Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 23 et 24 mars
Daniel Gol

Nettoyage de minéraux

Messages recommandés

Le 28/06/2018 à 07:57, Lionel-R a dit :

L'hématite n'aime pas l'acide chlorhydrique c'est clair, mais si la calcite est rapidement dissoute, la casse peut-être limitée et tout est une question d'espèce et d'état de surface, par exemple la galène de Trepca ne supporte pas l'acide chlorhydrique alors qu'il me semble que ça ne dérange pas trop les galènes de Durfort ou de Planiole (il faudra me contredire si je me trompe).

Il faut faire un test avec un échantillon bidon et décider ensuite de la marche à suivre. Sinon ça ne se fera qu'avec beaucoup de patience ; pour aller plus vite que le vinaigre blanc : acide phosphorique à 85%.

 

 

Le 27/06/2018 à 08:01, Géologiste a dit :

Bonjour à tous les accros aux acides ^^

 

J'ai besoin une fois de plus de vos lumière.

je suis tombé en bord de mer sur des hématites un peu genre "rose de fer", bien brillantes, dans des veines hydrothermales au sein de métabasaltes.

Les veines sont à hématite, albite et quartz, avec parfois remplissage de calcite qui bouche les veines ouvertes.

 

Ma question est simple : comment je peux virer la calcite, sans altérer le reste de la paragenèse ?

J'ai l'impression que HCl n'est pas super copain avec l'hématite, le vinaigre blanc ça va être loooooonnnnnng, et pour le reste mes connaissances commencent à faire défaut.

 

Merci

 

Je ne reviendrais sur la réponse de Lionel à propos de l'hématite n'ayant rien à ajouter. Par contre je vais le contredire un peu comme il le demande ;) car aucune galène ne supporte l'acide chlorhydrique. La réaction est simple l'acide donne du chlorure de plomb (un peu soluble avec un pKs de l'ordre de 4, ce qui est peu mais pourrait être suffisant pour que cette faible solubilité dépolissent des faces) mais surtout de l'H2S qui à l'état de gaz s'échappant en "milieu ouvert" favorise les produits et donc la formation de Pb2Cl. On pourrait bien sûr empêcher aux gaz de s'échapper mais c'est le même principe (avec la formation de CO2 qui permet à l'acide de dissoudre la calcite). Bref, on est un peu coincé avec des solutions simples même en jouant sur la vitesse des réactions.  Pour Planiole et Durfort, les galènes ne supportent pas plus l'acide que celle de Trepca mais ça se voit moins car elles sont déjà attaquées sous la calcite. Le brillant est juste rendu par polissage !

Pour l'acide phosphorique, il faut de grande quantité car il se forme rapidement des phosphates de calcium très peu solubles, pour ne pas dire insolubles ! Reste éventuellement la solution de complexer le calcium mais en resterions nous à une solution raisonnablement économique ? 

Je ne connais pas la résistance de l'hématite à l'acide acétique (vinaigre) mais à priori l'acétate de fer est assez soluble (voire un complexe ?) donc du coup je me méfierai... 

Sinon, au vinaigre blanc avec une teneur de quelques % d'acide acétique, on peut facilement substituer pour quelques euros de plus de l'acide acétique à 80% !  A résultat égal, les "combines de grand-mère" sont loin d'être les plus économiques et les plus efficaces !

:sourire:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Le ‎29‎/‎06‎/‎2018 à 14:33, Daniel Gol a dit :

 

 

 

Inutile de vous compliquer l'existence avec la neutralisation des acides employés. Après un traitement à l'acide rincer abondamment et laisser simplement tremper votre échantillon dans l'eau en renouvelant deux ou 3 fois l'eau. Eventuellement et seulement après avoir largement rincé et laisser trempé vos cailloux, vous pouvez ajouter une cuillerée de bicarbonate de soude pour éliminer d'éventuelles traces acides. Mais entre nous c'est plus pour la forme que par nécessité !

:-)

Bonjour,

 

Merci de la réponse ! et à bientôt (surement à Millau) pour quelques produits

 

Forestfly

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super ! je pensais que la sensibilité des galène de Trepça était due à la teneur en bismuth ou en argent, heureux de savoir qu'il s'agit d'un cas général et d'en apprendre plus sur la préparation des galènes noyées dans la calcite, vraiment merci !

 

Les phosphate de calcium sont une vraie plaie en laboratoire et pour les enlever il faut utiliser un acide dont on ne veut pas ici, merci pour le rectificatif !

L'hématite est un solide assez covalent, dont un acide aussi faible que le vinaigre (en présence d'eau sinon ça change absolument tout !!!) ne devrait pas lui faire grand mal même sur des temps "longs" (en jours) cela dit il faudrait tester. Invoquer un complexe est fin, c'est tout à fait possible en utilisant les doublets non liants de l'oxygène (complexe à trois acétates en symétrie octaédrique), mais en milieu très acide faut voir si le complexe est stable.

