Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Stégosaurus


Recommended Posts

Content de vous revoir également !

Bon alors, je vous ai lu et je salue l'effort pour rassembler tous les arguments de votre théorie en un seul message, c'est beaucoup plus clair comme ça !

Malheureusement, je ne suis toujours pas convaincu pour les mêmes raisons de JLOUI :

Les restes trouvés dans des plaines alluviales indiquent que des stégosaures vivaient dans ces milieux. DES pas LES... Du coup, comment être sûr qu'il n'y en avait pas ailleurs ?

On est d'accord que ses membres antérieurs plus courts que ses postérieurs ne lui permettaient pas de vivre en haute montagne. Il n'y a guerre que le dahu qui y vive avec des pattes de différentes longueurs ! :rigoler:

Cependant cela ne prouve pas qu'il vivait exclusivement dans des zones inondables. Il y a plein d'autres environnements au relief plat.

Enfin, admettons qu'il vive dans les environnements que vous décrivez. Je ne suis toujours pas convaincu par le rôle d'ancre. De nos jours (et à l'époque aussi car quid de l'allosaure comme le fait remarquer JLOUI), les animaux ne s'ancrent pas ainsi au sol (en tous cas je n'ai pas d'exemple en tête). Pourquoi Stegosaurus serait différent ? Il pourrait avoir une autre stratégie de survie et se servir des épines de sa queue à une toute autre chose.

Et puis admettons que ça lui serve réellement à ça, il ne faut pas non plus que l'eau monte de trop... Sa queue n'est pas extensible et il risquerait de se retrouver accroché au fond la tête sous l'eau...

Link to post
Share on other sites

  • Replies 535
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Ma part, bien évidemment similaire à celles de JLOUI et Jubal (la même depuis quelques mois maintenant) :

Après mure réflexion, je propose une démonstration qui s'appuie sur deux argumentations :

1) un faisceau d'indices :

  • Les restes fossiles de Stégosaurus sont découverts dans des plaines alluviales, ce qui indique que l'animal vivait à proximité de fleuves.

Cela indique surtout qu'il mourrait près des fleuves. Quel pourcentage de restes trouvés dans ces milieu par rapport aux autres milieu ? Est-ce représentatif ?

  • Les fossiles en questions sont extraits d'une gangue de grès, ce qui indique que les bêtes concernées périrent par noyade dans un fleuve en crue et furent aussitôt ensevelies dans du sable que celui-ci entraînait.

Quel type de Grès ? Y a-t-il des indices de crue dans le Grès (courants forts, gros débris, état des fossiles) ? Des preuves de noyade ?

  • L'animal avaient des pattes arrière deux fois plus longues que celles de devant, ce qui l'empêchait de courir, et l'handicapait en terrain montagneux. Il ne pouvait donc marcher qu'en pays plat .

Donc une plaine, pas forcément un bord de fleuve impétueux...

  • L'extrémité des pattes postérieures de l'animal étaient munie de coussinets et n'étaient protégées ni par des sabots ni même par des ongles ou des griffes, ce qui suppose qu'il marchait sur un sol tendre, de type sablonneux.

Quelle solidité des-dits coussinets ?

Donc Stégosaurus vivait exclusivement dans des plaines alluviales, le long de fleuves charriant beaucoup de sable. Il y trouvait une abondante nourriture du fait qu'une riche végétation poussait sur un sol bien arrosé et arable.

Mais qui dit alluvion, dit inondation. Qui dit inondation ne dit pas crue subite. A savoir que les violentes crues subites apparaissent essentiellement dans des topographies accidentées où l'eau s'écoule difficilement. Les crues en plaines inondables sont nettement plus lentes et plus douces et peu hautes.

2) une expérience de pensée. Toutes vos démonstrations, depuis le début, ne sont que des expériences de votre (vos ?) pensée...

