Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Origine magmatique ?


Recommended Posts

Pyroxène du 4, la photo est limite. En lumière rasante on voit de petits cristaux très brillant par rapport à l'ensemble qui est mat, tout ces petits cristaux ne sont pas très nombreux et lorsqu'on redresse la pierre apparait comme ici un pyroxène qui devient noir et les 2 petits carrés de ce qui pourrait-être du métal d'un couleur argenté terne. La troisième photo est un détail d'une des précédentes ci-dessus, la flèche de gauche indique le pyroxène présenté et un autre, on peut voir sur la droite des petits points d'un blanc très dense, pareil, pyroxène ou "métal ."

copie m 17.jpg

copie m 18.jpg

copie m 19.jpg

Link to post
Share on other sites

Il y a 14 heures, dabo a dit :

J'ai laisser l'acide pur pendant 2 h entre les flèches. rincé et voilà une fois sec. Il en reste encore dans certaines veines et la roche parait blanchi entre les flèches.

copie m 16.jpg

 

Vraiment très frais !

Jjnom merci pour les rappels, gardes ta notion de pauvreté pour la teneur en SiO2 que tu ne manqueras pas de nous donner apres quelques lames. Il existe des intermédiaires dans les compositions. Quelle est la composition de ces roches Jjnom ?

une fois encore en pétrographie donner le nom à une roche sans en connaitre la composition exacte est risqué.

la seule hypothese sur laquelle nous sommes d'accord :

- olivine 20 à 30% (principal composant des UB), plus par endroits, quelques mm pour les plus gris

- pyroxènes à préciser et confirmer

 

Jef... (Paul devrais-je dire) a la rescousse de jjnom : le côté bréchique c'est pour signifier que les microfractures ne proviennent pas d'une altération de surface. La breche de faille c'est une hypothese, non on ne va pas disserter la dessus.

les galet sont costauds, faire des microfissures à partir de l'alteration c'est gonflé.

le contenu des microfissures lui a peut etre été altéré.

 

en bref, basalte sans doute selon la logique de cristallisation.

picrite ? Ce serait pas mal comme nom tel qu'on le voit décrit en biblio ?

 

qu'en penses tu jjnom : picrite ?

et les autres galets sans olivine, ils contienent quoi ?

 

ajoutons au debat l'hypothese du residu anthropique, ouiiiilllle, sous forme de galets, faudra expliquer l'age des résidus. Paul : t'en penses quoi ?

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Il y a 21 heures, dabo a dit :

Je m'en occupe Lucailloux. Pour le 4, je l'avais déjà posté Mai 2016: Pierre à identifier. - Demandes d' identification de minéraux ...

 

Je joins la réponse de Mr42 à l'époque : "Résidu industriel très probablement mais pas fonderie.

L'aspect isotrope des grains ainsi que les pores font plutôt penser à un matériau fritté, métallique ou semi-métallique.

La forme mise à part, on aurait pu penser à des plaquettes de freins...

Curieux."

 

Le caillou 4 a déjà été présenté sur une autre discussion.

Il y avait des informations qui n’ont pas été reprises ici :

« Elle est attiré par l'aimant, sonne sous un détecteur, le test d'acide chlorhydrique est négatif, un lame d'acier la raye, elle raye le verre, son trait est d'un gris moyen, son poids est de 691 grammes et sa densité est de 2.87. »

 

Est-ce qu’un basalte peut faire sonner un détecteur ?

 

Il y a un test complémentaire à effectuer avec un ohmmètre : est-ce que ce caillou conduit l’électricité ?

S’il conduit, c’est plutôt un résidu.

S’il ne conduit pas, c’est le magnétisme qui fait réagir le détecteur : forte teneur en magnétite probable.

Ou alors il contient des microparticules conductrices...

