Jump to content

Qu'est-ce que c'est ?


Quaternaire
 Share

Recommended Posts

Bon, l'idée que j'avais au départ se confirme avec le contexte géographique, mais je peux me tromper dans mon interprétation. Pour moi, c'est du périglaciaire hérité des périodes froides du Pléistocène. Apparemment, la coupe montre 2 ensembles superposés :

- à la base, ce sont typiquement des figures de cryoturbation (ou géliturbation), issues de l'alternance gel/dégel de la glace capitalisée dans le sol ou la roche altérée (cailloutis gélifractés de schiste ?)

Non,..non :P

Typiquement sur l'ecran en geologie de salon mais pas sur le terrain :grand sourire: , comme quoi c'est pas evident d'interpreter des photos

Mais c'est vrai que cela y ressemble, regarde bien la formes des cailloux, sont t'ils anguleux?

- en haut, je suis moins sûr, mais ce pourrait être une coulée de gélifluxion. Le problème, c'est que les fragments rocheux apparaissent légèrement roulés, peut être s'agit-il du remaniement d'une ancienne formation fluviatile ou colluvionnée ?

Verdict ?

A+

Géomorpho

Pas mal, la tu as bien regarder les cailloux mais regradent bien encore sont t'ils à 100% arrondis

Pour resumé il y a du vrai dans tout ce que tu dis mais pas a la bonne place :surpris:

Link to comment
Share on other sites

Salut

Bon allez je tente une autre partie:

on est dans une vallée et c'est quaternaire (tu as laché le morceau si je puis dire un peu plus haut) donc

formation inférieure: dépots glaciaires (de type moraines) relativement anguleux

formation supérieure : dépots alluvions de rivière a majorité subarrondis

Bonne chance aux autres ... j'ai épuisé mon stock imaginatif :grand sourire:

Link to comment
Share on other sites

Quaternaire

je confirme ma réponse ci dessus avec les éléments que tu nous donnes :

"Au Luxembourg triasique en bordure des Ardennes Schisteuses"

l'unité inférieure contient les schistes transportés par les glaciers

l'unité supérieure comporte les élements triasiques locaux

A+

Marc :grand sourire:

Link to comment
Share on other sites

Ah, j'ai peut être une idée : tu veux vous nous emmener bien plus loin que le Quaternaire, c'est ca ?

Ce seraient pas des conglomérats du Buntsandstein par hasard ? Si c'est ça, on aurait là des dépôts fluviatiles tout simplement hérités du Trias :

- l'ensemble inférieur montre des éléments sub-anguleux (je te l'accorde, ok, en y regardant de plus près), qui pourrait témoigner d'un transport sur de courtes distances (érosion des schistes du massif ardennais ?? sous climat aride ??)

- l'ensemble supérieur montre des éléments sub-arrondis, témoignant d'un transport sur des distances plus longues, avec un système fluviatile sans doute mieux organisé, mieux hierarchisé ? là je peux pas te dire la provenance des galets, mais d'après ce que je sais ça viendrait de l'ouest ou du sud-ouest ? Puisque tu voudrais qu'on fasse le lien avec la rivière toute proche, il est possible que cet ensemble supérieur soit une terrasse pléistocène remaniant une paléoterrasse triasique, mais là c'est purement hypothétique !!

Dans l'ensemble inférieur, il y a quand même des cailloutis redressés sur la photo, t'es sûr qu'il y a pas eu un peu de cryoturbation (pléistocène cette fois) là dedans, car ça y ressemble beaucoup !!

A+

Géomorpho

Link to comment
Share on other sites

Quaternaire

je confirme ma réponse ci dessus avec les éléments que tu nous donnes :

"Au Luxembourg triasique en bordure des Ardennes Schisteuses"

l'unité inférieure contient les schistes transportés par les glaciers

l'unité supérieure comporte les élements triasiques locaux

A+

Marc :surpris:

Pas de glacier dans les Ardennes, du périglaciaire seulement (voir mon blog), de plus les moraines présente ne forte hétérogénéité de classes texturales , blocs, graviers, sables le tout est mélangés, ce n'est pas cela :grand sourire:

Link to comment
Share on other sites

- l'ensemble inférieur montre des éléments sub-anguleux (je te l'accorde, ok, en y regardant de plus près), qui pourrait témoigner d'un transport sur de courtes distances (érosion des schistes du massif ardennais ?? sous climat aride ??)

:surpris: Oui je fais la même analyse que toi sur ce point, transport sur courte distances (10 km environ), mais quel age?

