Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Jeando80

La mine de Tsumeb et ses minéraux

Recommended Posts

La calcite est l'un des minéraux les plus abondants à Tsumeb (sinon le plus fréquent).

 

Elle est quasiment absente des anciennes collections, probablement car les échantillons de qualité étaient plutôt rares dans la première zone d'oxydation, lessivée par les eaux météoriques; toutefois il ne faut pas oublier que les mineurs prenaient de gros risques pour remonter des spécimens en vue de les revendre (ils les cachaient par exemple dans leur pantalon de travail -ou certains l'ont attesté, dans leur bouche!-); se faire pincer et virer pour une précieuse azurite pourquoi pas, alors que pour une "banale" calcite...

 

C'est surtout après les découvertes des seconde et troisième zones d'oxydation que les beaux spécimens envahirent les bourses et les vitrines, pour notre plus grand bonheur. Toutes sortes de cristallisations coexistent (rhomboèdres évidemment le plus souvent, mais aussi scalénoèdres dont les "dents-de-cochon" et autres "têtes-de-clou",  pseudo-cubes...), avec des cristaux de toutes tailles (des calcites de plus de 20cm sont répertoriées), avec toute une gamme de couleurs (de l'incolore au noir) liées évidemment aux inclusions microscopiques (de minéraux, voire d'ions métalliques), citons :

-rouge sang - hématite

-rouge orangé - cuprite ou minium

-blanc - cations plomb ("plumbocalcite", comme sur le specimen recouvert de duftite que j'ai montré à la deuxième page de ce post)

-bleu - dioptase ou cations cuivre (à noter par exemple une poche de calcites bleutées au 43ème niveau)

-vert - malachite, conichalcite, duftite ou cations cuivre ("cuprocalcite", par exemple dans la "Ice-Cream Pocket")

-vert foncé et noir - mottramite

-rose - cations cobalt ("cobaltocalcite")

 ...

Et je ne parlerai pas ici en détail des associations (on a déjà posté plus haut des spécimens de calcite recouverte de dioptase ou de duftite provenant de la seconde zone d'oxydation), car on la retrouve associée à à peu près tout! Quant aux pseudomorphoses, citons les calcites après cérusite et après mimétite...

 

Enfin il convient aussi de parler de 2 poches célèbres:

  • La "Ice-cream Pocket", découverte en 1977 probablement dans la seconde zone d'oxydation, et qui est connue pour ses magnifiques rhomboèdres vert-pastel dont la surface est saupoudrée d'une seconde génération de microcristaux.
  • Et surtout le "Crystal Palace", qui est la plus grosse poche jamais découverte dans la mine, en décembre 1990, au 43ème niveau (-1440 mètres, troisième zone d'oxydation). Imaginez donc ses dimensions : 8x5x3 mètres! Les parois étaient intégralement recouvertes de cristaux de calcite, pouvant mesurer jusqu'à 4 cm, reposant sur un lit de conichalcite; ce ne sont pas forcément les plus jolies calcites que Tsumeb ait produites (enfin pour moi, je les trouve assez ternes...), mais la taille exceptionnelle de cette poche mérite qu'on la cite pour la postérité!

Share this post


Link to post
Share on other sites


Dioptase et Calcite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

152x83x34mm

 

image.thumb.jpeg.62eb113db176c0434a0d18ad39df618d.jpeg

Classique de la seconde zone d'oxydation.

Des spécimens semblables ont déjà été postés plus haut, mais cela fait toujours son petit effet...

 

image.thumb.jpeg.e102e01eabaa5bf86c7abad1992672ca.jpeg

Vue de la matrice, une dolomie silicifiée.

 

image.jpeg.60fc4f127e2a1d8914c573af201c7786.jpeg

Toujours très délicat de rendre en photo la couleur réelle de ces dioptases namibiennes,

ici des microcristaux saupoudrés comme du sucre sur des rhomboèdres de calcite...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, Orlean a dit :

top toutes ces pièces

Merci Orlean!

 

Une autre association sympathique de ma mine préférée:

 

Zincolivénite (menthe pastel), smithsonite (incolore) et willémite (jaune)

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

88x61x36mm

 

image.thumb.jpeg.13b70563c58c8661a9d7493cbed80314.jpeg

Tout comme les dioptases, c'est un spécimen assez difficile à photographier, que ce soit pour le rendu des couleurs,

ou la myriade de petites lumières que reflètent les microcristaux de smithsonite

 

image.jpeg.39708d3ae4f6f20c3d72c9543f62947f.jpeg

Détail montrant sur la moitié inférieure du spécimen de petits cristaux de smithsonite incolores recouvrant ceux de zincolivénite.

