Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲
olif

Barytine miel, pourquoi ?

Recommended Posts

bonjour, je suis nouveau sur le forum,

et j'ai une question assez beta, mais sur laquelle je n'ai pas trouvé de réponse.

Quelle est l'origine de la couleur "miel" de la barytine ? Inclusions ? Chimie ? Ou bien

irradiation comme dans le cas des quartz fumés ?

Share this post


Link to post
Share on other sites


Ou bien

irradiation comme dans le cas des quartz fumés ?

Non je ne pense pas que la coloration soit due à un tel phénomène.

L'origine de la coloration des minéraux est un sujet complexe qui fait appel à plusieurs mécanismes différents, eux même passablement compliqués: inclusions , différences d'énergies dans les états du "réseau cristallin, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une bonne question, mais la réponse va pas être évidente...

Je sais pas s' il y a un lien, mais pour les gîtes français, cette couleur de barite se trouve dans les formations hydrothermales basses temprératures, et récentes, à la mine de Maine-Reclesne, les fameuses sifflets étaient encore en train de se former lorsqu'on les a trouvé dans les années 70', avec au fond une source thermale chaude sortant...

A Châtel-Guyon, c'est me semble t-il aussi lié à une source thermale...

Je ne sais s'il y a un rapport...

Au fait, les barites de Maine sont café au lait-verdâtre à l'origine, et foncent à la lumière...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais pas s' il y a un lien, mais pour les gîtes français, cette couleur de barite se trouve dans les formations hydrothermales basses temprératures, et récentes,

Celle que j'ai d'Auvergne (côte d'Abot) est parfaitement miel.

C'est un massif granitique extrèmement "faillée" et c'est dans ces fissures que l'on trouve des poches d'argile...avec de belles barytines miel...

Une remontée hydrothermales dans de telles "fissures" est envisageable et permet d'expliquer l'origine de Ca...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis tout a fait d'accord là-dessus... Remontée de fluides hydrothermaux

dans les failles secondaires de l'accident de la Limagne (par exemple), dépôt

de barytine. Le baryum provient sans doute de l'altération des feldspaths du granite.

Mais, je me demandais si la couleur ne pouvait pas être due à une déstabilisation du

réseau cristallin par la radioactivité ambiante (particulièrement élevée dans les granites altérés).

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

vous y êtes pas du tout les gars, ce sont nos petites abeilles, qui vont chercher les cristaux, qui les trempent dans le miel, et les mettent à sécher dans les profondeurs de notre bonne vieille terre. (c'est comme les marmotes qui plient les tablettes de chocolat dans le papier d'alu dans nos montagnes).

bon j'arrête de fumer la moquette et je prends la porte

bon week-end de pentecôte et bonne trouvaille à tout ceux qui vont aller gratouiller.

ice tea

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà un post bien démarré, avec des intervenants pertinents :clown: (je n'ai pas dit impertinents)

et voilà que moi (comme mon prédécesseur) je fais regresser le post (ah, mais c'est si doux de régresser :coucou!: , vous le verrez vous autres, quand vos petits enfants pousseront votre chaise roulante dans la galerie) (toute comparaison avec le landeau de bébé de Eisenstein (un nom de minéralo?) débaroulant les escaliers d'Odessa, est malvenue, car vous ne me précipiterez quand même pas dans le puits Brides, hein?)(quoi? si? pour récupérer mes Burcs plus vite? Tu quoque mi Fili??)

Juste une info donc: dans la lignée de toutes les thèses de doctorat insufflées par Jean Lhegu et Michel Jébrak sur le contenu en Terres Rares des fluorines déterminant leurs couleurs successives, il y a eu une thèse vers 1980 (de Mlle Lemarchand? je ne me rappelle plus) sur le contenu en Terres Rares des barytines.

