Jump to content

Pluton oriental de Cauterets, Identification


m.maion
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Je suis nouveau sur votre beau forum, et également néophyte, mais non moins passionné, en géologie.

 

Ayant séjourné fin juin dernier dans les Hautes-Pyrénées que j'affectionne tant, j'ai mis à profit 100 km de randonnée pédestre pour me familiariser avec le relief et la géologie locale, et ramasser onze petits échantillons de roche différentes pour la modeste collection que je démarre.

 

Dix échantillons sur les onze sont "facilement" identifiables à l'oeil avec l'aide des cartes géologiques du BRGM et des manuels de géologie.

 

Mais j'ai besoin de votre aide concernant la détermination du onzième.

 

Le fragment a été ramassé en amont de la vallée de Gaube, au pied de la moraine du glacier des Oulettes, sur un énorme rocher probablement erratique et probablement originaire du versant Est, dans une zone où les débris morainiques cohabitent avec des tonnes d'alluvions.

Le rocher se trouve à 2164 mètres d'altitude, aux coordonnées 42°47'17.34''N 0°8'33.14''E.

 

pierre-in-situ_01.thumb.jpg.db52e2402def8a418bb36ac8700d28ad.jpg

D'après le BRGM ce rocher se situe sur le pluton oriental de Cauterets. Il repose approximativement à la jonction entre un faciès de granodiorite et un ensemble décrit comme hétérogène et composé de tonalites très sombres, gabbrodiorites quartziques et gabbros.

Il ne s'agit vraisemblablement pas de ganodiorite, car j'en ai ramassé sur le versant Ouest et je ne pense pas me tromper. Par exemple :

pierre_05.thumb.jpg.3fe5cd564abeba1885364e966330eadb.jpg

pierre_06.thumb.jpg.203eee337ca84130dd3ecfca9dcd55c4.jpg

Par ailleurs il y a également une distinction évidente avec les calcaires partiellement recristallisés qui tombent du Vignemale un tout petit peu plus loin au Sud. Exemple :

pierre_03.thumb.jpg.fdd3b6beefadf8ca20d4415e8174e66f.jpg

 

pierre_04.thumb.jpg.db419fed27a9206600cfe419076b37c4.jpg

Sur le terrain ce rocher présente une stratification. Comme nous ne sommes pas sur des roches sédimentaires, il s'agit sans doute de filons d'un magma traversant les roches encaissantes décrites par le BRGM. Et du coup je pense qu'il est possible que la roche que je cherche à identifier ne figure pas sur les cartes géologiques.

pierre-in-situ_02.thumb.jpg.bf9d556c688e6d973028dcdc6de1909b.jpg

Sur un plan purement macroscopique les roches de mon échantillon se détachent et tombent de certaines strates du rocher, parfois sous la forme de plaques épaisses (1 à 3 cm d'épaisseur), mais les morceaux ne présentent ni foliation ni schistosité évidente.

Les fragments sont couverts d'une teinte rouille sur toute zone en contact avec l'atmosphère.

pierre-in-situ_03.thumb.jpg.32b9322f1e6848d42eea58548aa1faf7.jpg

Aucun dégagement gazeux au contact avec une solution de HCl à 25%, ni à froid ni à chaud.

Cette roche me semble résistante, il m'a fallu frapper fort avec une massette pour briser un fragment. Pourtant elle n'est pas si dure : elle ne raye pas le verre, et elle est facilement rayée par une pointe en acier (dureté environ 5 ?).

Je lui trouve une densité de 2,8 +/- 0,1.

A la cassure, m'apparaissant quelconque, la roche prend une teinte gris bleutée, et semble posséder une structure cristalline extrêmement fine dont il n'est pas possible d'isoler des cristaux à l'oeil nu. Du coup les gabbros, les diorites, les tonalites et toutes ces roches plutoniques grenues sont hors jeu, non ?

pierre_01.thumb.jpg.9b377465ec5a7bee1f20d9158023dc6d.jpg

La couleur rouille issue de l'altération de cette roche est vraisemblablement due à la présence de Fe2O3 ou dérivés, donc j'imagine la présence de silicates de fer dans ses minéraux. Le fragment ne dévie absolument pas l'aiguille de ma boussole, donc il n'y a probablement pas ou très peu de magnétite.

A la loupe binoculaire, la structure qui paraissait plutôt homogène à l'oeil nu laisse finalement bien place à de minuscules cristaux, et peut-être pris dans une pâte non cristallisée. Il s'agit donc plutôt d'une roche microgrenue ou aplitique. Je n'ai pas encore le matériel me permettant d'adapter mon APN sur ma loupe binoculaire, en photographie macroscopique cela donne sur 4 cm de roche :

pierre_02.thumb.jpg.beebc2cb094c75ca80ed47f04b377531.jpg

Serions-nous en présence d'un basalte ? S'agirait-il de filons de dolérite ? Est-il possible qu'il s'agisse d'ophites dans ce contexte géodynamique pyrénéen ?

