Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Recommended Posts

  • 2 months later...

LE DIAMANT:

diamond (anglais), diamante (espagnol et portugais)

Classe: element natif (groupe des non-metaux)

Formule: C (graphite, lonsdaleite et chaoite sont des polymorphes)

Composition: carbone avec impuretés: azote, bore, hydrogene (et egalement, d'apres l'encyclopedie des mineraux Grund, silicium, aluminium, magnesium, fer, titane mais ceux-ci proviendraient a priori d'inclusions etrangeres)

Types:

-type I: avec azote: Ia (agregats d'azote), Ib (centre C:azote isolé). Les Ia (type le plus courrant) se divisant en IaA (centre A: paires d'azote), IaB (centre B: 4 azotes autour d'une lacune de carbone), et IaAB (associant agregats A et agregats B, et qui sont les diamants les plus rependus)

Remarque: diamant serie Cape = de jaune tres pale presque incolore a jaunatre de type Ia.

-type II: sans azote: IIa (pur), IIb (avec bore)

Systeme cristallin: cubique (les atomes de carbone sont en coordination tetraedrique dans une maille cubique face centrée)

Forme des cristaux: essentiellement octaedres, mais aussi cuboides, cuboid-octaedres, dodecaedres, rhombododecaedres, trioctaedre, hexoctaedres...Les cristaux presentent souvent des faces courbes.

Macles: frequentes (macle type fluorine, macle du spinelle, macle multiple en etoile de David)

Varietes polycristallines:

-bort: agregats grenus, aspect finement scoriacé, non transparent, gris a noir

-ballas: petit grains, variete fibreuse et concretionée (structure en fibres rayonnnantes), brun noir

-carbonado: agregat massif a grain fin ou poreux, gris a noir

Genese: magmatique (formation haute pression haute temperature dans le manteau superieur, age: 1 a 3milliards d'année)

Roche hôte: roches ultrabasiques: kimberlite et parfois lamproite (et cas particulier: komatiite en Guyane)

Gites: cheminees volcaniques des cratons archéens, et alluvions en provenant. Gites detritiques, parfois consolidés sous forme de conglomerats ou transformés en quartzite ou schistes metamorphiques. Et parfois dans des meteorites (genese meteoritique).

Paragenese: pyrope, olivine, phlogopite, diopside, ilmenite, chromite (gisements primaires) et pyrope, diopside, chromite, magnetite, ilmenite, hematite, or, platine, zircon, rutile, chrysoberyl, topaze, etc (gisements secondaires)

Gisements: afrique du sud, republique centrafricaine, lesotho, angola, sierra leone, ghana, cote d'ivoire, congo-zaire, bostwana, tanzanie, zimbabwe, namibie, guinée, liberia, venezuela, guyana, guyane francaise, bresil, canada, usa(et alaska), australie, inde, borneo, russie(siberie), chine. Et cas particulier, dans des meteorites qui ont ete trouvées aux usa ou au pole sud.

Couleur: incolore, blanc laiteux, grisatre, noir, brun, jaunatre, jaune, orangé, bleuté, rarement bleu, orange, violet, vert, rose, rouge.

Trace: aucune (impossible), Couleur de la poudre: gris sombre

Transparence: transparent, translucide ou opaque

Eclat: adamantin (pouvoir reflecteur important: 17,2%), souvent un peu gras (sur les cristaux bruts)

Caractere optique: isotrope

Polariscope: ne retablit pas ou bien frequemment anomalies (peut sembler retablir au quart de tour par anomalie)

Indice de refraction: n=2,417 a 2,419 (hors echelle sur le refractometre)

Remarque: du fait de son indice elevé, si un diamant taillé dont l'angle du pavillon est d'environ 41° (ex: taille brillant moderne) est posé sur sa table sur une ligne noire, cette ligne n'est pas visible a travers la culasse.

Birefringence: nulle (monorefringent), pas de doublage

Dispersion: 0,044 (forte dispersion, avec feux colorés. Toutefois considerée comme moyenne par rapport a certains substituts de diamant)

Pleochroisme: aucun

Reaction au filtre chelsea: inerte

Spectre(spectroscope a main): bien que present chez certains diamants, il est difficile a observer. A noter qu'il pourra parfois donner un indice sur une eventuelle irradiation.

