Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

STR

Gastéropodes continentaux de France et d'Europe

Recommended Posts

Quelques images provenant d'un affleurement du Pliocène continental de l'Hérault.

 

L'affleurement.

 

699680942_1Pliocne_continental.thumb.jpg.702a515a9db5af68d476f2ef73275d2b.jpg

 

Hélix gaspardi.

 

2.thumb.jpg.a21eab741f077582816974110d466eac.jpg

 

3.thumb.jpg.e3535a705d9d266ea7cc02ca0cd8258c.jpg

 

4.thumb.jpg.cbaa2b92ab509086e5a597e0db23a3a3.jpg

 

5.thumb.jpg.bbbcda4098bd8f2acfa06e0b96e890e5.jpg

 

 

1791900211_6.thumb.jpg.97437f2fcf927442d5340490680c2bb0.jpg

 

 

 

411147290_7.thumb.jpg.3cceddbf908d8f4d0989549730754d38.jpg

 

925545707_8Helix_gaspardi.thumb.jpg.e9bce962aad3481fdb77b07177fb8256.jpg

 

Planorbis Thiollierei 

 

9.thumb.jpg.72dae7431fd8cc27bd220ab3eb915415.jpg

 

1007005676_10Planorbisthiollierei.thumb.jpg.67ea0c7ce4acd9fadf9130268682e6f4.jpg

 

11.thumb.jpg.12f44f9440a493d7a9698abcb6f4c2c8.jpg

 

Un bloc contenant les végétaux que broutaient ces petites bêtes

 

12.thumb.jpg.cc06f82e25ac09f0d26950db3cca8a22.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites


Bonjour,

Si j'en crois la recherche d'image g**gle, celui-là ne doit pas être trop commun.

Comme d'habitude et j'en suis désolé, je n'ai aucune idée de son origine mais elle est très probablement Française.

 

 

Gasteropode 1.JPG

Gasteropode 2.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a une heure, caterpillar a dit :

C'est pas plutôt l'empreinte de l'ombilic d'une ammonite?

Ce qui expliquerait que je n'ai rien trouvé !

Merci caterpillar, je vais chercher dans ce sens.

 

 

Lot.JPG

 

 

J'ai fait un moulage avec la pâte à modeler de mon fils, il semble bien que ce soit une ammonite. Désolé :hi:

 

 

 

 

ammonite.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un échantillon qui se situe à la limite du sujet.

Limite temporelle car il est récent ou sub-récent.

Limite spatiale car son emplacement indique précisément le lieu où se situe la frontière entre le domaine continental et le domaine marin.

Malgré cela je le place ici car je le trouve intéressant ! 

(Opinion toute personnelle).

 

Pour la petite histoire, je ne l'ai découvert qu'à la suite d'une erreur d'interprétation sur le terrain.

Je me promenais comme d'habitude en regardant où je mettais les pieds lorsque j'ai aperçu on horizon d'argile bleue que je supposais dater du Crétacé.

Les conditions d'affleurement étant compliquées, l'observation difficile, et rien d'évident ne sautant aux yeux, je décidais de prélever un échantillon afin de l'observer tranquillement à la maison (les argiles bleues contiennent souvent des microfossiles très bien conservés).

Arrivé chez moi j'ai donc lavé minutieusement ce prélèvement à l'eau claire afin d'en éliminer la fraction colloïdale.

L'opération terminée,  je me suis immédiatement rendu compte de mon erreur.

Ci après une photo du résidu sec que j'ai obtenu.

 

P6060005.thumb.JPG.6abcb16a9889b93cbec80be8053c295f.JPG

 

De toute évidence mon échantillon provenait d'un dépôt récent ou sub-récent.

Ce qu'il y a de bien avec les dépôts de cet âge, c'est qu'il est généralement possible de pousser jusqu'à l'espèce la détermination de ce qu'ils contiennent.

Dans le cas présent, deux choses sont remarquables :

- ce résidu est constitué à plus de 90% de coquilles de gastéropodes, entières ou sous forme de débris.

- seulement trois espèces constituent la quasi totalité de ces 90%

Les 10% restant sont constitués de débris végétaux (mais beaucoup sont partis lavage), d'ostracodes, de foraminifères, et de fragments d'autres invertébrés plus ou moins identifiables. 

 

P6060009.thumb.JPG.04ef3b01b17dba18e3fe87d6f53bd3e7.JPG

 

On a donc :

- des coquilles d'hydrobies, peut-être Peringia ulvae,  https://en.wikipedia.org/wiki/Peringia_ulvae 

- des coquilles de Truncatella subcylindrica, https://en.wikipedia.org/wiki/Truncatella_subcylindrica 

- des coquilles de Myosotella myosotis,  https://en.wikipedia.org/wiki/Myosotella_myosotis

 

Les hydrobies peuplent les milieux très peu profonds et très calmes des eaux douces, saumâtres, ou marines.

