Jump to content

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 28 et 29 mars

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 1 au 3 mai à Bourg d'Oisans (Isère)
smoky

Vos gisements préférés après publication ?

Recommended Posts


Bonsoir,

En réponse à Corbières : oui, tout à fait, j'avais focalisé sur les sites hors contexte minier. Ce que vous dites pour l'aspect très localisé et "unique" d'un certain type de gîtes est très justifié, bien évidemment...

Et puis, en relisant la fin de mon message précédent, je nuance quand même sur l'histoire de "paternité" ou en tous les cas sur le lien "paternité - publication" (sinon Smoky va croire que je lui en veux ;) !) : ce n'est sans doute pas si "simple" que ça finalement et procède certainement autant de la satisfaction personnelle que celle de faire partager la joie d'une trouvaille (bon, j'suis pas clair ce soir et ce n'est pas l'objet du post...)

EricT

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest c. des pyrénées
Bonjour

Ce qu'il y a de drôle dans vos remarques sur localiser avec précision ou pas, c'est que je pense tout le contraire. Pour ma part, je préfère localiser avec précision, justement pour éviter que tout le monde prospecte autour et trouve d'autres gisements similaires... Je sais, c'est tout à fait égoïste, mais c'est parce que je collectionne d'abord les gisements avant de collectionner les minéraux. Cela va vous paraitre étrange, mais je préfère qu'un gars trouve de meilleures pièces que moi sur un de mes gisements que le même gars trouve des pièces bien plus modestes sur un autre gisement à proximité qu'il aurait trouvé lui même suite à une de mes publications... Je sais, je suis barge, mais je me soigne...

Quant au site de Germ, il y a eu deux impacts: le premier suite aux travaux du BRGm, le second suite à des travaux de terrassement pour améliorer la piste, après autre chose, je n'en sais rien.

Frédéric

désolé pour le retard dans la réponse. je ne peux pas être rivé sur l 'ordi toute la journée.

concernant le site de Germ /oussouet, la découverte suite aux travaux du Brgm fut exceptionnelle. le club des 3B il y a 30ans en a largement profité et a diffusé la découverte au niveau national(on parlait de cagettes à l 'époque:mais une grosse découverte peut vite se chiffrer en cagettes avec plusieurs centaines d 'echantillons.); l 'hemimorphite bleue au vu des quelques echantillons observés dans les collections accessibles a sans doute pu avoir une valeur en joaillerie.

je confirme aussi le passage d 'un collectionneur avec une pelle mécanique sur le site (propriétaire d 'une carrière en exploitation à l 'époque et aussi vieux membre des 3B).il est toujours vivant mais âgé et j 'attends encore de voir sa collection. d 'aprés renseignements , il n 'etait pas tombé sur le filon proprement dit.

il y a eu aussi la presence quasi permanente d 'un certain T. avec tente plantée sur le terril. il a fourni en echantillons de hemimorphite un marchand de minéraux que je ne citerai pas .lui non plus n 'est pas tombé sur le filon bleu directement. c 'est vrai que le site à été aplani et que seuls les vaches et moutons occupent le site en lui même.je dirai presque que ce coin est tombé aux oubliettes. pourtant , le filon bleu existe sous 7 à 10 mètres de remblais et a un point précis du terril avec des détails laissés par les derniers chercheurs sur place. qui sait dans le futur avec une autorisation et des travaux manuels de longue haleine.

je précise enfin que la plupart des gros travaux a eu lieu avant toute publication dans quelque revue minéralogique

toutes ces infos , je les tiens des acteurs de cette epoque donc elles sont suffisemment sûres et elles peuvent eclairer l 'histoire de ce petit site qui a fait parler de lui en son temps

je m 'excuse enfin pour cette petite attaque personnelle contre smoky que je connais depuis longtemps et qui avec ce sujet m 'a permis de parler de ce site dont je n 'ai rien mais dont j 'ai pu observer beaucoup de spécimens d 'une qualité exceptionnelle.

adishatz maurice.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Tu fais 2 erreurs Maurice ... à Germs, y'a aussi des chevaux et point d'oubliettes puisqu'on ne peut plus descendre ;):grand sourire::grand sourire: ... Au passage, on n'est pas dans le post "échanges" mais bon : si quelqu'un avait de l'hémimorphite bleue en rab, je suis preneur. J'ai du blanc, du bleu pâle, du "plus" bleu avec jolis oxydes mais pas de bleue franche alors ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là, avec l'exemple de Germs, que j'ai moi aussi visité un temps avec mon ami et lascard de terrain, je peux dire qu'il manque un petit ingrédient... les palombières :grand sourire: Il y en a peut être plus...