-serie incolore a jaune (Ia/Cape): raie dans le violet a 415nm (raie la plus typique et la plus aisement observable)

-serie brune (Ib/Ia de couleur brune a 'jaune canari'): raie dans le vert droite a 503nm (raie la plus typique)

-diamant rose a violacé: peut presenter une raie a 503nm

-diamant bleu et vert: generalement pas de spectre observable

-diamant irradié jaune, orange-jaune, brun, rose, rouge: souvent raie dans le orange-jaune a 595nm mais qui peut disparaitre si l'irradiation a ete suivie d'un recuit.

-diamant irradié bleu, vert, noir: pas de raie indicatrice au spectroscope a main.

-diamant Ia traité HPHT pour devenir 'green transmitter': peut presenter une raie forte a 503nm, une bande a 475-795nm, et des lignes d'emission a 505 et 515nm. Un tel spectre ne permet pas de conclure a un traitement HPHT, mais lorsqu'il est present c'est suspect.

Astuces: refroidir le diamant permet de faire ressortir certaines lignes, dont la ligne a 595nm parfois presente chez certains diamants irradiés (gaz refrigerant en aerosol ou melange refrigerant, a defaut de glace seche ou azote liquide), et utiliser un filtre bleu (ex: solution saturée de CuSO4 dans un ballon rond) facilite l'observation du domaine bleu et violet.

Spectre illustré:

Tables of gemstone identification (par R.Dedeyne et I.Quintens) p221

OPL A student's guide to spectroscopy (par Colin Winter) p64-67

et sur internet: http://www.gemintere...st.php?lettre=D

Densité: 3,50 a 3,54 (2,9 a 3,5 pour la variete carbonado). Remarque: d'apres geminterest la densite du diamant peut aller de 3,47 a 3,55

A connaitre, la methode de calcul de la densite estimée: 3,52xpoids reel/poids estimé. La formule de calcul du poids estimé differe selon la forme de taille. Pour la taille ronde: Poids estimée = (diametre/2)² x epaisseur x 0.0245.

Dureté Mohs: 10

Tenacité: cassant, fragile (mauvaise resistance au chocs)

Clivage: facile, un clivage parfait selon /111/ (c'est a dire selon les faces de l'octaedre)

Cassure: inegale, conchoidale a esquilleuse

Fluorescence aux UVL (tube 365nm): tres variable, nulle a intense. Le plus souvent bleue a verdatre (generalement fluorescence bleue pour la serie Cape, et frequemment verte pour la serie brune), parfois jaune ou orangée ou rosatre a violacée ou blanche. La reaction est bien visible aux UVL, les UVC donnant une teinte identique mais plus assombrie.

Phosphorescence: commune (chez certains diamants fluorescents, la luminescence bleue a verte persiste quelques secondes apres arret de l'exposition aux UV). Parfois, thermoluminescence egalement.

Phenomenes lumineux particuliers:

-diamant cameleon, thermochromique et photochromique (passe tres temporairement du verdatre au jaune orangé, ou a l'inverse du jaune-brun au jaune-vert, par chauffage leger ou apres une periode dans l'obscurité. On a aussi rapporté le cas similaire d'un diamant rose saumon qui passa temporairement au rouge vif).

-diamant 'chartreuse' (ou 'green transmitter'), a luminescence verte intense sous exitation visible (passe du jaune-vert ou vert-jaunatre a la lumiere du jour et en lumiere fluorescente, au brun-jaunatre en lumiere incandescente)

Transparence aux UVC (tube 254nm): depends du type de diamant (transmettent les UVC les diamants type IIa, IIb et IaB, ce qui n'est pas le cas des type, IaA, IaAB et Ib). L'appareil Diamond spotter repose sur ce principe.

Transparence aux rayons X: oui

Conductibilité thermique: tres bon conducteur thermique (les testeurs thermique utilisent cette propriete), froid au toucher. Remarque: cela explique aussi pourquoi la buée deposée par l'haleine sur la surface d'un diamant taillé, a condition qu'elle soit propre, disparaitra rapidement.

