Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Recommended Posts

Sur les premières photos, on dirait qu'il y a souvent de la muscovite (argentée ou jaunâtre) au niveau du contact entre l'enclave rose et la matrice blanche.

Sur la première photo, sur le plus gros fragment en haut à droite, on dirait que des faces cristallines grossières ont été préservées lorsque le bloc a été éclaté, peut-être justement à cause d'une pellicule de mica qui a favorisé le "démoulage". Avec beaucoup de bonne volonté on peut interpréter trois faces partielles (peut-être losanges), délimitées par trois arêtes à 120°, émoussées et ébréchées. C'est compatible avec un rhombododécaèdre. Mais cela peut aussi être une illusion: difficile de se prononcer à partir de photos.

 

En ce qui concerne la Tourmaline, évoquée par SACHA16, on ne voit aucune structure en baguette. Mais d'un autre côté la structure cristalline que je viens d'évoquer (trois faces losanges séparées par trois arêtes à 120°) est également compatible avec une terminaison de Tourmaline.

 

Cependant, le plus banal étant le plus  probable, il y des chances que ce soit du Grenat plutôt que de la Tourmaline, du Spinelle ou du Corindon; d'autant plus que les Grenats ont été répertoriés dans le secteur comme l'a écrit zunyite.

 

Mais ce serait quand même intéressant d'arriver à savoir si la matrice blanche est une dolomie saccharoide ou une autre roche (quartzite par exemple). Un simple test de dureté sur verre suffirait.

Link to post
Share on other sites

Oui AMEDE, sous réserve que la matrice blanche soit bien un carbonate, soluble dans l'acide.

Sinon, si l'on s'intéresse cette fois aux photos du bloc avant éclatage, on voit deux sections d'enclave rose apparaissant à la surface du bloc:

- la plus petite section est triangulaire, compatible avec grenat, tourmaline, spinelle, etc

- la plus grosse est assez quelconque, plus ou moins arrondie, mais présente un point anguleux à gauche, compatible avec grenat, tourmaline, etc.

Bref, il n'est pas exclu que certains de ces amas roses très fracturés et très friables présentent malgré tout une forme cristalline individualisée et identifiable.

Link to post
Share on other sites

Alors messieurs, je viens de faire à l’instant le test de dureté sur la vitre de ma chambre ( ma femme est partie), et je vous confirme bien que la partie rose raye le verre. La partie blanche quant à elle rien du tout. J’ai également laissé tremper un petit bout de blanc et de rosé ( pas du vin hein!) dans du vinaigre, pas observé de réaction.

Concernant la suggestion que ce bloc aurait pu venir d’un autre endroit, je réfute cette idée pour deux raisons:

La première, c’est que dans son aspect il est absolument similaire aux matériaux et rochers de cette carrière.

La seconde c’est que plus prosaïquement il devait bien faire dans les 40kg avant que je ne l’attaque au marteau-burin.

Si cela peut vous aider, je suis prêt à vous laisser un ou deux échantillons pour examens plus approfondis 

Cordialement

Link to post
Share on other sites

Voilà de précieuses infos qui nous permettent d'avancer:

- La matrice blanche ne raye pas le verre et ne réagit pas au vinaigre. C'est compatible avec le "marbre dolomitique" évoqué dans l'article. En effet la dolomie (dureté Mohs # 3,5-4) ne raye pas le verre ordinaire (dureté # 5,5) et ne réagit pas au vinaigre. Mais elle se dissout lentement dans l'acide chlorhydrique.

- Le bloc était très gros et identique aux autres rochers de la carrière, qui exploitait justement de la dolomie: ceci exclut donc le vidage de sac (ou alors c'est du vidage de dumper).

Qu'est-ce qu'on peut trouver en amas rose, rayant le verre, dans un marbre dolomitique: Grenat, Spinelle, Corindon (sans chercher l'exhaustivité)?

A priori pas la Rubellite qui se trouve plutôt dans des pegmatites.

Compte tenu de l'aspect visuel et de l'intervention de zunyite, le Grenat semble être le meilleur candidat.

 

PS: pour les tests de dureté, utiliser une bouteille de préférence aux vitres des fenêtres...

Link to post
Share on other sites

Voici quelques photos complémentaires du plus gros bloc conservé. Je ne sais pas si cela se voit bien’ mais j’a l’impression que la « partie rose traverse le bloc blanc ».

Voila en espérant que cela puisse vous aider

30CEE478-2103-4319-814E-EE5C225F1112.jpeg

2137BB79-1EAC-4009-9646-BB1116E1111A.jpeg

33EBCD98-A9F9-405C-BEDD-0D3E289178CC.jpeg

Link to post
Share on other sites

Messieurs après avoir « retravaillé » le bloc avec le plus de ménagement possible, je vous envoie une partie du minéral rose en photo, la terminaison est pyramidale peut-être cela vous aidera t’il à déterminer celui ci.

contrairement a ce que je pensais la partie rose n’était pas traversante.