Attention au vinaigre à 80% ça pique le nez et c'est agressif peut-être même qu'il dimérise, attention aux doigts !

 

Encore un exemple de progrès pas l'erreur, la contradiction et l'expérience, la base quoi ! Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 29/06/2018 à 14:21, Daniel Gol a dit :

 

 

Bonjour,

Les traces jaune brunâtres sont des "oxydes de fer",. On les élimine facilement soit avec la méthode au dithionite (efficace, rapide (24/48 h) mais un peu enquiquinant à mettre en oeuvre) soit à l'acide phosphorique (long à agir : des jours, des semaines voire des mois l'hiver !). 

Ne pas utiliser un autre acide comme l'acide chlorhydrique ou acétique (vinaigre) qui dépolit les faces.

Voilà !

:-)

 

 

Merci :)

et que pensez vous de l acide oxalique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Fée Melusine a dit :

Merci :)

et que pensez vous de l acide oxalique ?

 

C'est un "désoxydant" efficace et économique mais qui a de nombreux inconvénients : sur la fluo il dépolit les faces et peut former un dépôt d'oxalate de calcium, horriblement difficile à supprimer. Il faut impérativement utilisé de l'eau déminéralisée.

Comme avec beaucoup d'autres acides, il se reforme souvent au séchage des traces jaunes d'oxyde de fer que l'on élimine soit avec la méthode au dithionite soit à l'acide phosphorique. Alors autant ne pas s'ennuyer avec !

:sourire:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

J'ai une nouvelle question:

Je voudrais enlever de la terre sur certains minéraux...

Après trempage de plus d'une semaine, rien ne bouge.

Y a t'il un produit miracle, acide ou autres?

Merci d'avance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, La Brise a dit :

Bonjour

J'ai une nouvelle question:

Je voudrais enlever de la terre sur certains minéraux...

Après trempage de plus d'une semaine, rien ne bouge.

Y a t'il un produit miracle, acide ou autres?

Merci d'avance

Bonjour,

 

Pour rebondir sur la remarque de 1frangin, avant de procéder à une opération de nettoyage il est important d'identifier (autant que ce peut) la nature de ce que l'on va vouloir enlever et la nature des espèces que l'on veut conserver. En matière de nettoyage il n'y a une solution universelle mais toute une multitude de solutions à adapter à chaque circonstance en fonction des conditions qu'impose la remarque précédente. Tout ça pour dire qu'il faudrait que tu sois plus précis par ce que tu appelles "terre" et "certains minéraux".

Cela étant voici une méthode chimique courante pour enlever les argiles (excepté le kaolin) et les terres argileuses : faire sécher l'échantillon au soleil, avec un déshydratant ou encore au four ouvert à 100 ° (si l'échantillon supporte bien évidemment). Plonger dans de l'eau oxygénée à 130 volumes (l'eau oxygénée s'appelle aussi peroxyde d'hydrogène). La réaction est très exothermique et s'accompagne d'un important bouillonnement. Attention l'eau oxygénée est corrosive et provoque des brulures (gants et lunettes de protection de rigueur).

Sinon on peut aussi, après séchage plonger le spécimen dans de l'eau additionnée d'héxamétaphosphate de sodium quelques heures avant de l'immerger après égouttage dans l'eau oxygénée. 

De nombreux collectionneurs utilisent l'héxamétaphosphate (HMPS) seul en immergeant l'échantillon plusieurs heures dans un bain. 

Plus simplement mais moins efficace alterner séchage et immersion dans de l'eau (avec éventuellement addition d'HMPS) quelques minutes, puis re-séchage et re-immersion, etc.

Voilà quelques solutions sachant qu'à ma connaissance il n'y a pas de (encore !) de solutions pour le kaolin qui résiste à tout.

Après il y les solutions mécaniques comme l'a évoqué 1frangin.

:sourire:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci 1frangin
Merci Daniel Gol
J'ai trouvé ce week-end (eh oui, tout le monde n'est pas allez Millau), pas mal de quartz dans un four alpin. Je vais les tremper dans de l'eau oxygénée car j'ai commencé par la méthode manuelle et je n'ai pas un assez bon résultat.
Je vous tiens au courant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, j'ai récolter ma première poche ce week end et j'aimerai savoir comment nettoyer ceci..j'ai enlever un maximum à l'eau chaud grosse brosse et brosse à dent mais c'est trop solide.. Merci d'avance pour vos réponse ! :)

 

C'est un encroutement bizarre elles étaient dans l'argile rouge. 

 

 

DSC_1719.JPG

DSC_1716.JPG

DSC_1714.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,une question à notre spécialiste du nettoyage svp.

Jai une fluo (15*20 cm) que l'on m'a donné il y a 30 ans ,elle est très terne et présente comme un dépôt blanc en surface, ainsi que quelques traces violette dans des fissures .

