Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente aux enchères de minéraux.
Vente aux enchères de minéraux les 2 et 3 octobre à 14h15

Convection mantellique


Recommended Posts

Il y a 21 heures, jjnom a dit :

C'est un poil plus compliqué qu'une simple traction.

Certainement, je voulais juste montrer qu’avec un essai simple et bien calibré, on n’arrive pas à prévoir où ça va casser.

Il y a 6 heures, jean francois06 a dit :

Mais attention l ENS est à vocation pédagogique, et ce sont de très bon pédagogues. Ils ont parfois l'art de vous faire oublier les bonnes questions. Mais cet article finit par quelques bonnes questions.

Normal, les enseignants de l’ENS sont les profs des futurs profs. Ce qui me plaît dans cet article, c’est qu’ il ne met pas la poussière sous le tapis. Faire oublier les bonnes questions, ce n’est pas de la bonne pédagogie.

Link to post
Share on other sites

  • 1 year later...

Je me permet ... timidement ... 

Vous ne parlez pas du phénomène de marées  (lunaire) ?? Ca pourrait "fluidifier" le processus , comme un récipient qu'on agite ?

en tout cas il doit bien y avoir une transmission d'énergie. 

Autre remarque, le volcanisme dans les zones de subduction : Ca frotte donc  ça chauffe conséquences ? 

Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...
On 2/24/2020 at 9:07 PM, cayron said:

phénomène de marées  (lunaire) ?? Ca pourrait "fluidifier" le processus , comme un récipient qu'on agite ?

 

La viscosité de l'eau ainsi que son rapport volume surface permet de réagir à l'attraction lunaire, en revanche pour le reste, la viscosité ainsi que la capacité à se déformer ne sont pas d'échelle pour permettre une action de la lune, ou alors ce n'est pas mesurable actuellement ou vrmt ridicule, les marées absorbent tout

 

 

On 2/24/2020 at 9:07 PM, cayron said:

le volcanisme dans les zones de subduction : Ca frotte donc  ça chauffe conséquences ? 

Le volcanisme des zones de subduction chauffe certes, mais chauffe la partie '' supérieure '' du manteau voire que la croûte, selon l'histoire et la pente de du slab, effet peu important pour influencer une convection, quand on a un taux de fusion de 20%  c'est déjà assez énorme, sachant qu'il n'y a pas toujours de volcanisme associé aux subductions

 

mais la plaque qui plonge reste dominante

Link to post
Share on other sites

Il y a 2 heures, 73? a dit :

La viscosité de l'eau ainsi que son rapport volume surface permet de réagir à l'attraction lunaire, en revanche pour le reste, la viscosité ainsi que la capacité à se déformer ne sont pas d'échelle pour permettre une action de la lune, ou alors ce n'est pas mesurable actuellement ou vrmt ridicule, les marées absorbent tout

Faux. La marée terrestre existe, et elle est mesurable et mesurée.

On trouve de très bonnes explications sur le net, sur l'ENS Lyon, ou sur College de France (plein d'illustrations, c pas mal à garder dans un coin).

Ceci dit, rien n'infirme ou ne confirme que ce procédé, bien réel, influe d'une quelconque manière sur la tectonique des plaques.

Link to post
Share on other sites

  • 6 months later...
Bonjour, je decouvre le forum et je suis trés interessé le sujet de base de la discussion, cad le moteur du deplacement des plaques.

Si je reviens au sujet de base de la discussion , en fait aucune des explications que je lis ne satisfait ma part de bon sens.
 
 Les plaques tirées par les subduction ou poussées par les rides ???
Au niveau de la croute à chaque fois qu'il y a distension, il y a amincissement crustal et fossé d'effondrement , à chaque fois qu'il y a compression il y a plissement, chevauchement ou pis.
Si on considere l'hypothese de base que c'est soit poussé soit tiré, ils sont oû les signes de distension ou de compression qui correspondraient?
 