La manière de fouiller un site sera toujours discutable... celui qui avait posé sa tente sur place, un jour où j'y suis passé, doit s'en souvenir... ça n'en fait pas un droit de prébande... Le seul vrai propriétaire étant la mairie, jamais vraiment avisée de recherches minéralogiques en cours. Ma seule consolation, avec mon pote, fut de servir de guides pour la classe de primaire venue là pour se promener... fin des années 90... ;)

C'est vrai que la publication d'article ne fut pas établie pour ce site mais je me souviens avoir eu en main des livres sur les minéraux en parler... Est-ce que cela compte comme un article ?

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,manisfestement,cela reflète réellement la réalité et correspond au sujet.

Pour exemple rapido,j'ai rencontré à plusieurs reprises une équipe,qui avait l'habitude de rédiger des articles dans une revue suite à de magnifiques découvertes autant en qualités,quand quantités,ayant aussi un intérêt minéralogie et scientitifique,à ce jour,ils ne veulent plus en faire profiter les revues,par conséquent les lecteurs.Faute à une influence excessive ayant fatiguée les dits gisements,pour ne parler que de se soucis là,les autres n'étant pas dans un intérêt à être abordé.

++++++

Je rajoute simplement,après une publication,l'affluence est lié selon plusieurs critères,la nature du gisement (carrières,mines,gites naturels),sa situation géographique (accès facile ou non),son intérêt minéralogique...Donc d'un lieu à un autre,on ne va pas constater les mêmes impacts.

Cependant,les revues restent un bon moyen de s'informer,de comprendre,de connaitre,donc sans articles,celles s'en verrait bien appauvri.

Avantages et inconvénients,comme dans tout hélas.

++++++

bonjour,

je partage l' avis de jack sur les raisons de l' affluence. Il y a forcément plus de visites sur des sites faciles d' accès et avec de belles pièces, mais cela ne dure qu' un temps, jusqu'à ce que la fièvre retombe. Le problème sur ce type de site, c' est la forte valeur marchande des pièces qui amène des individus vénaux qui utilisent les grands moyens (pelleteuse, dynamite, etc.) et qui laissent le terrain comme Verdun en 1917. Après, par la faute d' une ou deux brebis galeuses, tous ceux qui y sont allés (la plupart, des gens modéré comme moi, à qui un sac suffit), sont traités de pilleurs ,alimentant le moulin des ayatollas écolos qui veulent tout interdire; ou incitent des propriétairent, qui laissaient faire tant que ça se limitait à des grattages, à interdire l' accès! Là est le problème! ;):grand sourire::grand sourire:

Quand il faut se donner la peine de crapahuter, chercher et remuer beaucoup pour quelques belles pièces, l' impact est bien moindre. En exemple: Beauchaud indiqué dans le RM, où les lieux ne sont pas plus fouillé depuis. Pourtant, il s' y trouve de belles pièces: j' étais à quelques mètre du confrère qui a trouvé les aigues marine montées dans le RM. Pour ma part, j' avais trouvé un béryl vert pâle de 8,5x1,5 cm, translucide. Quand ceux qui nous avaient guidés on vu ça, il étaient verts!

Donc, pour le premier type de site, je suis partisan d' éviter d' ébruiter la chose et surtout, d' éviter de montrer des pièces de grande valeur et ce, d' autant plus qu' il est petit. Si c' est une montagne entière, où est le problème que beaucoup de monde y aille?

Si je pense faire un article sur un site à fluorite sympa pour les débutants, je garde pour moi et quelques amis un autre qui est un chantier, pour éviter que des hordes de sangliers aillent y ficher le bazar et que ça devienne inaccessible. Je ferai un article qand il sera terminé. En fait, il faut savoir juger de l' opportunité ou pas d' un article et du moment pour le faire.

