Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 1 au 3 mai à Bourg d'Oisans (Isère)
Jeando80

La mine de Tsumeb et ses minéraux

Recommended Posts

Le 09/11/2019 à 12:10, Jeando80 a dit :

Ces dioptases magnifiques trouvées dans la seconde zone d'oxydation, entre les 29ème et 32ème niveaux comme on l'a déjà dit, sont très souvent associées à des cristaux de la famille des carbonates, comme la calcite.

Si vous avez la chance d'avoir en main un spécimen de la seconde zone d'oxydation comme celui que j'ai présenté, il y une petite chance que ce fameux carbonate ne soit pas de la calcite, mais une espèce nommée minrecordite ( CaZn(CO3)2 ), décrite en 1982 et nommée en l'honneur du "Mineralogical Record magazine" (Garavelli et al.); ce minéral du groupe de la dolomite est facilement confondu avec elle, et seule une analyse permet effectivement d'en prouver la présence; les cristaux de minrecordite sont décrits à Tsumeb (dont c'est évidemment une fois de plus pour cette espèce la localité-type) comme de petits rhomboèdres d'une couleur blanc-laiteuse, ne dépassant pas la taille d'un demi millimètre, et toujours associés à de la dioptase (on ignore encore la raison de cette paragenèse).

 

Alors sur mon fameux spécimen... Calcite, dolomite... ou minrecordite? Je ne cherche pas la réponse, je préfère rêver...

 

Après une descente dans mon antre de Fu Manchu :magie:, j'ai fini par retrouver cet exemplaire de Tsumeb, mon seul et unique, injustement relégué car ne "faisant pas le poids" avec les Kaounga-Renéville dans ma vitrine.

C'est la petite soeur de ton exemplaire:trinquer:. La gangue est essentiellement formée de cérusite massive et cuprite. La partie cristallisée est très peuplée en micro, et là encore, je découvre !!! :merci:

La dioptase est accompagnée de quelques cérusites en prismes gemmes. Il y a ces curieux rhomboèdres blancs très brillants (dolomite ou minrecordite ? :maiscestbiensur:), qui parfois s'agglomèrent en sortes de boules; d'autres rhomboèdres, incolores et à angles plus aigus ceux-là, un peu plus grands (calcite ?). De minuscules oursins bleu ciel (boules de cristaux aciculaires de shattuckitte -ou planchéite ?).Les petits cristaux allongés brun-rouge sont du quartz recouvert par un oxyde. Sur la gangue, peintures vert-jaune de duftite.

 

Sa relégation prend fin à partir de ce jour :gratte-tete:

IMG_7248.JPG

IMG_7256.JPG

IMG_7265.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites


Il y a 9 heures, icarealcyon a dit :

 La partie cristallisée est très peuplée en micro, et là encore, je découvre !!! :merci:

 

C'est cela aussi qui fait le charme de Tsumeb... L'on comprend le flot de nouvelles espèces décrites depuis la fermeture de la mine, alors que plus aucun échantillon ne sort de terre depuis presque 25 ans, et que l'on est probablement loin d'avoir fini de répertorier toutes les merveilles que cette localité a fournies!

 

Un exemple ce jour même, en examinant de plus près une wulfénite (ex Dr Wolfgang Bartelke)...

 

Wulfénite... sur dolomite... sur malachite... sur galène... sur cérusite... sur un minéral surprise...

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

84x76x45mm

 

image.thumb.jpeg.f41b948bb1710c2a07519f40ebe8a927.jpeg

Seconde zone d'oxydation.

Très difficile de rendre correctement en photo ces cristaux de wulfénite, à l'éclat adamantin, la pièce scintille au milieu de la vitrine.

Les wulfénites reposent sur un encroutement de dolomite grisâtre, générée sur lit de malachite assez sombre.

Mais pas que! Il y a du monde là dessous...

 

image.thumb.jpeg.b3dc5b8c8dc587b915b33df012ab1fc0.jpeg

Vue rapprochée, montrant les cristaux tabulaires caractéristiques de wulfénite, couleur caramel.