Truncatella subcylindrica habite la zone supratidale, dans la vase, sous les plantes halophiles ou sous les blocs rocheux.

Myosotelle myosotis est un gastéropode pulmoné ; il occupe le même habitat que Truncatella subcylindrica.

Une telle taphocènose, aussi restreinte dans sa composition est donc un très bon indicateur de la limite entre les domaines marins et continentaux.    

 

Il se trouve que j'ai prélevé mon échantillon dans la région méditerranéenne, en France.

Il se trouve également  que la localisation de mon prélèvement ne correspond pas à la zone supratidale actuelle.

Une image pour étayer mon propos ; la couche d'argile bleu d'où provient mon échantillon est située en son milieu. 

 

140852149_Maisonfinoct2016002.thumb.jpg.3dabcd0dcbabc9398c309530c9f5deab.jpg

 

Quelques déductions.

- Ce dépôt n'est pas actuel mais sub-actuel : durant tout  le quaternaire, le niveau des océans à beaucoup varié.

- Ce dépôt indique précisément la localisation horizontale de la frontière entre le domaine marin et le domaine continental, à l'époque de sa formation.

Pour connaître cette époque, il suffit d'effectuer une datation au radio carbone sur les débris végétaux contenus dans cette argile (il en reste quelques uns dans le résidu que j'ai obtenu ; ce sont les petits grains noirs qui sont visibles sur les clichés).

Deux détails sont ici favorables à une bonne précision  de cette localisation horizontale:

 . la surface de la zone est en pente 

 . en Méditerranée l'amplitude des marées est très faible.

- Ce dépôt indique précisément la localisation verticale du niveau de la mer, à l'époque de sa formation.

Deux détails sont ici favorables à une bonne précision de cette localisation verticale :

. ce dépôt est peu épais, quelques dizaines de centimètres

. ce dépôt repose directement sur des calcaires du Crétacé,

ces deux dernier détails limitent les imprécisions liées au compactage des sédiments.

 

Il résulte de tout ce qui précède que cet échantillon est ce que l'on nomme un SLIP , acronyme de Sea Level Index Point.

Les recherches actuelles concernant les niveaux marins durant le Quaternaire sont pratiquement toutes focalisées sur la zone atlantique.

C'est le cas pour la publication suivante .

Cette publication récente est en français, en libre accès, et c'est la plus intéressante que j'ai pu trouver sur le sujet.

-> https://journals.openedition.org/quaternaire/7269

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher STR,

 

Excellente démonstration! Bien vu et bonne démarche :)

Reconstituer les paléoenvironnements à partir des coquilles continentales c'est mon thème de recherche ahaha alors ce message me fait très plaisir!! :wub: :wub:

 

Quelques précisions si je puis me permettre,

- il y a peu de chance que ce soit P.ulvae (sinon les deux autres déterminations sont exactes) c'est une autre hydrobiidae, possiblement Ecrobia ventrosa (Montagu, 1803)  mais pas facile à identifier car il y a d'autres bestioles proches. Aussi possible que dans le lot il y ait qq Heleobia stagnorum (Gmelin, 1791). Les Hydrobiidae c'est parfois très chiant à identifier.

- niveau datation c'est Holocène, ensuite si l'on veut plus de précision il faut un peu plus d'info sur le contexte et le dépôt de ces argiles. Ce genre de dépôt peut être caractéristique de milieux estuariens ou lagunaires. Je ne sais pas où c'est exactement mais il faut penser la chose à une échelle un peu plus large pour comprendre les mécanismes de dépôts à travers le temps. 

- très bon (et récent) papier que tu cites et qui repose sur des modélisations qui elles mêmes s'appuient sur des données issues de carottages, sondage etc. Je sais que sur la côte medit iil y a aussi des études mais pas de papier de synthèse comme celui que tu cites (à ma connaissance)

- on peut aussi dater au 14C les coquilles de mollusques continentaux MAIS cela marche surtout sur les terrestres  et pas sur n'importe quelle espèce

 

Enfin...si jamais tu en as trop dans le lot et que tu veux faire un échange n'hésite pas à me faire signe ;)

 

Amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 15 heures, elasmo a dit :

Sub-actuel c'est pas comme sub fossile ?

 Exact, même combat JF

D'ailleurs je crois qu'il faut que je réponde à un message à ce propos ailleurs (j'ai pas oublié)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à Bathollovien pour les précisions sur les hydrobies.

Pour ce qui est de me séparer de quelques grammes de ce résidu, c'est prévu, dès que j'ai le temps ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...