Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Sign in to follow this  
rastignac

Reconnaitre du vrai jade

Recommended Posts

comment peut on identifier un vrai jade d'un faux?Je me pose la question car en France on en trouve pour des prix raisonables alors qu'en chine quand j'ai visité ce pays le jade est très cher 800 yuan pour une petite pierre (environ 80€)

Share this post


Link to post
Share on other sites


en chine, il ya aussi des faux et surtout des jades teintés artificiellement

le jade est la pierre la plus apréciée des Chinois et pour eux une des plus précieuses, cela explique peut être pourquoi il est plus cher là bas et puis il y a aussi l'effet "touriste" : quand on marchande, les prix baissent très vite (on peut facilement diviser par 3 ou 4 (ex : une stibine (25x25cm sur gangue) à 2000 yuans que j'ai eu finalement pour 500...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Il est difficile de répondre de manière concise à votre question, mais je vais tenter de le faire. Tout d'abord, il s'agit de savoir ce que le mot "jade" signifie : car toutes sortes de pierre (et de matériaux indéterminés !) sont vendues sous cette appellation alors qu'en réalité, l'appellation "jade" ne peut concerner que la jadéite et la néphrite.

Ceci étant posé, on trouve du jade à tous les prix pour plusieurs raisons, l'une des principales étant que souvent le "jade" vendu sous ce nom... n'en est pas (il peut s'agir de verre teinté, de quartzite teinte, de serpentine, de grenat hydrogrossulaire, etc.), l'autre que le "jade" (même "certifié" par le vendeur) est du jade de type B, c'est-à-dire une jadéite blanchie et enduite de résine polymère, ou de type C (jade B teint), dont la valeur est infime par rapport à un jade (jadéite) de type A, c'est-à-dire n'ayant subi aucun traitement (un simple enrobage à la cire est autorisé).

Donc si vous achetez du jade, soyez prudent, et aussi indulgent : il s'agit d'un sujet extrêmement complexe et celui qui vous le vend n'en sait peut-être pas plus que vous et peut être de bonne foi en vous assurant qu'il vous vend du jade "impérial" !

La connaissance du jade demande beaucoup d'expérience, et parfois celle du gemmologue n'est pas suffisante sur le terrain et demande un passage en laboratoire (spectomètre FTIR) pour déterminer si le produit a été enduit de résine ou pas. Le marché mondial est inondé (et le terme n'est pas exagéré) d'imitations (on trouve beaucoup de serpentine en Asie, peu chère et plus facile à travailler que la jadéite) et de produits en jade traités. Quasiment tous les verts (appelés, selon le marchand, "impérial", intense", "pomme", etc.) sont dus à des traitements et n'ont rien de naturel ni de précieux.

Et attention, ce n'est pas parce que les Asiatiques aiment le jade qu'ils s'y connaissent ! C'est exactement comme dire que parce qu'on est en français et qu'on aime le vin, on s'y connaît...

Par goût, les Asiatiques aiment le jade (jadéite) couleur vert émeraude. D'où cette couleur très présente à la vente. Quant au jade néphrite, les objets anciens de couleur "graisse de mouton" s'arrachent pour des sommes faramineuses en salles des ventes et ils ne risquent pas de se retrouver sur le marché du coin, que ce soit chez nous ou en Asie.

Vous trouverez ci-dessous deux photos qui montrent combien il est difficile de faire la différence entre du jade naturel et du jade traité :

post-12627-0-78566000-1345926523.jpg

bracelet en jade (jadéite) C : 30-50 dollars US

post-12627-0-37409100-1345926510.jpg

bracelet en jade (jadéite) A : 50.000-60.000 dollars US

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je travail actuellement en Nouvelle Zelande, aussi réputée pour son Jade.

EN effet ce dernier est réellement encrée dans la culture Maori qui l'utilise depuis des temps bien ancien (en remplacement du fer),

aussi bien pour des armes/outils que pour la joiallerie.

Il est donc à la fois tres a la mode et culturel en Nouvelle Zelande.

Ce-ci pour en venir au fait que toutes les bijouteries/magasins de souvenirs en vendent, et ceux à tous les prix!

Pendentif de 35 a 1000 euros pour un design et une allure vraiment similaire!

D'un jade sculptée à la main par un artisan maoris à du made in China gravé à la chaine en usine...

mais aussi de Pierres locales de l'ile à de l'importation en provenance de gisements plus importants du Canada, d'australie ou d'asie.