 

image.thumb.jpeg.6adffa9c6e4296c939ccf072fc694ee9.jpeg

Dos de la pièce, montrant une matrice de galène (sciée, mais l'on pardonnera ici volontiers), puis derrière un carbonate massif (cérusite probablement).

 

Et... Je n'y avais jamais fait attention auparavant, mais la minéralisation d'une seconde poche apparaît au dos...

...wulfénite caramel encore, mais surtout un minéral brun très sombre, tabulaire lui aussi, que j'interprète comme de la beudantite!!!

(Toutes mes excuses, mais je ne suis pas équipé pour faire des photos rapprochées suffisamment nettes pour être postées)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour participer 3,5 X 4 cm Azurite libre d'attache

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

Face

DSC00111.JPG

 

Sur cet angle, vous remarquerez la cassure recristallisée

DSC00113.JPG

 

Arrière

DSC00112.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Duftite sur Calcite 12 X 6,5 cm

DSC00121.JPG

 

Une deuxiéme génération de Calcite

DSC00123.JPG

 

avant le saupoudrage de Duftite

DSC00124.JPG

 

Vous remarquerez, une troisième génération de Calcite après le dépôt de Duftite sans cette dernière !

Visible sur les autres photos également.

DSC00122.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jojo de nous faire profiter de tes jolies pièces. La cristallisation en plusieurs étapes de cette calcite avec duftite est assez rigolote.

Et merci Tempo pour la qualité de tes photos... Quel monstre cette Wulfénite sur tennantite, je n'en avais jamais contemplé d'aussi grosse (et j'en ai vu pourtant une paire...)!

 

Pour ma contribution du jour, je remonte aux niveaux supérieurs de la mine.

 

Pseudomorphose de malachite après azurite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

120x85x65mm

 

image.jpeg.66b35584599e1badc5ae68c511240a32.jpeg

Cristaux d'azurite entièrement remplacés par de la malachite, sur une matrice brechifiée.

Travaux de la première zone d'oxydation.

 

 

image.jpeg.df058a2889336f319f45624b7776a4ba.jpeg

Détail montrant les prismes autrefois d'azurite, maintenant d'un vert intense à l'éclat soyeux.

En bas à gauche de la photo, sur un amas partiellement brisé, l'on distingue la structure interne de la malachite, fibroradiée.

 

Ah si nous étions venus quelques millions d'années plus tôt, quelles azurites j'aurais là!

Share this post


Link to post
Share on other sites

On continue d'explorer la première zone d'oxydation...

 

Azurite et malachite (avec pseudomorphose partielle), sur arsentsumebite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

130x50x43mm

 

image.thumb.jpeg.b59ef92e82bfb6135465d57a58c01644.jpeg

L'arsentsumebite est ici le minéral vert pomme qui recouvre la gangue.

Une petite plage de calcite blanchâtre en haut à gauche pour agrémenter le tout.

Peu d'indication sur les précédentes étiquettes quant à l'origine exacte, mais ce spécimen ressemble beaucoup -matrice dolomitique grisâtre, forme aplatie des prismes d'azurite, paragenèse- à ceux découverts au 8ème niveau de la mine en 1994 (la fameuse "Easter Pocket").

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ici le moment de parler un peu des azurites de Tsumeb.

 

Cette espèce est relativement abondante dans la première zone d'oxydation, où plusieurs poches célèbres ont notamment été découvertes, jusqu'à 400 mètres de profondeur. Des trouvailles ont eu lieu durant toute l'histoire de la mine, car les premiers niveaux ont toujours été exploités, simultanément aux plus profonds, et ce jusqu'au milieu des années 90; pour faire fonctionner les fonderies, il était en effet nécessaire d'ajouter aux minerais riches en sulfures (provenant des niveaux inférieurs) des roches carbonatées (plus faciles à extraire près de la surface).

