Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente aux enchères de minéraux.
Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15
Vente aux enchères de minéraux le 24 septembre à 14h15

La mine de Tsumeb et ses minéraux


 Share

Recommended Posts

Il y a 12 heures, Jeando80 a dit :

 Jolie mimétite Fred!

Il y a au moins 2 générations successives de mimétite, avec un cœur à l'éclat vitreux (que l'on observe sur les agrégats brisés, à l'habitus que les anglosaxons appellent "cauliflower" -"chou-fleur"-), et un second dépôt plus terne en surface.

Des airs de première zone d'oxydation pour moi.

 

Un spécimen très semblable à voir sur cette vieille galerie de Rob Lavinsky (http://www.tsumebfineminerals.com/sussman6.html, ex Marshall Sussman, numéro SC 137, le huitième en partant du début)...

Oui Jeando80, on voit bien les deux générations à la bino.

Merci pour le lien vers la galerie, en effet c'est la grande sœur de la mienne !

Fred.

Link to comment
Share on other sites

Le 27/03/2020 à 08:57, Jeando80 a dit :

Bonjour à tous les confinés!

Pour passer le temps, et pour tous les amoureux de sulfures et sulfosels, je vous propose un lien vers la vidéo d'une conférence à Tucson du Pr Frank Keutsch de l'université d'Harvard, publiée hier: "Tsumeb sans l'oxygène":

 

 

Intéressant et drôle : quel dommage en effet que tout ait été << oxydé >> !

Link to comment
Share on other sites

Et oui, Fred, tous les goûts sont dans la nature, et il y a une certaine beauté insoupçonnée même dans ce qui semble laid au premier abord...

 

Si le géologue minier est bien évidemment par essence souvent "sensible" aux sulfures, exploitables, et hormis quelques jolies chalcocites/tennantites/galènes et rares pyrites bien exprimées à Tsumeb, j'y préfère personnellement les sympathiques minéraux secondaires des 3 zones d'oxydation, dont la beauté parle au cœur de chacun sans besoin forcément d'être initié à leur "technicité" (initiation bienvenue qui permet toutefois de les apprécier pleinement!).

 

Puisque cette vidéo t'a plu, j'en partage une autre, de la même chaîne Youtube (que je recommande pour le plaisir des yeux), cette fois-ci d'une conférence de Malcolm  Southwood, Martin Števko et Paul Carr sur la série adamite - cuproadamite - zincolivénite - olivénite à Tsumeb... Très instructif (j'ai un gros faible pour les zincolivénites de Tsumeb et leurs paragénèses...) avec moult analyses!

 

 
Link to comment
Share on other sites

Merci Jeando80, très chouette aussi (et dans un anglais beaucoup plus articulé).

Quant aux sulfures : moi-même j'adore ça (tout le monde me dit que j'aime les minéraux moches).

Allez, une mimétite sur smithsonite (6,5cm) :

 

smithsonite_mimetite_Tsumeb-min.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Joli spécimen, Flag. J'aime beaucoup!

 

Allez, encore une mimétite, pour changer...

 

Mimétite et dolomite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

131x70x43mm

 

image.thumb.jpeg.ad2eeb93b25650613970744ba5e039b4.jpeg

Vue antérieure du "hérisson", composé d'une myriade de cristaux de mimétite (dont la couleur varie du jaune au brun en passant par l'orangé) en prismes hexagonaux,

et de quelques aggrégats de dolomite en rhomboèdres blancs.

(Dolomite et pas calcite car pas d'effervescence évidente à l'HCl dilué, à froid)

 

image.jpeg.b2d8a4be8ce41a78db74976d098d99f4.jpeg

Détail de la face précédente, montrant un peu mieux le faciès des différentes espèces, décrit plus haut.

 

image.thumb.jpeg.6affc227973e3bb55b2bdb02310717ce.jpeg

Le verso, encore une brèche, bien fragmentée, recouverte dans la partie supérieure d'aiguilles de mimétite vert pâle, et d'oxydes de fer au centre.

Link to comment
Share on other sites

Merci Lucas! C'est qu'il en a fallu des torrents d'eau méteorique pour lessiver ainsi cette brèche émoussée...

 

Allez encore une smithsonite (pour ne pas trop changer)...

