Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 1 au 3 mai à Bourg d'Oisans (Isère)
xav33

Un inventaire minéralogique en France ?

Recommended Posts

Revenons à notre inventaire (en fait, c'est plus celui d'Otto que le notre, bien sur !)

Ne pourriez vous pas prendre le probléme dans l'autre sens en proposant un recensement par classe chimique ?

- Les éléments natifs en France.

- Les carbonates en France.

- Les sulfures et sulfosels en France.

- Les oxydes et hydroxydes en France.

- Les halogénures en France.

- Les sulfates et phosphates en France.

- Les chromates, molybdates et vanadates en France.

- Les silicates en France.

C'est effectivement un travail de longue haleine, mais chaque tome serait plus complet.

Plutot que de vouloir reprendre un travail fait, il y a maintenant plus d'un siécle, serait il peut être plus adéquat de proposer une alternative qui viendrait en complément de ce même travail ? Aprés tout dans la minéralogie de la France du père Alfred, il y a des manques. Et là je parle en connaissance de causes, car si l'on prend les livres bleus, qu'on les ouvre, on s'aperçoit que rien n'a été écrit sur les basses alpes ! En particulier sur les Alpes de Haute Provence.

Mais peut être d'autres régions ont été mal négociée dans leur inventaire, ce qui n'aura pas échappé à d'autres membres du forum ou non, possésseur de l'inventaire minéralogique de la France. Sans compter bien sur, sur les nouvelles trouvailles et les espéces nouvelles.

A l'instar d'Alfred Lacroix, l'élaboration de tels tomes pourrait bénéficier de la connaissance des gens du forum ou non et du coup, ils deviendraient des correspondants signalant la découverte d'espèces classiques, rares ou nouvelles !

L'élaboration d'une telle oeuvre serait la partie visible de l'iceberg dont les racines serait le partage des informations. Le forum étant censé être l'outil de ce partage. A travers cette démarche nous pourrions restaurer un peu de notre image, même si celle ci est restreinte à notre milieu, je le conçois. Qu'en pensez vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites


Les propos de nos amis Xav33 et Géologue du 35 vont dans mon sens... ils explicitent ce que je crois...

L'ouvrage de notre maître à lire est méritant. Est-ce dans l'air du temps de vouloir faire briller ce qui peut l'être ? Doit-on se réduire qu'à cela pour donner un pâle reflet de la variété minéralogique de la France ?

La proposition d'un collectif est la meilleure...

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous ceux qui publient sur la mineralogie de la France, contribuent a leur maniere a actualiser le travail de Lacroix.

Les regionalistes ont fait, font et continueront a faire cela tres bien : comme Ch. B. pour les Corbieres, Ch. V. pour l'Auvergne, etc...

Jusqu'a present, personne n'avait eu la pretention de faire LA mise a jour du Lacroix, tout cela en reprenant un titre qui n'est pas anodin.... .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heureusement que j'ai une toute petite collection.......! :surpris:

Itou, Evelyne... je ne cherchais pas à choquer les plus humbles d'entre nous...

Mais certaines prétentions ne donnent pas un droit de prébende pour avoir des jugements de valeur sur "tout ça pour le plaisir du jeu de quelques adultes !!!"

De même ne pas confondre esthète et exégète en minéralogie...

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous ceux qui publient sur la mineralogie de la France, contribuent a leur maniere a actualiser le travail de Lacroix.

Les regionalistes ont fait, font et continueront a faire cela tres bien : comme Ch. B. pour les Corbieres, Ch. V. pour l'Auvergne, etc...

Jusqu'a present, personne n'avait eu la pretention de faire LA mise a jour du Lacroix, tout cela en reprenant un titre qui n'est pas anodin.... .

Oui, tu as tout à fait raison. mais rien n'a été fait pour rassembler les différents ouvrages, publications, articles en une seule oeuvre en ordonnant les classes chimiques entre elles (un ouvrage par espéces n'étant bien entendu pas réalisable).

Et faire une mise à jour du Lacroix, cela ne me semble pas plus prétentieux que d'avoir eu l'idée de le faire à l'époque.

De plus, cela réjouirait certainement l'ésprit scientifique d'Alfred de voir son ouvrage respecté, perpetué et completé !