 

Link to post
Share on other sites

   Bonjour,

 

   Mr42, merci de rappeler ces informations. Il y a une erreur de ma part, il ne raye p

Bonjour,

 

Mr42, merci de rappeler ces informations. Il y a une erreur de ma part, il ne raye pas le verre, je viens de le vérifier à l'instant. Je n'est pas de ohmmètre mais j'ai vu comment en bidouiller un.

Link to post
Share on other sites

Il y a 3 heures, mr42 a dit :

 

Le caillou 4 a déjà été présenté sur une autre discussion.

Il y avait des informations qui n’ont pas été reprises ici :

« Elle est attiré par l'aimant, sonne sous un détecteur, le test d'acide chlorhydrique est négatif, un lame d'acier la raye, elle raye le verre, son trait est d'un gris moyen, son poids est de 691 grammes et sa densité est de 2.87. »

 

Est-ce qu’un basalte peut faire sonner un détecteur ?

 

Il y a un test complémentaire à effectuer avec un ohmmètre : est-ce que ce caillou conduit l’électricité ?

S’il conduit, c’est plutôt un résidu.

S’il ne conduit pas, c’est le magnétisme qui fait réagir le détecteur : forte teneur en magnétite probable.

Ou alors il contient des microparticules conductrices...

 

 

Pour l'instant le basalte reste une hypothèse, on ne connait ni la composition précise et encore moins l'origine.

la certitude est que aucun résidu anthropique n'aura le temps d'être façonné sous cette morphoscopie.

 

on peut exclure résidu pour le 4

Link to post
Share on other sites

Avec les galets marins, on peut toujours s'interroger sur la présence d'intrus artificiels.
Côté déchets: dans le domaine de densité qui est donné, 2,7 à 3.1, on est plutôt dans les déchets de sidérurgie, lesquels incorporent une bonne dose de Calcium ce qui a pour conséquence de générer préférentiellement des pyroxènes plutôt que des olivines et donner une teinte souvent grise aux résidus. D'accord, mr42?

Côté basaltes, on a une texture microlitique avec les plagioclases sous forme de microlites et des phénocristaux (ou xénocristaux) de clinopyroxènes et/ou olivine.

Certains basaltes ne présentent pas d'olivine car le taux de Si est trop important (tholéites "à quartz" des rides océaniques).

Le sieur Dabo n'ayant pas de labo de pétro à disposition, ni de lame mince, on fait avec ce qu'on a. Forcément, ça peut être discutable et on ne peut qu'aller vers des probabilités.

Les échantillons 1 et 5: avec une telle densité d'olivine, le taux de Si doit être bien bas, et le taux de Mg élevé. Le type basalte de point chaud connu en Islande ou à Hawai me semble difficilement discutable.

Echantillon 2: Moins d'olivine. Très sombre (CPx?). Texture qui semble bien microlitique avec des microlites blancs qui ont tendance à se regrouper. Dureté de ces parties blanches entre 5 et 6,5: plagioclases très probables. Basalte un peu plus siliceux que les 2 précédents probablement.

Echantillon 3: pas d'olivine. Fond de roche plus clair qui semble bien être microlitique à feldspaths. Nombreux phénocristaux noirs qui pourraient être des CPx. Donne l'impression qu'on évolue en direction d'une andésite mais les plagios ne sont pas sous forme de phénocristaux. Basalte siliceux mais riche en Ca? Sinon artificiel et les plagios n'en sont peut-être pas.

Echantillon 6: pas d'olivine, un beau Px, texture microlitique avec points blancs (plagios?). Peut cadrer avec une tholéite à quartz. Pourrait aussi être un résidu de sidérurgie avec Px sans olivine. Faute de mieux, on fait confiance au conservateur de Vienne qui a eu le caillou en mains.