- l'ensemble supérieur montre des éléments sub-arrondis, témoignant d'un transport sur des distances plus longues, avec un système fluviatile sans doute mieux organisé, mieux hierarchisé ? là je peux pas te dire la provenance des galets, mais d'après ce que je sais ça viendrait de l'ouest ou du sud-ouest ? Puisque tu voudrais qu'on fasse le lien avec la rivière toute proche, il est possible que cet ensemble supérieur soit une terrasse pléistocène remaniant une paléoterrasse triasique, mais là c'est purement hypothétique !!

Encore une foi tu dis tout mais pas dans le bon ordre a mon avis

Dans l'ensemble inférieur, il y a quand même des cailloutis redressés sur la photo, t'es sûr qu'il y a pas eu un peu de cryoturbation (pléistocène cette fois) là dedans, car ça y ressemble beaucoup !!

A+

Géomorpho

Peut etre mais je n'ai pas relevé ceci dans mon analyse :grand sourire:

Link to comment
Share on other sites

OK pas de glaciers ardennais :grand sourire:

Mais l'unité inférieure comprend des schistes et a bien été transportée en provenance des Ardennes ?

Pour qu'on comprenne le contexte si tu postes une carte géologique ca nous donnes la réponse ?

A+

Marc

Link to comment
Share on other sites

Indice:

transport lateral et longitudinal

je suis fan du dépôts supérieur :grand sourire:

Remaniement par colluvionnement des conglomérats du Trias, puis reprise longitudinale par la rivière et dépôt de terrasse, à part ça je vois pas...

Geomorpho que vois tu d'un point de vue pedogénétique sur la premiere photo (partie a gauche non décapée)?

Qu'en déduis tu par rapport a l'age?

Je vois pas grand chose justement, si ce n'est de la rubéfaction (l'intérêt de décaper n'est-il pas d'y voir plus clair ???). Si tu parles de la rubéfaction, ça nous donne pas grand chose sur l'âge, puisque ça peut très bien être de l'Eemien, du Pliocène ou du Trias ! Là je vois pas où tu veux en venir...

Il va bientôt falloir nous donner la réponse car on sèche ! ou alors des indices plus précis !

A+

Géomorpho

Link to comment
Share on other sites

Remaniement par colluvionnement des conglomérats du Trias, puis reprise longitudinale par la rivière et dépôt de terrasse, à part ça je vois pas...

presque

Je vois pas grand chose justement, si ce n'est de la rubéfaction (l'intérêt de décaper n'est-il pas d'y voir plus clair ???). Si tu parles de la rubéfaction, ça nous donne pas grand chose sur l'âge, puisque ça peut très bien être de l'Eemien, du Pliocène ou du Trias ! Là je vois pas où tu veux en venir...

Il va bientôt falloir nous donner la réponse car on sèche ! ou alors des indices plus précis !

A+

Géomorpho

Non laisse tomber la couleur rouge qui est hérité du Trias, je parlais de la brunification légère de l'horizon A.

En pédo on a la succession A/Bw/C

indice:

photo

Link to comment
Share on other sites

Quand tu disais que tu étais "fan" du dépôt supérieur, c'était un jeu de mot donc ! = vestige de cône alluvial ("alluvial fan") remanié par la rivière et déposé en terrasse, c'est ça ?

Le rapport avec l'horizon cambique, c'est pour dire que c'est récent ?

C'est la ou je voulais en venir effectivement,

d'après mon analyse avec l'aide d'un collègue marocain:

Il y a deux phases de dépôts (partie basale, et partie sommitale).

Partie basale : inférieure, de couleur grise, constituée d'éléments de

nature schisteuse, provenant de l'amont (Ardennes). Les éléments sont peu

émoussés à cause de la lithologie...

A l'échelle de ce ruisseau et son bassin versant, il s'agit de matériaux

longitudinaux, par rapport à l'endroit d l'affleurement étudié.

C’est la formation schisteuse de l'Ardenne voisine qui a alimenté le dépôt de cette partie basale.

Partie sommitale : de couleur rouge

Provient de l’érosion des affleurement triasiques (versant ou proches

versants) Les éléments émoussés sont repris du conglomérat triasique. Il s’agit de matériaux latéraux. J'interprète ceux ci comme des dépôts de cône alluvial (décroissance de l'épaisseur de l'amont vers l'aval) mais je vois la ce que j'ai envie de voir, ce n'est pas sur, mais cela y ressemble.En tout cas c'est un apport latéral de remaniement des versant, cela est sûr.

