Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Ceci est mon premier sujet donc je vous prie de me pardonner mes éventuelles erreurs.

Depuis une dizaine d'années je sillonne régulièrement les flancs sahariens de l'Anti-Atlas à la recherche (très fructueuse) de monuments et gravures préhistoriques inconnues. Intéressé également par la géologie, mais ici à titre secondaire, j'ai remarqué un certain nombre de curiosités géologiques. Dans la région où les photos suivantes furent prises, je trouve un grand nombre de spiriféridés ainsi que des orthocéras qui semblent la situer entre Cambrien et Carbonifère. Ces photos me paraissent montrer des phénomènes d'érosion de glaciers, ce qui m'inciterait alors à me situer exactement à l'Ordovicien supérieur quand le Sahara se trouvait dans les régions antarctiques. Pourriez-vous confirmer ou non, qu'il s'agit de traces de glaciers ou de tous autres phénomènes? Déjà un grand merci.

161230 049r .jpg

161226 022.jpg

160404 093r .jpg

160404 036r .jpg

160329 013.jpg

Link to post
Share on other sites

:bienvenueforum:

Salut

Merci pour ces belles photos.

Des marques d'érosion éolienne essentiellement (vent+sable= abrasif), et d'érosion par l'eau de ruissellement (type lapiaz).

Ce serait super sympa de pouvoir localiser les sites photographiés, pour y attacher des notions de géologie.

Grès à spirifer, conglomérat  (adoudounien ?), calcaire à orthocéras, etc...

Des photos prises au Maroc:

http://www.geoforum.fr/topic/220-spirifer-et-autres/

Avec la patine du desert.

spirifer1.jpg

 

spirifer2.jpg

 

http://www.geoforum.fr/topic/8690-rupestre/

Vers Tata

rupestre1.jpg

Link to post
Share on other sites

Salut, et bienvenue sur le forum.

Dans tous les cas trouver des figures d'érosion glaciaire datant du Paléozoïque serait je pense miraculeux, voire impossible, cela impliquerait un enfouissement rapide sous des sédiments pour la protéger de l'érosion, qui ferait disparaître les traces après peu de temps, donc il faudrait que quelques milliers d'années après le retrait glaciaire, au maximum, il y ait une transgression marine qui atteigne la zone.. Et très conséquente et/ou durable afin de déposer suffisamment de sédiments pour éviter une érosion avant notre époque.

Et cette grande quantité de sédiments, avec le temps conduirait à un métamorphisme si intense qui aurait de toutes manières fait disparaître ces figures.

On retrouve bien des ripple marks en Bretagne dans des roches datées du Paléozoïque (Silurien) mais ces niveaux à ride de courant peuvent revenir assez souvent (contrairement à un niveau de retrait glaciaire qui est unique, car même si ce retrait se produit plusieurs fois en l'absence d'apport de sédiment ces figures vont se chevaucher, ou même plutôt annuler la précédente, s'agissant de creusage), il y a donc plus de chance de "tomber dessus", et surtout ils se produisent en milieu marin ou littoral (marin en l’occurrence) ce qui facilite grandement la mise en place du couvert sédimentaire.

 

Sinon tout a été dit pour la nature des figures présentées sur les photos, j'ajouterais simplement que les photos sont très sympa et que ça change de ce que l'on a par chez nous.

Link to post
Share on other sites

Il y a 3 heures, dorian. a dit :

Dans tous les cas trouver des figures d'érosion glaciaire datant du Paléozoïque serait je pense miraculeux, voire impossible

Non non, il y a bien des stries glaciaires dans le Sahara ! Et pas des petites, des blocs immenses et ondulés dans les regs.

J'en ai déjà vu des photos, mais je désespère pas de les voir en vrai un jour... B)

 

Link to post
Share on other sites

Il y a 13 heures, Lucailloux a dit :

Non non, il y a bien des stries glaciaires dans le Sahara ! Et pas des petites, des blocs immenses et ondulés dans les regs.

J'en ai déjà vu des photos, mais je désespère pas de les voir en vrai un jour... B)

 

Si tu as des photos je suis très intéressé pour voir ça, il y en a très peu sur internet. Du coup j'ai encore parlé trop vite.

Peut être qu'il y en a sur la publication de Kayou que je n'ai que survolé mais je n'y ai vu que des brêches et des bancs.

Link to post
Share on other sites

En espérant que le lien fonctionne, les témoins de la glaciation de la fin de l'ordovicien au Sahara: https://books.google.fr/books?id=R7Li9MJmrUUC&pg=PA60&lpg=PA60&dq=stries+glaciaires+sahara&source=bl&ots=cR5cXSVAOn&sig=MmbKjAONHCHCKP5zgNqrcZiKvSA&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiKrKbru6bSAhWMBBoKHaVBATwQ6AEISjAK#v=onepage&q=stries glaciaires sahara&f=false

Ceci étant, les photos du départ ne me semblent pas imager de phénomènes glaciaires.