 

  • La Gordon/Kegel Pocket, dont nous avons déjà parlé, fut ouverte dans la matinée du 10 décembre 1929 par Sam Gordon dans une zone du 8ème niveau où le directeur Wilhelm Klein lui avait permis de fouiller (car il pensait ce recoin stérile...). Émerveillé de contempler des cristaux avoisinant les 15 cm, Gordon passa plusieurs heures à y travailler en silence (pour ne pas attirer trop l'attention de ses voisins) avant que la nouvelle de la découverte ne se répande... Il dut rapidement rendre des comptes, à Klein, puis à Kegel, avec qui il fut contraint de partager la moitié de ses trésors. Et quand il revint à la poche l'après-midi, tout ce qu'il n'avait pas déjà pu extraire le matin avait été pillé ou détruit, à la dynamite et au marteau... La matrice de ces azurites est un assemblage très friable de carbonates (smithsonite) et d'arséniates (conichalcite). Pour ceux qui voudraient en apprendre plus, je vous conseille la lecture du Mineralogical Record (1978, vol 8 (3), pp 51-53).

 

  • La Easter Pocket quant à elle fut découverte en 1994, quelques jours avant Pâques (d'où son nom), également au 8ème niveau. La poche mesurait 2 mètres de long par 80 cm de large, complètement tapissée de ces cristaux bleus magnifiques, et fut en partie endommagée à son ouverture par la dynamite. Les prismes d'azurite, tabulaires, brillants, non altérés, y mesuraient jusqu'à 5 cm ; leur aspect très particulier fait penser à des cristaux de wulfénite (avec 2 axes de longueur plus ou moins comparable), d'une couleur bleue violacée unique, translucides sous une forte lumière; de nombreux spécimens étaient flottants, faciles à décrocher des parois "comme les pommes d'un arbre" (d'après Gebhard); enfin ils étaient associés à de la malachite à l'entrée de la poche, et pour le reste à de la cérusite, de l'anglésite, et de l'arsentsumébite.

 

Plus sporadiquement, d'autres  poches ont également été trouvées dans la seconde zone d'oxydation:

 

  • La Perkins Sams Pocket (du nom d'un homme d'affaire qui en acheta la plupart des échantillons pour les offrir au musée de Houston) fut ouverte à la fin des années 80 au 35ème niveau, probablement dans la galerie nord-ouest. Les cristaux extraits sont massifs, polyédriques, pouvant mesurer une quinzaine de centimètres, en grande partie altérés en malachite soyeuse et chatoyante, associés à une brêche silicifiée; ils sont souvent recouverts d'une seconde génération d'azurite, sous la forme de petits cristaux bleus-électriques, placés à la terminaison des plus gros et aussi à la jonction avec les zones d'altération en malachite.

 

  • Enfin citons l'Azurite de Newmont, que Lawrence H. Conklin estimait être "le plus beau spécimen minéralogique au monde" (2016)... Elle fut trouvée probablement en 1962 (faussement attribuée à 1952), dans la 80ème galerie ouest du 28ème niveau. C'est un "monstre", qui comporte plusieurs cristaux terminés et intacts, mesurant jusqu'à18 cm, tapissant une cavité ouverte dont la matrice est constituée de calcite. L'histoire dit qu'un mineur paya avec elle son ardoise à l'Hôtel Eckleben, et qu'elle resta quelque temps exposée derrière le comptoir avant d'être sauvée par Charles E. Stott...

 

image.thumb.png.2a07524daefde98ab09d350c63b7f926.png

La fameuse "'Azurite de Newmont", photographiée en 1962 par le directeur Charles E. Stott

(dont le nom sera donné plus tard à la stottite, premier germanate connu, et qui n'a été trouvé... qu'à Tsumeb!)

 

Voilà, vous l'aurez compris, je suis tombé amoureux des azurites de Tsumeb, et c'est un mal incurable, même si depuis les découvertes de Milpillas au Mexique cela va un petit peu mieux...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un autre carbonate, classique des niveaux supérieurs de la mine...

 

Aragonite plumbifère (Tarnowitzite)

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

135x75x60mm

(ex Charles Noll)

 

Cette variété d'aragonite a été décrite à Tsumeb par O'Daniel en 1930, et nommée d'après la ville de Tarnowskie Góry (Tarnowitz), Haute-Silésie, Pologne.

 

image.thumb.jpeg.ae90e245c980ad51a5ab4c48700b9107.jpeg

Première zone d'oxydation.

La cristallisation de l'aragonite appartient normalement au système orthorhombique.

