Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


mines85

Mineralogie de la Savoie & de la Haute Savoie

Recommended Posts


merci pour le partage,

intéressant de pouvoir définir la zone de leptynite en fonction de l'habitus des hématites

Pas certain que cela soit aussi simple malheureusement, du moins sur le terrain. Pour autant, qu'il puisse y avoir des histoires de concentrations ne m'étonnerait pas. Ce sujet m'a fait ressortir toutes mes pièces, j'ai juste pu constater que plus les ilménites sont grosses, plus il y a de micro-fracturations dans la gangue (ce qui en soit n'est pas une surprise). A mon sens, il semblerait que la dissolution et remobilisation soient assez proches (centimétrique tout au plus). Du coup, je pense que "définir la zone de leptynite selon le nombre de micro-fractures" me parait plus juste?

(pour les photos, je n'y arrive décidément pas)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas certain que cela soit aussi simple malheureusement, du moins sur le terrain. Pour autant, qu'il puisse y avoir des histoires de concentrations ne m'étonnerait pas. Ce sujet m'a fait ressortir toutes mes pièces, j'ai juste pu constater que plus les ilménites sont grosses, plus il y a de micro-fracturations dans la gangue (ce qui en soit n'est pas une surprise). A mon sens, il semblerait que la dissolution et remobilisation soient assez proches (centimétrique tout au plus). Du coup, je pense que "définir la zone de leptynite selon le nombre de micro-fractures" me parait plus juste?

(pour les photos, je n'y arrive décidément pas)

Pourtant ... on à bien cherché la fois dernière , hein Jex !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas assez calé pour bien comprendre la géologie du coin qui me parait de plus en plus compliquée à mesure que je cherche à mieux l'appréhender. Pour les concentrations, anciennes aplites transformées en leptynites? (Je vais encore faire bondir Roger :clin-oeil: ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

ya effectivement un phénomène de concentration avec les ilménites mais un truc me chamboule, la dernière fois que je suis allé dans ce coin, j'ai ouvert une fente qui n'avait pas été exploité dutout, je me suis régalé avec des quartz de belle taille mais aucune trace d'ilménites. Maintenant que je les nettoie, je découvre des ilménites au dos des pièces dans des microfissures parallèles à la principale mais il n'y en a absolument aucune trace dans la fissure principale avec les quartz comment c'est possible? pourquoi les ilménites cristalliserait dans toutes les micro fissure mais pas dans la principale?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça, à la rigueur, j'ai éventuellement une explication : toutes les fractures ne se sont pas produites au même moment. Je ne sais pas ce que cela pourrait donner à l'échelle géologique, mais ça ne me surprendrait pas qu'on puisse parler de centaines de milliers d'années. En fonction des évènements, les fluides diffèrent en terme de quantité, densité, température, etc... Ce qui fait que l'on peut parfaitement penser que la silice a voyagé (au contraire de l'ilménite par exemple). A partir de la, le moindre détail a son importance. Si les fluides chargés de silice n'avaient peut être pas la capacité de démobiliser le titane contenu dans la leptynite, on ne trouvera pas de minéraux du titane dans la fissure. Mais même s'ils ont les propriétés nécessaires pour y arriver, si la roche n'est pas microfracturée, nous n'aurons pas de phénomène de saturation de Fer et de Titane suffisant pour avoir nos chères ilménites.
En revanche, une franche microfracturation offre peut être un volume suffisant de dissolution qui permet ensuite une sursaturation locale.
Après, c'est sans doute encore plus compliqué, la Lauzière étant vraiment complexe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On pourrait avoir plus de détails ?

Provenance "exacte", nature des minéraux, date de découverte/acquisition, dimension ? pour moi ça va mais il faut aussi penser aux autres qui peuvent galérer souvent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On pourrait avoir plus de détails ?

Provenance "exacte", nature des minéraux, date de découverte/acquisition, dimension ? pour moi ça va mais il faut aussi penser aux autres qui peuvent galérer souvent.