Conductibilité electrique: isolant electrique a l'exception des diamants gris-bleuté a bleus de type IIb qui sont semi-conducteurs d'electricité du fait de la presence de Bore (et de certains diamants noirs qui sont conducteurs d'electricite du fait d'inclusions conductrices de graphite). A noter que mindat.org mentionne que le diamant est triboelectrique.

Magnetisme: non, mais parfois reaction a un aimant neodyme si des inclusions magnetiques sont presentes (c'est le cas pour certains diamants noirs).

Radioactivité (en l'etat naturel non traité): non radioactif

Proprietes de surface: hydrophobe et oléophile.

Proprietes chimiques: insoluble dans les acides et les bases en solution (mais toutefois attaqué par l'acide sulfochromique). Attaqué par le nitrate de potassium fondu et la soude fondue. Nettoyer a l'eau et aux acides dilués.

Resistance a la chaleur: bonne mais il s'oxyde, blanchit et 'brule' dès 500°C en presence de dioxygene.

Toxicité: la poudre fine est irritante pour les yeux, le systeme respiratoire et le systeme digestif.

Inclusions (liste non exhaustive):

-figures de croissance et motifs de dissolution en triangles a la surface des cristaux ('trigons')

-lignes de croissance incolores ou colorées (droites, angulaires ou courbes), pouvant eventuellement donner une apparence brumeuse (='graining'). Une croissance irreguliere provoquant un 'graining' entraine des tensions bien visibles en lumiere polarisee.

-inclusions en pointillés ('pin points'), pouvant parfois former un 'nuage' trouble de forme geometrique ou sans forme precise (ainsi un diamant peut contenir un 'fantome')

-voir aussi le cas rare et curieux des diamants asteriés, montrant des traces de croissance octaédrique et cuboïde a la fois.

-halos de tension, clivages, decollements et felures (en 'plume', souvent blanchatres. 'glaces')

-plans de macle ('fil de nat')

-tubules striés perpendiculairemet a leur allongement et atteignant la surface (rares, a ne pas confondre avec un canal produit par un laser)

-petits cristaux negatifs, au facies triangulaire a tetraedrique ou octaedrique modifié (rares)

-inclusions solides noires opaques: graphite (flocons et fins encroutements), sulfures (En fins encroutements. ex: pyrrhotite), cristaux de chromite

-inclusions de cristaux positifs de formes variées, s'accompagnant eventuellement de halos de tension: pyrope chromifere (rouge, rougeatre, rouge-brunatre), almandin-pyrope (orangé a orange-rougeatre, orange-jaunatre), olivine (incolore, rarement vert tres pale), enstatite (incolore, parfois jaune pale a jaune-brunatre pale ou vert pale), omphacite (verte pale), diopside chromifere (vert vif), spinelle chromifere noir et chromite (noir a brun foncé opaque, parfois brun-orangé translucide sur les bords si fin), diamant (sans orientation particuliere par rapport au cristal hote), oxides de fer (Mg-ilmenite, hematite, rarement magnetite)...

Rarement: rutile (brun sombre, eventuellement rouge-brunatre si fin), cyanite (d'un bleu pur), corindon, zircon, coesite, phlogopite.

Cas particulier: TAPP (tetragonal almandine-pyrope phase, vert pomme, dans des diamants de forte profondeur, rare)

-Pas d'inclusions liquides dans les diamants

L'etude des inclusions renseigne sur l'origine geologique de la pierre (peridotitique ou eclogitique), certaines inclusions caracteristiques des diamants naturels confirmeront le caractere naturel de la pierre, parfois des inclusions cristallines en bon etat pourront permettre d'exclure un eventuel traitement par recuit HPHT. Bibliographie recommandée: Photoatlas of inclusions in gemstones volume 3 (par Gubelin et Koivula) p20 a 52 et The microworld of diamonds (par Koivula).