L'aspect pseudo-hexagonal des cristaux de tarnowitzite résulte d'un maclage cyclique, chaque macle comportant 3 individus...

 

image.thumb.jpeg.744a11e96db7874077256885519fe612.jpeg

La matrice bréchifiée, recouverte de dolomite (je pense) couleur chocolat au lait, d'un peu de malachite, et de microcristaux de quartz

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 3 heures, Jeando80 a dit :

L'aspect pseudo-hexagonal des cristaux de tarnowitzite résulte d'un maclage cyclique, chaque macle comportant 3 individus

Cette macle s'observe également sur des aragonites lozériennes, blanches et intensément fluorescentes en blanc aux UV longs. Je me demande d'ailleurs s'il est possible que ces dernières contiennent également un peu de plomb, vu qu'elles partagent la plupart du temps les mêmes gîtes que la galène dans la couverture sédimentaire :surpris:.

 

"You know what ? I'm happy..." Je vais recevoir le tome II de "Namibia, minerals and localities" de Ludi Von Bezing et al. pour mon p'tit Noël !:yahoo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 4 heures, icarealcyon a dit :

"You know what ? I'm happy..." Je vais recevoir le tome II de "Namibia, minerals and localities" de Ludi Von Bezing et al. pour mon p'tit Noël !:yahoo:

 

Quelle chance! Félicitations Nathalie! Impossible pour moi pour le moment de mettre la main sur le tome I... Aussi difficile que de dénicher une ludlockite décente (pas 3 poils au fond d'une cavité millimétrique), une stottite, ou un bel argent natif de la 3ème zone d'oxydation... Mais çà viendra!

 

En parlant d’élément natif (quelle transition!)...

 

Cuivre natif

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

110x75x70mm

 

 

image.thumb.jpeg.1bb190bd4f9b365f176332b09255038e.jpeg

Agrégats cristallins ramuleux.

Seconde zone d'oxydation probable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wulfénite et dolomite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

93x50x43mm

 

image.thumb.jpeg.a7837804c2e35283ecb9e6b6c6e41334.jpeg

Seconde zone d'oxydation, provenance habituelle de ces wulfénites caramel, découvertes dans les années 60 et 70.

 

image.thumb.jpeg.89e3a07c4ecc8f21d80419f97dead6cb.jpeg

Cristaux parsemés par endroits de sphérules d'oxydes de manganèse

 

image.thumb.jpeg.12509c7f4db2e31ce3a63f72c4deaa13.jpeg

Détail de la matrice au verso, montrant l'épaisse couche de dolomite (contenant un peu de cobalt je pense, d'où sa teinte rosée) recouvrant la matrice de dolomie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mimétite sur smithsonite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

85x59x53mm

 

image.thumb.jpeg.59fc492e76e377edc7751331e6e2d4ac.jpeg

Concrétion stalactiforme de smithsonite, avec cristaux de mimétite jaunes "en gerbe de blé"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jojo pour le compliment!

 

Allez, deux nouvelles classes (et espèces donc) que l'on a pas encore vu sur ce post: un silicate (de zinc) et un hydroxyde (de fer)...

 

Willémite sur goethite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

130x65x58mm

 

image.thumb.jpeg.85e244c1b733ef4d58afda0033bcda49.jpeg

Sphérules de willémite bleues ciel, exprimées sur et entre les lames de goethite.

Étage hélas inconnu...

 

image.thumb.jpeg.4983f344789d13da3a7c12599fe3bd96.jpeg

Le verso, un joyeux bordel où l'on distingue un encroutement de cérusite blanchâtre,  teinté de malachite, mais aussi deux jolis agrégats maclés de cérusite au milieu du spécimen...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dolomite

Mine de Tsumeb, Oshikoto, Namibie

100x95x50mm

 

image.thumb.jpeg.bfed5cedf40332caa077b23ea9ad8e61.jpeg

Cobalto-dolomite, de développement épigène après calcite.

 

image.thumb.jpeg.24c4d192705b130a182265fac5aca7fd.jpeg

Une vue du verso, aussi joli que le recto... On devine ici la forme en creux du spécimen, l'intérieur étant aussi intégralement minéralisé.

 

Ce type de "moulage" est courant dans les première et seconde zones d'oxydation.