C' est vrai aussi que c' est enrichissant de trouver un filon grâce à une recherche personnelle, mais tout le monde n' a pas forcément le temps de passer des jours à trouver un site, ou perdre son temps à ne pas le trouver. Il faut aussi penser aux débutant qui n' ont pas de renseignement et ne savent pas où ni comment les trouver. S' il est bon de bien situer le gite, il n' y a pas besoin de définir exactement la zone de recherche sur place(comme la strate exacte, etc.). A chacun son flair, son expérience ou sa chance.

C' est vrai aussi qu 'il y a l' effet mouton de Panurge: La plupart vont gratter où cela a été déjà fait, d' ou la sempiternelle rengaine "il n' y a plus rien ici!". Je cherche au contraire les zones jamais fouillées ou alors, pas depuis longtemps, à côté, en suivant les veines ( s' il y en a) ou mon flair (j' ai un petit don de voyance. Non, je ne prédis pas l' avenir! Quoique, parfois...) et je trouve!

Enfin certains traitent de pilleurs ceux qui viennet gratter dans leur trou. Mais s' ils partent sans avoir tout emporté et ne reviennet pas radidement chercher le reste, peut on accuser ceux qui viendraient entretemps d' être des voleurs? Pour ma part, je dis que non: on n' est pas propriétaire d' un trou et celui qui vient après n' a pas le moyen de savoir si celui qui a creusé va revenir ou pas. Personnellement, si je n' ai pas fini de vider une poche, je dis " tant mieux pour celui qui passera apès moi"! Je n' en veux à personne de profiter de mon travail. Le pire de la mesquinerie est ceux qui cassent les cristaux restants pour que personne d' autre n' en ait! :pas content::pas content::pas content:

Share this post


Link to post
Share on other sites

en France nous avons une chance...les gens ne lisent pas ;)

comparez aux allemands...il y a deux semaines on était 6 sur un gisement de 200m de large... a 3000m d'altitude

C' est vrai que les allemands sont organisés. J' ai visité un site en corse il y a 2 ans et je n' avais pour indication qu' un Monde et Minéraux des années 70, avec la description sommaire de la route pour l' atteindre. Le proprio m' a dit qu' il voyant rarement des français, mais plutôt des allemands avec des cartes détaillées! Ach, la rigeur chermanique, z' est pien connu, ya!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest corbieres
il ya deux types de minéralogie: celle des affleurements dont vous parlez,

Le vous employé était un "vous" général, sur géoforum, ce type domine dans l'ensemble, en volume, sur celui de la minéralogie des indices miniers!

les mineralogistes des pilleurs des conservateurs de patrimoine ou des decouvreurs les gars vous ne pensez pas que ca serait mieux comme image

Ne t'inquiète pas, Roc, le vocabulaire et les définitions ne sont jamais "neutres" mais toujours au service de celui qui s'en sert!

Un résistant héros pour l'un est un terroriste pour l'autre, un photographe informe pour l'un, espionne pour l'autre...

La notion de pilleur est donc aussi très variable, on l'attache soit à la quantité, soit à la qualité du récoltant, soit à l'impact environnemental, soit....etc.

- tu tapes sur un rocher en montagne: pilleur, 300 m plus bas, bulldozers, brise-roche et autres: aménagement et gestion;

- tu ramasses un caillou le long du chemin: pilleur, à 300 m, une carrière détruisant des milliers d'échantillons chaque jour: exploitation pour la satisfaction des besoins humains.

Suffit d'employer les (mêmes) mots pour justifier tout et son contraire.

Selon ma propre définition du mot, je ne me classe pas pilleur... je suis content :super:

Mais tu as raison, donnons une image positive de l'amateur et la définition changera (pour certains seulement!)

La meilleure définition reste celle donnée par Otto Lindenbrock (qui c'est en réalité?) dans un ancien n° de Minéraux et Fossiles: le pilleur, c'est l'autre!

Cordialement, C. Berbain

Quant aux Allemands, j'en rencontre parfois sur les sites du coin, ils ne sont pas toujours si informés que cela! mais ils décrivent souvent le résultat de leurs voyages à l'étranger sur leurs sites... et ça sert!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

Et bien, voilà un sujet qui fait travailler les claviers... Tant mieux.

