Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


montviso

Stabilité des couleurs sur minéraux du Mont Blanc

Recommended Posts

Bonjour !
Petite question qui s'adresse aux spécialistes de la minéralogie du Mont Blanc:
<> Concernant la fluorine rose, la couleur est elle vraiment stable à la lumière? Peut on conserver une pièce en vitrine (éclairage artificiel) sans risque de la voir pâlir avec le temps ?
<> Même question pour les améthystes du Mont Blanc (en particulier les sceptres qui sont gemmes mais faiblement colorées)...
Merci de me faire partager votre expérience...!!! :clin-oeil:
Bonne journée.

Share this post


Link to post
Share on other sites


Aucune fluorine n'est stable !

mais la rapidite de la décoloration depend bcp du temps d'exposition à la lumière solaire principalement ! Et surtout de la couleur de la fluorine, les bleues sont les plus sensibles !

mes bleues sont dans un tiroir, les autres couleurs dans une vitrine mais dans une pièce sombre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui surtout les fluorines !

Par exemple des fluos de lantignié jaunes exposëes une journée au soleil deviennent blanches !

Il serait interessant d'etablir une relation entre la couleur de ce mineral et sa capacite de decoloration au soleil !

Sinon pas de connaissances particulieres sur celles du mb désolé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas sur de comprendre comment les fluorines peuvent se décolorer. D'après mes souvenirs, les couleurs dans les minéraux en général sont dues à des éléments chimiques dans la maille cristalline, ou à des impuretés qui se sont prise dans le réseau cristallin. Par quels mécanismes la lumière peut-elle faire disparaître la couleur?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les fluos du Mont-Blanc, j'ai pas souvenir d'avoir vu/lu quoi que se soit à propos d'une décoloration quelconque tant qu'on suit les précautions de conservation d'usage pour les fluo en général. A savoir : réserver un coin plutôt sombre (vis à vis de la lumière naturelle) dans la vitrine et ne pas les mettre trop longtemps sous un spot si on veut les observer. Bref, allumer son spot, être très content de pouvoir les observer aves leurs superbes formes et couleurs,éteindre le spot.

Comme dit dans le sujet posté en #5, le moyen de faire perdre sa couleur à un cristal (quand il est dopé par des ions --> ici la fluo et l'amétyste) est d'exciter les atomes (et ions) dans son réseau cristallin et pour cela, il faut donc apporter de l'énergie : soit sous forme de chaleur (sous un spot qui chauffe bien), soit par certaines longueurs d'ondes spécifiques aux atomes que tu excites (la lumière du soleil étant un spectre continu, tu as bien souvent la bonne longueur d'onde).

En excitant tes atomes, on peut dire que tu rends le solide un peu moins stable et tu vas permettre aux ions qui dopent le cristal (les ions qui apportent la couleur) soit de se déplacer/s'échapper et d'être remplacé par un atome plus stable pour le réseau, soit de perdre ou de capter des éléctrons, sachant que la couleur d'un atome (sous forme ionique) dépend bien souvent de son nombre d'ionisations (exemple du Fer(2+) --> vert et du Fer(3+) --> couleur rouille) et donc tu vas pouvoir changer de couleur/perdre la couleur.

J'espère que j'ai réussi à un peu étayer sans que ça soit trop étouffant comme explication.

Maril.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'éclairage , au musée des cristaux à Chamonix et dans d'autres musées , est il particulier ? En effet , les fluorines y sont éclairées en continu pendant les heures d'ouvertures .

Share this post


Link to post
Share on other sites

En général dans les musées ils ont des lampes qui ne chauffent pas ou très peu (type fluocompact et plus récemment on voit apparaitre des LEDs) ou alors l'éclairage n'est pas mis directement à proximité du minéral mais un peu plus long, ou dans un autre compartiment, ou encore à proximité du minéral mais avec un flux d'air continu pour maintenir un température raisonnable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutes mes fluorites sont en vitrines comme les autres minéraux, les couleurs sont identiques au premier jour

C'est juste une question d'exposition direct à la luminosité solaire.

Si je dois montrer mes pièces, j'allume l'éclairage prévu à cet effet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses... !!! Très intéressant !

...et pour les améthystes Alpines ? Certains ont ils pu constater une décoloration ? Il parait que celles du Beaufortain sont particulièrement sujettes à décoloration...

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutes mes fluorites sont en vitrines comme les autres minéraux, les couleurs sont identiques au premier jour

C'est juste une question d'exposition did ' intensité de couleurminosité solaire.