 

Smithsonite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

105x64x40mm

 

thumbnail_IMG_8457.thumb.jpg.4750c4b40941f29a23e15d29a89f5289.jpg

Malgré son apparence plutôt "classique" pour du Tsumeb (qui nous avait habitués a plus d'exubérance en termes de couleurs et de paragenèse),

ce sympathique spécimen reste intéressant pour ces différentes générations de rhomboèdres beiges, au fameux éclat vitreux/perlé.

 

image.thumb.jpeg.30912004b4cf89a21b59a87e789f00f0.jpeg

Le verso, laissant apparaître la structure interne, avec un noyau de sulfures bien altérés (probablement de la tennantite)

entouré d'un dépôt concentrique de carbonate de zinc

Link to comment
Share on other sites

Et un peu plus d'exotisme...

 

Anglésite et arsentsumebite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

52x52x13mm

 

image.jpeg.4c56056e63ed56dfd9453494fef643aa.jpeg

Touffes de petits cristaux aplatis vert-pomme d'arsentsumebite (analysée)

à la surface de bipyramides modifiées, blanches et à l'éclat adamantin: des cristaux d'anglésite.

Probablement première zone d'oxydation.

 

image.thumb.jpeg.489885b85fe2c7347c2801905b8ee1ac.jpeg

Le verso, où l'on observe aussi en plus quelques agrégats de malachite plus sombre.

Le cœur du spécimen, une lame aplatie de sulfures séparant les 2 faces de l'échantillon, se devine à droite sur la tranche; d'un gris tirant vers le noir,

il s'agit probablement de galène altérée.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir le forum!

Encore un spécimen où l'on côtoie du beau monde.

 

Smithsonite et compagnie...

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

90x68x35mm

 

image.thumb.jpeg.98d2942d80d747092ba256f6363d0643.jpeg

Pseudo-dodécaèdres de smitshonite cuprifère, posés sur un lit de dolomite blanche, recouvrant une brèche silicifiée.

Première zone d oxydation.

 

image.thumb.jpeg.2fcb685480468667b134f3589a648ccf.jpeg

Le verso, où l'on distingue une fine couche de quartz, en grande partie recouverte d'un encroûtement de dolomite,

dont les concrétions s’agglutinent par endroits en quelques crêtes parallèles.

Mais pas que...

 

image.jpeg.b6d16d2a9bce9fe71af2daa61962d3a0.jpeg

Une jolie cérusite translucide  (visible en bas à gauche de la photographie précédente), en fait 2 individus maclés prenant une forme de cœur.

On distingue aussi sur le quart inférieur droit de l'image quelques sphérules d'un bleu turquoise: de la rosasite.

la dolomite blanche, plus massive sur la gauche, laisse la place vers la droite à de petits rhomboèdres qui se noient dans un étang de quartz microcristallisé.

 

image.thumb.jpeg.eef2726ebf85b6317564cbcfea781552.jpeg

Au milieu de la face arrière du spécimen, on constate quelques taches d'un vert pomme. Un arséniate sans doute.

J'aurais tendance à parier, par la couleur, sur de l'arsentsumebite ou de la duftite.

Mais Tsumeb nous joue des tours quand s'essaye aux analyses, et c'est alors souvent la loterie;

il pourrait aussi s'agir de conichalcite, de bayldonite, de gartrellite, de mottramite, de tangéite... Ne jamais parier...

 

image.jpeg.c5ed6dc7c608c40ac1fa05fd3c7a3f87.jpeg

2 lamelles de wulfénite de couleur caramel, engluées de dolomite, ultérieurement recouverte de smithsonite vert-pomme.

Link to comment
Share on other sites

Le 07/05/2020 à 20:47, Jeando80 a dit :

Bonsoir le forum!

Encore un spécimen où l'on côtoie du beau monde.

 

Smithsonite et compagnie...

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

90x68x35mm

 

image.thumb.jpeg.98d2942d80d747092ba256f6363d0643.jpeg

Pseudo-dodécaèdres de smitshonite cuprifère, posés sur un lit de dolomite blanche, recouvrant une brèche silicifiée.

Première zone d oxydation.

 

image.thumb.jpeg.2fcb685480468667b134f3589a648ccf.jpeg

Le verso, où l'on distingue une fine couche de quartz, en grande partie recouverte d'un encroûtement de dolomite,

dont les concrétions s’agglutinent par endroits en quelques crêtes parallèles.

Mais pas que...