Bon, pour répondre à Eric... T'inquiète pas, je ne t'en veux pas et tu as tout à fait raison, mon égo (centrisme) passe par le plaisir de se revendiquer l'auteur de telle ou telle découverte, et c'est pour cela que je suis un peu malheureux depuis 10 ans de n'avoir rien publié. Mais je suis toujours les fesses entre deux chaises: entre la craintes des conséquences des publications et le plaisir d'écrire sur un sujet... D'où l'objet de ce poste...

Amicalement à tous

Frédéric

PS: je m'excuse d'avoir placé le mot "pillage" dans le sujet, je voulais seulement savoir si les sites se "fatiguaient" rapidement après publication ou non. Le mot pillage étant plus court, c'est lui que j'ai employé.

Quoi qu'il en soit, je vous remercie pour vos réponses qui viennent nuancer les critères de dangers à publier en fonction des situations.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

moi un jour j'ai trop parlé d'un site que j'ai trouvé par hazard. J'ai sorti des pièces qui sont maintenant dans un musée étranger. J'en suis fière. seulement, j'ai donné la localisation à nombre de personnes..... parce que la localisation, ça se donne aussi lors d'un échange, sinon la pièce n'a pas de vraie valeur dans la collection.

Et bien mon coin, maintenant, c'est verdun........

comme quoi, j'aurai du ne rien dire.....

pour revenir à ta question réelle, oui, c'est bien de donner le lieu, rapport à l'identification de l'échantillon minéralogique. Mais hélas, bien evidemment cela réveille des envie de sortie sur le terrain. c'est l'évidence. Après vient un phénomene d'accessibilité, c'est pas à la portée de tout le monde grimper dans certains sites. A l'opposé, j'ai vu des collectionneurs depuis 30 ans, vivant à nemours, acheter des calcite de fontainebleau; même en leur montrant un document qui explique que le gisement est à 4 km, et bien personne n'a voulu y aller. pourquoi? parce que ce gisement, trés accessible, n'attire pas les foules parce que la pièce est soi disant banale....

bon si cela avit été de la fluo rose, je pense qu'il y aurait eu plus d'engouement....

Share this post


Link to post
Share on other sites

parce que la localisation, ça se donne aussi lors d'un échange, sinon la pièce n'a pas de vraie valeur dans la collection.

on est bien d'accord !!!!

notre parade : ne sortir les pièces que lorsqu'on le décide !! c'est a dire quand il nous semble que le site nous a apporté tous ce que nous pouvions en espérer .....aussi bien en qualité d'échantillon qu'en nombre d'especes ....on a des sites ""secrets"" pour un temps !!!!

mais quand ça sort en échange : la localisation est précise !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, puisque Smoky voulait un exemple, je vais en ressortir un de ma mémoire, étranger celui là (donc pas de polémique franco-française! que m'avait rapporté un mien collègue écossais.

Hors donc, ce mien collègue avait un petit ruisseau qu'il orpaillait de temps à autre, il a découvert des grains bizarres très lourds attribuable à des minéraux du groupe des platinoïdes, à l'analyse il y avait je crois de l'osmiridium, une rareté. Ils ont publié le minéral, non dans une revue de collectionneurs mais en publi scientifique suite à l'étude. Comme il y avait, en plus des platinoïdes pas mal d'or, le ruisseau est devenu ivivable et même Peter qui connait bien les riverains n'y a plus accés.

Bon perso, je l'ai déjà dit, je ne publie pas les trucs qui ont des cailloux vendables, je les donne à mes copains. Bon d'un autre côté avec trois petites sorties par ans et plus de chantiers depuis bien longtemps, je n'ai pas grand chose à publier!

Petite remarque sur les très belles pièces des revues, pour avoir pas mal sillonné les Monts d'Ambazac avec F. Alluaud (le géoforumeur, pas l'original !) et Le Morion, je peux vous garantir que les belles trouvailles sont le résultat d'une prospection de ouf et d'heures passées sur le terrain (sauf gros coup de bol, mais rarissime).