Voici alors ce qui a pu être un épisode de la vie de Stégosaurus Il broute des feuillages près d'un fleuve. Mais celui-ci se met à grossir en conséquence d'une tempête qui affecte la région en amont. L'eau envahit la plaine, et son niveau augmente rapidement. La force du courant est telle qu'elle pourrait emporter tout ce qui n'est pas solidement arrimé Une forte crue déracine des arbres, alors un animal de gros volume accroché dans du sable.... L'animal qui ne peut pas s'éloigner suffisamment vite réagit à sa manière pendant qu'il est encore temps : il s'approche d'un groupe d'arbustes, y fait pénétrer sa queue, puis écarte les quatre épines qu'elle porte. Le voilà ancré. Les flots qui le soulèvent s'écoulent avec violence, mais son système d'amarrage résiste, et après des heures d'attente, c'est la décrue.

Le point d'ancrage peut aussi être une grosse branche fourchue, ou deux arbres dont les troncs sont très proches. L'animal qui a l'expérience des inondations a certainement repéré à l'avance tout dispositif lui permettant au besoin de fixer sa queue munie d'épines.

En définitive, si Stégosaurus vivait dans des zones inondables, ce qui semble incontestable, le seul moyen qu'il avait pour échapper à la noyade lors d'une grande crue soudaine, était de s'arrimer aux arbres ou arbustes à l'aide de sa queue à épines. CE QUI VALIDE LEUR FONCTION D'ANCRE. Ça valide quoi ? C'est toujours votre expérience de pensée !

On peut ici rappeler cet autre épisode de la vie de Stégosaurus, précédemment mentionné dans la discussion : pour échapper aux prédateurs, il se réfugiait sur le fleuve, et comme il fallait s'immobiliser en attendant que s'éloigne le danger, il posait sa queue sur un banc de sable immergé, la faisait pénétrer profondément dans le matériau tendre, autre manière de s'ancrer. Stratégie de prime abord assez faiblarde, car le prédateur peut jeûner plus longtemps que la proie.

Je ne sais pas si la démonstration sera taxée de farfelue, mais dans ce cas il va falloir indiquer le moyen qu'utilisait Stégosaurus pour parer aux inondations soudaines.

Ben il n'y parait pas forcément, sinon on aurait peut-être moins de restes... Mais comme des animaux (certes actuels) de même taille, il pouvait peut-être aussi ressentir de très basses fréquences qui lui indiqueraient l'arrivée d'une crue importante, ce qui lui laisserait le temps de se mettre à l'abri.

J'ai volontairement employé un ton courtois et non sarcastique, mais attention si vous continuez dans votre entêtement ça risque de ne pas durer :marteau:

JeF

Link to post
Share on other sites

Je penche plutôt pour une utilisation des épines caudales en une sorte de Bat-grappin pour se réfugier dans les arbres en cas d'inondation !

Tant qu'on a pas trouvé de bat-ceinture fossilisée en taille stégosaure, ça reste une hypothèse! :masque:

Link to post
Share on other sites

Et puis admettons que ça lui serve réellement à ça, il ne faut pas non plus que l'eau monte de trop... Sa queue n'est pas extensible et il risquerait de se retrouver accroché au fond la tête sous l'eau...

Rajoutons aussi que dans une crue éclair ce n'est pas l'eau qui est la plus dangereuse mais les débris charriés par elle! Et là le stégosaure il l'a dans l'os face à un gros tronc de fougère arborescente qui se dirige vers lui (voir un à-l'eau-saure qui se serait fait emporter faute d'avoir correctement mis sa ceinture à l'arrivée de la crue.... vous saviez que deux allosaures sur trois sont mal attachés en voiture? Encore un échec de la prévention routière.... :siffler: ) !

Link to post
Share on other sites

Rajoutons aussi que dans une crue éclair ce n'est pas l'eau qui est la plus dangereuse mais les débris charriés par elle! Et là le stégosaure il l'a dans l'os face à un gros tronc de fougère arborescente qui se dirige vers lui (voir un à-l'eau-saure qui se serait fait emporter faute d'avoir correctement mis sa ceinture à l'arrivée de la crue.... vous saviez que deux allosaures sur trois sont mal attachés en voiture? Encore un échec de la prévention routière.... :siffler: ) !

:mort de rire: Bien vu, les débris ne m'avaient même pas traversé l'esprit ! En tous cas merci à toi de rappeler à tous les allosaures qui nous lisent à quel point il est important de s'attacher en voiture !

