Aller au contenu

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 23 et 24 mars

dorian.

Zealandia

Messages recommandés

Bonjour,

je viens de tomber sur ça si ça intéresse quelqu'un (peut être suis-je le seul à ne pas être au courant, j'en étais effectivement resté à l'idée que ce gros truc était un plateau basaltique sous marin autour d'un lambeau continental qui formait la Nouvelle-Zélande, mais apparemment l'idée du continent est assez ancienne vu que la page Wikipédia anglaise "Zealandia" existe depuis 2007) :

 

La question que je me pose ici est comment doit-on caractériser un continent ? Car s'il suffit d'un lambeau de croûte continental et d'un rift éteint pour considérer un continent il y en a bien plus de 6.. Et je ne remets pas en cause là une définition géologique mais bien l'emballement médiatique, s'ils veulent de nouveaux continents à tout prix ils peuvent tout aussi bien choisir Madagascar et le Groënland (surtout que le Groënland est plus gros, et que la largeur du rift entre Madascar et l'Afrique est à peu près équivalente à celle entre "Zealandia" et l'Australie").

 

En bonus et pour finir, la version "France 2" d'il y a trois jours avec Laurent Delahousse qui nous parle bien de "Zi-lan-da" (pourtant il lisait !) :

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Yop,

 

Alors en effet, il y a une sorte de buzz médiatique inattendu autour de cette "découverte". Il s'agit là surtout d'un terme médiatique, vu que le concept de Zealandia existe depuis de nombreuses années, mais il vient seulement d'être publié dans une revue scientifique (the geological society of america) par des géologues néo-zélandais, néo-calédoniens et australiens.

Voilà un lien vers l'article https://www.geosociety.org/gsatoday/archive/27/3/article/GSATG321A.1.htm

Et une vidéo du JT de la chaîne Nouvelle-Calédonie 1ère, avec un reportage et une petite interview en plateau sur Zealandia.

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_nouvelle_caledonie_,153858751.html

 

Quant aux exemples du Groënland et de madagascar, le Groenland est clairement relié à la masse continentale nord américaine, et pour ce qui est de la zone entre Madagascar et l'Afrique, la question n'est pas la distance, mais de savoir s'il s'agit de croute océanique, ou seulement d'une croûte continentale amincie, ce qui semble être le cas (mais je ne saurait être formel, faudrait voir avec des spécialistes), ce qui relie donc géologiquement l'île à la masse continentale africaine.

 

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le rifting est présent sur la cote est du Groënland ( séparation de l'Amérique du Nord de la Laurasia ), par contre il n'y as pas de rifting sur la cote ouest qui fait partie intégrante du Craton/Bouclier Canadien.

 

voir la carte simplifiée ici : http://www.geus.dk/minex/green-min-2015.pdf

 

Le Groënland est partie intégrante de l'Amérique du Nord, Il y as eu un peu le même phénomène que pour Madagascar, ce qui as permis de former le détroit de Davis et la Mer de Baffin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le terme de continent est vague. C'est là-dessus que joue l'article pour faire le Buzz.  Pour les plaques tectoniques, on voit que depuis les années 60, le nombre de plaques a bien augmenté.

En ce qui concerne Madagascar et le Groënland, il y a des discussions.

Voici un article sur le Groënland, la mer de Baffin plus précisément :https://epic.awi.de/25957/1/Funck-etal_S-Baffin-Bay-tectonics-refraction-seismics_JGR_2012.pdf  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 14 heures, Géologiste a dit :

Quant aux exemples du Groënland et de madagascar, le Groenland est clairement relié à la masse continentale nord américaine, et pour ce qui est de la zone entre Madagascar et l'Afrique, la question n'est pas la distance, mais de savoir s'il s'agit de croute océanique, ou seulement d'une croûte continentale amincie, ce qui semble être le cas (mais je ne saurait être formel, faudrait voir avec des spécialistes), ce qui relie donc géologiquement l'île à la masse continentale africaine.