Link to post
Share on other sites

A verser au dossier (déjà posté ailleurs...)

https://geomorphologie.revues.org/9376

 

Fig. 14 – Petit bloc de calcaire dur, crypto-cristallin, montrant des vermiculures orientées en petits sillons parallèles (A). Indice très probable d’une micro-dissolution par des gouttes de rosée qui se forment sur les crêtes et qui glissent vers le bas (B). 

Fig. 14 – Petit bloc de calcaire dur, crypto-cristallin, montrant des vermiculures orientées en petits sillons parallèles (A). Indice très probable d’une micro-dissolution par des gouttes de rosée qui se forment sur les crêtes et qui glissent vers le bas (B). Fig. 14 – Small block of crypto-cristalline, hard limestone, exhibiting vermiculures oriented as parallel, micro-furrows (A). Very likely evidence of micro-solution by due drops which form on small ridges and slowly flow down (B).

 

 

Fig. 17 – Détail d’un petit bloc calcaire trouvé entre Ghardaïa et El Goléa, Sahara septentrional. 

On y voit trois catégories de processus superficiels : fissuration, dissolution (évasement des fissures) et éolisation (petites cupules et lustre éolien).

Fig. 17 – Détail d’un petit bloc calcaire trouvé entre Ghardaïa et El Goléa, Sahara septentrional. Fig. 17 – Detail of a small limestone clast found between Ghardaïa and El Goléa, Northern Sahara.

Link to post
Share on other sites

Salut à tous,
Veuillez excuser le temps mis à répondre. Primo je cafouille encore un peu quant au fonctionnement du site, secondo, je préfère prendre mon temps plutôt que dire des âneries, tertio je suis un peu bordélique quant aux infos que je ramène de mon bac à sable préféré. Merci à ceux qui ont gentiment répondu, je vais tâcher d'apporter des éclaircissement à chacun.

 

Pour Kayou, connaisseur de la région de Tata, c'est effectivement dans cette région, ainsi que dans celle de Foum el Hisn, que j'ai pris ces photos. Si je les ai présentées ensemble, c'était afin de présenter le phénomène qui les avait sculptées et non de faire une analyse exhaustive des lieux. Je me ferai un plaisir si souhaité, de vous donner les coordonnées GPS de chaque photo.

Les infos que je détiens, se résument en une carte géologique de la taille d'une page A4... déjà qu'il est impossible de trouver une carte routière sur place, à l'exception de la carte michelin achetée en Europe (1/1000.000 !!!! ) je vous dis pas pour acheter une carte géologique détaillée. Je crois moins pénible de faire à pied la piste caravanière Zagora - Tombouctou...
Sans doute aussi, en électron libre, je préfère, découvrir moi-même les lieux plutôt qu'en suivant le guide... cette technique m'a permis de découvrir des milliers de gravures et autres monuments inconnus en allant dans les lieux que les autres négligent... et souvent en bords de routes ! (1ere photo parmi des milliers d'autres -sur un site maintenant pillé, hélas comme tant d'autres dans ces régions, non loin de Tata). C'est bien plus amusant de chercher que de regarder bêtement.

 

Revenant à la géologie, dans ces régions du versant Anti-Atlas, on passe du carbonifère au précambrien en traversant la plupart des ères géologiques quasiment en quelques kilomètres (J'ai pas tellement exagéré et même, parfois ça semble se mélanger !).
Dans un rayon de quelques kilomètres près de Foum el Hisn, j'ai ainsi déniché lors de mes recherches archéologiques, les fossiles suivants : Strophoménidés, une quantité impressionnantes de spirifers (verneuilli ?) à faire baver un amateur de moules frites (en plaques également), orthoceres, chiton, pygmidium de trilobite Homalonotus brongniarti, crinoïdes dans les récifs, tentaculites, segments de pentacrines, un drôle de machin ressemblant à un quart d'oignon de 15 cm, ainsi que des tas de trucs non encore identifiés ou à redécouvrir dans mes milliers de photographies à trier. (le terrain est plus amusant que le labo :o))
Je peux poster les photos sur le site, mais pas sûr que le webmaster apprécierait leur présentation autre part que sur le forum paléontologie où je compte d'ailleurs essayer de faire identifier le truc ressemblant à un quart d'oignon géant...

(Pour Kayou, j'ai remarqué souvent que la patine du désert semble disparaître dans les lieux escarpés alors qu'elle est constante en plaine...)

 

Si l'explication d'érosion éolienne me semble plausible pour le récif calcaire de la première photo, le poudingue de la seconde et la 4 ème photo, ça me semble nettement moins clair en ce qui concerne la 3ème et 5ème photo. En effet, si on regarde une nouvelle photo d'un tel banc rocheux que je mets ci-dessous, on constate que les stries perpendiculaires aux nervures principales (fentes de dessication, coin de glace ?) se mettent aussi à tourner (coin supérieur droit de la photo après la photo du rhinocéros)... difficile de croire que les vents dominants se soient mis à tourner ainsi sur de si petites surfaces.