Bon maintenant j'attend de passer au Cantonier (un de mes bébés chéris, que je suis bien loin d'avoir découvert) d'ici quelque mois pour me faire une idée de l'influence d'une publi sur un site connu.

Amitiés à tous, Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Allos peut entrer dans tes references , le premier ouvrage que j'ai connu le mentionant etait de Mari ( 1982).

J'ai commencé à visiter un peu avant la publication de Gol en 2001 et donc avant LRM de 2002.

Le site est très vaste,ce qui explique peut-être que je n'y ai jamais rencontré un autre chercheur.

Cependant les grattages y sont de plus en plus nombreux ,consequence: il faut élargir le champ de recherche, marcher davantage,prospecter,et donc revenir bredouille un peu plus souvent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

_corbières, heureusement que les allemands ne sont pas toujours aussi rigoureux, sinon on ferait encore partie du 3è reich et on casserait les cailloux au lieu de les collectionner! :grand sourire::siffler::siffler:

_sebausaure, pour la localisation de l' échange, donner le nom du patelin suffit! Si tu donnes le lieu-dit, au sommet de tel mont, c' est sûr que les envahisseur ne vont pas tarder à débarquer! Mais je prends un exemple: les aigues marines de bauchaud citée dans le RM n' ont pas été trouvées au centre du hameau, bien sûr! Comme on n' en dit pas plus et que la montagne est grande, il y a une multitude de lieux où elle peut avoir été trouvée. D' ailleurs j' en connais, mais je ne sais pas encore où on trouve les grenats centimétriques qu' il cite. Pourtant, ils ont fait un article complet dessus!

Pour conclure, comme je disais plus haut: Il faut ariver à définir ce qu' on peut dire ou pas et ne pas trop faire de pub pour un site, afin que les choses se passent bien. Je crois que ça résume tout ce qui c' est dit dans cette discussion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou alors, pour suivre notre ami Cactus...

On donne la localisation précise et on ne s'étonne de rien par la suite... ce qui a été l'objet d'un post tombé dans les oubliettes... :siffler:

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Smoky,

Plusieurs réflexions :

L’épuisement d’un site ne provient pas de sa publication ou non mais de si ses minéraux sont vendables ou échangeables. Si c’est le cas, deux choix : soit les découvreurs le pillent avant publication, soit ils publient et les autres le pillent après, de toute façon dans les deux cas il y aura nettoyage du site.

Dans le cas précis du Cantonnier, le site a été largement exploité avant l’article de fin 2008 et pour le moment il n’y a pas foule, si ce n’est le train train habituel.

Quand on publie il faut le faire précisément, sinon cela n’a aucune valeur pour le futur, (par exemple : pour les pegmatites des monts d’Ambazac il y a trop de localisations comme « Chanteloube », ou même des fois « Limoges », cela n’a aucune valeur, sauf marchande. Il est primordial de savoir que tel phosphate contenant du lithium a été trouvé dans telle carrière et celui qui n’en contient pas dans telle autre) personnellement j’irai même jusqu’à donner les coordonnées GPS.

Si l’article n’est pas précis, ce n’est plus un article mais une publiscopie, du style : c’est vague mais c’est une référence classique, vous vous devez d'en avoir dans votre collection pour faire comme les copains et j’en aurai à échanger/vendre à la prochaine bourse.

Après, il faut publier si l’on veut faire avancer la minéralogie française. Comme on dit, plus on est de fous qui creusons, plus on a de chance de trouver des minéraux intéressants sur un gisement. Le probléme est donc plus sur l’information de ce qui est trouvé dans les gisements que sur "qui" trouve.

Je m’aperçois aussi que les bourses sont aussi efficaces qu’un article. Peu de gisements sont de réelles découvertes, c’est surtout des rédécouvertes et en général des informations existent déjà (voir le BRGM). Dés qu’un stand présente des choses intéressantes on ne met jamais bien longtemps à remonter à la source (le bouche à oreille va vite) et c’est la ruée si cela a une valeur marchande.