Pendant qu'on y est, je tiens à leur rappeler également que fumer tue et qu'il faut manger 5 fruits et légumes par jour (malheureusement beaucoup d'entre eux s'entêtent à manger de la viande alors que c'est cancérigène) !

Link to post
Share on other sites

Rassurons-nous en nous disant qu'ils ne mangent pas de Stégosaurus grillés, mais plutôt bouillis à grandes eaux, même si c'est le genre de viande qui a tendance à accrocher en fond de marmite...

Et puis un tronc de fougère arborescente dans la tronche, ça compte comme un légume non ?

JeF

Link to post
Share on other sites

1 Rien n'empêche de penser que les stégosaures vivaient dans d'autres environnements, environnements n'ayant pas permis la conservation de leurs dépouilles.)

2 (Il y a un problème ici: quid des prédateurs du Stégosaure? L'allosaure par exemple (celui avec une épine caudale de stégosaure fichée dans la patte), s'il mangeait du stégosaure, c'est qu'il vivait dans le même milieu inondable.

3 Du coup, comment faisait-il pour résister aux inondations s'il ne pouvait pas s'ancrer? Vivre dans un milieu inondable ne signifie pas obligatoirement avoir un équipement adapté pour résister aux inondations. Dans la nature, la mort est présente partout et en cas d'inondation, c'est une mort certaine pour de très nombreux habitants des zones inondées. Regardez les animaux actuels qui vivent dans ce genre d'environnement, sont-ils tous équipés pour résister? Non.)

edit: comme Jubal, je salue l'effort de synthèse qui rend les choses plus claires.

  • pas d'accord ! En paléontologie, il peut y avoir une infinité de peut être qu'un jour on trouvera. Alors, si on veut avancer il faut ignorer les découvertes à venir et s'en tenir à celles déjà faites. Concernant Stégosaurus, si après des décennies de fouille on n'a trouvé ses restes uniquement dans des plaines alluviales et jamais dans les autres lieux propices à la fossilisation, (zones marécageuses, poches de bitume, cendres volcaniques, éboulement etc), on peut penser que l'animal vivait en bordure des fleuves.

  • 1) Vous êtes pointilleux sur l'orthographe, mais vous pourriez l'être aussi sur les faits : on a trouvé un os d'allosaure qui présentait un trou et on a dit qu'il aurait pu être fait par une épine caudale de stégosaurus . C'est aller un peu vite de faire d'une supposition une preuve

    2) L'allosaure ne vivait pas dans les plaines alluviales. Comme tout carnivore, en temps ordinaire il restait à proximité de son nid et donc assez loin des troupeaux d'herbivores, et quand il avait faim il faisait une incursion dans les territoires où il savait pouvoir trouver des proies. On peut supposrr qu'il évitait de chasser en période de tempête. .

Link to post
Share on other sites

Bonjour Steg,

Concernant le premier point:

C'est une chose de s'en tenir aux découvertes existantes mais s'en est une autre de leur faire dire plus que ce qu'elles disent !

Les stegosaures vivaient peut être souvent en bordure de fleuves mais cela ne veut pas dire qu'ils y vivaient exclusivement.

Autre point, en bordure de fleuve on retrouve toujours beaucoup d'animaux et cela est normal, il y viennent pour boire! Leur présence en ces zones n'indique pas forcément qu'ils y vivent, leur présence peut simplement signifier qu'ils venaient y boire. D'ailleurs de nombreux herbivores meurent en bordure de fleuve, tout simplement parce que les prédateurs les y attendent!

Concernant le second point:

1)Même si l'allosaure ne vivait pas en bordure de fleuve, cela ne change rien à la remarque. Vous concédez vous même que le stégosaure avait des prédateurs. Ces prédateurs, peu importe leur identité, ont-ils une ancre? Non. En suivant votre raisonnement, tout animal vivant en bordure de fleuve devrait avoir un moyen de résister aux crues subites... Je vous ferai remarquer que même les poissons qui vivent dans les fleuves n'ont aucun moyen de résister aux crues subites et trouvent la mort.

2)Pourquoi serait-ce différent pour le stégosaure???? Il pourrait également vivre loin des rivières et simplement les fréquenter pour trouver de l'eau à boire !