On devine aussi plusieurs cristaux de willémite jaune (car probablement riche en cadmium)

 

image.thumb.jpeg.e94f1cf78eabf3a2eb958d717c927291.jpeg

Et la matrice, comme bien souvent à Tsumeb, une dolomite brêchifiée et silicifiée....

 

La zincolivénite est présente dans les 3 zones d'oxydation. C'est une espèce assez récente (Chukanov, 2007), appartenant à la série adamite ( Zn2AsO4OH) - olivénite (Cu2AsO4OH), dont elle représente le membre intermédiaire (avec pour définition un ratio zinc:cuivre entre 25:75 et 75:25). La grande majorité des "cuproadamites" des anciennes collections sont donc des zincolivénites.

A Tsumeb, elle est bien plus fréquemment rencontrée que l'adamite, et certains des arséniates les plus rares de la mine sont parfois associés avec (Keyite, Schultenite...).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc si vous avez en collection un spécimen identique, sortez la loupe, car vous avez peut-être une rareté en association...

 

Là encore, des poches célèbres sont répertoriées, essentiellement dans les seconde et troisième zones d'oxydation (l'espèce est rare dans la première, quoique attestée, par exemple dans la collection Karabacek du musée d'Harvard).

 

  • Une poche au 28ème niveau (seconde zone d’oxydation), découverte vers 1973/74, contenait des cristaux mesurant jusqu'à 35mm, avec toute la série olivénite - zincolivénite - cuproadamite, associés à de la schultenite (un arséniate très rare de formule PbHAsO4 ).

 

  • La poche la plus remarquable a été ouverte par un jeune mineur Ovambo en 1986, au 30ème niveau (seconde zone d'oxydation), lors de travaux d’installation  électrique; il remonta quelques cristaux pour les vendre en tant que "Diopt" (c'est ainsi qu'ils appelaient la dioptase dans leur langue héréro)... Ces fameux cristaux du 30ème niveau sont de couleur verte-émeraude, gemmes, mesurent jusqu'à 5 cm, et sont associés à une poudre jaunâtre, de la ferrilotharmeyerite (un autre arséniate très, très rare de formule CaZnFe3+(AsO4)2(OH)2.H2O ). Ce sont tout simplement les plus beaux cristaux de zincolivénite / cuproadamite jamais découverts dans le monde!

 

  • Pour la troisième zone d'oxydation, citons la découverte en 1993 d'une petite poche au 44ème niveau, avec des cristaux plus petits (jusqu'à 2 cm), mais très bien définis, partiellement pseudomorphosés en ferrilotharmeyerite jaune et associés à de la chudobaite (encore un arséniate très, très, très rare, de formule  (Mg,Zn)5[AsO3(OH)]2(AsO4)2.10H2O ), incolore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a 7 minutes, jojo38 a dit :

Une dioptase sur calcite de l'université de Rome

 

DSC00229.JPG

Quelle beauté massive! La taille de ces cristaux de dioptase! Et l'on devine un peu de duftite (probablement) en bas à droite du spécimen...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Smithonite (variété cobaltosmithonite) et cérusite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

140x130x30mm

 

image.thumb.jpeg.87a7b7416b6a0d1f2c95548286325edf.jpeg

Smithonite (rose pâle), cérusite (incolore) et une touche de tsumcorite (un arséniate hydraté de plomb, de zinc, et de fer, jaunâtre, au coin supérieur droit)

 

image.jpeg.3c326e95c20cb87110496e466fe86ae1.jpeg

Détail montrant quelques cristaux de cérusite incolores maclés.

 

image.thumb.jpeg.ff31a537be6cc2d2c0c09361fdc262b9.jpeg

La matrice au verso, encore une brèche silicifiée, avec quelques mimétites jaunes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cérusite sur galène

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

85x65x50mm

 

image.jpeg.e77a07ea2fac08f9a3e2479792b09733.jpeg

Cristaux centimétriques de cérusite, gemmes, un peu fumés, sur une masse de galène altérée. Quelques individus avec la macle habituelle à 60°...

 

image.thumb.jpeg.74ca6a6f3dc21751fdf4515ad6968563.jpeg

Au verso, l'on distingue la matrice de galène dans la moitié supérieure de l'échantillon.