La couleur de la dolomite est fortement influencée à Tsumeb par la présence de métaux de transition: cuivre, zinc, cobalt, manganèse... On connait des épimorphoses et pseudomorphoses de dolomite après calcite comme ici, mais aussi après tennantite, wulfénite, azurite... La dolomite a même pu être exploitée localement comme minerai, contenant par endroits jusqu'à  9% de plomb et 5% de zinc (Hurlbut, 1957)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 1 heure, Jeando80 a dit :

Cobalto-dolomite, de développement épigène après calcite.

Bonsoir Jean-Do, ce spécimen est vraiment étrange et étonnant ! Comme la calcite, la dolomite est un minéral majeur à Tsumeb. J'attends actuellement une cobalto-dolomite, vivement colorée, saupoudrée d'espèces variées (bien différente des spécimens kantangais !), ainsi qu'une cadmio-smithsonite. Ces deux spécimens sont bien caractéristiques (seconde zone d'oxydation), et abonderont nos carbonates de Tsumeb.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a 31 minutes, icarealcyon a dit :

Bonsoir Jean-Do, ce spécimen est vraiment étrange et étonnant ! Comme la calcite, la dolomite est un minéral majeur à Tsumeb. J'attends actuellement une cobalto-dolomite, vivement colorée, saupoudrée d'espèces variées (bien différente des spécimens kantangais !), ainsi qu'une cadmio-smithsonite. Ces deux spécimens sont bien caractéristiques (seconde zone d'oxydation), et abonderont nos carbonates de Tsumeb.

 

Salut Nathalie!

 

Oui tu le dis bien à juste titre, c'est un minéral majeur, à la fois:

  • constituant essentiel des roches carbonatées encaissant le tube (dolomie)
  • présent dans la masse du minerai hypogène,
  • et également de formation supergène comme sur ces jolis spécimens épimorphiques, ou comme sur la wulfénite que j'ai postée hier.

J'ai hâte de voir cette cobalto-dolomite (je rêve d'en trouver une couverte de wulfénites) et surtout cette cadmio-smithsonite! De mon côté j’attends une sympathique hydrocerusite sur galène de la fameuse  "Lead Pocket"...

Et l'on attend surtout les photos de tous les contributeurs qui n'auraient pas encore osé participer!

Share this post


Link to post
Share on other sites

quelques sulfures, car Tsumeb c'est aussi cela (et notamment  du germanium)

 

01222a.jpg.f17e8fa0c492ee5bbaad8f6dc3cf51c1.jpg

 

d'abord une tennantite, de cristallisation plutot mieux définie que la moyenne pour Tsumeb, avec petits quartz recouverts d'oxydes ferreux; arête du tetrahèdre modifié:  37mm;  9.8 x 6.3 x 5.4 cm

 

 

01222ac.jpg

 

une autre beaucoup plus banale mais représentative par sa couleur et ses cristaux aux faces rugueuses/"mangées" ( 4.5 x 3.5 x 1.5 cm )

 

 

00586a.jpg

00586b.jpg

 

détail sur la première pièce

 

01222b.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

le classique en sulfures de Tsumeb: association de Rénierite (rouge rosé) + Germanite (un peu plus orangée), dans un filon avec Tennantite (gris foncé), galène (gris brillant - au passage, pas courante a Tsumeb), un peu de borniten et de la chalco (jaune au milieu) ( 10 x 7 x 1 cm ).

L'échantillon, qui était dans un gros bloc que j'ai partagé avec un confrère allemand, a été scié, poli et analysé au MEB; on y trouve, en petites inclusions, de grandes raretés minéralogiques, quoique pas si rares à Tsumeb:  Gallite (CuGaS2),  Briartite (Cu2(Fe,Zn)GeS4), et Germanocolusite (Cu13V(Ge,As)3S16).  

Pour ce type de minéralogie, cela rappelle ce que l'on trouve a Kipushi.  

00610a.jpg

00610b.jpg

00610c.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a 39 minutes, jfc a dit :

 

 

le classique en sulfures de Tsumeb: association de Rénierite (rouge rosé) + Germanite (un peu plus orangée), dans un filon avec Tennantite (gris foncé), galène (gris brillant - au passage, pas courante a Tsumeb), un peu de borniten et de la chalco (jaune au milieu) ( 10 x 7 x 1 cm ).