La faible pédogénèse est un indice sur l'age récent de cette partie sommitale.

Au tout début j'ai penser au Trias puisque cela y ressemble fortement, mais la partie basale n'est pas consolidé, la pédogenèse est faible, proximité de la rivière actuelle, analogie avec mes observations au Maroc.

Ce qui est remarquable c'est que la partie sommitale remanie les conglomérats fluviatiles du Trias, c'est pourquoi les cailloux sont arrondis mais en regardant de plus près certains sont cassés probablement lors de leur remaniement.

Pour l’instant :

- Ceci ressemble manifestement à un dépôt de cône terrasse comme ceux que j'ai pu observer au Maroc

-Mais, ça peut aussi être interprété comme un dépôt torrentiel issu des

Ardennes (proches versants) surmonté par des colluvions émanant du versant

triasique rouge.

Notons que le cône et la terrasse sont un ensemble et se sont formés de manière quasi synchrone lors d'une même phase climatique

post-889-1287136872_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

OK, ça me va comme interprétation, bravo pour ton cheminement ! Mais tu as raison d'être prudent car tu dois savoir que les conglomérats triasiques remanient eux-mêmes des schistes des Ardennes, donc c'est peut être plus compliqué que ça encore... Mais bon, tu as l'air de bien connaître le terrain, tu as une idée précise de la géologie du coin, tu as pu apprécier la consistance du matériau ainsi que le degré d'altération et de pédogenèse, donc tu dois être proche de la vérité à mon avis. Par contre, le contact semble érosif entre les 2 unités, donc pas sûr que ça se soit formé de manière quasi-synchrone comme tu le prétends. Et puis il y a cette histoire de cryoturbation à la base (cailloutis redressés), si c'est confirmé, ça peut être un élément de datation relative (antérieur au Weichselien, ou contemporain), alors que le dépôt supérieur est peut être plus récent d'après le degré de pédogenèse... Ce sont des pistes de réflexion...

A+

Géomorpho

Link to comment
Share on other sites

OK explication intéressante :surpris:

en revanche on a du mal à comprendre pourquoi l'unité inférieure est composée en majorité d'éléments schisteux transportés sur 10 km

avec autant d'éléments anguleux et quoi qu'on en dise de taille bréchique et hétérogène, et une minorité d'éléments triasiques.

à supposer évidemment que ce massif schisteux soit distant d'une dizaine de kilomètres au plus proche.

Quel est le processus qui a réalisé ce transport aboutissant à l'unité inférieur qui repose sur du Trias ?

A+

Marc

Link to comment
Share on other sites

OK, ça me va comme interprétation, bravo pour ton cheminement ! Mais tu as raison d'être prudent car tu dois savoir que les conglomérats triasiques remanient eux-mêmes des schistes des Ardennes, donc c'est peut être plus compliqué que ça encore...

oui je sais, cependant il y beaucoup plus de quartzite dans le trias.

Le Trias a de tres nombreuses varaition de facies ce qui rends compliqué les interpretation notamment pour cartographier les sols.

J'ai même retrouver des windkanter lors de tamisage de sols issus du trias

Mais bon, tu as l'air de bien connaître le terrain, tu as une idée précise de la géologie du coin, tu as pu apprécier la consistance du matériau ainsi que le degré d'altération et de pédogenèse, donc tu dois être proche de la vérité à mon avis. Par contre, le contact semble érosif entre les 2 unités, donc pas sûr que ça se soit formé de manière quasi-synchrone comme tu le prétends.

Quand je dis synchrone je ne parle pas a la minute pres mais a l'échelle de l'année par exemple. Bien sur que c'est érosif , imagine la rivière s'ecoule en déposant les schistes dans un système fluviatile de type "breaded rivers", un orage s'abat sur la zone triasique mettant en place une coulée torrentielle qui édifie un cône de déjection lorsque cette coulée rejoint la rivière principale, et bien il y a forcement une certaine érosion non? De plus il devrais y avoir un certains remaniement des dépôts fluviatile lors de l'arrivée de la coulée, pouvant créer une perturbation des galets et pouvant donner cet aspect redressé. De plus la ou c'est redressé cela forme comme un bourrelet.

Et puis il y a cette histoire de cryoturbation à la base (cailloutis redressés), si c'est confirmé, ça peut être un élément de datation relative (antérieur au Weichselien, ou contemporain), alors que le dépôt supérieur est peut être plus récent d'après le degré de pédogenèse... Ce sont des pistes de réflexion...