Si je dois montrer mes pièces, j'allume l'éclairage prévu à cet effet.

mes plus anciennes fluorine sont des tranches de fluo rubanée de voltenne et remonte à 1992, celles exposées dans une pièce claire et pourtant à l'abri d 'un eclairage solaire direct ont toutes subi une perte d'intensité de couleur,etsur toute la gammede couleur jaune, vert

Share this post


Link to post
Share on other sites

En suivant mon raisonnement précédent, je suppose que la capacité des cristaux dopés à changer/perdre leurs couleurs est inversement proportionnelle à la qualité de la maille cristalline : une maille cristalline très bien formée (dans une forme très stable) sera plus difficile à déstabiliser et il faudra un apport d’énergie plus important pour cela par rapport à une maille moins stable.

Si la propension à perdre la couleur est bien lié à la stabilité de la maille, on peut donc estimer qu'il est fortement probable que cette décoloration soit dépendante des conditions de formation du cristal et donc du gisement d'extraction.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis jamais trop penché sur les détails physico-chimiques de la décoloration des fluos (ou autres minéraux) mais le sujet est intéressant (faudra que je potasse l'autre fil).

Pour reprendre sur la fluo. C'est vrai que la décoloration est souvent dépendante du gisement (et donc des conditions de formation comme il a été évoqué).

J'ai vu un cas de décoloration très rapide dans un filon à fluorine jaune (contexte magmatique). Au sein du même filon, toutes les fluorines sont jaunes. Mais alors que certaines lors de L'extraction sont d'un très beau jaune miel(la couleur est stable pour le moment malgré des expositions prolongées en lumière solaire), d'autres (presque tout aussi jaunes à l'extraction) se décolorent en l'espace de quelques minutes, passant du jaune au beige opaque. D'autres fluorines bleues et vertes du même site n'ont subit (pour le moment) pas la moindre décoloration.

Bon j'apporte aucune réponse je sais :P

Juste un petit retour d'expérience ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je suis bien ce que tu dis, on peut même se dire qu'en fonction de la poche d'extraction dans le gisement, on peut avoir des cristaux plus ou moins stables, car les poches n'ont pas toute cristallisée dans les mêmes conditions (strictement).

La cristallographie, c'est vraiment très intéressant, mais fait attention si tu t'y mets, tu pourras plus jamais arrêter :clin-oeil: .

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut se dire ça oui. Du coup on se pose plein de question sur le pourquoi de la décoloration ou non de fluorine (de même couleur d'origine) trouvées dans un même filon et à seulement quelques dizaines de mètres de distance (pour des profondeurs équivalentes).

Vaste sujet intéressant ces décolorations, encore faut-il prendre le temps de s'y intéresser de plus près...

La cristallo c'est dans mes projets, mais ça viendra, petit à petit ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

mes plus anciennes fluorine sont des tranches de fluo rubanée de voltenne et remonte à 1992, celles exposées dans une pièce claire et pourtant à l'abri d 'un eclairage solaire direct ont toutes subi une perte d'intensité de couleur,etsur toute la gammede couleur jaune, vert

Bonjour fluopathe,

Pour le coup, je n'ai pas de fluo de Voltenne, merci pour le renseignement.

maril15 et le géologue du 35 c'est très intérressents et enrichissant vos réponses

Pourrait-on avoir une petite liste exhaustive de sites "à risque" à fluorite rencontrant une décoloration?

Jojo38

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jojo pour la liste je vais m'y atteler en fonction de mes propres expériences et connaissances mais aussi avec ce que je trouverai sur le net.

J'ouvre tout de suite un sujet où on pourra répertorier les décolorations observées.

EDIT : Le sujet est ouvert accessible par ici --> http://www.geoforum.fr/topic/31478-liste-des-gisementsfilons-de-fluorites-a-risque-de-decoloration/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques pistes pour le Mont-Blanc :

- les anciens cristalliers laissaient dans un chêneau un hiver au moins les quartz chlorité vert "feldgrau", ce qui leur donnait après traitement, un vert plus appétissant, tendant vers le vert sapin.

- La fluorine rouge est remarquablement stable et craint peu la lumière.

- le violet des fluorines rouges disparaît très rapidement à la lumière solaire, donnant une fluorine rose piquante "rose évian" qui devient rose pale "sans peps".

- L'améthyste de la protogine est remarquablement stable, c'est donc probablement une améthyste de centres colorés de type 'rio grande do sul'

- L'améthyste du Beaufortain est remarquablement instable (même en boite fermée) montrant qu'il existe au moins un autre système de centre coloré à l'origine du violet.

- Le fumé est très stable en couleur, dans les conditions "humaines". On peut le faire bouillir, il ne décolore pas. A ce propos des savants expliquaient dans une vitrine de Tucson, il y a 3 ou 4 ans qu'ils n'avaient pas pu refaire les manip qui déterminaient les centres colorés en jeu pour cette couleur. Qu'en dire ? théorie inexacte, existence de plusieurs types de centres colorés à l'origine de la couleur, savants un "peu manches" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour info la plupart des améthystes bulgares en cristaux allongées (façon améthyse du Mont Blanc) se décolorent assez rapidement aux UV. Il suffit de ne pas les mettre au soleil et tout va bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...