C'était une erreur de manip au départ qui fait que la photo n'avait pas de texte (premier post de ma part). Par contre ton message m'a fait penser qu'un peu de curiosité de la part de celui qui regarde est intéressant; on peut alors prendre le temps de demander si on veut d'autre infos, pas tout avoir "clef en main" et justement "discuter" et pas seulement "consommer" :clin-oeil:

Donc c'est une découverte personnelle de cet été dans le massif du Mont-Blanc. Quartz fumé et peigne d'adulaire. Dimension: cabinet size

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était une erreur de manip au départ qui fait que la photo n'avait pas de texte (premier post de ma part). Par contre ton message m'a fait penser qu'un peu de curiosité de la part de celui qui regarde est intéressant; on peut alors prendre le temps de demander si on veut d'autre infos, pas tout avoir "clef en main" et justement "discuter" et pas seulement "consommer" :clin-oeil:

Donc c'est une découverte personnelle de cet été dans le massif du Mont-Blanc. Quartz fumé et peigne d'adulaire. Dimension: cabinet size

Discuter, échanger, être curieux, là n'est pas le soucis, au contraire c'est un composante fondamentale qui nous anime tous ici, je pense juste à ceux qui n'ont pas "notre" bagage et qui confondent ni plus ni moi un diamant avec un quartz en ayant pourtant effectué des tests de caractérisation. Car oui quartz et adulaire ça se voit comme le nez au milieu de la figure, mais malheureusement pas pour tout le monde surtout l'adulaire. Est ce un gwindel à l'arrière de la pièce ? D'autre découverte cette fois là ? La pièce est très sympathique :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, Lionnel tu as l'oeil, il s'agit bien d'un gwindel à l'arrière. Le four était petit et malheureusement peu de pièces. En plus les fluos s'étaient "fait la malle"en ne laissant sue la marque de leur ancienne présence (comme souvent)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Seulement 5 message et une indéniable sensation d'expérience dans ces derniers, n'hésite surtout pas à nous faire partager tes autres découvertes :) (accompagnées ou pas d'un descriptif ;) )
Tu pourrais nous (me...) montrer une photo d'empreinte de fluorine ? Je n'ai jamais prospecté en montagne et je n'ai jamais vu ni entendu parler des traces dont tu parles, je serai très curieux d'en voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le "gwindel" mériterait d'autres photos pour confirmer, car s'il présente des faces en "escalier", elles se trouvent toutes du même côté, ce qui n'en fait pas un gwindel, peut-être un simple témoin de croissance macro-mosaïque. On peut observer des croissances parallèles donnant ce genre de résultat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le "gwindel" mériterait d'autres photos pour confirmer, car s'il présente des faces en "escalier", elles se trouvent toutes du même côté, ce qui n'en fait pas un gwindel, peut-être un simple témoin de croissance macro-mosaïque. On peut observer des croissances parallèles donnant ce genre de résultat.

Je ne comprends pas vraiment les "faces en escalier",je croyais que ce qui caracterisait ce type de quartz était sa torsion ,mais tout a fait d accord pour de nouveaux clichés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, à partir du moment où un quartz a été majoritairement macromosaique, les subindividus ont tendance à beaucoup se développer, proposant alors des architectures spécifiques. Ces architectures sont notamment reconnaissables via les "marches d'escalier". C'est ce qui explique qu'il n'est pas toujours évident de faire la distinction entre un quartz à âme et un gwindel du même massif lorsque l'âme est peu marquée et que la vrille est faible. Pour ne rien arranger, nous avons aussi les individus à croissance presque parallèle (à mon avis, quartz cassé, tombé puis recristallisé) qui peuvent troubler encore plus notre vision des choses lorsque les éléments distinctifs classiques ne sont pas nets.

Pour en revenir à la photo, le gwindel semble quand même de loin la meilleure possibilité, tant les décrochages sur la face principale sont nets et toujours dans la même direction en terme de rotation par rapport à l'axe a.

En gros, c'est une très belle pièce de minéralogie :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...