A+

Géomorpho

Effectivement, en chronologie relative la terrasse me semble être T1 , comme tu le dis Weichselien, rapport a T0 actuelle mais a verifier

Je pense que la terrasse est alimentée par les schistes issus des dépôts de pentes périglaciaire comme indiqué sur le dernier article de mon blog.

La carte de cet article présente la zone observée, le site est légèerement plus au sud.

Link to comment
Share on other sites

OK explication intéressante :surpris:

en revanche on a du mal à comprendre pourquoi l'unité inférieure est composée en majorité d'éléments schisteux transportés sur 10 km

avec autant d'éléments anguleux et quoi qu'on en dise de taille bréchique et hétérogène, et une minorité d'éléments triasiques.

à supposer évidemment que ce massif schisteux soit distant d'une dizaine de kilomètres au plus proche.

Quel est le processus qui a réalisé ce transport aboutissant à l'unité inférieur qui repose sur du Trias ?

A+

Marc

Le massif ardennais est a moins de 5 km de l'affleurement, la rivière actuelle draine le massif .

Link to comment
Share on other sites

Quand je dis synchrone je ne parle pas a la minute pres mais a l'échelle de l'année par exemple. Bien sur que c'est érosif , imagine la rivière s'ecoule en déposant les schistes dans un système fluviatile de type "breaded rivers", un orage s'abat sur la zone triasique mettant en place une coulée torrentielle qui édifie un cône de déjection lorsque cette coulée rejoint la rivière principale, et bien il y a forcement une certaine érosion non? De plus il devrais y avoir un certains remaniement des dépôts fluviatile lors de l'arrivée de la coulée, pouvant créer une perturbation des galets et pouvant donner cet aspect redressé. De plus la ou c'est redressé cela forme comme un bourrelet.

Là en revanche je suis moins convaincu par ton explication, aussi bien sur le caractère synchrone (même à l'échelle d'une année) que sur l'explication du redressement des galets. A mon avis l'explication est ailleurs. Question : à combien de mètres (en altitude relative) se situe ton dépôt par rapport au lit actuel de la rivière ?

Link to comment
Share on other sites

Quaternaire,

3 questions

- quel secteur sur les cartes citées plus haut ?

- nature des éléments de l'unité inf (schiste paléozoique ?)

- comment es tu certain que l'unité inférieure est d'age quaternaire ?

Marc

Link to comment
Share on other sites

Quaternaire,

3 questions

- quel secteur sur les cartes citées plus haut ?

Au niveau de Redange sur la carte

- nature des éléments de l'unité inf (schiste paléozoique ?)

95% de schsites et 5% quartzite provenant des Ardennes située à moins de 5 km de l'affleurement. La proche riviere actuelle draine le massif schisteux avant de rentrer dans les terrains triasique.

- comment es tu certain que l'unité inférieure est d'age quaternaire ?

Marc

Plusieurs indices:

géologique: on est plus dans le massif schisteux a cet endroit.

mécanique: les éléments grossiers ne sont pas cimentés, l'unité se délite facilement.

géomorphologique: cette unité est en relation avec la vallée actuelle en position légèrement supérieure, comme je l'ai dit je pense que c'est la position T1 juste au dessus de la vallée actuelle T0.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces précisions Quaternaire :siffler:

OK donc pour l'age quaternaire est du à la géométrie de la terrasse comprenant cette majorité de Schiste que tu as cartographié dans le secteur. Et j'imagine donc que c'est la position de l'unité inférieure connue ailleurs et en rapport avec le modelé actuel de la vallée qui te permet d'affirmer cela.

Si la question de l'age est posée c'est qu'au cours du Paléogène et du Néogène il a existé d'importantes variations du niveau de base et en particulier le Thanétien, l'Oligocène, le Lutétien et Miocène connaissent connaissent de belles transgressions marines suivies d'érosion régressives importantes

Pour moi le fait d'observer un sédiment meuble n'est pas un critère d'ancienneté puisqu'on connait tous des sédiments sableux très anciens et parfaitement meubles. Et dans ton cas précis l'unité supérieure pouvait représenter un sol avec horizons d'accumulation, avant que tu apporte des précisions dans ta dernière photo, beaucoup plus parlante.

raison pour laquelle les questions sont arrivées.

Mais en tout cas merci pour tes réponses et la maitrise de ton sujet (Géomorpho aussi ;) )

il doit y avoir beaucoup de géologues et sédimento ici qui recherchent des exemples de références actuelles en pédologie et géomorphologie sous des latitudes variées.

Ce qui ne manquera pas de contribuer à la qualité du forum.

A+

Marc

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.