Et les autres remarques???? Vous les ignorez?

Link to post
Share on other sites

1 Les restes trouvés dans des plaines alluviales indiquent que des stégosaures vivaient dans ces milieux. DES pas LES... Du coup, comment être sûr qu'il n'y en avait pas ailleurs ?

2 Cependant cela ne prouve pas qu'il vivait exclusivement dans des zones inondables. Il y a plein d'autres environnements au relief plat.

3 Enfin, admettons qu'il vive dans les environnements que vous décrivez. Je ne suis toujours pas convaincu par le rôle d'ancre. De nos jours (et à l'époque aussi car quid de l'allosaure comme le fait remarquer JLOUI), les animaux ne s'ancrent pas ainsi au sol (en tous cas je n'ai pas d'exemple en tête). Pourquoi Stegosaurus serait différent ? Il pourrait avoir une autre stratégie de survie et se servir des épines de sa queue à une toute autre chose.

4 Et puis admettons que ça lui serve réellement à ça, il ne faut pas non plus que l'eau monte de trop... Sa queue n'est pas extensible et il risquerait de se retrouver accroché au fond la tête sous l'eau...

1 Jean-Louis est pointilleux sur l'orthographe, moi je le suis sur le vocabulaire.

Le mot stégosaure désigne plusieurs lignées de dinosaures de morphologie similaire : kentrosaurus, lexovisaurus, dacentrurus, paranthodon, huyangosaurus, et …. stégosaurus. Sauf pour le dernier, tous ces dinosaures ne posent pas de problème ; ils ont des cuirasses sur les flancs, des épines sur le corps et des plaques sur le dos qui leur servent à se protéger des prédateurs.

Stégosaurus n'est pas comme les autres : pas de cuirasse sur les flancs ; ses plaques dorsales sont minces et donc pas protectrices ; quant à ses épines de queue, libre à qui veut d'admettre leur rôle d'arme d'attaque, mais moi pas pour des raisons de complexité.

Donc stégosaurus qui au départ était comme ses « cousins » a abandonné son système de défense, probablement parcequ'il avait trouvé le moyen de se réfugier. Alors qu'est-ce qui l'a déterminé à évoluer ? C'est certainement l'environnement nouveau qu'il avait adopté, c'est à dire une plaine alluviale..

2 Stégosaurus avait besoin d'un fleuve pour se réfugier.

3 Pour leur défense, les dinosaures ont inventé quantité de procédés "bricolés" qui n'ont pas eu de suite. ankylosaurus et sa massue de queue par exemple.

4 Dans une vaste plaine si l'eau monte de plus d'un mètre, c'est déjà une grosse crue. Et le risque zéro n'existe pas. Sur un troupeau d'une centaine ou plus de stégosaurus, il est possible qu'une crue fasse quelques noyés, ceux par exemple heurtés par un débris. et c'est d'ailleurs un de ceux-là dont on retrouve aujourd'hui les os fossilisés.

Link to post
Share on other sites

Un troupeau d'une centaine de stégosaure? ben mince alors!

il y a bien une petite cellule familiale de stégosaure de reconnue dans le registre fossile, dans des sédiment lacustre et avec un allosaure,, heu, non 3, mais pas de troupeau :gratte-tete:

A demain 16H! steg.

Link to post
Share on other sites

1 Jean-Louis est pointilleux sur l'orthographe, moi je le suis sur le vocabulaire.

Le mot stégosaure désigne plusieurs lignées de dinosaures de morphologie similaire : kentrosaurus, lexovisaurus, dacentrurus, paranthodon, huyangosaurus, et …. stégosaurus. Sauf pour le dernier, tous ces dinosaures ne posent pas de problème ; ils ont des cuirasses sur les flancs, des épines sur le corps et des plaques sur le dos qui leur servent à se protéger des prédateurs.

Stégosaurus n'est pas comme les autres : pas de cuirasse sur les flancs ; ses plaques dorsales sont minces et donc pas protectrices ; quant à ses épines de queue, libre à qui veut d'admettre leur rôle d'arme d'attaque, mais moi pas pour des raisons de complexité.