Un énorme travail. Respect. Mais ça n'a pas beaucoup fait avancer le schmilblick du sujet évoqué ici. C'est comme ça. On cherche, très astucieusement, mais il n'y pas la chance, on ne trouve pas :clown: . Mais on a avancé de plusieurs cases, ce qui permettra la découverte finale, et c'est ça qui compte ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si jamais ça peut faire avancer le bins

Trouvé à La Barre il y a quelques temps déjà des barytes crétées blanches mais aux terminaisons à tendance tabulaires miel. Je pencherais donc plutôt pour une variation des conditions de température et pression lors du remplissage final (découverte au coeur du filon) que pour une influence chimique ou radioactive (la glaise semblait, à cet endroit, relativement pauvre en oxydes de fer).

Trouvé à proximité des cristaux tabulaires isolés bien miels, dans une lentille extremement riche en oxydes de fer, apparemment refondue et recristallisée au vu du fouillis général au niveau minéralisation.... et là je ne sais quoi penser...

Voilà, juste pour le cas où ça parlerait à quelqu'un... :grand sourire:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant ce sujet :grand sourire:

Cependant s'il n'est pas aisé d'en débattre je vous renvoie au sujet "barytine de la mine de Maine"

Vous y avez, je ne sais plus ou, la, les sources, les températures des eaux ,leur compositions, les niveaux les barytines de différentes couleurs et leur formes aux différents étages de la mine, le fait que ces barytes soient toutes terminales dans la formation, sauf au niveau de la chambre 19 ou les rhomboèdres étaient sous une couche de pyrite de 1cm en moyenne

Il y a là moyen de cerner une bonne partie du sujet

Bien que je pense que comme pour la fluorine ce soient des terres rares , mais ceci de façon tout à fait subjective

CM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest mathieubuisson

ya aussi certrain endroit comme le liauzun ou c'est surement du a des irradiations. elles ont une belle fluorescence verte d'ailleur

Share this post


Link to post
Share on other sites

ya aussi certrain endroit comme le liauzun ou c'est surement du a des irradiations. elles ont une belle fluorescence verte d'ailleur

Ce n'est pas le cas à Maine puisque l'encaissant n'est absolument pas radioactif , c'est un complexe de laves appelé tufs "trachyandésitiques "

Cependant je vérifierai à l'occasion si des sources dans la région sont signalées radioactives, j'y prêterai attention en tout cas

C'est qu'il y en a eu des mines d'uranium dans le Morvan, pourtant la plus proche est à plus de 50 kms (Dommartin)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest redsun
Ce n'est pas le cas à Maine puisque l'encaissant n'est absolument pas radioactif

Hum, d'où vient la fluorescence de certaine d'entre elles donc ?

Si ce n'est pas dû à la présence de particules radioactive, je veux bien en manger une de suite :coucou!:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh je suis bien content de voir ressortir ce (vieux) post... J'aime bien le coup des abeilles...

Je crois qu'il y a eu un sujet sur la barytine bleue qui avait fait couler de l'encre (virtuelle, donc ça tache pas).

Le truc c'est de chercher un point commun sur le contexte géologique : granite ?

Sinon, les barytines de Maine sont-elles vraiment teintées de miel ? C'est quand même une couleur très particulière.

Pour faire avancer le schmilibilick, est-ce qu'on connait des associations de quartz + barytine miel ou fluorite + barytine miel ? Pour l'idée de la source radioactive on saurait tout de suite si on peut l'exclure !

Share this post


Link to post
Share on other sites

certainement que les terres rares (ou autres éléments ...) au sein de la maille y sont pour quelque chose .....

pour argumenter : comment expliquer qu'a chaillac la même poche offret des pièces bien bleues et des blanche/rougâtres/plus ou moins opaques............??

si ce n'est lors de la cristallisation la présence ou non de ces éléments et leur association ou non association ....??

parce que si je ne me trompes pas la baryte pure est incolore ?? on en a plusieurs!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hum, d'où vient la fluorescence de certaine d'entre elles donc ?