Cela ne me choquerait absolument pas. ça montrerait l'évolution de nos connaissances dans notre passion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, tu as tout à fait raison. mais rien n'a été fait pour rassembler les différents ouvrages, publications, articles en une seule oeuvre en ordonnant les classes chimiques entre elles (un ouvrage par espéces n'étant bien entendu pas réalisable).

Et faire une mise à jour du Lacroix, cela ne me semble pas plus prétentieux que d'avoir eu l'idée de le faire à l'époque.

De plus, cela réjouirait certainement l'ésprit scientifique d'Alfred de voir son ouvrage respecté, perpetué et completé !

Cela ne me choquerait absolument pas. ça montrerait l'évolution de nos connaissances dans notre passion

Ca serait en quelque sorte assurer la pérennité de son oeuvre mais on a tous les éléments pour le faire, donc l'idée est à creuser sérieusement(ça ferait un sacré pavé quand même^^).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant ce bouquin:


"Doit-on se réduire qu'à cela pour donner un pâle reflet de la variété minéralogique de la France ?"



Certainement pas, c'est sûr!! je suis de ton avis Rives3.




La proposition d'un collectif est la meilleure...


Oui.


Share this post


Link to post
Share on other sites

rien n'a été fait pour rassembler les différents ouvrages, publications, articles en une seule oeuvre en ordonnant les classes chimiques entre elles (un ouvrage par espéces n'étant bien entendu pas réalisable).

De nos jours ordonner par classe chimique ou par especes n'a que tres peu d'interet. Il faut classer par localites.

Et faire une mise à jour du Lacroix, cela ne me semble pas plus prétentieux que d'avoir eu l'idée de le faire à l'époque.

Petit detail: Lacroix etait mineralogiste/geologue.... pas marchand, pas collectionneur, pas speculateur....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Heureusement que j'ai une toute petite collection.......! :surpris:

Tout est dans l'art et la manière de collectionner, d'acquérir etc..., pour certains c'est dans la démesure du tout, rien n'est le fruit du hasard, tout est bien calculé ou huilé au détriment de quelques valeurs, tu es petit tu reste petit en gros, mais bon faut aussi de tout pour faire un monde, c'est ainsi.

En passant, I like Lacroix, très modeste en soit, avec un superbe héritage laissé. Une très grande référence encore aujourd'hui.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

La démarche gagnant-gagnant, c'est ce que je recherche dans ce foutu milieu des caillouteux ! Et je serai toujours là pour pousser à la roue !

Encore faut-il que les grosses têtes de notre milieu sache rabaisser leur caquet et participer dans le respect des interlocuteurs !

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

adélaïde j'ai bien dit avec les moyens actuels ! :clin-oeil:

un inventaire macro : ok ! mais on ne peut pas ignorer les micros !! faudrait juste stipuler si uniquement micro ...

quand aux classiques français : la plus part datent de quelques décennies mais d'autres sont apparus depuis ! il serait justement bon de les mettre en valeur ? c'est peut être le cas de l'ouvrage d'éric ? après la plus part de ces classiques le sont car présent de part la valeur commerciale qui leur est accordée mais pas forcément en rapport avec leur valeur minéralogique !! (là aussi ya du boulot pour expliquer la différence entre une pièce spéculative et une vraie minéralogie ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

mais on ne peut pas ignorer les micros !! faudrait juste stipuler si uniquement micro ...

Ca va de soit... Vouloir faire un tome sur la micromineralogie separe du reste.. c'est Lacroix qui doit se retourner dans sa tombe...

Il serait peut être temps que tous les acteurs de la minéralogie en France intègrent que depuis plusieurs années on a change de paradigme concernant la taille minimale des minéraux identifiables et donc collectionnables.

En dehors des quartz, baryte, fluorite et pyromorphite plus quelques minéraux alpins qui présentent bien, la minéralogie française c'est de moins en moins la macro de vitrine de grand papa. C’est de la minéralogie au sens large.