Reste le 4, qui m'apparait depuis le début comme le plus bizarre. Les dernières photos mises en ligne n'arrangent rien. Elles ne permettent pas d'identifier une texture habituelle ni de voir de formes automorphes, ni de clivages, On distingue bien 3 types de phases: des "grains" d'un gris moyen uniforme plus  des "grains" qui semblent marbrés en proportion sensiblement égales, le tout apparemment emballé dans une matrice gris foncé. Il semble bien qu'il y ait quelques Px épars mais si le reste de la roche ne raye pas le verre, cela voudrait-il dire qu'on aurait une grande majorité de silicates de dureté inférieure à 5 (ça ne fait pas plagios+Px et ça ne fait pas sidérurgie) ou pas de silicates?

Info: Le détecteur ne sonne que très faiblement.et ne sonne plus quand on lui fait discriminer le Fe. Difficile d'en tirer quelque chose à part qu'il ne doit pas y avoir de fer métallique là dedans. La densité: 2,7 ou 2,87?

Pour aller + loin lames minces et/ou analyses chimiques pour 3-4-6 (surtout pour le 4!)

C'est tout ce que je peux dire pour l'instant.

Ah, si ... Jean-François, c'est Jean-François pas Paul

 

Link to post
Share on other sites

Merci jjnom pour ce résumé. Effectivement on a atteint une limite. Pourrais tu m'indiquer des labos pour faire des analyses et des lames minces à un prix abordable pour qu'on puisse avoir une finalité de détermination.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Peut on dire que les deux cristaux d'olivine ci-dessous ont été déformé ? Particulièrement celui qui ressemble à un élément de pullze mais l'autre aussi, il a deux belles lignes droites et tout le reste est arrondi, on voit même l'élément blanc s'insérer jusqu'au milieu.

copie m 20.jpg

Link to post
Share on other sites

Cristaux fragmentés (bréchifié comme le reste des roches) et altérés (altération hydrothermale comblée par quelque chose qui serait logiquement un aggrégat de kaolinite - serpentine - silicates à préciser) en périphérie pour celui du milieu.

 

c'est un galet alors comme tous les galets  c'est l'imagination qui prend le dessus... on perd le raisonnement du contexte.

 

reste à trouver un analogue en place et attendre la description détaillée des lames minces.

 

Dabo tu parles d'une rivière.

peux tu nous indiquer le lieu de découverte et au moins la proximité de la côte ?

que précise la carte géologique 1/50.000 et avoir une vue du site ?

 

jjnom 3 questions :

1. connais tu des dechets industriels suffisamment anciens pour avoir un façonnement arrondi avec une forme de galets identique aux roches à olivine... de taille identique et plus qui ont voyagé via la banquise.

 

2. un site archeo islandais ?

 

3. Une banquise qui vient d'Hawai ?

 

Link to post
Share on other sites

Qu'ils soient fragmentés ou altérés, je le sais déjà, j'ai demandé si ils avaient été déformé ce qui n'est pas la même chose. Si je ne te dis pas précisément où je les ai trouvé ça te pose un problème ? Pour les déchets industriels, ça a commencer à l'âge du bronze et c'est mal parti pour que cela s'arrête.

Link to post
Share on other sites

Pour le problème péridotite, je vais me faire bourrin, parce que je n'avais vu de péridotite comme ça, ni dans les péridotites d'ophiolites, ne dans les enclaves de lherzolite des basaltes . De manière plus argumentée, parce que là c'était très viscéral je ne connais pas de péridotite à structure microlitique.

 

Pour l'allure des olivines, en lame mince; c'est un critère de détermination, l'olivine présentes des craquelures, celle que je vois ici ne me paraissent pas du tut déformées, l'une d'elle est même parfaitement automorphe.

 

Serge

Link to post
Share on other sites

Il y a 10 heures, trenen23 a dit :

Pour le problème péridotite, je vais me faire bourrin, parce que je n'avais vu de péridotite comme ça, ni dans les péridotites d'ophiolites, ne dans les enclaves de lherzolite des basaltes . De manière plus argumentée, parce que là c'était très viscéral je ne connais pas de péridotite à structure microlitique.