Finalement ça fait beaucoup de blabla pour une chose probablement simple...?

Dans l’attente de vos réponses,

Bien cordialement.

 



 

pierre-in-situ_03.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Comme vous le dites vous même, il s'agit probablement d'un morceau de filon d'ophite. Il est à noter que la première partie de l'escalade de la face nord du Vignemale par la voie classique se fait sur un filon vertical d'ophite. Il est donc possible que ce bloc se soit détaché et que le glacier l'ait transporté là où vous l'avez examiné.

Bravo pour votre texte.

Cdlt

Michel

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, m.maion a dit :

 

pierre-in-situ_01.thumb.jpg.db52e2402def8a418bb36ac8700d28ad.jpg

 

Sur le terrain ce rocher présente une stratification. Comme nous ne sommes pas sur des roches sédimentaires, il s'agit sans doute de filons d'un magma traversant les roches encaissantes décrites par le BRGM. Et du coup je pense qu'il est possible que la roche que je cherche à identifier ne figure pas sur les cartes géologiques.

160118618_Capturecauteretsorien1.JPG.6e6bd545969a5b161791b17a9f0f31b1.JPG

 

Il a des terrains sédimentaires (d2-3D ET D6), tu les as pris en photo! 

La notice 1956759181_Capturenotice.JPG.864a16400808bc14f87fc3a24e2e11c4.JPG1488026826_Captured2-3.JPG.9b1377de5aecc72d128421e074da1d67.JPG

 

Il y a 7 heures, m.maion a dit :

pierre-in-situ_02.thumb.jpg.bf9d556c688e6d973028dcdc6de1909b.jpg

Sur un plan purement macroscopique les roches de mon échantillon se détachent et tombent de certaines strates du rocher, parfois sous la forme de plaques épaisses (1 à 3 cm d'épaisseur), mais les morceaux ne présentent ni foliation ni schistosité évidente.

Vu d'ici, ca ressemble bien à une série sédimentaire, il semble y avoir de la schistosité de fracture. Ta description "plaques épaisses (1à 3cm) fait penser aussi à du sédimentaire, ou à de la schistosité.

Les fragments sont couverts d'une teinte rouille sur toute zone en contact avec l'atmosphère.

 

pierre-in-situ_03.thumb.jpg.32b9322f1e6848d42eea58548aa1faf7.jpg

Aucun dégagement gazeux au contact avec une solution de HCl à 25%, ni à froid ni à chaud.

 

Cette roche me semble résistante, il m'a fallu frapper fort avec une massette pour briser un fragment. Pourtant elle n'est pas si dure : elle ne raye pas le verre, et elle est facilement rayée par une pointe en acier (dureté environ 5 ?).

Sans doute en dessous de 5, plutôt 4.

 

pierre-in-situ_03.jpg

Les photos de détails ne permettent pas de voir la structure de la roche qui a un grain fin comme tu l'as observé. Il semble y avoir des grains plus sombre, et c'est vrai qu'on ne voit pas d'orientation particulière.

En tout cas pas une ophite pour moi( de plus, je ne crois pas qu'il y ait des ophites dans la zone axiale). Si c'est du volcanique (basalte) , le bloc que tu montres semble en contenir au moins trois couches, parallèle à la strati. As tu regardé, les autres strates de la photo ci-dessus?

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, jean francois06 a dit :

En tout cas pas une ophite pour moi( de plus, je ne crois pas qu'il y ait des ophites dans la zone axiale).

Voir: https://www.camptocamp.org/routes/55019/fr/vignemale-pique-longue-face-n-classique

Bien sûr, c'est un descriptif de voie d'escalade, mais ces filons d'ophite dans cette voie sont célèbres.

Link to comment
Share on other sites

Plutôt de l'avis de j-f06, j'ai vraiment du mal à voir de l'intrusif sur cet affleurement. Mais la géologie réserve tellement de surprises...

Ce qui est sûr c'est que c'est bien déformé avec une schistosité bien marquée à angle faible de la S0 dans les niveaux fins et à angle fort dans les banc rigides. 

Link to comment
Share on other sites

+1 avec JF.

Ophite dans la zone axiale? pas de Trias dans le secteur...

Bien l'impression que pour les alpinistes pyrénéens, tout ce qui est vert et en filon, c'est de l'ophite.

Mais ici, en plus, ça n'est pas vert.

Si on en reste dans le domaine du filonien, une dolérite classique ou autre roche basique à grains fins dans du sédimentaire dévonien me semble plus probable. 

Sauf piège. Mais alors il faudrait passer au microscope.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.