Donc stégosaurus qui au départ était comme ses « cousins » a abandonné son système de défense, probablement parcequ'il avait trouvé le moyen de se réfugier. Alors qu'est-ce qui l'a déterminé à évoluer ? C'est certainement l'environnement nouveau qu'il avait adopté, c'est à dire une plaine alluviale..

2 Stégosaurus avait besoin d'un fleuve pour se réfugier.

3 Pour leur défense, les dinosaures ont inventé quantité de procédés "bricolés" qui n'ont pas eu de suite. ankylosaurus et sa massue de queue par exemple.

4 Dans une vaste plaine si l'eau monte de plus d'un mètre, c'est déjà une grosse crue. Et le risque zéro n'existe pas. Sur un troupeau d'une centaine ou plus de stégosaurus, il est possible qu'une crue fasse quelques noyés, ceux par exemple heurtés par un débris. et c'est d'ailleurs un de ceux-là dont on retrouve aujourd'hui les os fossilisés.

1- Ok j'ai dit Stégosaure et pas Stegosaurus. Mais ça ne change pas grand chose au message. Après comme vous nous le présentez, pourquoi pas. Je ne suis pas totalement convaincu, mais bon ça pourrait se tenir.

2- Non, ce n'est pas parce que selon vous il n'avait rien pour se protéger qu'il avait besoin d'un fleuve. Je ne suis pas un pro en paléonto mais il me semble que bien d'autres dinosaures n'avaient pas de cuirasse. Pourtant ils ne vivaient sans doute pas tous dans les fleuves...

Quelle protection a un zèbre face à ses prédateurs ? Il court vite, certes, mais il a des prédateurs plus rapides que lui. Ce n'est pas pour autant que le zèbre vit dans les fleuves...

Et puis, une fois de plus, on ne sait pas à quoi servaient les épines de stegosaurus... Vous partez du principe qu'il n'avait rien pour se protéger mais quid de ces épines dont on essaie ici de déterminer le rôle ?

Pour démontrer les arguments qui vous permettent par la suite de "démontrer" le rôle d'ancre des épines, vous ne pouvait pas avoir pour postulat de départ que ces épines servaient d'ancre. Sinon on tourne en rond...

3- Bon ça ok, pourquoi pas, ce fut une innovation qui ne lui a pas survécu, on peut l'envisager.

4- Comme je le disais plus haut, je ne suis pas un pro de la paléonto et je n'ai aucune idée de la taille d'un petit stégosaure. Mais ces derniers ont soit intérêt à être imposants soit à avoir une vitesse de croissance suffisamment rapide pour être suffisamment grands au moment de la période de crue. Parce c'est quand même une stratégie risquée que de choisir de s'accrocher au fond alors que l'eau monte...

Link to post
Share on other sites

Deux mois plus tard très peu de choses ont changé.

J'espérais vraiment que Steg revienne avec des arguments plus solides ou des arguments différents mais en fait c'est toujours la même discussion qui tourne en boucle à l'infini. Bonjour le disque rayé.

Link to post
Share on other sites

Une expérience de pensée est une méthode efficace pour évaluer la pertinence d'une proposition. On peut l'appliquer à l'hypothèse qui attribue aux épines caudales une fonction d'arme susceptible d'éperonner un agresseur.

Un allosaure affamé fonce sur un stégosaurus, lequel contre-attaque :

  • il se place rapidement sur un espace dégagé pour que la queue ne rencontre pas d'obstacle.

  • il évalue instantanément la vitesse du prédateur, et anticipe sa position

  • au moment opportun, qui se joue en un seconde ou deux, il se met de coté et lance vigoureusement sa queue munie de pointes, en visant la partie charnue de la cible mouvante.

  • il contrôle la translation des épines, de manière qu'elles frappent la cible perpendiculairement.

  • A supposer que les épines pénètrent dans le corps du carnivore,il faut les retirer avant que l'animal blessé ne fasse un mouvement brusque. ; .

Conclusion de l'expérience.

Il faut choisir entre

reconnaître stégosaurus une rapidité et une adresse phénoménales.

attribuer à ses épines caudales une fonction autre que celle d'éperon.