 

Pour l'allure des olivines, en lame mince; c'est un critère de détermination, l'olivine présentes des craquelures, celle que je vois ici ne me paraissent pas du tut déformées, l'une d'elle est même parfaitement automorphe.

 

Serge

 

Trenen,

quelle est la composition mineralogique de ces roches à 10% près ?

 

En d'autres termes tu racontes quoi a un TP la dessus à la fac de Clermont ?

tu vas donner un nom de roche sans composition minéralo ?

Link to post
Share on other sites

Tu es la personne la mieux placée pour trouver un analogue.

c'est le moment de fouiller dans les salles des collections et d'interroger tes collègues.

 

pitié, des % de mineraux avant de donner le nom des roches en plutonique.

 

A titre de comparaison on peut discuter des faciès de cette "sequences d'UB"

 

http://sebastien.couderc1.free.fr/ophiolites.pdf

 

merci par avance

Link to post
Share on other sites

Il y a 19 heures, dabo a dit :

Si je ne te dis pas précisément où je les ai trouvé ça te pose un problème ?

 

problème pourquoi problème ?

tu as trouvé au bord d'une rivière.

la localisation est essentielle pour trouver la source

la carte geologique donne aussi des infos

Link to post
Share on other sites

Il y a 12 heures, Next50MY a dit :

 

Trenen,

quelle est la composition mineralogique de ces roches à 10% près ?

 

En d'autres termes tu racontes quoi a un TP la dessus à la fac de Clermont ?

tu vas donner un nom de roche sans composition minéralo ?

Tu as déjà vu une péridotite avec une structure de type microlitique ? ce sont toutes des roches de profondeur (soit manteau, soit cumulat) on ne connait aucune condition réalisable géologiquement pour obtenir une fusion totale de péridotite et donc un magma péridotitique qui pourrait remonter et cristalliser en roche volcanique.

 

A des étudiants, je ne donnerais pas un nom de roche sans composition minéralo, mais ils auraient la lame mince, mais par contre ce type de raisonnement j'irais peut être le chercher avec des étudiants à bac + 4, c'est une manière de sortir de la pétro de tiroir et de relier la roche à son contexte géologique en discutant de ce qui est possible ou non. (après j'enseigne en fac que de manière très épisodique et à des L1 à Limoges !)

 

Je viens de me prendre la tête sur un TP de bac où le concepteur donne une composition minéralogique de gabbro avec pyroxène et olivine pour un gabbro d'ophiolite, un tel gabbro c'est une troctolite ou une norite (il me semble !) et on les trouve dans complexes type Sudbury ou sur la Lune, tous les gabbros d'ophiolites à ma connaissance sont hydrothermalisés et donc à hornblende au mieux avec des reliques de pyroxène. C'est la différence entre la théorie et la réalité, pareil pour les péridotites d'ophiolite qui sont systématiquement serpentinisées et où il fort difficile de distinguer les minéraux d'origine qui sont à l'état de reliques.

 

Serge

Il y a 13 heures, jjnom a dit :

@trenen23 Si tu repasses par là, aurais-tu une idée pour le galet 4? Post Dabo de Jeudi 18:27.

 

Honnêtement non, là il faudrait une lame mince, je ne suis même pas capable de dire si les élèments sont des éléments de brêche ou des phénocristaux !

Serge

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Trenen, si j'ai bien compris le sens "automorphe", la plus petite des trois à droite sur la photo au-dessus est automorphe et les deux autres pourraient être xénomorphe, ne présentant pas les faces caractéristiques du système cristallin, du fait que des cristaux, déjà formé, ont empêché leur développement.

Link to post
Share on other sites

Bien !

ce qui me rassure c'est que a la fac de Clermont toi Trenen tu ne donnes pas non plus de nom de roche avec les éléments.

a ma question que tu cites tu reponds par une question et une anecdote.

ne te fatigues pas a me faire dire que la peridotite est microlithique.