A la bibliotheque locale, nous avons a disposition nombreuses publications au sujet du jade en NZ.

Il s'agit ici de la variété Néphrite qui peut souvent comprendre de nombreuses inclusions.

Apres rien que pour la variété "locale" il existe aussi une charte de qualité suivant la couleur, la pureté, les inclusions etc...

Perso je me suis farcie le book de 70 pages au sujet du Jade Locale, et ce qui en résulte, c'est que plus j'en apprend, plus je me sens perdus!

Apres a savoir que le jade n'est pas réellement un mineral "rare".

EN Nouvelle zélande plusieurs rochers dépassant le m3 ont été trouvés et sont exposés!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant ce sujet.

C'est vrai qu'en Chine on trouve des bijoux et objets en "jade" à tous les coins de rue, aussi bien dans les magasins de souvenirs que dans des pimpantes bijouteries, et...à tous les prix !

Comme l'explique bien Carogem, les vendeurs dégringolent les prix de façon stupéfiante en prétextant la promotion du moment.

On a du mal à s'y retrouver, et on ne sait pas trés bien ce qu'on achète.

En tout cas, je vrai jade est cher, et restera cher.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le jade néphrite de Nouvelle-Zélande est un vaste sujet à lui seul.

Par exemple, dans l'exposition "Maori" présentée à Paris au musée du quai Branly à la fin de 2011 et au début de 2012, le mot "pounamu" était équivalent à "jade de Nouvelle-Zélande", cette expression correspondant au jade néphrite, même si nulle part il n'en était fait mention.

Cependant, le fait d'associer systématiquement le mot "pounamu" avec le jade néphrite de Nouvelle-Zélande est erroné, car en fait, le "pounamu", appelé aussi "pierre verte" ("greenstone" en anglais) recouvre quatre sortes différentes, selon la couleur et la transparence de la pierre : kawakawa, kahurangi, inanga and tangiwai. Les trois premiers sont du jade néphrite (silicate de calcium et de magnésium), mais le troisième est de la bowénite, qui n'est pas du jade, mais une forme de serpentine.

Les néo-zélandais travaillent donc de pierres vertes qui pour certaines sont du jade, d'autres pas. La confusion est augmentée par le fait que l'exportation du "pounamu" néo-zélandais est strictement réglementée et de ce fait, comme vous le dites justement, de nombreux objets en jade sont en néphrite canadienne et non en néphrite néo-zélandaise et les touristes repartent avec du jade canadien sans le savoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne suis pas connaisseur et je ne veux pas remettre en question la réponse de carogem , mais il me semble que les chinois préfèrent le jade bien blanc transparent au jade vert .Mon ex petite amie était chinoise et on a visité beaucoup de boutiques là bas .J'ai vu des pièces de jade énorme je vous promet que c'était impréssionant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois qu'il y a confusion, comme souvent, entre jadéite et néphrite, en fait la majorité des Asiatiques (pas seulement les Chinois, mais à l'exception notable desThaïlandais qui, bien qu'ils en vendent beaucoup - mais n'ont pas un pays producteur - ne sont guère intéressés par le jade), la majorité des Asiatiques donc aime le jade (jadéite) vert intense dont leur couleur approche celle du jade "vert intense qualité supérieure" (traduction du chinois) le plus cher dans la classification de la jadéite.

A côté de ce vert, le lavande est également très recherchés, d'où les nombreux bijoux de couleur violette criarde (n'ayant rien à voir avec la couleur subtile du jade non traité) sur les marchés.

Le blanc est également recherché, plutôt un blanc très translucide, appelé "water colour" ou "couleur d'eau", mais pas par la majorité qui n'y connaît rien (je parle toujours en général, comme je dirais que la majorité des Français pense que les saphirs sont bleus, et les grenats rouges, alors qu'il existe des saphirs et des grenats verts, par exemple. Désolée, généraliser n'est pas idéal, mais me paraît nécessaire pour simplifier).

Ce que l'on trouve sur les marchés ou dans les boutiques asiatiques, ce sont beaucoup de jades (vrais ou faux, mais en tout cas traités), blancs avec des traces brunâtres ou jaunâtres, qui imitent le jade néphrite (je parle bien de néphrite et pas de jadéite), car le jade néphrite blanc "mutton fat" ("gras de mouton") est très recherché par les collectionneurs dans les salles des ventes (on en trouve également de superbes exemplaires dans les départements d'Arts Asiatiques des musées) et a pour les Chinois une symbolique très forte liée au passé de leur pays et aux empereurs. Les prix sont astronomiques et on ne risque pas d'en trouver dans une boutique de touristes.