 

La photo suivante montre un autre phénomène, un cercle (+/25 cm) qui semble avoir pris naissance au sein d'une "vase" initiale. (Cryoturbation ou ????)

 

Enfin, la dernière photo présente des traces de gouttes de pluie (cercles légèrement ovalisés et orientés dans la même direction). J'ai trouvé ces traces sur les quelques centaines de mètres carrés que j'ai exploré sur place. Semblant montrer une brève averse de pluie sur une vase encore molle avant de sécher comme l'indiquent les fentes de dessication avant d'être recouverte par un loess (supposition personnelle).

 

Pour Dorian, j'ai également été amené à m'interroger sur l'excellent état de ces traces. Cependant, j'ai exclu un métamorphisme intense. En effet, nous nous trouvons ici sur les bords, sinon à proximité du craton Ouest Africain qui semble être resté stable et relativement horizontal depuis le Dévonien. Si la quasi totalité de l'Anti-Atlas est resté émergé depuis le paléozoïque jusqu'au tertiaire, sans mouvements de compression notable, il me semble que l'ancien plancher marin a pu garder ses roches "fraîches" avant qu'elles ne se redressent il y a quelques dizaines de millions d'années. L'excellent état de nombreux fossiles semblent montrer qu'ils ont subi peu de containtes.

 

Si, on exclut les traces de ripage des glaciers, d'autres phénomènes mettant en oeuvre le gel et le dégel des boues encore fraîches pourraient-ils expliquer ces traces ? (ce qui me permettrait de rappocher la formation de ces roches des conditions climatiques de l'ordovicien supérieur).

Quoiqu'il en soit, les roches que je vous présente ici (pas celle de la gravure of course) sont extrêment résistantes et dures. A grands coups de marteau, il ne m'a pratiment pas été possible d'en détacher un fragment.

 

L'explication de Kayou concernant ses photos montrant des traces de dissolution par gouttes de rosée ne peut tenir pour les roches qui me concernent, les fendillements en arêtes ici partant de part et d'autre des "nervures" principales semblent nier une activité liée à la gravité. La similarité avec des fleurs de givre serait ma meilleure approximation.

 

Je tiens encore à m'excuser de n'avoir pas pris les précautions d'usage, telles qu'emporter un petit flacon d'acide pour vérifier la nature des roches, mais mon intérêt du moment était l'archéologie. Je ferai mieux lors de ma prochaine expédition.

 

Merci aussi de ne pas trop m'en vouloir si j'ai dit des bêtises et bonne soirée à tous
 

 

131110 119r.jpg

160329 004r.jpg

131109 083.jpg

131109  077.jpg

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

ces nouvelles photos sont tres interessantes.

 

L'hypothese des  gouttes de pluies est la premiere que j'ai eu, mais je n'y crois plus trop. Il y a 2 types de "trous", des profonds (en haut a gauche) proche de tubes et d'autres tres superficiels. Crtains sont doubles, comme si une goutte était tombée a 2 mm de la premiere ce qui me parait tres peu probable. Certaines des "fentes" pourraient êtres des empreintes de cristaux de glaces, comme ceux observés dans l'ordovicien en Lybie par Flavia Girard. Mais certeines des fentes sont très (trop) longue et d'autres sont des cretes et pas des fentes.

Je n'ai pas d'hypothese de la génese pour le moment.

 

La structure spherique n'est pas je pense de la cryoturbation, peut être une origine biogenique.

 

Source: Flavia Girard et al (2015) Sedimentary imprints of former ice-sheet margins: Insights from an end-Ordovician archive (SW Libya). Earth Science  Reviews 148.

Link to post
Share on other sites

Merci Kayou pour ce superbe outil qui va me permettre de ne plus réinventer la roue à chaque déplacement. Cela m'a permis de déterminer assez précisément que ma première photo ci-dessus (le récif corallien) se trouvait selon la carte dans le Dévonien inférieur ainsi que (peut-être) la photo du conglomérat.

Par contre, toutes les autres photos des roches évoquées se trouvent indiscutablement dans l'Adoudounien (Précambrien final ou début du Cambrien selon les uns ou les autres.

Pour l'hypothèse biogénique de Quaternaire concernant la structure sphérique, une telle genèse dans cette période (quasi) azoïque, est me semble-t-il très improbable.

Je précise pour les gouttes de pluie n'avoir remarqué aucun "tube" tel que de ver, le fond des "trous" plus ou moins en surface, était bien tous en forme de coupelle légèrement asymétrique, tous dans le même sens, laissant penser à des impacts de grosses gouttes chassées par un vent fort et touchant la "boue" obliquement.

Petit avis souhaité : Dans ces roches présumée de l'Adoudounien, j'ai également remarqué un autre phénomène qui m'intrigue. Le présent sujet étant intitulé "Erosion glaciaire" , hypothèse maintenant écartée (mais je pense toujours valable pour une hypothèse cryogénique), devrais-je présenter ce nouveau phénomène ici ou ouvrir un nouveau sujet évoquant l'origine adoudounienne ?

Merci et bon dimanche à vous

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.