De jolies photos d'inclusions dans des diamants:

http://www.allaboutg...d-crystals.html

http://www.allaboutg...on_library.html

http://www.gemintere...php?gem=Diamant

http://www.gemintere...Diamant%20jaune

Utilisations: industrie (lame de scalpel, abrasif pour decoupe, polissage et forage, filières pour le trefillage, et plus recemment industrie des semi-conducteurs pour les diamants synthetiques), joaillerie (gemme)

Taille: tres generalement taille a facette (exemple: taille brillant moderne)

Graduation: 4C (poids, purete, couleur, taille).

SEULES LES ARNAQUES SONT ETERNELLES:

Remarque: la detection des traitements, syntheses et imitations ne sera pas abordés ici. Lectures recommandées sur le sujet:

-article Gemlab (sur internet): http://www.gemlab.ne..._Simulants2.pdf

-livre Gemstone enhancement, seconde edition (par Kurt Nassau) p141 a 150

1)Traitements (a noter que plusieurs traitements differents peuvent avoir ete appliqués sur une meme pierre):

Visant a modifier, diminuer ou intensifier la couleur:

-Irradiation, eventuellement suivie d'un recuit (qui modifie et/ou stabilise la couleur obtenue via l'irradiation):

Cela permet d'obtenir les couleurs suivantes: brun, bleu, vert, bleu-vert, vert-jaune, jaune, orange, rose, rouge, violet, noir (vert ou orange tres foncé) et egalement 'green transmitter'. Possibilité aussi d'intensifier certaines couleur naturelles (notemment certains bleu et vert pales).

L'identification des diamants traités par irradiation/recuit est problematique, et tout particulierement les diamants bleus et verts irradiés qui posent probleme aux laboratoires car une irradiation naturelle peut aussi provoquer une teinte bleue pale ou verte ce qui est indifferenciable d'une irradiation artificielle.

Traitement pouvant concerner aussi bien les diamants taillés que les bruts.

Normalement, les diamants irradiés par les procedes modernes, essentiellement electrons ou neutrons, ne doivent pas etre radioactifs (toutefois il existe des procedes d'irradiation desuets qui rendent les diamants ainsi traités radioactifs). A noter qu'une couleur obtenue par irradiation peut parfois etre instable a la chaleur (parfois meme reversible).

-Nouveau procedé d'irradiation gamma des diamants Ia (transforme l'azote en carbone ou bien le carbone en bore):

provoque soit une decoloration (afin d'eliminer la composante jaunatre d'une pierre blanc cassé), soit une transformation en IIb bleu et conducteur d'electricite. Traitement recent et stable, pouvant concerner aussi bien les diamants taillés que les bruts. Ce tout nouveau procede de traitement reste anecdotique a ce jour. Moyen de detection inconnu pour le moment.

-Implantation ionique (superficielle):

permet d'obtenir superficiellement une couleur noire (conducteur d'electricité) ou vert-jaunatre (egalement enviseageable l'implantation superficielle de bore en surface pour donner une teinte bleue et conductibilité electrique). Traitement plutot adapté aux diamants taillés, qui disparaitra si retaille et plutot instable a la chaleur. Traitement rarement rencontré.

-Recuit HPHT:

Ce traitement permet de decolorer des diamants brunatres ou grisatres de type IIa ou IaB afin d'obtenir des diamants incolores, ou presque incolores avec une legere teinte jaunatre, generalement couleur D a H.

Il permet egalement d'obtenir des diamants de couleur a partir de diamants type Ia, Ib, IIa et IIb (la couleur obtenue dependant du diamant de depart): bleus, rose, rouge, orange, brun-jaunatre, jaune intensifié, jaune-verdatre, vert-jaunatre, et egalement des 'green transmitter'(jaune-vert a forte fluorescence verte). Traitement stable, pouvant concerner aussi bien les diamants taillés que les bruts. La detection des diamants traités HPHT est problematiquee, et notemment le traitement de decoloration pose probleme au laboratoires.

-Graphitisation: obtention de diamant noir par traitement thermique sur des diamants de mauvaise qualité. Traitement stable, pouvant concerner aussi bien les diamants taillés que les bruts.

-Brulure superficielle: cree une fine croute blanche augmentant l'impression de clareté.

