Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

smoky

Mine de la Gardette et ses minéraux

Recommended Posts


Reste le terme de fente qui n'est peut etre pas le plus adapte, mais de la a faire une analyse freudienne du titre d'un papier de CRAS, c'est assez surrealiste...

A ce compte la, pas besoin de chercher bien loin pour trouver d'autres ouvrages aux titres autrement equivoques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

PS, Olif je vais regarder plus tard dans ma bibliothèque pour des filons plus au nord que La Gardette. Pour le collectionneur de base, on a l'impression que le remplissage et les cristallisations à La Gardette ce sont faites en une fois. Dans le massif du Mont Blanc, il y a souvent un temps alpin tardif (= cristaux, pour le bonheur des coll.) plaqué sur des filons triasiques voire plus vieux.

La Gardette est clairement une structure post-triasique, la littérature que je connais (vieux) évoque un age de 60 millions d'années et 6 Km m de recouvrement au-dessus de la base du trias... Par contre j'ai du mal a imaginer de telles cristallisations qui resteraient intactes pendant la compression alpine...

Pour ce qui est des différentes générations de quartz, on voit bien une succession de plusieurs générations dans les parties ou le filon est mince, mais ça fait plus penser à un remplissage par "pulses" et dans un même environnement geologique, pour le peu que j'en ai vu en tous cas... il faudrait regarder de près la texture du filon dans ces zones pour voir s'il y a des grandes différences de texture.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serai curieux de connaitre l'age de celles ci par ex :

http://www.geoforum.fr/topic/1873-mineralogie-de-la-savoie-de-la-haute-savoie/page-145#entry501056

age de la fracturation et age des cristallisations.

Selon le HS du Règne Minéral sur la Lauzière, 10M d'années tout au plus. 11 à 5M d'années (N°101 et 96 RM). Dans le secteur de la photo, plutôt 11M d'années (selon datation des monazites, et sachant que ce minéral fait partie des derniers à débarquer).

Après, en ce qui concerne l'éventuelle destruction des minéraux lors de la compression alpine, c'est à prendre avec des pincettes. Si la roche cassante ne redevient pas ductile, les cristallisations peuvent être plus ou moins protégées, surtout si une partie de la roche cassante est entourée d'une roche malléable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au risque de paraître grincheux, je voudrais vous faire part de ma consternation devant le titre de ce papier :

la mine……… fente alpine

- il aurait suffit de parler français, une mine ne peut être une fente alpine, un filon peut-être ?

- une "mine d'argent" ? pour esbaudir de vieux académiciens ? Une mine portant sur un filon de plomb peut-être argentifère aurait été correct.

- les filons deviennent des fentes ? Encore un miracle de la dialectique. (Ou les fentes sont de bons filons ? Sur l'album de la comtesse)

- "fente alpine" : les auteurs n'avaient aucune idée de ce qu'est "une fente alpine" proprement dit, c'est à dire une minéralisation liée au rétrométamorphisme alpin. Bien sur on me rétorquera que c'est dans les Alpes, ou d'âge alpin, mais tout ça n'en fait pas une "fente alpine". A moins que nos aimables auteurs aient voulu consentir à la contrepèterie pour nos vieux académiciens ?

Bien sûr, ce n'est parce que l'on a rien à titrer qu'il ne faut pas écrire de manière scientifique, je croyais tout bonnement que la géologie - même minière - se voulait une science.

(...)

Evidemment cela ne fait plus dans le boniment de comptoir… et cela ne mérite plus un papier dans une revue prestigieuse (?).

Houla, houla, Otto :gratte-tete: Quel grincheux tu fais, effectivement.

Je ne comprends pas pourquoi tant de HAINE?

Paix sur Terre aux Hommes de bonne volonté :treve:

Il est de fait que, dans le roman, le Professeur Lidenbrock de Jules Verne est un vieux grincheux, un célibataire endurci qui, sorti de sa passion, est assez sectaire. C'est très bien expliqué sur la page web:

http://netia59a.ac-lille.fr/circ-dunkerque-centre/IMG/pdf/le_voyage_au_centre_de_la_terre.pdf

Il est lui-même parmi les plus grands scientifiques du moment. Il a écrit des travaux qui sont le Top de ce qui se fait dans le microcosme de la Minéralogie du 19ème siècle. Les initiés de Geoforum savent que ma transposition est pertinente, puisque la Somme que tu as publiée l'an dernier est quasiment THE BESTSELLER de l'année, après le livre d'une célèbre journaliste d'un célèbre magazine pipole.