 

image.jpeg.b6d16d2a9bce9fe71af2daa61962d3a0.jpeg

Une jolie cérusite translucide  (visible en bas à gauche de la photographie précédente), en fait 2 individus maclés prenant une forme de cœur.

On distingue aussi sur le quart inférieur droit de l'image quelques sphérules d'un bleu turquoise: de la rosasite.

la dolomite blanche, plus massive sur la gauche, laisse la place vers la droite à de petits rhomboèdres qui se noient dans un étang de quartz microcristallisé.

 

image.thumb.jpeg.eef2726ebf85b6317564cbcfea781552.jpeg

Au milieu de la face arrière du spécimen, on constate quelques taches d'un vert pomme. Un arséniate sans doute.

J'aurais tendance à parier, par la couleur, sur de l'arsentsumebite ou de la duftite.

Mais Tsumeb nous joue des tours quand s'essaye aux analyses, et c'est alors souvent la loterie;

il pourrait aussi s'agir de conichalcite, de bayldonite, de gartrellite, de mottramite, de tangéite... Ne jamais parier...

 

image.jpeg.c5ed6dc7c608c40ac1fa05fd3c7a3f87.jpeg

2 lamelles de wulfénite de couleur caramel, engluées de dolomite, ultérieurement recouverte de smithsonite vert-pomme.

Superbe, Jeando80 ! Des couleurs délicates... Merci.

Link to comment
Share on other sites

Merci Flag, je suis toujours ravi de partager avec d'autres mes "maigres" connaissances (n'est pas Georg Ghebard qui veut!) et que cela te plaise. Je sui né trop tard, je passais mon bac quand la mine a fermé et je regrette tellement de ne pas avoir pu la visiter avant qu'on ne la noie...

J'ai en projets d'autres topics du genre (je pense à la mine d'Ojuela en premier) quand j'aurais plus de temps, si cela suscite de l’intérêt.

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, le sablais a dit :

chouette !

C'est juste "un chouïa" plus compliqué à décrire:

Tsumeb c'est basiquement un trou, Ojuela une espèce de labyrinthe creusé par des souris sous LSD...

Tsumeb c'est 100 ans d'Histoire récente dont les débuts sont attestés par des teutons rigoureux, Ojuela 4 siècles dont on connait assez peu de chose des 3 premiers (merci les espagnols!).

Et je vous passe la biblio dans la langue de Cervantes (que je ne parle pas)!

Mais ça va le faire! Il faudra juste être un peu patients...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Jeando80 a dit :

labyrinthe creusé par des souris sous LSD...

J'ai du mal à imaginer comment une souris sous LSD peut creuser des galeries, par contre des taupes sous LSD: alors là j'aimerais bien voir l'expérience ! Déjà que sans LSD la répartition des taupinières n'est pas forcément triste, mais sous psychotrope, ça doit donner ! Quant à des conquistadors souffrant de fièvres diverses et avides comme ce n'est pas permis d'or et d'argent, j'imagine très bien ce que ça peut faire...;)

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Michel de Champigny a dit :

J'ai du mal à imaginer comment une souris sous LSD peut creuser des galeries, par contre des taupes sous LSD: alors là j'aimerais bien voir l'expérience ! Déjà que sans LSD la répartition des taupinières n'est pas forcément triste, mais sous psychotrope, ça doit donner ! Quant à des conquistadors souffrant de fièvres diverses et avides comme ce n'est pas permis d'or et d'argent, j'imagine très bien ce que ça peut faire...;)

 

Bon il est vrai que j'ignore les effets exacts de l'acide lysergique sur les muridés :P...

 

Mais si les épeires diadème sont capables de cela sous psychotropes...

 

image.thumb.jpeg.a05b6aaa4962bba42b9bd672b97eba6c.jpeg

D'après Noever, R., J. Cronise, and R. A. Relwani. 1995. Using spider-web patterns to determine toxicity. NASA Tech Briefs 19(4):82. Published in New Scientist magazine, 29 April 1995.

-document émanant de la NASA, non soumis à copyright-

On remarquera au passage que les araignées ont l'air de bien plus s'éclater au café que sous buvards...

 

...alors nos chères souris domestiques pourraient être capables de se mettre à creuser sous acide (en psalmodiant en chœur White Rabbit du Jefferson Arirplane)... Riche idée! Vite, il nous faut une étude de toute urgence pour vérifier notre hypothèse!

