Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


icarealcyon

Chrysoprase ou opale verte, mais d'où ?

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Parmi des échantillons récupérés à usage lapidaire, j'ai ce spécimen assez grand (14 cm de plus grande dimension pour une épaisseur entre 2 et 3 cm) d'un beau vert bleuté vif, sans origine.

Il est siliceux, dureté entre 6 et 7, translucide, cassure conchoïdale. L'éclat sur cassure évoque plutôt la calcédoine que l'opale, donc j'aurais tendance à penser chrysoprase, mais d'où vient-elle ?

La gangue est hétérogène, d'une sorte de jaspe brun rouge à des passées terreuses ocres à blanches qui se détachent assez facilement. 

Si ça dit quelque chose à l'un ou l'une d'entre vous, je le remercie d'avance pour son aide ! :idee:

Voici les photos.

IMG_7435.JPG

IMG_7436.JPG

IMG_7439.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites


Bonsoir Gryph, c'est vrai que la gangue présente vraiment beaucoup de similitudes. Perso je n'en ai jamais vu en vrai, uniquement en photo (et pas beaucoup), et de mémoire c'était plus bleu et moins vert. Mais d'après ton lien, on voit des pièces présentant des nuances qui collent très bien avec celles de ce spécimen ! :yes3:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Nathalie.

 

Chrysoprase oui!

 

Mais pour la provenance, je suis loin d'être catégorique.

J'en ai vu des semblables certes australiennes, et brésiliennes, mais aussi polonaises (mine de chrysoprase de Szklary, Basse Silésie), quoique ces dernières arrivent dans nos contrées assez souvent  avec une tranche polie, plutôt que brutes. La matrice me paraît  assez semblable sur tous ces gisements, et n'a pas l'air très discriminante...

 

https://www.mindat.org/loc-232015.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ignorais qu'il existait des chryso polonaises. C'est intéressant à savoir.

Pour les miennes je suis sûr de l'origine puisque je les achète directement en Australie (je n'imagine pas que les australiens les achètent en Pologne pour les revendre :surpris:)

Les australiennes ont exactement la même matrice que la pierre du 1° post.

 

Les chryso australiennes de belles qualités sont très recherchées par les chinois, qui les sculptent en objets et les vendent...comme du jade !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand merci à vous tous pour vos contributions ! :super:

Il y a 9 heures, AlainR a dit :

C'est une chrysoprase australienne

La ressemblance est totale avec votre spécimen !

Il y a 6 heures, Jeando80 a dit :

La matrice me paraît  assez semblable sur tous ces gisements, et n'a pas l'air très discriminante

C'est la plus rare des calcédoines, ses conditions de formation doivent être bien spécifiques, d'où peut-être la similitude de gangue sur ses différents gisements :lire2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gangues des chrysoprases sont difficiles à différencier, dans le sens ou ce genre de silice vient d'un contexte assez particulier.

On les trouve dans les franges d'altération des roches ultrabasiques. Hors les latérites sur péridotite, ça donne toujours la même chose, à peu de choses près.

 

Je pourrais sortir quelques échantillons de Nouvelle-Calédonie qui auraient exactement la même tronche.

 

Si c'était un lot, il faut essayer de voir avec l'origine des autres échantillons, pour voir si c'était du ramassé perso, acheté, etc... pour avoir une tendance sur l'origine.

Sinon, ça reste purement spéculatif.

 

Et au passage, vu qu'il est fait mention d'usage lapidaire, attention lors du travail du chrysoprase et prase-opale, c'est très sensible à la lumière et la chaleur. Il blanchissent et deviennent laiteux facilement.

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...