-Films diamant synthetique et films DLC:

Bien qu'il soit possible d'appliquer sur un diamant naturel un film epais (jusqu'a 2mm d'epaisseur) de diamant synthetique CVD/PVD polycristallin, afin d'en augmenter le poids, le procedé restera neanmoins inapproprié puisque les films polycristallins lorsqu'ils sont epais ont une teinte grisatre a brunatre, un aspect trouble et une texture granuleuse.

Par contre, il reste possible d'appliquer sur un diamant naturel un fin film de diamant synthetique CVD/PVD (mono ou polycristallin) dopé au bore pour donner une couleur bleue superficielle avec conductibilité electrique.

Il existe aussi une imitation de diamant noir consitant a appliquer sur un diamant tres inclu un epais film DLC (diamond like carbon, carbone amorphe presque aussi dur que le diamant vers 9.5Mohs, et tres conducteur d'electricité) qui lui donnera une couleur noire opaque.

Ces films reagissent tous positivement au testeur thermique. Traitements concernant les pierres taillées. Traitement stable mais ces films seront eliminés en cas de retaille.

-Teinture et enrobage (teinture, vernis, email, depot de fluorides ou film metallique extremement fin).

Ce type de traitement peut etre appliqué sur toute la surface de la pierre ou parfois seulement sur le rondiste ou en culasse. Il permet de colorer une pierre ou d'en renfocer la couleur (toutes couleurs possibles), ou au contraire d'attenuer la teinte jaunatre d'une pierre (une petite touche de couleur violette, couleur complementaire du jaune, suffit a ameliorer significativement la couleur). On a aussi rapporté des diamants de mauvaise qualité dont les fractures avaient ete remplies avec une teinture noire de facon a imiter le diamant noir.

Instable a l'abrasion et/ou aux solvants. Traitements concernant plutot les pierres taillées (quoique un brut teint reste envisageable).

Visant a ameliorer la clarté (=traitements appliqués aux diamants taillés):

-Emplissage des factures avec du verre incolore a haut indice (type verre au plomb, au bismuth...)

Pas stable si chauffage (jaunit, s'opacifie, se craquelle).

-Elimination d'inclusions au laser (+acides), souvent suivi d'un rebouchage du canal par du verre dopé. Peut aussi permettre d'acceder a une fracture qui n'atteint pas la surface afin d'effectuer un remplissage au verre. A noter que la percée du canal peut eventuellement suivre une felure naturelle afin d'etre plus discrete.

Une nouvelle technique, appelée KM laser, permet une percée tres irreguliere (en 'trou de vers') creant une facture d'apparence naturelle (atteignant la surface).

Traitement stable.

2)Syntheses:

-Synthese HPHT (haute pression haute temperature).

-Synthese CVD (chemical vapor deposition).

A noter que les diamants synthetiques peuvent etre traités, notemment il est courrant qu'ils soient irradiés/recuits ou taités HPHT (pour la couleur).

Ainsi les diamants synthetiques HPHT et CVD peuvent etre produits dans toutes les couleurs: incolore, brun, bleu, vert, jaune, orange, rouge, rose, noir (IIb bleu tres sombre, ou diamant synthetique traité), egalement jaune-verdatre fortement fluorescent ('green transmitter'), rarement color-change (du jaune-vert au brun orangé).

Les diamants synthetiques HPHT et CVD sont essentiellement de type IIa mais aussi IIb et Ib.

Les cristaux de diamant synthetique HPHT presentent une morphologie cuboctaedrique (octaedres /111/ tronqués, presentant les faces du cube /100/ et des faces du dodecaedre /110/). Faces planes separées par des aretes vives. Ces cristaux pouvant parfois avoir une apparence assymetrique/deformée suite a un developpement inegal des faces. Risque de confusion avec des cristaux de diamant naturel, toutefois limité par la morphologie caracteristique des bruts de synthetique procedé HPHT.

Les cristaux de diamant synthetique CVD auront quant a eux une forme tres aplatie (plaquettes, avec face /100/ surdeveloppée par rapport a des faces /111/ reduites), qui ne correspond pas au facies des diamants naturels.

Les diamants synthetiques HPHT et CVD taillés sont difficiles a identifier, et peuvent poser probleme meme au laboratoires.