Si ce n'est pas dû à la présence de particules radioactive, je veux bien en manger une de suite :super:

Avec du miel pour faire passer les sifflets ? :clown:

J'ai eu l'occasion suite à la parution d'un article le 3 Avril 2007 dans le journal de Saône et Loire de me faire confirmer la non radioactivité de l'encaissant de Maine par deux des anciens ingénieurs géologues qui y ont travaillé ( Je soigne mes relations avec les anciens exploitants mineurs et autres participants à l'histoire des mines de fluorine du Morvan)

Pas de trace non plus dans les thèses !! Ceci étant il n'y a d'absolu nulle part

certainement que les terres rares (ou autres éléments ...) au sein de la maille y sont pour quelque chose .....

pour argumenter : comment expliquer qu'a chaillac la même poche offret des pièces bien bleues et des blanche/rougâtres/plus ou moins opaques............??

si ce n'est lors de la cristallisation la présence ou non de ces éléments et leur association ou non association ....??

parce que si je ne me trompes pas la baryte pure est incolore ?? on en a plusieurs!!

Je pense aussi la même chose , j'ai une pièce qui prends le soleil en ce moment avec un peu d'acide phosphorique dessus pour enlever des oxydes de fer, et il y a sur cette pièce une épaisseur de fluo en colonne de 2 cms, de baryte bleue en rhomboèdres , de 2 cms d'épaisseur dessus, avec pour finir des cristaux de baryte cercueil de 3/4 cms couleur miel ,tirant très légèrement sur le vert

J'oubliai un liséré d'oxydes de fer à la limite fluorine baryte de 2mm

Dixit Olif

Sinon, les barytines de Maine sont-elles vraiment teintées de miel ? C'est quand même une couleur très particulière

Il y a bien des couleurs du miel, c'est comme un terroir :grand sourire:

Une chose est sure c'est qu'elles ne sont pas translucides

Pour cette couleur je posterai une photo de la pièce "au soleil" dès qu'elle sera "touchable" dans le sujet des barytines de maine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh je suis bien content de voir ressortir ce (vieux) post... J'aime bien le coup des abeilles...

Je crois qu'il y a eu un sujet sur la barytine bleue qui avait fait couler de l'encre (virtuelle, donc ça tache pas).

Le truc c'est de chercher un point commun sur le contexte géologique : granite ?

Sinon, les barytines de Maine sont-elles vraiment teintées de miel ? C'est quand même une couleur très particulière.

Pour faire avancer le schmilibilick, est-ce qu'on connait des associations de quartz + barytine miel ou fluorite + barytine miel ? Pour l'idée de la source radioactive on saurait tout de suite si on peut l'exclure !

Sur Chatel Guyon,baryte miel sur quartz Gris.Pas de photos sous la main

Toph

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une bonne question, mais la réponse va pas être évidente...

Je sais pas s' il y a un lien, mais pour les gîtes français, cette couleur de barite se trouve dans les formations hydrothermales basses temprératures, et récentes, à la mine de Maine-Reclesne, les fameuses sifflets étaient encore en train de se former lorsqu'on les a trouvé dans les années 70', avec au fond une source thermale chaude sortant...

A Châtel-Guyon, c'est me semble t-il aussi lié à une source thermale...

Je ne sais s'il y a un rapport...

Au fait, les barites de Maine sont café au lait-verdâtre à l'origine, et foncent à la lumière...

Petit test pour s'y retrouver dans ce qu'il faut bien appeler le fouillis du forum :surpris:

Je colle l'adresse d'une photo de cette barytine à la couleur quasi juste puisque n'ayant jamais vu la lumière du jour

Je savais qu'elle existait puisque rangée dans un dossier spécial pour. Il m'a suffit de la retrouver dans le sujet

Cela devrait permettre à chaque intervenant de mettre des liens , sur son post, tout en renvoyant à d'autres ,concernés à divers titres, pour une raison ou une autre . J'ai vu que ça existait déjà , mais ça devrait permettre une plus grande lisibilité, une plus grande richesse , sans se prendre la tête a fouiller pendant des heures et abandonner :help1:

http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic...st&p=105136

J'en rajoute une d'adresse puique ça marche

http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic...ost&p=28011

Essayont donc :clown:

CM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Theo à fais au début une remarque judicieuse sur ce sujet qui me titille depuis un bout de temps. en effet il y a très clairement un épisode récent , voir actuel, à Baryte miel dans l'est du massif central. avec Maine dont la dernière génération était comtemporaine et active. les barites des Limagnes dont la couleur même si elle présente des variations est globalement miel. leur formation est très récente fin tertiaire/quaternaire voire encore active pour certaines. plusieurs sont clairement liées à des sources hydrothermales actives. idem en Haute Loire vers Yssingeaux,avec entre autre le petit gisement dans un village dont j'ai oublié le nom (mais c'est à 50 m de la gendarmerie; certains doivent reconnaitre...): brèche de faille récente dans granite, miel, activité thermale pas loin. idem encore pour certains gisements d'Ardèche comme St Georges et St Laurent qui sont encore de ce type. pour leur voisins barytiques comme Soyons c'est sans doute différent. Pour Flaviac il n'est pas impossible qu'il y ait un épisode barytique récent ( à cristaux miels )qui recoupe les minéralisations à stibine/baryte. A noter que partout la plupart des encaissants sont des roches magmatiques acides...il y a vraiment de quoi soupçonner un épisode géochimique barytique quaternaire et toujours actif dans la partie est du massif central et lié au fossés d'effondrements que sont les Limagnes et le sillon rhodanien.... ça m'a toujours étonné que le BRGM n'est pas planché la dessus: peut-être que tout ces mini gisements riches en cristaux étaient sans doutes méconnus des géologues miniers? quant à l'habitus( tabulaires à troncatures, sifflets, sceptres) et la couleur(miel, jaune d'or, champagne) qui sont une constante caractéristique de ces gisements il doit bien y avoir une signature "micro-chimique" à rechercher... un beau sujet de thèse!

@+

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme ce que dit Alain concernant les gisements de St Georges et de St Laurent. Sur ce dernier j'y ai d'ailleur observé les barytes en formation. Une source s'infiltrait justement dans la galerie.

Cette hypothèse de venue tardive semble être une bonne piste mais à défricher encore.

A+

Jean-Marie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'absence d'étude, je crois qu'il faut tout simplement considérer que les barytes miel n'ont jamais constitué l'amorce d'un gisement et le BRGM s'intéressait surtout aux minéraux exploitables. En plus c'est de l'hydrothermalisme très récent, donc à priori peu motivant pour les spécialistes du récent qui ne font pas d'hydrothermalisme et pour les spécialistes de l'hydrothermalisme qui bossent sur de l'ancien.

Après fallait trouver un allumé prêt à faire une thèse sans fric contre vents et marées, y'en a pas eu !!

Les remarques d'Alain sont très intéressantes. Perso, mais je ne suis pas une référence, je n'ai pas vu de baryte miel se former, mais aux sources du tambour, j'en ai vu des associées à de l'aragonite dans une source active.

Avez-vous des observations ou des références sur cette hydrothermalisme récent ?

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme ce que dit Alain concernant les gisements de St Georges et de St Laurent. Sur ce dernier j'y ai d'ailleur observé les barytes en formation. Une source s'infiltrait justement dans la galerie.

Cette hypothèse de venue tardive semble être une bonne piste mais à défricher encore.

A+

Jean-Marie

Attention aux sources .Eaux d'origine hydrothermales donc profondes et chaudes

Ou eaux d'origine météoriques, pouvant être profondes , moins, et chaudes , moins , la température étant due au gradient géothermique

Ou eaux météoriques toutes simples

N'y avait t'il pas eu avec la station thermale sinon un conflit tout du moins des relations difficiles ???

Quelles étaient les vertus de ces eaux thermales ,

C'est sans doute un élément a suivre,les vertus de ces stations thermales qui déposent de la fluo ou autres minéraux au griffon (et autres minéraux les composant et auxquels elles doivent leur vertu)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...