Dans la moitié inférieure, entre les cristaux de cérusite incolores et translucides, la galène est recouverte d'un encroutement brun-noir, formé de microcristaux à l'éclat très brillant...

de???

 

Goethite ou beudantite? Lépidocrocite? Plattnerite (peu probable pour ces deux dernières car rares à Tsumeb)?

Ou un carbonate tout bêtement (sidérite)?

Ou une pseudomorphose en tennantite peut-être plutôt?

 

Si quelqu'un a une idée à suggérer?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 16 heures, trenen23 a dit :

Anglésite pas possible ?

 

Serge

 

Merci de ta réponse Serge! Ça aurait pu coller!

 

Mais je viens de regarder au microscope en rentrant du boulot.

Ce fameux encroutement brun foncé qui m'intriguait est constitué de petits tétraèdres d'aspect métallique, associés cà et là de petits cristaux incolores inframillimétriques (cérusite probable).

Quant aux cristaux incolores macroscopiques du verso, ils réagissent faiblement à l'hcl (à froid).

 

donc...

...point de rareté ici, mais c'est tout de même une association sympathique:

 

Cérusite, sur tennantite (supergène, en périmorphose) sur galène

 

Et cela me confirme (par la présence de tennantite) qu'il s'agit bien d'une pièce namibienne, et non de Bou Bekker (ce type d'association cérusite - galène est commun dans les gisements plombifères on le sait, notamment à Touissit au Maroc). J'avais un léger doute auparavant malgré la bonne foi du vendeur...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On décrit traditionnellement l'anglésite avant la cérusite sur les altérations des patates de galène (ça se justifie chimiquement, mais je ne me rappelle plus pourquoi....)

 

Serge

 

J'ai l'impression de voir ressortir pas mal de pièce de Tsumeb depuis quelque temps, il y a une raison, la mine étant fermée depuis un moment ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La mine est bel et bien fermée depuis 1996 et noyée, les pompes étant à l'arrêt depuis près de 25 ans. Les tentatives d'exploitation des niveaux supérieurs par Ongopolo Mining and Processing Limited au début des années 2000 n'ont rien donné de probant pour les amateurs de belle minéralogie (quelques blocs d'azurite pignés, bons pour l'artisanat...). Rien ne sort plus de terre!

Par contre la dispersion des collections privées, et de celles de certains musées (comme celui de Philadelphie me semble-t-il... fermeture de la division minéralogie par manque de fonds... Sam Gordon doit se retourner dans sa tombe!) continue d'alimenter régulièrement le marché.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

 

Petite séquence carbonates de Tsumeb :sourire:

 

Une smithsonite incolore sur gangue de tennantite:

IMG_7953.thumb.JPG.34b9989a65f25d3cd217b53d26d6ff16.JPG402229751_IMG_7955(2).thumb.jpg.74ce4f859a09a90d6385219bc6261550.jpg

 

 

Une cadmio-smithsonite avec rosacite (ou ??? minéral vert-bleu en minuscules sphères parfaites) cristallisée sur 80% de sa surface complexe:

584701960_1(2).thumb.jpg.aac6a74f2922cfab5d6a3efc3ec17ef3.jpg1498768912_2(2).thumb.jpg.8683cf7362113ed9fe3e79feb3bb2ecf.jpg1041884603_3(2).thumb.jpg.98bd17504a61a9376f18b7d3e3a55eaf.jpg

 

 

Une cobaltocalcite avec duftite, malachite et cérusite:

146251494_r1(2).thumb.jpg.62fdbe9508435edb8f4f676c3d894ee0.jpg1945939843_r2(2).thumb.jpg.a2472b7842f78376713c408785ad7eb7.jpg840567978_r3(2).thumb.jpg.77ae983f7a867b0f7b8a59238167a472.jpg1437220654_r7(2).thumb.jpg.4fc1b2134cf64bf08f6c2bc6369cc8b7.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Meilleurs voeux à tous les "Tsumebophiles"!

 

J'aime beaucoup tes derniers spécimens, Icarealcyon, et tout particulièrement la cobaltocalcite, moins fréquente que les cobaltodolomites (en particulier en épimorphose après calcite) que l'on a déjà montrées sur ce fil...

Et cette cadmio-smithsonite, quelle beauté! Je pencherais personnellement plus pour de la malachite que de la rosasite (au passage tu m'excuseras de corriger pour ceux qui nous liraient, et venant de toi je sais que ce n'est qu'une simple "coquille" qui s'est glissée dans ton texte; c'est bien rosasite comme la mine de Rosas en Sardaigne, sa localité type, et non rosacite).