Entre Madagascar et l'Afrique oui c'est bien de la croûte océanique, pour le Groëland la carte du NOAA montre bien que la croûte océanique sépare presque intégralement le Groënland du Canada. Après tout la séparation n'est pas non plus totalement complète entre l'Europe et l'Afrique (dans le secteur du canal de Suez) ou entre "Zealandia" et l'Indonésie. Mais effectivement cet exemple n'était que moyennement valable.

 

Dans tous les cas je ne remets pas en cause l'appartenance du Groënland à la plaque Nord-Américaine ou de Madagascar à la plaque Africaine, ce serait stupide. Les rifts étant aujourd'hui éteints, les mouvements entre Madagascar et la plaque Africaine (ou est-africaine) sont de nouveau corrélés, même chose entre le Groënland et l'Amérique du Nord. De plus les notions de plaques sont relativement floues lorsque l'on s'y attarde, et pour bien apprécier les mouvements tectoniques il faut tenir compte de chaque micro-plaque, voire de chaque zone délimitée par trois-quatre failles. Ajoutons à tout ça que savoir si un fond continental très aminci et recouvert d'un plateau basaltique, comme c'est souvent le cas au niveau des marges passives ou dans les rifts en ouverture, comme une croûte continentale ou océanique est assez difficile je pense.

 

Nous sommes d'accord sur le principal et c'était bien l'objet de ma question, ce n'est qu'un buzz médiatique et les continents que l'on apprend à l'école ne correspondent que très grossièrement aux plaques tectoniques.

 

D'ailleurs merci pour la publication Jean François, je vais regarder ça.

 

PS : voici donc la fameuse publication sur Zealandia, que je n'ai pas encore pris le temps de lire.

 

 

2008_age_of_oceans_noplates.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques précisions:

 

Le canal de Suez n'est pas une limite entre l'Afrique et l'Eurasie. Voir ci dessous la carte des principales plaques tectoniques :

Capture tecto.JPG

et un  lien vers les marges continentales passives. 

https://www.univ-orleans.fr/sites/default/files/OSUC/documents/conf_ensciterre_thinon_nov2013_br.pdf

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les notions de continent et de plaques sont à dissocier en l'occurrence, en théorie on pourrait imaginer une énorme plaque tectoniques avec plusieurs continents dessus. Idem pour le rifting, parfois cité. Un rifting assez récent, incomplet, ou avorté, ne crée pas forcément de croute océanique, mais commence par un amincissement crustal.

Quoi qu'il en soit, il ne faut pas oublier que les notions dans cette publication sont géologiques, pas géopolitiques, anthropologiques ou géographiques comme c'est souvent le cas (exemple donné des continents qu'on apprend à l'école).

Pour le reste de mon message, il faut bien comprendre que je parle en terme de notion géologiques et géophysiques.

 

Pour Madagascar, autant pour moi, information prise, il s'agirait en effet d'un microcontinent. Il existe aussi la notion de "lanières continantales" ou "fragment continental".... enfin autant dire que des exemples, il peut y en avoir pas mal si on fouille un peu.

Pour Zealandia, ils reprennent une série de critères qui servent à définir un continent : (1) haute altitude par rapport à la croute océanique, (2) une gamme de roche ignées siliceuses, métamorphiques et sédimentaires, (3) une plus grosse épaisseur et des vitesses de propagation sismiques plus faibles que les croutes océaniques, (4) des limites bien définies et une superficie suffisante pour être considérée comme un continent plutôt qu'un microcontinent ou un fragment continental.

Même si cette notion de Zealandia existe au moins depuis 10 ans dans la communauté scientifique du SW pacifique (NZ, Aus, NC), ils n'avaient juste pas les données scientifiques à présenter pour argumenter la publication. Maintenant, c'est le cas.

 

L'effet de buzz est bien médiatique, pas scientifique. ça ne changera ni la face du monde, ni nos livres de géographie :-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
×
  • Créer...