Je suis surpris que dans la discussion vous ne parliez que du sens montant et du sens descendant des cellules convectives et les parties subhorizontales??
Je vous raconte une petite experiences personnelle de mon enfance. J'allais souvent dans une ferme, juste aprés la traite souvent on faisait chauffer une casserolle de lait pour nous sur le gaz. Durant la chauffe il se forme une "peau" sur le lait ( environ 1-2 mm ) , la cellule convective créé par la chaleur de la  gaziniere provoque le deplacement horizontale de la peau qui se  plisse quand elle est bloquée qui se dechire quand elle revient au dessus du centre de la cellule qui a, elle meme, des fluctuations de position. La ressemblance est frappante.
Si on considere des milliers de kilometres carrés de croute continentale plus océanique avec un fond tres irrégulier, une transition solide - liquide (plutot pateux que liquide) pas tres net , ca doit faire de sacrées force de frottement , je vois pas pourquoi l'ensemble ne se comporterait pas comme un tapis roulant plus ou moins couplé qui tiraille au niveau des rides comme une croute de sang que l'on craque (oui un autre retour en enfance).
Apres que le phenoméne soit accéléré/facilité par une subduction ou un panneau plongeant,  des difference de densité,..., c'est pas contradictoire, c'est meme assez complementaire. Il y a certainement plusieurs mecanisme qui se completent , se combinent, ou se contredisent. 
 
Quand je regarde tous les matins la carte geologique mondiale affichée chez moi , le modele du tapis roulant me satisfait beaucoup plus.  
 
Didier
Link to post
Share on other sites

Il y a 12 heures, lerouge8726 a dit :
Bonjour, je découvre le forum et je suis très intéressé le sujet de base de la discussion, cad le moteur du déplacement des plaques.

Si je reviens au sujet de base de la discussion , en fait aucune des explications que je lis ne satisfait ma part de bon sens.
 
 Les plaques tirées par les subduction ou poussées par les rides ???
Dans ce qui a été dit précédemment plutôt tracté par la subduction.
Au niveau de la croûte à chaque fois qu'il y a distension, il y a amincissement crustal et fossé d'effondrement (https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/subsidence.xml) , à chaque fois qu'il y a compression il y a plissement, chevauchement ou plis.(https://www.cnrs.fr/cnrs-images/sciencesdelaterreaulycee/contenu/dyn_int3-1.htm)
Si on considère l’hypothèse de base que c'est soit poussé soit tiré, ils sont où les signes de distension ou de compression qui correspondraient?
Je ne comprends pas cette question, sinon pour répondre, au niveau des zones de divergences et au niveau des zones de convergences.
 
Je suis surpris que dans la discussion vous ne parliez que du sens montant et du sens descendant des cellules convectives ( on parle du moteur) et les parties subhorizontales??
Je vous raconte une petite expériences personnelle de mon enfance. J'allais souvent dans une ferme, juste après la traite souvent on faisait chauffer une casserole de lait pour nous sur le gaz. Durant la chauffe il se forme une "peau" sur le lait ( environ 1-2 mm ) , la cellule convective  (c'est quoi?)créé par la chaleur de la  gazinière provoque le déplacement horizontale (parce que la "peau" est dans la zone froide de ton modèle)de la peau qui se  plisse quand elle est bloquée qui se déchire quand elle revient au dessus du centre de la cellule (donc tu as du montant et du descendant, le montant dans ton modèle pousse la partie horizontale, elle se refroidie, et plonge, mais ici l'apport thermique est déterminant) qui a, elle même, des fluctuations de position (ça c'est en rapport avec les irrégularités de ta casserole voir la formation des bulles sur les parois d'une casserole, d'un verre de champagne etc...). La ressemblance est frappante. Tu observes un modèle avec un réchauffement par dessous. Est-ce vraiment le cas pour la Terre?
Tu peux observer aussi des cellules de convection en mangeant une soupe(un bouillon c'est plus dur), la chaleur est dans la soupe, pas en dessous, si tu mets ton assiette à température (je veux dire pas froide, mais comme au restaurant). La soupe est plus chaude que l'assiette, et est plus chaude que l'air ambiant, l'assiette est plus chaude que l'air ambiant. De plus, il s'ajoute dans ces modèles des problèmes de tension de surfaces qui égarent notre bon sens. Le matin, quand je bois mon café, j'observe à sa surface de la mousse. Cette mousse qui recouvre toute la tasse, à tendance à se déplacer vers les bords de ma tasse. Au bout d'un moment j'ai de la mousse qui est collée aux parois de la tasse. Pour la Terre, j'ai pas de parois.
Si on considère des milliers de kilomètres carrés de croûte continentale plus océanique avec un fond très irrégulier, une transition solide - liquide (plutôt pâteux que liquide) pas très net , ça doit faire de sacrées force de frottement , je vois pas pourquoi l'ensemble ne se comporterait pas comme un tapis roulant plus ou moins couplé qui tiraille au niveau des rides comme une croûte de sang que l'on craque (oui un autre retour en enfance). Observe t'on des plissement de la croûte océanique au milieu de la plaque pacifique?
Les chaines intraplaques
Apres que le phénomène soit accéléré/facilité par une subduction ou un panneau plongeant,  des différences de densité,..., c'est pas contradictoire, c'est même assez complémentaire. Il y a certainement plusieurs mecanisme qui se complètent , se combinent, ou se contredisent. 
 