Lidenbrock est donc extrêmement exigeant envers son neveu Axel. Lequel, d'ailleurs, évoque parfois sa mère, mais on ignore qui est son Père véritable... Ah, là là...

Je ne pense pas que tu sois le Père Spirituel du principal auteur de la publication dont tu écornifles si spirituellement le titre un peu racoleur il est vrai.

Jean-Louis, Bac+12 environ, était un modèle de modestie, de simplicité. Assez récemment, il a été emporté prématurément "par une maladie foudroyante", selon l'expression pudique.

Je suis heureux, pour lui, qu'il n'ait pas lu tes commentaires, qu'il ne méritait vraiment pas.

Mais peut-être as tu raison de te moquer, après tout?

Viendrait-il à l'idée, d'écrire: "la mine de Puy les Vignes, un pipe dans le bâti hercynien du Limousin?" Personne ne comprendrait effectivement un tel titre :mort de rire:

Je crois que, s'agissant du Pontet, ce titre a été composé dans le but de faire coup double, puisqu'il s'agissait effectivement d'un travail tout à fait rare, où des archéologues et des gitologues ont travaillé la main dans la main, en galerie, pendant plusieurs jours, cotoyant les mêmes dangers, le même émerveillement, le même "enthousiasme". La mine médiévale d'un côté. La fente alpine de l'autre. Mariage impossible réalisé par une poignée de personnes que bien des choses opposent souvent.

Pour en rester là, il faut que nous disions aux autres foromeurs (curieux, eux, de comprendre ce qui compte), qu'il faut savoir que le concept de FENTE ALPINE a évolué. On s'est rendu compte, au moins dans le Pelvoux et dans l'Argentera-Mercantour pour ce que j'en sais, qu'il n'y a souvent qu'un problème d'échelle entre le bon vieux FILON et la FENTE ALPINE, au sens des kluft-system je crois. Effectivement, on voit souvent dans ces massifs, étonnamment juxtaposées, des gentilles fentes de tension (d'extension) toute classiques, liées indéniablement aux déformations alpines (Tertiaire) et remplies rien que de quartz, mais qui (ponctuellement) sont relayées par des fentes à quartz, chlorite et quelques carbonates sidérite-ankérite, parallèles aux premières... et là, la chlorite sent (non pas le soufre mais) les relans de la fameuse rétromorphose dont tu parles. Et puis, on trouve, parallèles, en échelon dans le même "champ" de fentes, une fente à quartz+chlorite+chalcopyrite (mine de Charontes à Rimplas), et puis un faisceau de fentes (galeries du Pont de l'Alma) où s'ajoute de la galène :siffler: et du côté italien (où la rétro est plus forte) à la miniera di Rua, en amont des Bagni di Vinadio, le socle (=le massif cristallin externe, toujours) est recoupé par un filon (alors là, on parle bien d'un objet géologique de la taille des gros filons) où à l'intérieur de la fluorine (ben oui, et on l'a même exploitée comme fondant en 1980) associée à la blende, on trouve de petits cristaux d'albite ou de stilbite (je ne me rappelle plus; stilbite je crois).

D'autres scientifiques on étudié le quartz de ces gros filons et de ces petites fentes d'extension, en thermoluminescence (on excite par chauffage les grains de quartz pour voir le spectre de l'émission d'énergie qu'ils dégagent). Je pense en particulier à René Mazeran, isolé dans la Fac de Nice, frappé prématurément lui aussi, et pourtant la crême des Hommes. Il a découvert 4 catégories de comportements, dont une :yes3: où l'on trouve aussi bien les "petites" fentes (à quartz seul, à Q+chlorite, à Q+Sulfures) que les gros et grands filons (de quartz seul ou bien ceux avec tout le cortège). Tout cela a été publié sans tapage dans des CRASSES des années 1974-1980.

De là (et j'en passe; car je ne me souviens pas de tout) le concept de la fente alpine a évolué vers cette acceptation plus LARGE que celle Montblanchiste qui t'a fait bondir.

Voili voilou. Et encore, je n'en connais pas autant que toi.

Je voulais juste te dire: "Un peu de bonhomie". Pour Jean-Louis et pour sa mémoire stp :anniversaire: .