Remarque: la reprise de croissance de diamant synthetique monocristallin sur un diamant naturel, de facon a en augmenter le poids de facon significative, est envisageable.

Images:

HPHT:

http://www.pricescop...YellowRough.jpg

http://upload.wikime...HTdiamonds2.JPG

http://www.gemintere...efCroiss_gd.jpg

CVD:

http://1.bp.blogspot...0/diamplast.jpg

http://geology.com/p...amond-block.jpg

http://www.teknat.uu...gsprogram&id=23

http://2.bp.blogspot...tic_diamond.jpg

http://www.gaaj-zenhokyo.co.jp/researchroom/kanbetu/2005/kan_2005_03-01en.html

Quelques fabricants de diamants synthetiques: Chatham, Gemesis, Tairus, Takara, Apollo diamonds, Element six (+Russie, Chine, Inde)

3)Quelques substituts (liste non exhaustive):

Anisotropes:

quartz, beryl, topaze, phenacite, chrysoberyl tres pale (et synth.), saphir incolore et corindon synthetique, zircon (haut), titanite, scheelite (et synth.), cassiterite (et synth.), moissanite synthetique, rutile synthetique, YAP (aka Yalo), niobate de lithium (aka linobate)...

Isotropes:

verre dopé (Pb,Ag,Bi..), grenat grossulaire incolore (voir andradite pale), spinelle synthethique, gahnite synthetique, periclase synthetique, oxyde de zirconium (aka Cubic Zirconia, et Djevalite=CZ dopé Ca), YAG, GGG, Yttralox, titanate de strontium...

Tous ces substituts du diamant peuvent etre incolores ou colorés.

A noter qu'on a vu des substituts etre retaillés a la forme de diamants bruts (avec gravure de faux trigons a l'appui) pour mieux tromper les acheteurs dans les zones d'exploitation. Exemple: phenacites et topazes taillées:

http://www.gemlab.ne...cam-04-2008.pdf

Attention aux subsituts de diamant taillés, generalement CZ ou moissanite (mais aussi saphir synth. et SrTiO3) enrobés par une fine pellicule de diamant synthetique polycristallin (procede CVD/PVD) ou de DLC (diamond like carbon, carbone amorphe presque aussi dur que le diamant vers 9.5Mohs).

Les films DLC ont une forte conductibilité electrique tandis que les films CVD/PVD sont non conducteurs sauf si dopés au bore (et auquel cas de teinte bleutée). Ces films reagissent tous positivement au testeur thermique.

Appelations commerciales'diamond hybrid', 'asha diamond', 'diamantine', 'diamalite', etc.

Imitations de diamant noir:

-verre noir, onyx noir, hematite (et synth.), cassiterite noire, titanite noire, grenats noirs, spinelles noirs, CZ noir, YIG, yag noir, moissanite noire(=vert tres foncé), titanate de strontium noir, doublets noirs, etc...

-film DLC epais (noir et opaque) appliqué sur un diamant de mauvaise qualité (ou sur CZ, moissanite). Reagit positivement au testeur thermique, forte conductibilite electrique.

-diamant fritté: poudre de diamant (mauvaise qualité), eventuellement associée a une poudre mettalique (Si, Fe, Ni), frittée a haute temperature et haute pression. Reagit positivement au testeur thermique.

Note au sujet des testeurs de diamant:

Du fait de sa conductibilité thermique elevée, la moissanite est le seul substitut de diamant a donner une reaction positive au testeur thermique. Il existe donc des testeur qui associent un test de conductibilité thermique et un test de conductibilité electrique, ce qui permet de discriminer la moissanite qui conduit l'electricité. D'autres testeurs associent un test de conductibilité thermique a une verification du pouvoir reflecteur (reflectometre) afin de discriminer la moissanite.

Peuvent toutefois tromper ces derniers testeur les imitations a base de diamant (diamant fritté, substituts enrobés par un film de diamant synthetique, doublets composés en partie de diamant).