Quand je regarde tous les matins la carte géologique mondiale affichée chez moi , le modèle du tapis roulant me satisfait beaucoup plus.  
Si tu veux, mais je ne vois pas le problème, si tu tires sur un tapis, c'est l'ensemble du tapis qui va bouger, non?
Didier

 

Link to post
Share on other sites

Bonjour.

 

En plus du lien fourni par jean francois06, je te recommande la visionnage de cette vidéo d'une conférence donnée par Pierre Thomas de l'ENS de Lyon https://www.youtube.com/watch?v=an7lKPVg3Mg , qui explique entre-autres le modèle de la convection mantellique et pourquoi le modèle du double tapis roulant et le rôle prépondérant des dorsales n'est pas satisfaisant.

425px-San_Andreas_Fault_Sequential_Diagrams.jpg.09891b8e5b8766458085f2c5e32264d7.jpg

 

Le modèle du tapis roulant explique l'ouverture des océans et la symétrie des âges du plancher océanique de part et d'autre de la dorsale, mais pas la subduction. Une lithosphère subducte parce qu'elle est plus dense que l'asthénosphère sous-jacente. Pour reprendre l'exemple de Pierre Thomas à mon compte dans sa vidéo, un bateau ne coule pas à cause de ce qui est à côté de lui, mais parce qu'il est plus dense que l'eau sur laquelle il flotte.

 

Par ailleurs, si la poussée aux dorsales était le mouvement principal, l'Afrique, qui est coincé entre deux océans en extension (Atlantique et Indien), devrait être en compression. Hors le continent africain est en extension lui aussi, puisqu'il y a le rift est-africain.

 

Enfin, dernier point : la subduction nord-américaine. Dans ce cas, on a littéralement une dorsale qui est entraînée par le panneau plongeant de la lithosphère océanique en subduction. Les deux petites plaques de Juan de Fuca et des Cocos sont les vestiges de la plaque Farallon, qui est en grande partie située sous la plaque nord-américaine à présent (voir image ci-contre, USGS).

Link to post
Share on other sites

@géolynx, tu as répondu très vite, je voulais rajouter un truc sur les mouvements horizontaux, avec les histoires de tension de surface.

Je mets ce lien pour réfléchir à ce qui peut tromper notre bon sens. https://www.pourlascience.fr/sd/physique/gouttes-jets-et-tension-de-surface-81.php

 

On voit ici que les déplacements ne sont pas du à des convections. Au début de la vidéo, on mentionne les questions d'échelle. 

 

J'ajoute un peu de poésie :

1994844820_Apollinairepluie.thumb.JPG.89092b2b482fbe9abcaee401d63d9c73.JPG1200830563_Captureapollinaire.JPG.ae8859d6dbcbf9623126463fa63942ed.JPG

Gouttes de pluie en forme de cordes! Il pleut des cordes!

 

Voir https://www.youtube.com/watch?v=v2vMXmuC818&ab_channel=FluidDynamics

 

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...