Heureusement la liste des minéraux convoités est courte (fluo, quartz, baryte, pyro ; ou bien bleu, vert, rose. Comme on le voie c’est les hémimorphites de Germ bleues que tout le monde veut, les belles blanches cristallisées il y en a les pleines caisses dans les bourses d’échanges et personne n’en veut). Cela laisse donc un paquet de gisements intéressants publiables.

Pour citer un cas concret comme tu le demandes. Rien de nouveau sous le soleil dans les monts d’Ambazac. L’article a bien sur réveillé quelques chercheurs qui sont revenu s’entasser sur les trois déblais les plus connus, mais rien d’autre. De plus, a mon avis, c’est plus des personnes qui connaissaient déjà, ou qui avait la localisation par la carte géologique et qui se sont dit « tiens cela fait longtemps que l’on y a pas mis les pieds, on va aller y faire un trou ». J’espère qu’ils auront fait de belles trouvailles et surtout qu’ils nous les montreront sur Géoforum, voila bien le seul intérêt d’être une communauté. Sortons de temps en temps du mercantilisme et essayons de faire progrésser un peu la minéralogie.

Bien amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’épuisement d’un site ne provient pas de sa publication ou non mais de si ses minéraux sont vendables ou échangeables. Si c’est le cas, deux choix : soit les découvreurs le pillent avant publication, soit ils publient et les autres le pillent après, de toute façon dans les deux cas il y aura nettoyage du site.

réponse très réaliste et très pertinente !!

j'adhère

:clown:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut François

Merci pour ton intervention argumentée. Je partage à 100% ton point de vue. C'est vrai que sorti des minéraux classiques, peu de monde se bouscule. De même, qui fait vraiment de la minéralogie ? Je dis cela parce que beaucoup de minéralogistes ne collectionnent que le clinquant et donc les quelques minéraux que tu viens de citer... et en dehors de ces derniers les gisements sont souvents déserts.

Je partage aussi ton point de vue sur le fait que ce sont souvent les "découvreurs" de leur propre gisement qui les curent les premiers...

Enfin, je voudrais ajouter une chose, la minéralogie amateur, c'est comme les gisements miniers, il y a toujours une fin et c'est toujours la même. Au bout d'un moment, il n'y a plus rien...C'est non renouvelable. C'est comme ça.

Pour terminer, il faut arrêter de voir une publication comme une insitation à "piller". C'est aussi et avant tout un moment de partage et de savoir... Et si certains exsagèrent tant pis. Toutefois sur certains gites en terrain privé je m'abstiens de toute publication ou localisation publique, car dans les pyrénées les propriétaires sont encore très cool tant que nous sommes rares... pourvu que cela dure.

Amicalement

Frédéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je prend le sujet en cours et je n'ai pas pris le temps de lire tout le topic.

Je cite juste 2 exemples :

Lantignié : Publication dans LRM n° 23-24 (de mémoire) : Il reste encore beaucoup à faire

Nontron : Couv de M & F dans les années 80, article dans le dernier "règne minéral" de 2008 : j'y suis passé 2 fois depuis, et j'ai trouvé du "tip-top" : http://www.mindat.org/photo-222668.html

Certains articles jettent le discrédit sur les revues telles "le règne minéral" : ceux qui sont allés prospecter vers Saint-Martin-d'Estreaux (pas loin de chez loi) savent que l'article a été publié lorsque tout était terminé, surfacé.

de même lors du traçage de l'A89 ( gypses de Combronde, pyros des Farges)

Ces articles traitent de découvertes effectuées lors de travaux ponctuels, et sont donc une trace de quelque chose ayant existé.

D'un autre coté : les Montmins !!!

Depuis la parution de l'article dans LRM N° 33, la fréquentation du site n'a pas cessé, voire augmentée (je ne le connaissait pas le site avant, mais il était décrit comme délaissé - et depuis, c'est un champ de mines !!!!) : j'y ai trouvé des merveilles, et ce même après le passage de terrassiers (et même la plupart du temps dans leurs déblais lavés par la pluie).