Link to post
Share on other sites

Une expérience de pensée est une méthode efficace pour évaluer la pertinence d'une proposition. On peut l'appliquer à l'hypothèse qui attribue aux épines caudales une fonction d'arme susceptible d'éperonner un agresseur. Très bien, mais alors évitez de dénigrer chacun des points du développement, pour rendre votre conclusion évidente, ce n'est absolument pas objectif et vraiment malhonnête.

Un allosaure affamé fonce sur un stégosaurus, lequel contre-attaque :

  • il se place rapidement sur un espace dégagé pour que la queue ne rencontre pas d'obstacle. Si il y a de la place pour un Stégosaurus et un Allosaure, il y a de la place pour déployer une queue (sans mauvaise interprétation)

  • il évalue instantanément la vitesse du prédateur, et anticipe sa position

  • au moment opportun, qui se joue en un seconde ou deux, il se met de coté et lance vigoureusement sa queue munie de pointes, en visant la partie charnue de la cible mouvante. Oui, ça s'appelle les réflex, et la chance aussi, faut pas oublier ça...

  • il contrôle la translation des épines, de manière qu'elles frappent la cible perpendiculairement. La position des épines permet un placement adéquat lors du lancement de la queue

  • A supposer que les épines pénètrent dans le corps du carnivore,il faut les retirer avant que l'animal blessé ne fasse un mouvement brusque. ; . Aussi, c'est pour ça qu'en avoir 4 en cas de fracture doit être utile.

Conclusion de l'expérience.

Il faut choisir entre

reconnaître stégosaurus une rapidité et une adresse phénoménales. Quelle objectivité... un Colibri peut battre des ailes 200fois/s, c'est phénoménal et pourtant il fait ça tous les jours...

attribuer à ses épines caudales une fonction autre que celle d'éperon. Bien sûr, mais avec des preuves scientifiques, car votre expérience de pensée ne nous l'a toujours pas démontré.

JeF

Link to post
Share on other sites

2- Non, ce n'est pas parce que selon vous il n'avait rien pour se protéger qu'il avait besoin d'un fleuve. Je ne suis pas un pro en paléonto mais il me semble que bien d'autres dinosaures n'avaient pas de cuirasse. Pourtant ils ne vivaient sans doute pas tous dans les fleuves...

Quelle protection a un zèbre face à ses prédateurs ? Il court vite, certes, mais il a des prédateurs plus rapides que lui. Ce n'est pas pour autant que le zèbre vit dans les fleuves...

4- Comme je le disais plus haut, je ne suis pas un pro de la paléonto et je n'ai aucune idée de la taille d'un petit stégosaure. Mais ces derniers ont soit intérêt à être imposants soit à avoir une vitesse de croissance suffisamment rapide pour être suffisamment grands au moment de la période de crue. Parce c'est quand même une stratégie risquée que de choisir de s'accrocher au fond alors que l'eau monte...

2 La solution du zèbre c'est de fuir et de vivre en troupeau nombreux. Tous fuient quant le lion attaque, mais celui-ci poursuit de préférence les plus lents, c'est à dire les animaux âgés, blessés ou malades. Comme après avoir atteint sa proie le chasseur est fatigué, aussi il s'en contente et épargne le reste du troupeau.

Même chose pour stégosaurus qui vivait en troupeau. Tous se réfugient sur l'eau, pendant que le prédateur poursuit un des leurs, qui peut parfois s'échapper.

D'où un équilibre entre les capacités de résistance des herbivores et celles de nuisance des carnivores.

4 A la réflexion, stégosaurus se partageait entre le nid de sa progéniture qui se situait forcément ailleurs que dans une zone inondable, et les plaines alluviales, où il trouvait sa nourriture et séjournait souvent, puisqu'il est connu que les dinosaures herbivores passaient beaucoup de temps à manger. Les jeunes se nourrissaient autour de leur nid jusqu'à ce qu'ils soient suffisamment grands pour aller brouter dans les plaines alluviales.

Link to post
Share on other sites

Une expérience de pensée est une méthode efficace?

C'est navrant comme affirmation mais en même temps ce n'est pas du tout étonnant.

Quelque part je suis triste pour vous. Un moment je me suis demandé si vous étiez un troll, un allumé ou je ne sais quoi encore mais maintenant je sais que vous êtes juste quelqu'un qui manque gravement de logique et je ne vous envie pas.