 

image.jpg

Link to post
Share on other sites

Très intéressant: les enclaves ont donc bien une forme cristalline. Ce ne sont pas de simples amas nodulaires informes.

Une question: est-ce que certaines arêtes sont perpendiculaires entre elles? Si on dit que sur la photo, sur une verticale, "Midi" est en haut et "18h" en bas, je pense aux deux arêtes qui indiquent "14h" et "20h": ces deux arêtes sont-elles perpendiculaires entre elles? Si oui, on pourrait avoir un morceau d'octaèdre; ce qui collerait avec du Spinelle.

Mais cela ne peut pas être un octaèdre régulier, parce que les pyramides d'un octaèdre régulier ont toutes une base carrée, et ce n'est pas le cas de la pyramide qu'on voit sur la photo. Il faudrait alors imaginer que l'octaèdre aurait été déformé après cristallisation (ce qui est concevable compte tenu de l'intense fracturation interne du minéral rose)? Ou alors ce serait un octaèdre quadratique?

Autre possibilité: les faces "triangulaires" visibles sur la photo sont des moitiés de losanges (l'autre moitié est partie), et la face pas très nette en haut à cause du reflet blanc est un losange plus complet, et l'on revient alors sur le rhombododécaèdre (solide régulier à douze faces losanges) et au Grenat.

Link to post
Share on other sites

Quite a me couvrir a nouveau de ridicule, je vous proposerais bien de l'idocrase (vesuvianite)....

Au moins c'est  quadratique, assez dur (6-7) et coherent avec une mineralogie de marbre ou de skarn.

Mais je n'en ai jamais vu de rose, et ça correspondrait mieux au taches jaunatres que l'on voit dans l'avant derniere photo.

 

Link to post
Share on other sites

Oui, dans un octaèdre régulier (hypothèse Spinelle), deux arêtes opposées d'une pyramide sont perpendiculaires. Et deux arêtes qui délimitent une même face triangulaire ne sont pas perpendiculaires, puisque c'est un triangle équilatéral. Le problème c'est que toutes les pyramides d'un octaèdre régulier ont une base carrée. Et ici on voit une base losange. Encore que...si l'on regarde bien l'angle en bas à droite, il part à 90° au départ et ensuite est ébréché. Mais l'angle en bas à gauche est franchement obtus.

Par contre, dans un rhombododécaèdre (hypothèse Grenat), il existe des faces perpendiculaires entre elles, mais pas d'arêtes perpendiculaires.

 

Putxi Poum: je ne sais pas quel est votre niveau en cristallographie ou en géométrie descriptive. Mais pour bien visualiser nos conjectures, vous pouvez aller sur le site "Smorf crystals". Vous tomberez sur une épure de cristal à gauche, avec des icônes et un menu défilant à droite.

Avec le menu défilant, vous pouvez sélectionner l'espèce minérale illustrée à gauche:

- Par exemple, si vous sélectionnez "Spinel" vous trouverez des images de cristaux, parmi lesquelles l'octaèdre régulier. Vous pouvez faire tourner l'image du cristal dans l'espace en le saisissant avec le curseur. Les icônes sont très intuitives à utiliser, pour afficher les axes du repères, les indices des faces, grossir l'image, etc.

- Si vous sélectionnez "Garnet", vous trouverez le rhombododécaèdre.

- Si vous sélectionnez "Anatase", vous trouverez l'octaèdre quadratique, qui est  un octaèdre régulier étiré selon un des trois axes (mais votre minéral n'est pas de l'anatase).

Comme vous avez la possibilité de manipuler le fragment de cristal, ce site peut s'avérer utile.

 

phoscorite: il n'y a rien de ridicule à faire des propositions pour avancer. L'hypothèse "Andalousite" n'est pas plus ridicule que "Spinelle". Il me semble avoir vu en bourse des Andalousites du même rose, je ne sais plus de quelle provenance. Quant à la Vésuvianite, elle peut être rose dans sa variété manganésifère. Par contre, j'ai vu des prismes de Vésuvianite terminés par des pyramides quadratiques; mais je n'ai jamais vu de Vésuvianite en bipyramide ou en octaèdre quadratique, sans au moins un petit bout de prisme entre les deux terminaisons.

Link to post
Share on other sites

Merci pour cette discussion.

 

Dans le même ordre d'idées, il pourrait y avoir de la wollastonite dans le caillou.