De ce fait, l'amateur qui n'est pas connaisseur va se précipiter sur du jade jadéite vert vif en pensant acheter du jade impérial alors que dans la plupart des cas il n'en a pas les moyens vu les prix réels pratiqués (un petit cabochon pour monter en bague peut coûter plusieurs milliers d'euros), idem pour le jade violet. De même il achètera des sculptures blanches en croyant acheter de la néphrite blanche alors qu'il sera en possession au mieux d'un bloc de jadéite blanchi au pire d'une imitation.

Les Chinois aiment donc la jadéite verte et la néphrite blanche... et bien d'autres choses !

Share this post


Link to post
Share on other sites

mon ex copine achetais des petits objets en jade transparent ( ou néphrite blanche) pour les offrir à sa mère car pour eux cette pierre avait des vertus médicinales .On y crois ou on y crois pas mais en tout cas pour eux c'était quelque chose de normal.J'ai acheté là- bas des tampons encreurs la pierre ressemblait à du jade mais on ne me l'a pas vendu pour çà mais pour une pierre qui y ressemblerai ! peut être donc du néphrite

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle explication de Carogem qui parait bien maitriser le sujet,

Pourrais-tu remplir un peu ton profil afin qu'on te connaisse un peu mieux ?

En tout cas bienvenue sur Geoforum !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours sur le sujet du Jade mais dans un autre domaine,

celui de l'exploitation des mineurs en Birmanie, nourris à l'opium (pour en créer une belle dépendance et motiver aux travail...),

dans des mines d'état, controllées par l'armée...

Et oui la Birmanie est encore une belle dictature militaire....

Un reportage intéressant de 90 min uniquement dédié au Jade avait été diffusé sur M6 (envoyé spéciale ou zone interdite, je ne sais plus) il y a quelques années...

Il s'agissait juste d'un petit complément d'infos :)

(pas du lancement d'une nouvelle polémique)

Car oui, soyez réaliste, qui dit pierres précieuses de nos jours ou tous simplement richesse minières, est synonyme d'argent sale, de guerre, d'exploitation humaine, de scandales environnementaux ou de guerres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour répondre à nico (mais surtout pas pour polémiquer) ce que tu as dis est surement vrai , mais es ce que c'est la vrai vérité .Nos médias ont toujours tendance à emplifier le sujet pour l'orienter vers du sensationnel dans le but de mieux vendre .Le journalisme d'aujourd'hui n'est plus celui d'avant , on vérifie pas les sources et on arrange à sa façon le sujet.Je n'achète plus de journeaux, revues depuis des années je ne veux pas payer pour de fausses infos

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour répondre à AlainR : merci pour votre message de bienvenue sur le forum et désolée si je ne vous tutoie pas encore, je ne suis pas habituée des forums et ne tutoie pas spontanément sans connaître mais je pourrais m'améliorer dans le futur, tout n'est pas perdu ! Vous avez raison, je vais compléter (un peu) mon profil afin que vous sachiez à quel drôle d'oiseau vous avez affaire !

Pour répondre à kerpo56 : le mot "jade" se termine par un "e" mais n'est pas féminin. Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas le seul à commettre cette erreur, due peut-être à une confusion avec le prénom "Jade" qui est apparu au milieu des années 80 et s'est répandu depuis fortement et n'est en principe, attribué qu'aux bébés de sexe féminin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour répondre à AlainR : merci pour votre message de bienvenue sur le forum et désolée si je ne vous tutoie pas encore, je ne suis pas habituée des forums et ne tutoie pas spontanément sans connaître mais je pourrais m'améliorer dans le futur, tout n'est pas perdu ! Vous avez raison, je vais compléter (un peu) mon profil afin que vous sachiez à quel drôle d'oiseau vous avez affaire !

Merci d'avoir renseigné votre profil, c'est toujours un plaisir quand le forum s'enrichit de spécialistes qui viennent éclairer les lanternes des candides que nous sommes.

Vouvoyer ou tutoyer ne pose aucun problème, c'est comme chacun le ressent.

Il y a des amateurs de gémmologie sur le forum, vous ne serez pas seule.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment très intérressant ce sujet.

