la physiologie et du cycle vie avec de longues périodes d'estivation possible, adaptation de la morphologie/aspect de la coquille....)

Bref ce sont des organismes tout à fait fantastiques et ce n'est pas le malacologue que je suis qui dira le contraire

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.