L'une des photos, un peu floue, suggère qu'il y a un minéral blanc en lamelles.

 

Vous pouvez voir si c'est luminescent ?

Et il faudrait vraiment faire un test à l'acide concentré pour être sûr que la matrice est bien un carbonate

Link to post
Share on other sites

Je crois que j'ai trouvé pourquoi la pyramide du fragment de cristal n'a pas une base carrée. C'est tout bête: c'est une illusion d'optique due au fait que le cristal a été cassé trop haut, sur l'arête de la pyramide qui pointe vers 20h. Sur le vilain croquis ci-joint, j'ai esquissé en pointillé ce qu'on aurait pu voir si la cassure s'était produite plus bas sur l'arête. En fait l'angle obtus que l'on voit en bas à gauche de la photo ne correspond pas à la base de la pyramide, qui a disparu à cause de la cassure.

Donc rien ne s'oppose à ce que ce soit un morceau d'octaèdre régulier, puisque les arêtes opposées (par rapport au sommet de la pyramide) sont perpendiculaires deux à deux. Ce qui collerait avec Spinelle. Maintenant il faudrait reboucler avec la dureté qui est très élevée dans le cas du Spinelle (dureté Mohs # 7,5-8, donc raye Quartz et Grenat).

Si l'identification comme Spinelle est finalement confirmée: Bravo, Putxi Poum, belle trouvaille! Ce n'est pas tous les jours qu'on trouve un cristal de Spinelle de cette couleur et de cette taille en France. Au fait, quelle est la taille du fragment de cristal? Je dirais dans les 3cm d'après la première photo où les lunettes noires donnent l'échelle?

 

phoscorite: je viens de me rappeler qu'il existe effectivement un habitus de Vésuvianite en bipyramide aplatie, sans aucun tronçon de prisme entre les deux pyramides: c'est l'habitus des Vésuvianites de Fushan en Chine. D'ailleurs ce faciès ressemble au cristal dessiné ci-dessous. Mais la couleur rose supposerait la présence de manganèse, et ici c'est du calcium et du magnésium que nous avons en abondance. Dans ce contexte, Spinelle rose me paraît plus probable que Manganovésuvianite avec habitus Fushan.

 

924471518_Croquisdgueu.thumb.jpeg.59db10a50144d3e2ea2378126862e6ce.jpeg

Link to post
Share on other sites

Alors concernant la partie facettée que j’ai prise en photo, elle a une base qui fait 1cm Max. Je ne l’ai plus en main pour cause d’envoi à un minéralogiste plus aguerri que moi avec quelques échantillons pour qu’il puisse faire les études et tests que je ne suis pas en mesure de faire moi même.

par contre concernant les échantillons que j’ai conservés, l’ un d’eux mesure 3 cm X 2cm environ. L’autre fait 2,5 cmX 2,5 cm.

Pour les tests de luminescence, c’est un peu la même réponse, je pense que la personne à laquelle je l’ai envoyé pourra le faire.

lorsUe les résultats seront connus, promis on vous dit.

Bon week-end à tous 

Link to post
Share on other sites

Je pensais à un bon vieux spinelle canonique, avec magnésium et aluminium; avec le seul argument du contexte dolomitique en faveur du magnésium. Mais ne nous emballons pas. Avant de conclure définitivement, il faut bien mesurer les angles du fragment de "pyramide". La discrimination entre octaèdre régulier et rhombododécaèdre n'est pas très difficile:

Octaèdre régulier:

- Les arêtes opposées des pyramides sont perpendiculaires deux à deux.

- Les angles des faces sont de 109,5° ou 70,5° selon qu'elles ont deux sommets en commun ou un seul.

Rhombododécaèdre:

- Les "pyramides" proviennent de la convergence de quatre losanges inclinés à 45° vers un sommet. Six sommets seulement sont concernés, sur un total de quatorze. Ces six sommets matérialisent les trois axes de symétrie quaternaire du cristal (les huit autres sommets sont à la convergence de trois losanges seulement, et matérialisent les quatre axes ternaires).

- Ce sont les faces opposées de la "pyramide" qui sont perpendiculaire dans ce cas, et pas les arêtes.

 

Et puis il y a le test de dureté. Mais certains grenats (dont le Pyrope) peuvent rayer le Quartz. Donc j'attends beaucoup des observations cristallographiques.

Link to post
Share on other sites

Le 20/04/2021 à 17:47, Putxi Poum a dit :

Ste colombe sur Guette

 

Bonjour, le spinelle rose y est effectivement cité dans le bulletin de la société française de minéralogie et cristallographie, et décrit comme translucide, rose vif, en octaèdres pouvant atteindre 1,5cm.