Et pour preuve : sur la soixantaine d'espèces recensées lors de la parution de l'article sur LRM, mindat en référence pas loin du double : et je peux certifier, pour avoir pas mal échangé avec Uwe Kolitsch, que les déterminations sont fiables !!! (J'ai appris de ces échanges que Uwe était conservateur du musée de Vienne, Autriche, et qu'un article récapitulatif de ses recherches était d'ailleurs rédigé, parution prochaine dans la revue Allemande "Lapis")

Des gisements où il n'y a plus rien à trouver : ça fait 25 ans que je collectionne, et ça fait 25 ans que j'entends ça !!!!! et que je trouve malgré tout.

Ca se disait déjà bien avant !!!

Faut juste pas être fainéant.

Bon, c'est vrai qu'en ce moment, avec la drire, ca change la donne !!!!

Pascal

Share this post


Link to post
Share on other sites

smoky a raison: un petit, voir moyen site, sera épuisé à plus ou moins long terme, de toute façon!

Pour moi, les pilleurs sont les personnes qui exploitent un site à leur seul bénéfice (souvent financier) sans en faire profiter qui que ce soit. Les autres, même s'ils sont nombreux sur un gisement, sont simplement des collectionneurs qui enrichissent leur collection et pas leur compte en banque.

Normal que Lantigné n' attire pas plus qu' avant, parce que c' est un site très connu et que les minéraux qu' on y trouve n' ont pas une forte valeur marchande (la fluo n' est pas exeptionnelle, la pyro et la wulfénite sont plutôt petits sauf exception et en quantité modeste). Même chose pour Nontron: la pyro est minuscule et la crocoïte n' a d' intérêt que parce que c' est la seule occurence française, voir peut-être européennee; Elle est loin de rivaliser avec celle de tasmanie sinon, vue la taille du site, tu crois qu' il en resterai encore Pascal?

Au fait, il y a encore des choses à trouver à St martin d' Estréaux, mais pas en grosses quantités. Au printemps, j' ai trouvé une veine de fluo violette en pyramide aztèque, (quelquefois en cubes jusqu' à 5mm), sur un fond parsemé de quartz micros, recouverts d' hématite brun- rouge. Très esthétique! Inutile de se précipiter, j' ai passé deux demi-journées à tout ramasser! J' ai aussi trouvé 1 échantillon de barytine gemme bleue, de la calcite prismatique blanche, dont un cristal d' 1 cm englobant partiellement un scalénoèdre brun et un peu de fluo pourpre à l' aspect de framboises. Qu' est-ce que tu dis de ça? Désolé, je n' ai pas de matériel adapté pour mettre des photos en ligne. avis aux amateurs d' échanges! Il faut dire que ma maison de campagne est à quelques km de là (et à 1km de la mine du Crozet), forcément, ça aide pour la prospection!

Heureusement que Le RM ne publie rien sur un chantier avant sa fin! Sinon, comme je le disais plus haut, des troupeaux de sauvages iraient faire des trous partout, voir commettraient des dégradations et le site deviendrait vite inaccessible à quiconque (en plus, la revue aurait des problème pour avoir incité ces gens à y aller!). On se fait traiter de pilleurs par les "interdictionnistes" à cause de gens qui ne savent pas se mesurer et se conduisent comme si le terrain leur appartient (certains faisant partie de la catégorie que j' appelle pilleurs, mais pas tous). Comme dit smoky: Tant qu' on est pas nombreux et qu' on se conduit raisonnablement, ça passe, sinon l' interdiction tombe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressantes ces dernières interventions.

Je dois ajouter un petite détail. On a souvent l'impression que sur certains gisements, des "terrassiers" sont passés... Toutefois, il faut faire attention à ne pas lier directement l'état de chamboulement d'un gisement à l'action d'une ou deux personnes, car souvent, une quantité de petites mains, ou la suite répétée de gens qui ne font pas de gros travaux, fini par donner l'impression du passage de quelques indéliquats, alors que nous sommes tous responsables par l'addition de nos interventions, même réduites.

Frédéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

"On a souvent l'impression que sur certains gisements, des "terrassiers" sont passés... Toutefois, il faut faire attention à ne pas lier directement l'état de chamboulement d'un gisement à l'action d'une ou deux personnes, car souvent, une quantité de petites mains, ou la suite répétée de gens qui ne font pas de gros travaux, fini par donner l'impression du passage de quelques indéliquats, alors que nous sommes tous responsables par l'addition de nos interventions, même réduites. "

bien dit

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Les Montmins est un super exemple Pascal03. C’est un site extraordinaire pour sa richesse, surement un des tops français. Il a été remis à la mode il y a une quinzaine d’années. L’article du règne minéral a certes amené du monde, mais le bouche à oreille a été tout aussi efficace.