Est ce que la bowénite partage la même composition, dureté, densité, ... que la serpentine ? Ou il existe des différences (+ ou - dense par exemple) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La bowénite est une variété dure de serpentine (5,5 contre 2,5 à 4 pour les autres variétés), généralement translucide, présentant un éclat gras. Sa couleur est souvent vert-jaune avec des zones blanches troubles. Sa densité, comme celle des autres serpentines, est d'environ 2,6. A titre de comparaison, la densité du jade jadéite est de 3,33 (dureté 7) et celle du jade néphrite est de 2,8 à 3,1 (dureté 6,5). La bowénite peut normalement être rayée avec une aiguille d'acier. La bowénite, comme les autres variétés de serpentine, est souvent appelée "New Jade" ("Nouveau Jade") dans le commerce, terme fallacieux mais courant car plus vendeur...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Paradoxalement, alors que le sujet est large, il existe peu de publications sur le sujet. On trouve ces publications internationales, rédigées en anglais, dans les revues des associations gemmologiques telles que Gem-A (Gemmological Association of Great-Britain) ou GIA (Gemological Institue of America), entre autres. Mais les articles se comptent sur les doigts de la main par rapport à d'autres sujets, comme le traitement des rubis par exemple ou les grenats...

Il existe également des livres sur le jade, la plupart en anglais (je ne parle pas des publications en chinois qui ne concernent qu'un public européen extrêmement limité compte tenu de la maîtrise nécessaire de la langue), et chacun traite de sujets différents : jade jadéite, jade néphrite, jades anciens, catalogues d'expositions diverses, aventures plus ou moins romancées, etc.

Vous trouverez une bibliographie non exhaustive ci-dessous, en espérant que celle-ci puisse vous aider un peu :

http://www.eurojade.fr/fr/autour-du-jade/litterature-jade/jade-litterature.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super,

Merci Carogem pour les infos.

Je vais pouvoir bouquiner un peu et en apprendre plus.

C'est vrai que le sujet a l'air vaste et heureusement qu'il y a des spécialistes pour nous aiguiller.

Share this post


Link to post
Share on other sites

une petite anecdote en passant . on dit que les musés detiennent beaucoup de pièces chinoise en jade mais une analyse de certaines de ces pièces ont révelés reçemment que beaucoup de pièces acquise dans le passé n'était même pas en jade .certaines était simplement de l'albatre ou en d'autre materiaux blanchatre ou verdatre. les musés ne sont pas une garanti d'authenticité. j'ai vu plus de mineraux mal identifier dans les musés que dans toute les collections personelles que j'ai pu contempler.bye

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est exact que certains musées, et non des moindres, ont des spécimens qui sont dénommés "jade" alors que le spécimen présenté n'est pas en jade. Il y a longtemps déjà, même si c'était moins massivement que de nos jours, les gens voyageaient, et ils rapportaient comme nous des "souvenirs"... et c'est ainsi que l'on retrouve dans des collections de musée des objets dont l'origine est attribuée de manière erronée au pays où il est exposé alors qu'il vient de l'autre bout du monde. Mais il ne faut pas oublier que nos ancêtres ne disposaient pas des moyens d'investigation sophistiqués qui sont les nôtres.

Un grand musée de Londres a une superbe collection permanente de jades anciens... et dans la boutique du musée il est possible d'acheter une coupe chinoise en "jade" qui est en fait en serpentine ! Je l'avais signalé il y a deux ans, trouvant dommage que ce musée n'effectue pas sa mission d'information mais au contraire sème la confusion dans l'esprit du public - même s'il ne s'agit "que" de la boutique - mais cela n'a ému personne et sans doute cette coupe ou son équivalent est-il toujours en vente dans ce musée. Et des exemples comme ceci existente par dizaines dans les musées et leurs boutiques, et concernent souvent le jade, la turquoise, le lapis-lazuli, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hop,

Pour la lecture à la biblio De New Plymouth en Nouvelle Zelande:

=> "Pounamou", de Ruesell Beck, edition Penguin: Beau livre à image, grand format, aspects générale: desc, geol, mineralo, gisements, historique, artisanats... Celui que j'ai lut , vraiment sympa et beaux!

=> Mana Pounamou, New Zealand Jade, Russell Beck, ed. Reed, format maxi poche, noir&blanc, pages couleurs, a peu de chose pret le meme contenu éditorial que au dessus.

=> Te Wahi Pounamou, the place of greenstone de Alfred Moreton, ed. Moreton: Beau livre à image format 21*29,7, en ce moment dans ma chambre en attente de lecture!

Langue anglaise par contre....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  


×
×
  • Create New...