Je n'y suis encore jamais allé pour prospecter, mais vos cristaux y ressemblent pas mal !.

Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup El Momo pour ces précieuses infos. Le spinelle semble effectivement une piste sérieuse, et nous serons bientôt fixés. Le seul détail qui me fait encore douter est le fragment de cristal qu'on voit sur la toute première photo du post, en haut à droite devant les lunettes noires: avec beaucoup de bonne volonté, on pourrait l'interpréter comme un rhombododécaèdre vu selon un axe ternaire ("symbole Mercedes"). Mais depuis le départ j'avais envisagé le Spinelle parmi les hypothèses plausibles, à cause du contexte de marbre dolomitique (riche en Mg) et de la ressemblance avec les amas de Spinelle rose qu'on trouve au Vietnam, en Chine et en Birmanie dans du marbre. Il y a même là-bas des cavités karstiques dans les massifs de marbre, et les "argiles de décalcification" qu'on trouve dans les anfractuosités sont de véritables "Bonanzas": spinelle, corindon, grenat et j'en passe...!

 

Maintenant que nous avons bien dégrossi l'identification du minéral rose, nous pouvons passer aux minéraux secondaires. Sur les deux photos du bloc intact (avant éclatement), on voit un empilement de 5 ou 6 lamelles jaune brun, un peu au-dessous de la grosse masse rose et à gauche de la petite masse rose: est-ce que cela pourrait être la Wollastonite évoquée par phoscorite?

Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous, merci pour cet ensemble d'infos.

 

J'ai quand même une certaine réticence à adhérer a la piste spinelle, non pas pour des raisons cristallographiques mais pour des raisons chimiques.

Supposons (a confirmer a l'acide) que la matrice blanche soit bien de la dolomie.

Cela nous fait une association à seulement deux minéraux (à la louche) la ou les taches roses sont assez grosses et qu'on ne voit que deux couleurs.

Si le minéral rose est bien du spinelle, alors la roche rose et blanche contient donc Ca, Mg (carbonate) et Al, Mg (Fe) pour le spinelle, et pas grand chose d'autre...

En particulier pas de Si (sauf si on a pas loin une wollastonite qu'on ne voit pas bien).

Comme en général quand il y a de l'Al dans un marbre, c'est que le carbonate de départ était impur (avec des lits gréseux ou marneux, par exemple), on se demande ou sont passés les autres constituants terrigènes initiaux si on ne trouve pas au moins un minéral contenant Si dans la paragenèse .

C'est pourquoi je serais vraiment très intrigué par une paragenèse contenant uniquement dolomie + spinelle. Cela conduirait à penser que, avant métamporphisme (et dolomitisation) le carbonate initial contenait des impuretés plutôt inhabituelles (de la gibbsite ?).

 

Bien à vous

 

Link to post
Share on other sites

En fait, j'ai tendance à limiter trop souvent mes recherches à Mindat, où j'avais trouvé Sainte Colombe de Guette comme localité, mais sans aucune indication de minéral validé.

El Momo m'a donné l'idée de chercher ailleurs, et j'ai retrouvé sur Persée la référence qu'il nous a indiquée. Cela semble fiable: le Spinelle a même été analysé. Et il y aurait également de la Tourmaline verte: peut-être de l'Uvite comme dans les Magnésites de Bahia? Pareil: d'où vient le bore?

 

En fait, il est vraisemblable qu'à l'échelle de la carrière, le minéral rose ne représente qu'une proportion infinitésimale du massif (sinon ils auraient martyrisé leurs broyeurs). Il n'y a donc pas besoin de beaucoup de silicium et d'aluminium, qui sont de toute manière présents dans la "Muscovite", laquelle serait selon cet article ... du Phlogopite (toujours Mg!).

 

404760770_PerseMinralogiedelaFrance.png.5343974d40687b0a5ac503a87be48ee3.png

Link to post
Share on other sites

sauf que :

      le site de sainte colombe n'est pas tres grand MAIS  la zone est grande ( en dehors de la carrière)  et il existe des bancs dolomitiques en amont de la route , dans la forêt qui ont été étudiés avec , effectivement spinel, tourmaline verte en fine baguettes et pyrite ; sur les échantillons il n'y a ni tourmaline verte ni sulfures

       ceci dit , le spinel est possible bien n'en avoir jamais vu en amas comme sur ces échantillons ! (la zone où l'échantillon a été trouve correspond à un metamorphisme plus poussé que sur la carrière principale)

Link to post
Share on other sites

Bonsoir, cette identification est passionnante même si ma remarque n'as même pas été relevée. 

Je me demande même si je suis pas transparent. Je préfère encore lire que je raconte une ânerie que rien. 

Bref, vivement les conclusions

Merci

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.