Merci à ceux qui ont un peu essayé de calmer le jeu.

Si tu regrettes ton acidité, parce que comme Lidenbrock tu as une âme noble, le correcteur est à disposition, toujours, dans ce forum décidément bien fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Azogue, merci de ta réponse. Pas de haine dans mon commentaire, seulement un peu d'humour. Conviens que le titre convenait mieux à un papier dans le Dauphiné Libéré (auquel un des auteurs nous a habitué) qu'à un papier scientifique. Je n'ai bien sûr émis aucun avis sur le savant contenu du dit papier.

Quand aux "fentes alpines" tu évoques des "fentes alpines" d'un autre type ? je m'étais calé sur celle de Geffroy (dans sa minéralogie) et des auteurs suisses. "Mes" "fentes alpines" sont plutôt un jeu de Minéralogistes (quasi disparus) et de collectionneurs, assez loin de la géologie minière.

Merci d'avoir évoqué Jean-Louis que je connaissais pas.

Amitiés,

Share this post


Link to post
Share on other sites

qu'il faut savoir que le concept de FENTE ALPINE a évolué.

Moui, mais j'aurais tendance à dire qu'il aurait été préférable de faire évoluer le terme plutôt que le concept. A ce compte la, il y a des fentes alpines un peu partout malgré le fait qu'elles ne se ressemblent que peu et qu'elles n'ont pas toujours les mêmes causes géologiques. Dans la minéralogie-géologie, on découvre encore de nombreuses choses, et je continue de penser qu'il faut absolument protéger certains termes très spécifiques lorsqu'ils correspondent à un fait précis.

On est dans le même genre de débat avec le terme Gwindel qui est venu de force remplacer le terme peigne. Et ce n'est pas un mal, puisque de nombreux minéralogistes ne voient pas encore la différence entre un peigne (quartz à âme) et un gwindel (quartz vrillé) puisqu'ils se ressemblent parfois, qu'ils se sont développés autour d'un axe, et qu'après tout, c'est du quartz.

Bon, je suis un peu casse pied avec tout ça, mais je serais bien du genre à défendre aussi la macle de La Gardette (deux individus clairement distincts) de la macle du Japon (deux individus presque réunis). Cela me parait important que la science soit faite de précisions plutôt que de globalités.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serais plutôt du genre grincheux en ce qui me concerne, les copains confirmeront :clin-oeil: (surtout à cause de la pente en montagne, des branches qui trainent, des feuilles mortes qui glissent, des chaussures qui vont pas, du sac trop lourd, et des 549 autres choses dont je vais vous épargner la liste).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pipe hercynien de Puy Les Vignes, personne ne râlerait, c'est un objet quasiment unique (il a un voisin aux Caillaudoux dont on ne connait pas trop le contenu... ).

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serais plutôt du genre grincheux en ce qui me concerne, les copains confirmeront :clin-oeil: (surtout à cause de la pente en montagne, des branches qui trainent, des feuilles mortes qui glissent, des chaussures qui vont pas, du sac trop lourd, et des 549 autres choses dont je vais vous épargner la liste).

je confirme !

greg la veine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensuite un quartz de 8cm de La Gardette biterminé enfumé plus sur sa partie droite

Deuxième photo même pièce

La Gardette ? Peu probable : chlorite ? faciès ? faces non strictement lamellaires ? Plutôt La Lauzière ?

Bonjour,

à septembre

Tu as en collection un de mes quartz :grand sourire:

D'ici là, tu auras trouvé :super:

Au plaisir

Jojo

Bonjour Jojo,

Je confirme que suite à notre entrevue à la bourse de Grenoble 2014, ton cristal fumé suscité est bien de la Gardette.... :mais c est bien sur: et que je posséde un beau quartz vert en collection venant de chez toi....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moui, mais j'aurais tendance à dire qu'il aurait été préférable de faire évoluer le terme plutôt que le concept. A ce compte la, il y a des fentes alpines un peu partout malgré le fait qu'elles ne se ressemblent que peu et qu'elles n'ont pas toujours les mêmes causes géologiques. Dans la minéralogie-géologie, on découvre encore de nombreuses choses, et je continue de penser qu'il faut absolument protéger certains termes très spécifiques lorsqu'ils correspondent à un fait précis.