 

les seuls éléments que l'on a c'est olivine (mineral commun dans les contextes ultrabasiques)

 

pour l'instant on a des galets avec pour certains une dominante d'olivine dans une texture micro-grenue a sans doute microlithique (on aimerait voir les microlithes de près), pour d'autres des pyroxènes supposés dans une texture microgrenue etc, avec parfois des vacuoles, parfois une alteration rouge zonée. Tous ces faciès en apparence très divers réunis dans le lit d'une rivière (meme pas sur la cote !!!). On sait aussi que selon une hypothese la banquise aurait amené ces éléments de très loin.

 

ce qui est délirant c'est une telle diversité pétrographique avec une morphoscopie de rivière trouvée dans une rivière mais amenée par une banquise (au meme endroit ? Quelle distance entre les galets ?)

sans blague, il y a pas quelque chose qui interpelle ?

 

Dabo de toute évidence il faudrait donner la distance à la cote pour voir jusqu'où la banquise a remonté la rivière.

 

sachant aussi que il est largement admis qu'en période glaciaire, le niveau marin (eustatisme) était plus bas, ça n'aide pas beaucoup à apporter des dépots Islandais en amont de la cote.

 

bref il nous manque des données, a commencer par des analyse de lames minces.

 

ici encore c'est un métier à plein temps

Link to post
Share on other sites

Des vacuoles, dans une péridotite...? Des péridotites microlithiques ? C'est du jamais vu !

À Clermont ou ailleurs, ces trucs ne sont des péridotites pour personne. 

 

Et je trouve encore plus risqué de parler d'ultrabasicité sans analyse justement : la basicité se détermine vs %SiO2, c'est une composition normative et dans les roches microlithiques la silice peut très bien se trouver dans la mésostase (impossible à voir à l’œil nu).

 

Bref, pourquoi écarter les basaltes cumulés en olivine alors que toutes les observations pétro vont dans ce sens ?

 

http://jfmoyen.free.fr/spip.php?article27

Link to post
Share on other sites

Next, faut savoir s'arrêter.

12 Juin : Tu as une concentration de roches grenues et microgrenues (quelle est la dimension des cristaux ?), la source doit être proche.

13 Juin : Perso ça m'évoquerait bien une peridotite mylonitique

14 Juin : ok avec microlitique pour le fond

20 Juin : pour certains une dominante d'olivine dans une texture micro-grenue a sans doute microlithique… pour d'autres des pyroxènes supposés dans une texture microgrenue

S'il est vrai que seuls les idiots ne changent pas d'avis, tu es loin d'en être un.

On est ici sur un forum grand public, pour donner des indications, des probabilités à un jeune participant. A chaque fois qu'on s'engage dans la pétro, on peut dire aussi: j'en sais rien. Faut une lame mince, un Raman, un MEB. La plupart du temps, ce n'est pas à la portée des demandeurs. Ici, on fait ce qu'on peut avec des photos d'une définition moyenne.

Pour l'échantillon 3, par exemple, on pourrait se lancer dans les trachy basaltes andésitiques. Ben non, sans les teneurs en SiO2, Na2O, K2O, on ne peut aller à ce niveau de détail. Mais qui payera pour le savoir?

Pour les galets exotiques en rivière: à confirmer mais ce ne serait pas plutôt estuaire?

Le dernier interglaciaire a généré des niveaux marins supérieurs de quelques mètres au niveau actuel.

https://wwz.ifremer.fr/gm/content/download/62177/845088/file/POSTER-NIV-MER-a4.pdf?version=4

Une concentration des éléments les plus denses par je ne sais quel phénomène hydraulique après ça...???

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Sympa jjnom pour le jeune participant, j'ai juste trois ans de moins que toi,;) c'est vrai que je n'ai pas trop les moyens mais bon, pour les lames cela reste encore raisonnable, je suis sur le coup mais va falloir être patient, entre 2 à 3 semaines. Trouvé à la limite de la remonté de l'eau de mer comme toutes les petites ou grandes rivières qui se jettent dans l'atlantique, cela va de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres.

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.