4)Les doublets (pierre taillée composée de deux parties assemblées par collage)

-doublets grenat-verre incolore (peut imiter le diamant)

-doublets incorporant des substituts du diamant (exemple: doublet saphir ou spinelle synthetique-titanate de strontium en culasse)

-doublets incorporant une mince couche de diamant (exemples: doublet diamant naturel-substitut incolore, doublet diamant synthetique-oxide de zirconium)

-doublet diamant-diamant (deux morceaux de diamants assemblés pour faire une pierre plus grosse)

5)Effets de sertissage (detectables a la loupe):

-diamant serti sur un film reflecteur, teinté ou non (augmente la brillance, peut aussi donner de la couleur ou au contraire attenuer une teinte jaunatre avec un film bleuté)

-couronne de diamant sertie sur un film reflecteur (eventuellement teinté), dont l'empreinte negative facetée donne l'illusion de la culasse.

6)Concernant les artifices qui touchent les specimens de collection:

-Cristaux de diamants bruts collés sur une gangue de kimberlite:

http://www.geoforum....-1257324133.jpg

-Cristaux de diamants bruts collés dans des conglomerats:

http://www.luizmenez...003-detalhe.JPG

-Les diamants bruts peuvent avoir ete traités (cf. recuit hpht, irradiation..)

-A nouveau, attention aux substituts

BIBLIOGRAPHIE RECOMMANDEE:

Livre "Dureté 10 Le diamant" de Eddy Vleeschdrager (4eme edition)

Divers:

-Hors-serie 'diamants' (no 38) de la revue le Regne Mineral

-Les Mineraux, leurs gisements, leurs associations (Bariand) tome2 (p179 a 181)

-Et aussi sur internet:

http://www.gemintere...st.php?lettre=D

http://www.mindat.org/min-1282.html

http://webmineral.co...a/Diamond.shtml

http://www.handbooko...dfs/diamond.pdf

http://www.amnh.org/...tions/diamonds/

Link to post
Share on other sites

Et pour finir, remettons les choses a leur place:

http://www.cfa.harva...ive/pr0407.html

A quelques 50 millions d'annees lumieres de la terre, dans la constellation du Centaure, on decouvre en 2004 une naine blanche, nommée etoile BPM 37093 et que certain surnomment Lucy, dont le coeur carboné a cristallisé en un diamant d'un peu plus de 4000km pesant dans les 10.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000 carats (34 zeros)

Notre soleil devrait nous faire la meme sous peu, il n'y a plus qu'a patienter...sept milliards d'années.

Link to post
Share on other sites

En fait je m'apercois que ces messieurs de harvard arrangent volontier les choses pour se faire remarquer:

http://en.wikipedia.org/wiki/BPM_37093

Citation: "on pense que la cristallisation de la matiere d'une naine blanche de ce type resulte dans un reseau cubique centré de noyaux de carbone et/ou oxygene, qui sont entourés par une mer de Fermi d'electrons"

Et ils appellent ca 'du diamant'. Navré pour l'intox.

Link to post
Share on other sites

Dans cet article de futura science, en français, il y a quelques détails en plus : Cliquez Ici il faut parfois faire attention à la vulgarisation à outrance, ce n'est pas tant les scientifiques de Harvard qui racontent des sottises mais parfois les vulgarisateurs qui vont trop loin (ou pas assez).

Link to post
Share on other sites

  • 5 months later...

Sympa ton expose mineral!

Bien que le post date je n'etais pas encore tombe dessus!

Facile a lire, concis, et plutot complet!

Pour rajouter un peu de lecture je vous conseille un numero de National Geographique (annee 2004) je crois,

avec un article d'une vingtaine de pages illustrant les cotes negoces du cailloux de son extraction a sa vente en bijouterie,

en expliquant particulierement l'activite de la De Beer>

Link to post
Share on other sites

  • 8 years later...

Une page de tournée dans l'histoire de l'exploitation du diamant. Le rédacteur de l'article semble s'être un peu embrouillé avec les chiffres.

Il annonce la vente d'un diamant rose de 14,83 carats à... 26,6 milliards de $ ! Heureusement en cliquant sur le lien de ladite vente, on revient à une altitude beaucoup plus raisonnable (enfin, façon de dire, il ne s'agit plus "que" de millions !).

 

Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...