On est dans le même genre de débat avec le terme Gwindel qui est venu de force remplacer le terme peigne. Et ce n'est pas un mal, puisque de nombreux minéralogistes ne voient pas encore la différence entre un peigne (quartz à âme) et un gwindel (quartz vrillé) puisqu'ils se ressemblent parfois, qu'ils se sont développés autour d'un axe, et qu'après tout, c'est du quartz.

Bon, je suis un peu casse pied avec tout ça, mais je serais bien du genre à défendre aussi la macle de La Gardette (deux individus clairement distincts) de la macle du Japon (deux individus presque réunis). Cela me parait important que la science soit faite de précisions plutôt que de globalités.

Le terme peigne n'est apparu dans la bouche de Roger Fournier et de Michel Comte que dans les années 1960. Roger m'avait dit que cela évoquait le peigne à myrtilles. On est donc loin des discussions incompréhensibles parue dans notre bon Règne il y a quelques années. Au XIXeme siécle les gwindels s'appellent à Chamonix des "mains", au XVIIIe des "quartz tournés". Le terme gwindel ou tordu en patois uranais est publié et remarqué comme tel depuis le XVIIe siècle ; il faut attendre la fin du XIXe pour les savants autour de Cham nous en parlent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est incontestable que ce genre de mine étaient avant tout exploitees pour l'argent. Donc pas de problème majeur a ce qu'on la deSigne comme telle. Se pose t on la question de savoir si Salsigne était une mine d'or ou une mine de soufre?

J'ai ouvert mon Allix "l'oisans au moyen âge" qui était loin de moi lorsque j'ai écrit les quelques lignes plus haut. En dehors de Brandes les concessions sont plutôt pour plomb voire exploitées pour vernis à potier [ entre 1250 et 1505].

Se pose aussi les quantités produites et potentielles des galènes argentifères du Pontet. en 1322 Brandes, mine d'argent, produit "14 florins d'or et 4 onces d'Ag métal".

Aux variations près du fait du Dauphiné, "Le florin d'or équivaut à deux florins d'argent. le titrage ou la proportion d'or pur qu'il contient, soit 3,5 grammes " (Wiki), on peut en déduire que cela représente 7g d'Ag métal. Soit une production de : 14x7 + 4x31 = cc. 222g d'Ag métal.

Au Pontet avec des teneurs

"alpines" de quelques grammes d'Ag à la Tonne de plomb, pour produire 10g d'Ag il fallait produire peut-être 3 à 4 tonnes de plomb

donc un poids supérieur de galène. Je ne sais pas quelle volume estimé à été extrait mais par extrapolation cela fait un peu de plomb et presque rien en argent ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En Oisans, n'oublions pas la mine du Grand-Clot, galène très pauvre voir pas du tout argentifère, pas de production d'argent si ma mémoire est bonne, uniquement exploitée "depuis des temps immémoriaux" pour le plomb, gros débouchés pour l'alquifou, c'est à dire la galène très pure pour faire le verni des poteries, et les plombs de chasse (énorme marché) et autre énorme marché, le plomb pour les scellés, c'est pour cela que de l'autre coté des Alpes, c'est les "gabelles" qui achètent tout le plomb des mines...

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est bon alors, vous êtes copains maintenant ? On peut repartir sur de bonnes bases ? :baillon:

greg la veine

Comme je te l'ai confirmé à la bourse des cristalliers de Chamonix 2014 il n'y a jamais eu le moindre problème avec le sieur J.J.x19 que j'ai

pu enfin dé :masque:

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est bon alors, vous êtes copains maintenant ? On peut repartir sur de bonnes bases ? :baillon:

greg la veine

Comme je te l'ai confirmé à la bourse des cristalliers de Chamonix 2014 il n'y a jamais eu le moindre problème avec le sieur J.J.x19 que j'ai

pu enfin dé :masque:

Bonjour à vous deux,

Ratolaveur à raison, il n'y a rien de negatif que du bon :trinquer: , nous nous sommes salués comme d'hab, il n'a pas percuté!

dès que je lui ai annoncé qui j'étais "surprise totale" :question: et la suite elle est écrite au post 428.

Mes amitiés à vous deux et comme d'hab "au plaisir de vous lire et autre" :grand sourire:

Jojo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Macle de cristaux de quartz, dite de La Gardette (ou du Japon chez les anglo-saxons, hélas), mine de La Gardette, Oisans, Isère, France.

mineraux-oisans-1.jpg

 

(Photo : bourse de Bourg d'Oisans).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...