Pas de la 'microminéralogie', de la minéralogie. Car n’en déplaise a certains, c’est bien la macromineralogie qui est une réduction du monde de la minéralogie et non pas l’inverse

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le débat, je crois qu'on oublie que cette notion d'inventaire "post Lacroix" était celle bien imparfaite dans sa réalisation des inventaires minéralogiques par département du BRGM. Elle ne tenait que par la volonté de certains, Guillemin, Pierrot, Pulou et d'autres que j'oublie surement. Elle n'était pas évidente (on a travaillé un peu avec C. Laforêt sur la Hte Vienne, entre les pegmatites, l'or, l'uranium et les autres bidouilles, on pouvait faire trois volumes, et il y avait 4-5 ans de boulot à cinq !!!!).

Le livre d'Eric me semble un point sur des pièces qu'il juge importantes pour ses raisons (qui sont souvent valables à mes yeux) de sa collection, il l'a écrit, il le publie à compte d'auteur, certaines pièces sont plutôt à valeur dite spéculative quoique ce soit aussi de jolis échantillons, d'autres ont une réelle valeur minéralogique à mon sens. J'aime beaucoup l'histoire des pièces. Bon après, c'est l'ouvrage perso d'un collectionneur qui n'est pas exhaustif (il ne peut pas l'être), je ne suis pas sur qu'il le prétende d'ailleurs.

Il est clair que j'aimerais bien avoir la même chose (choix d'échantillons d'une collection par le propriétaire) peut être en version web, outil majeur et quasi-gratuit de communication pour certaines collections que je connais un peu, tel que celle de la Ferme de l'Orme ou celle d'Alain69, mais je suis sur qu'il y a plein de collections qui mériteraient ce traitement et que je ne connait pas (pour mémoire j'ai découvert l'existence de Gilles Ehmringer il y a un an et celle de Jacques Dietrich (pour prendre des exemples très différents) il y a deux ans (merci Pascal).

Bon revenons à notre Lacroix nouvelle mouture, je crois que le seul moyen de tenter le coup est de passer par un travail collaboratif en ligne, style Mindat, avec modos et référents, et là on met ensemble macro et micro, minéralo et métallographie et c'est évolutif. Bon, c'est pas gagné, mais bon ça correspondrait bien aux ambitions d'Eric (Rives3), aux miennes et probablement à celle de beaucoup de monde. Bon après régler le problème des propriétés privées et des charognards qui ne manqueront pas de faire n'importe quoi avec le travail des autres

Au passage, c'est pas pour faire de la pub aux copains, mais le blog de Robin (Cantalou) est vraiment intéressant, et quelque part correspond un peu au principe de "je propose de montrer mes échantillons préférés", là ils sont trouvés personnellement et il y a un travail de prospection. C'est surement pas le seul, mais celui là je le connais !!!!

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bonne synthèse, Serge...

J'ajouterai, selon moi, que le débat sur une suite à Lacroix ou pas, ça me semble dépassé. Nous avons tous quelque chose à apporter à la connaissance de la minéralogie française. Les livres d'auteur unique ou de collectifs restreints sont forcément incomplets. Il ne s'agit pas de parvenir à une édition complète ou exhaustive du sujet. La minéralogie est vivante, chacun de nous la rend vivante. Un tel projet aurait le mérite de dépasser les querelles de chapelles et autres fédés. De construire un lien commun au delà des individualismes. Et un lieu dédié reste à créer, un peu comme les spéléos qui ont des sites où les pseudos ne sont plus des paravents commodes pour faiseurs de pluie ou de trolls...

Car Géoforum n'est pas pour moi le meilleur des lieux pour un partage authentique.

Je radote mais j'ai quand même l'impression que les fossileux sont plus solidaires que nous !

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans l'ensemble, on est tous à peu près d'accord sur la chose.

Recréer une oeuvre exhaustive sur la minéralogie française est chose impossible, car celle-ci est en constante évolution.

Le mieux resterai une oeuvre commune sur le net et des partenariats professionnels/amateurs pour l'alimenter.

Les 2 partis seraient gagnant et on aurait beaucoup à y apprendre ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est dans ce but qu'existe Mindat il me semble : une base de donnée minéralogique internationale que tout un chacun peut alimenter.

C'est très loin d'être complet, mais si tous les minéralos s'y mettaient ce serait un outils vraiment génial !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mindat à le mérite d'exister, mais pour moi ce n'est pas un outil relevant dans notre jargon des sciences participatives (ou dite aussi sciences citoyennes). Sa capacité à répondre à une approche gagnant/gagnant y est trop limité.