Bilan comme dit plus haut : on passe de 60 minéraux cités dans l’article à plus de cent répertoriés. Plus on est de fous à gratter plus on a de chance de trouver des nouveautés. On s’en fout que cela soit Pierre ou Paul qui trouve. Ce qui compte c’est qu’avec le matériel découvert un scientifique va pouvoir faire un super article qui va encore faire avancer la minéralogie française. Si le redécouvreur avait gardé son petit coin pour lui, cela aurait il été possible ? Je ne crois pas, ou on serait resté à 60 minéraux. Par contre si on trouve des choses signalons les (voir Mindat ou autre). Après comme tous les déblais il va s’appauvrir petit à petit et dans 30 ans il faudra faire des gros trous pour trouver des trucs, mais c’est le lot de tous les gisements.

Quand au énième four à cristaux de quartz ou autre, mis à part minéraux connexes intéressants ou critallisation spéciale, c’est du commerce, la précision est donc facultative. Les découvreurs n’ont qu’à faire leur business.

Bon j'espère que cela t'aura motivé pour publier sur les pyrénées.

Amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi, les pilleurs sont les personnes qui exploitent un site à leur seul bénéfice (souvent financier) sans en faire profiter qui que ce soit. Les autres, même s'ils sont nombreux sur un gisement, sont simplement des collectionneurs qui enrichissent leur collection et pas leur compte en banque.

j' ai trouvé une veine de fluo violette en pyramide aztèque, (quelquefois en cubes jusqu' à 5mm), sur un fond parsemé de quartz micros, recouverts d' hématite brun- rouge. Très esthétique! Inutile de se précipiter, j' ai passé deux demi-journées à tout ramasser!

Heureusement que Le RM ne publie rien sur un chantier avant sa fin! Sinon, comme je le disais plus haut, des troupeaux de sauvages iraient faire des trous partout, voir commettraient des dégradations et le site deviendrait vite inaccessible à quiconque (en plus, la revue aurait des problème pour avoir incité ces gens à y aller!). Comme dit smoky: Tant qu' on est pas nombreux et qu' on se conduit raisonnablement, ça passe, sinon l' interdiction tombe.

ne le prend pas pour une agression personnelle mais si je met en evidence tes propos c'est parceque je les trouvent quand meme bien contradictoire... je dirais meme un peu egoiste pour quelqu'un qui se dit partageur, mais c'est typique du ramsseur de cailloux

une petite parenthese qui n'a rien de personelle avec toi cactus puisque l'on ne se connais pas. Il faud areter de dire que les gens vendent pour enrichir leur compte en banque. ca se saurais si les mineraux rapportaient de l'argent... sauf pour les pro peut etre et encore a part les cristalier du MB je vois pas, et pas tous encore...... moi ca me derange pas d'acheter des pièces a des amateurs qui ont fait une belle decouverte. si j'ai rien en echange... et si je veux pas echanger, si je préfére payer. si les quelques cailloux que j'ai vendu me permettent de me l'offrir. TOUT LE MONDE FAIT CA MOI LE PREMIER ET IL FAUD MAINTENANT ARRETER L'HYPOCRISIE . pour tout collectionneur de tout type de collection c'est pareil. je suis loin d'etre un pilleur de trous, ca risque pas. je cherche des mineraux par passion et pour ma collec avant tout. mais les top pièces recoltées sont rares je vais quand meme pas garder tout se que je trouve, et encore moin me faire une collection de rougnes ou de pièces qui ne me plaisent pas. echanger?? oui,quelques pièces et après, le reste, on en fais quoi. bien moi, il m'arrive de les vendre et la seule chose que j'enrichie, c'est ma maigre collection et certainement pas mon compte en banque. chacun et libre de faire se qu'il veut et ce ca se respecte. parenthese fermée. j'ai un peu derapé sur le sujet, mais ca me tenais a coeur. a tchao, mathieu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...