L'échantillon, qui était dans un gros bloc que j'ai partagé avec un confrère allemand, a été scié, poli et analysé au MEB; on y trouve, en petites inclusions, de grandes raretés minéralogiques, quoique pas si rares à Tsumeb:  Gallite (CuGaS2),  Briartite (Cu2(Fe,Zn)GeS4), et Germanocolusite (Cu13V(Ge,As)3S16).  

Pour ce type de minéralogie, cela rappelle ce que l'on trouve a Kipushi.  

00610a.jpg

00610b.jpg

00610c.jpg

Le pied pour un métallographe !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 28/11/2019 à 22:18, jfc a dit :

01222a.jpg.f17e8fa0c492ee5bbaad8f6dc3cf51c1.jpg

 

 

Merci Jfc pour ces photos de sulfures ; j'aime beaucoup en particulier le premier spécimen, peu commun par ses arrêtes non altérées! Sa patine rougeâtre est peut-être liée à des oxydes ferreux comme tu le penses, mais pourquoi pas plutôt à un dépôt de cuprite (il y a bien plus de cuivre que de fer dans la formule Cu6[Cu4(Fe,Zn)2](As,Sb)4S13 et le fer est en géneral assez déficient à Tsumeb)?

 

 

Bien que la tennantite soit un composant majeur du minerai sulfuré, bien peu de jolis cristaux sont sortis de la mine, la plupart étant très corrodés par l'action des fluides météoriques. Le plus gros cristal connu (près de 20 cm tout de même), récolté au 6ème niveau, a été photographié dés 1920 par Wilhelm Klein avant d'entrer dans la collection Kegel puis de finir à la Smithsonian Institution.

 

  • Elle est surtout d'origine hypogène ; c'est le principal minerai de cuivre à Tsumeb, et on la retrouve tout le long du tube minéralisé; elle y prend la forme de petits grains noyés dans les sulfures, ou de filons plus importants (comme sur la plaque polie -au passage très intéressante!- que tu as montrée dans ton second message). Pour Keller (1977), les cristaux tétraédriques de tennantite s'y seraient formés à partir de la désintégration des sulfures environnants, plutôt que par cristallisation habituelle dans des poches.

Et puis, pour nous amateurs de belle minéralogie, il faut rappeler que cet arséniure est la principale source des ions arséniates à l'origine des jolis minéraux secondaires (sans oublier non plus quelques cations métalliques).

 

  • Une très petite proportion de la tennantite est aussi d'origine supergène, que l'on retrouve par exemple dans des pseudomorphoses après azurite ou enargite.

 

Quand au second spécimen, c'est un grand classique. Un dyke d'environ 50 cm de large a été découvert au 45ème niveau, vers la fin de l'exploitation ; probablement rempli à l'origine par de la calcite avant sa dissolution,  il ne contenait que des cristaux de quartz et de tennantite; c'est de ce dyke que proviennent nombre de spécimens avec cet habitus noirâtre (d'après Gebhard).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une autre "petite" pièce...

 

Calcite, sidérite et mottramite

Mine de Tsumeb, Tsumeb, Oshikoto, Namibie

147x94x88mm

 

image.thumb.jpeg.91da05d60111d6cc02789e5c534ae0f3.jpeg

Aucun clivage, tous les rhomboèdres sont intacts (avec quelques faces modifiées) et limpides.

 

image.thumb.jpeg.0d5cd587ea3c545f8392e65529a333cf.jpeg

Le verso (recto?)... Je n'ai toujours pas décidé quel côté je préfère exposer...

 

image.thumb.jpeg.6ba068d073b4c8f218e81a07fac0d647.jpeg

Une vue rapprochée montrant la sidérite chocolat sous-jacente, et quelques agrégats vert pomme de mottramite.

 

image.thumb.jpeg.2a1f265ffec2b4890ca1b5200c754925.jpeg

D'autre cristaux de sidérite perdus parmi les rhomboèdres modifiés de calcite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...