Un petit schéma de principe a transposer dans l'univers des cailloux.

post-12142-0-92652800-1373525678.jpg

Meme si mindat sous sa forme actuelle était plus riche en données sur la minéralogie française, c'est par exemple inexploitable pour un aménageur.

Idem pour des bases de données partagées de collections (publiques et/ou privés), qui n’apporte qu'une connaissance sur ce qui a été préservé peu utile à l'aménageur si ces données ne sont pas croisé avec les données d'un inventaire permanent de la "minéralo-diversité".

Pour en revenir au livre d'Otto...quels critères de sélection avez vous sélectionnés pour choisir ces pièces...faire un choix n'a probablement pas été simple, voir frustrant (surtout avec une âme de systématicien), non ? l'affectif doit avoir un rôle important ?

le fait qu'il y est des pièces que l'on peut qualifier de "spéculative" ne me dérange pas ... le commerciale a toujours été présent dans l'univers des collections minéralogiques, il me semble assez juste que cela soit aussi représenté (un texte sur le coté historique de ce "phénomène de mode commerciale" autour de certain type de pièce me plairait).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, depuis un peu plus de 18 ans... il existe une revue qui écrit la minéralogie française grâce à de nombreux amateurs et scientifiques,

une minéralogie passée comme actuelle, sous forme de livres, d'articles et même de monographies (hors-séries)... je dis ça, je dis rien...

micros, macros... petites comme grandes découvertes, etc.

Etonnant, non ? :lire2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, j'avais même hésité à le marquer, il y a quelques pages auparavant. Le Règne Minéral, reste une référence en la matière et très complet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez raison de le souligner, Roger. Le Règne minéral est à bien des égards incontournable pour des articles de fond ou livres sur certains sites, toujours si richement illustrée.

La démarche gagnant/gagnant dont on parle est participative sur une plate forme bien plus réactive, il me semble. Ce qui n'existe pas encore dans notre pays. Ca rejoint un peu ce que nous avons abordé dans d'autres sujets, une sorte de machin qui sera à même de faire certains projets. Que ce soit la production d'un livre faisant état d'un instantanée de la minéralogie, une action de préservation de sites minéralogique... ADS le montre bien selon sa présentation.

Au final... dès qu'on creuse certains sujets, on arrive au même résultat... il est nécessaire de dépasser les individualismes pour avancer ! Et je refuse de m'impliquer plus si on ne trouve pas le moyen de réduire les grosses têtes de la minéralogie, avec leur orgueil mal placé et qui nous laissent dans le mouise en nous tirant en arrière...

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Navrée... pour moi être abonnée au RM n'est pas synonyme d’arrêter de lire d'autres livres sur le sujet !

En revanche si vous avez fait une synthèse des articles (France) de ces 18 années de publication ...je suis preneuse ;-)

Après comme l'indique Eric, c'est vrai on a dévié le sujet ..oups ... (Eric pour avoir une image plus concrète d'outils de sciences participatives comme tu aimes bien la bota regarde : vigie flore, Flora Data, les herbonautes).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le travail de Lacroix s'inscrit dans une démarche scientifique typique de la fin du XIXéme siècle : énumérer la nature. Il n'est pas anodin de noter qu'il abandonne largement la minéralogie pour la pétro à la suite de la montagne Pelé et des demandes du gouvernement. Il est à l'origine alors de travaux majeurs en vulcanologie. Idem pour Madagascar (les colonies sont alors la tendance) et des travaux fondateurs en pegmatite.

Et puis il se dit qu'il y a une certaine agitation autour du Lacroix ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le travail de Lacroix s'inscrit dans une démarche scientifique typique de la fin du XIXéme siècle : énumérer la nature.

et pourquoi ne serait ce plus d'actualité ? on découvre encore tout les jours non?

l'idée d'apporter une petite (toute petite !) contribution vers la science me plais bien ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le travail de Lacroix s'inscrit dans une démarche scientifique typique de la fin du XIXéme siècle : énumérer la nature.

et pourquoi ne serait ce plus d'actualité ? on découvre encore tout les jours non?

l'idée d'apporter une petite (toute petite !) contribution vers la science me plais bien ....

Moi, pareil !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...