 

(On me dit dans l'oreillette que finalement la PETA a dit non...)

Link to comment
Share on other sites

Excellent les toiles d'araignées ! Je regrette vraiment de ne pas savoir dessiner car l'idée de l'épeire diadème tissant sa toile biscornue tout en fumant son pétard devrait inspirer les bons dessinateurs caricaturistes.

En fait le LSD n'est pas le pire pour l'araignée, elle saute simplement des mailles (elle tricote un pull à trous !). Par contre les autres, c'est quelque chose et la caféine, c'est le summum. A se demander quelle action a Nespresso sur George Clooney !

Ça fait du bien de s'amuser un peu...:P

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Une petite vidéo parue hier à l'attention des anglophones du forum, avec Phil Persson de Collector's Edge, présentant la mine de Tsumeb (tout a été déjà dit dans l'introduction de ce topic, mais la conférence est néanmoins sympathique):

 

Sinon le topic sur Ojuela avance bien, mais pas aussi vite que prévu (entre le boulot, les enfants, les tailles printanières au jardin d'ornement et le potager... le temps passe vite!). Je le posterai avant l'automne, promis!

Link to comment
Share on other sites

Pseudomorphose de rosasite après azurite, et cérusite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

112x68x35mm

 

image.thumb.jpeg.93671bbfccd3774f7f6abc9639b94eb0.jpeg

Il s'agit en fait d'une "double pseudomorphose", les cristaux d'azurite ayant d'abord été remplacés par de la malachite,

puis la malachite par la rosasite.

Habitus typique, "ancien", des premiers niveaux de la première zone d'oxydation.

Découverte probablement dans la première moitié du XXème siècle.
 

image.thumb.jpeg.37a0e223abc4aa0ea1df72d092ba55e9.jpeg

Détail de la portion inférieure de la vue antérieure, montrant à la surface des prismes pseudomorphosés

quelques cristaux de cérusite blanche, avec quelques macles.

 

image.thumb.jpeg.2fedb948ad00259840d62da56b8f1364.jpeg

Le verso, montrant une matrice de cuprite partiellement recouverte d'un encroutement de rosasite de couleur turquoise.

Link to comment
Share on other sites

La rosasite est un minéral secondaire relativement rare à Tsumeb,  principalement rencontré dans la partie supérieure de la première zone d'oxydation (la "Green Hill" et les 100 premiers mètres d'après Gebhard):

 

-Outres ces doubles pseudomorphoses après azurite puis malachite, l'on signalera une paragenèse intéressante, avec des encroutements parfois associés à la "mythique" et rarissime otavite (carbonate de cadmium, première espèce "nouvelle" à avoir été décrite à Tsumeb en 1906).

 

Quelques cristaux (et non des encroutements!) ont toutefois été découverts vers la fin de l'exploitation dans la troisième zone d'oxydation:

 

-Ces cristaux (mesurant jusqu'à 2mm) ont permis en 1986 de redéfinir l'espèce: Roberts, A.C., Jambor, J.L., Grice, J.D. (1986) The X-ray crystallography of rosasite from Tsumeb, Namibia. Powder Diffraction: 1: 56-57. Ce faciès était jusqu'alors inconnu pour ce minéral; le spécimen en question est visible à 4min08 sur la vidéo suivante: https://www.youtube.com/watch?v=ZiRtCMxVkHc

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Wulfénite, dolomite, et tsumcorite, sur tennantite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

116x66x60mm

 

image.thumb.jpeg.62ff37bd65d38ac93e394545475ab488.jpeg

Cristaux tabulaires biseautés, de couleur caramel, de wulfénite, posés sur un lit de tsumcorite jaunâtre.

A droite, on distingue un amas de cristaux blancs rhomboédriques de dolomite.

Ce spécimen provient très probablement de la seconde zone d'oxydation.

 

image.thumb.jpeg.afe63afc2ed04bb5ecc41038e4a1b921.jpeg

Au verso, où la wulfénite se fait plus éparse, on y observe mieux la tsumcorite, en encroûtement terreux, jaunâtre.

 

image.thumb.jpeg.26968408e85ca7b28b5bc90543584914.jpeg

Détail de la vue précédente, où l'on apprécie mieux, outre les tablettes de wulfénite à l'éclat adamantin,

les agrégats de tsumcorite et surtout la matrice de tennantite, que l'on devine à travers ces formes de tétraèdres.altérés.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.