Quant à ta smithsonite incolore, Tsumeb a produit tellement de spécimens colorés qu'on en a oublié qu'il en existait des translucides. Ces rhomboèdres sont magnifiques, comme on en trouve quasiment que dans notre mine préférée, loin des habituelles cristallisations botryoïdales du reste du monde.

 

Pour enchaîner...

 

Calcite et mottramite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

92x61x43mm

 

image.thumb.jpeg.03d00aadc448f80570b44e62e44beb79.jpeg

Cristaux de calcite parfaitement translucides, entre lesquels l'on devine de la mottramite verte, en cristallisation coralloïde.

 

image.thumb.jpeg.be50d89e2403394ad98eec736f3d6e34.jpeg

Au verso de cette brèche silicifiée, la mottramite prend cette fois ci un habitus globulaire.

 

Et demain j'espère, si le père Noël est au rendez-vous (avec un peu de retard, mais il a fait confiance à la Poste...), je vous montrerai du gallium et du germanium de la troisième zone d'oxydation!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chose promise, chose due!

J'avais, hormis les matrices des minéraux secondaires, assez peu de sulfures présentables à montrer, c'est en partie réparé. Le specimen suivant rappelle beaucoup celui que jfc nous avait montré il y a quelques temps, peut-être s'agit-il d'un des morceaux qu'il avait confiés au confrère allemand dont il parlait?

 

https://www.geoforum.fr/topic/40396-la-mine-de-tsumeb-et-ses-minéraux/?do=findComment&comment=678416

 

Germanite, gallite et chalcocite

Cu13Fe2Ge2S16, CuGaS2 et Cu2S

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

74x43x5mm

 

image.jpeg.f98e7f94a208a3ce11f5b3b0f548be56.jpeg

Section polie, montrant l'intrication des veines de germanite (en rose), de gallite (en gris argenté) avec des ponctuations de chalcocite (en noir).

Exemplaire assez représentatif de ce que l'on pouvait rencontrer dans les niveaux les plus profonds de la mine.

 

Et pour les sceptiques et ceux que cela intéresse, je vous fais profiter des analyses par spectroscopie à rayons X à dispersion d'énergie:

 

image.thumb.jpeg.d5b7a221280365f2250f19bcb03d4854.jpeg

Germanite

 

image.jpeg.56630054074f4facf006d11ae4066dc7.jpeg

Gallite

 

Rappelons que la mine de Tsumeb a produit quelques 80 tonnes de germanium durant toute son histoire, exploité localement à partir de 2 principaux sulfures, la germanite (Cu13Fe2Ge2S16) et la réniérite ( (Cu,Zn)11(Ge,As)2Fe4S16 ).

Cet élément semi-conducteur a longtemps été utilisé dans la fabrication de transistors... Et une autre passion m'impose d'écrire ici que certaines pédales d'effet pour guitares électriques comportent encore et toujours ces  fameux transistors au germanium, comme la célèbre pédale Fuzz de Dunlop, popularisée notamment par Jimi Hendrix, ou encore par les Stones dans le riff de Satisfaction...

Actuellement, cet élément assez rare et d’intérêt géostratégique permet surtout la fabrication de fibres optiques, d'optique infra-rouge, de composants électroniques... Et dans le futur, peut-être de nouvelles LED?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Malachite (pseudomorphose après cuprite) et mimétite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

118x81x47mm

 

image.thumb.png.9f431592ff1fbe1607de9d7627ccd2e1.png

Le verso, avec une myriade de petites pyramides de malachite (qui furent autrefois autant de cristaux de cuprite) et quelques agrégats jaunes pâle de mimétite.

En dessous, recouvrant la matrice brèchifiée, un dépôt brun-rouge, probablement de la cuprite.

 

image.png.edc9d27914b4e479c3c2b963e4e13805.png

Détail montrant les pompons de mimétite.

Évidemment, vu la fragilité supposée de ces petits cristaux, je ne me risquerais à aucun nettoyage au bac à ultrasons dans le futur.

Le spécimen est donc exposé à l'abri des poussières dans un cube de plexiglas.

 

image.jpeg.c4639a068027e0577f41a03242ae9542.jpeg

Le verso, où l'on voit la transition à l'extérieur entre l'encroutement de cuprite du recto, et un arséniate verdâtre (probablement de la mottramite).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...