Vous confondez expérience de pensée et science. L'expérience de pensée c'est la science fiction, l'imagination, la créativité. La science c'est prendre ces mêmes éléments et les valider par des données tangibles.

Une autre expérience de pensée: Les épines caudales servaient à faire cuire des merguez.

-il se place rapidement devant un feu de forêt dans un endroit dégagé.

-il embroche une merguez avec une de ses épines.

-il évalue la distance entre la flamme et la merguez de manière à ce qu'elle cuise sans bruler.

-Il contrôle la rotation de sa queue pour assurer une cuisson uniforme.

-A supposer que la merguez grille, il faut la manger avant qu'elle ne refroidisse.

Conclusion de l'expérience?

Bah que dalle ! on a rien montré.... juste une belle histoire dont on ne peut absolument rien tirer (peut être une idée pour une série B?).

Encore une fois vous affirmez, vous imaginez. Bravo c'est un passe temps très agréable mais ça ne nous permet pas d'avancer.

Je pensais vraiment que vous reviendriez à la charge après avoir fait un travail de recherche, mais rien du tout c'est toujours la même chose. Vous êtes impossible, aveuglé par votre conviction.

Link to post
Share on other sites

Deux mois plus tard très peu de choses ont changé.

J'espérais vraiment que Steg revienne avec des arguments plus solides ou des arguments différents mais en fait c'est toujours la même discussion qui tourne en boucle à l'infini. Bonjour le disque rayé.

Je trouve au contraire qu'on a bien avancé.

On a pris un stégosaurus vivant dans la savane et se nourrissant d'herbes sèches, et on l'a amené dans une plaine alluviale où il broute des feuilles tendres. D'un dinosaure de combat téméraire qui affrontait avec sa queue un allosaure presque deux fois plus gros que lui, on a fait un animal astucieux qui se laisse flotter sur le fleuve en attendant que le prédateur forcé de rester sur la rive passe son chemin. On a compris que les plaques dorsales servaient à réchauffer le dinosaure probablement à sang froid, en captant le rayonnement solaire quand il séjournait sur l'eau. Et on connaît peut être l'utilité des épines de queue.

Encore un peu et Stégosaurus n'aura plus de secret.

Link to post
Share on other sites

Votre démonstration doit quand même mieux marcher devant un public de collégiens.... tenez vous en à ce public, c'est votre seule et unique chance d'avoir raison.

C'est sans espoir, vous ne comprendrez jamais pourquoi votre délire ne peut avoir aucune valeur scientifique.

Cette discussion est une pure perte de temps pour nous mais surtout pour vous. Au moins nous pouvons nous moquer mais vous..... toute cette discussion ne vous a rien apporté, rien !

Si vous n'apportez aucun élément nouveau, il n'y a aucun intérêt à continuer cette discussion.

Même des éléments nouveaux complètement farfelus sans aucun fondement seraient appréciables, là vous reprenez les mêmes arguments! Si ces arguments ne nous ont pas convaincu la première fois, pourquoi cela marcherait-il en nous les présentant à nouveau??? Soit vous êtes stupide, soit vous pensez que nous sommes stupides. Donnez nous au moins le plaisir de contredire de nouvelles affirmations, on commence vraiment à en avoir marre de répéter la même chose.

Link to post
Share on other sites

Je trouve au contraire qu'on a bien avancé.

On a pris un stégosaurus vivant dans la savane et se nourrissant d'herbes sèches, et on l'a amené dans une plaine alluviale où il broute des feuilles tendres. D'un dinosaure de combat téméraire qui affrontait avec sa queue un allosaure presque deux fois plus gros que lui, on a fait un animal astucieux qui se laisse flotter sur le fleuve en attendant que le prédateur forcé de rester sur la rive passe son chemin. On a compris que les plaques dorsales servaient à réchauffer le dinosaure probablement à sang froid, en captant le rayonnement solaire quand il séjournait sur l'eau. Et on connaît peut être l'utilité des épines de queue.

Encore un peu et Stégosaurus n'aura plus de secret.

A quand la publication dans une revue?

Link to post
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...