J'ai bien essayé de la laver au mir ,bien séché mais rien y fait ces traces reviennent tout le temps.

je ne sais pas si l'ancien propriétaire lui avais passé autre chose...

Que puis fais pour lui redonner son éclat?

un bain de dithionite ??

Merci d'avance

IMG_1825.JPG

IMG_1818.JPG

IMG_1815.JPG

IMG_1823.JPG

IMG_1822.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 26/07/2018 à 14:57, jmc83 a dit :

Bonjour ,une question à notre spécialiste du nettoyage svp.

Jai une fluo (15*20 cm) que l'on m'a donné il y a 30 ans ,elle est très terne et présente comme un dépôt blanc en surface, ainsi que quelques traces violette dans des fissures .

J'ai bien essayé de la laver au mir ,bien séché mais rien y fait ces traces reviennent tout le temps.

je ne sais pas si l'ancien propriétaire lui avais passé autre chose...

Que puis fais pour lui redonner son éclat?

un bain de dithionite ??

Merci d'avance

 

Bonjour,

 

L'aspect de cette fluorite me donne à penser à soit un nettoyage à l'acide oxalique (qui sur la fluorite donne un précipité d'oxalate de calcium même si on utilise de l'eau déminéralisée) soit un dépôt cryptocristallin de silice ou de baryte. Avec un dépôt au "dos" de la pièce, le plus vraisemblable est la première option (acide oxalique). De toutes façons, dans les deux cas il n'y a pas grand chose à faire sans passer par l'acide fluorhydrique, qui on le rappelle sans cesse est trop dangereux à manipuler. Conclusion : faut accepter le caillou tel qu'il est.

 

A propos d'amélioration de surface et de nettoyage il faut préciser que ce sont deux approches différentes (surface et nettoyage) : dans le cas d'un nettoyage il s'agit d'enlever un enduit que l'on considère comme une saleté (en vérité une espèce minérale que l'on considère comme indésirable). La surface du minéral ainsi nettoyer ne présente pas pour autant un bel éclat et se présente comme la Nature l'a façonnée. Dans l'amélioration de la surface et donc de la recherche d'un éclat, il ne s'agit plus d'enlever de la saleté mais de modifier (artificiellement donc) la surface du minéral. On est là, davantage dans une logique de polissage. Pour une explication plus détaillée voici un lien : http://danielgol.com/fiche_tech.php?fiche=eclat#fiche

:sourire:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le ‎02‎/‎08‎/‎2018 à 11:52, Daniel Gol a dit :

 

Bonjour,

 

L'aspect de cette fluorite me donne à penser à soit un nettoyage à l'acide oxalique (qui sur la fluorite donne un précipité d'oxalate de calcium même si on utilise de l'eau déminéralisée) soit un dépôt cryptocristallin de silice ou de baryte. Avec un dépôt au "dos" de la pièce, le plus vraisemblable est la première option (acide oxalique). De toutes façons, dans les deux cas il n'y a pas grand chose à faire sans passer par l'acide fluorhydrique, qui on le rappelle sans cesse est trop dangereux à manipuler. Conclusion : faut accepter le caillou tel qu'il est.

 

A propos d'amélioration de surface et de nettoyage il faut préciser que ce sont deux approches différentes (surface et nettoyage) : dans le cas d'un nettoyage il s'agit d'enlever un enduit que l'on considère comme une saleté (en vérité une espèce minérale que l'on considère comme indésirable). La surface du minéral ainsi nettoyer ne présente pas pour autant un bel éclat et se présente comme la Nature l'a façonnée. Dans l'amélioration de la surface et donc de la recherche d'un éclat, il ne s'agit plus d'enlever de la saleté mais de modifier (artificiellement donc) la surface du minéral. On est là, davantage dans une logique de polissage. Pour une explication plus détaillée voici un lien : http://danielgol.com/fiche_tech.php?fiche=eclat#fiche

Bonjour Daniel

merci pour votre réponse et pour le lien toujours aussi instructif :super:

Oui je ne vais pas tenter l'acide fluorhydrique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Daniel un bail que l'on ne s'est plus vu, j'ai refait mon site et changé le nom mais j'ai remis la page nettoyage des minéraux avec des liens vers tes pages, regarde s'il faut y mettre autre chose. Si tu passes dans le coin tu sera toujours le bien venu à la maison.
https://www.mineralogie.club/mineralogie-nettoyage-mineraux

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Daniel Gol.. Je voudrais savoir comment nettoyer une magnétite ternie et oxydée..Provenant de Potosi,en Bolivie..je voudrais lui redonner sa brillance..J'ai du dithionite et du cristocline en réserve...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai enlevé à l'acide chlorhydrique de la calcite qui masquait des cristaux de baryte sur un lit de pyrite/marcassite. Nettoyage parfait, baryte blanche et pyrite brillante, sauf que, le lendemain, mes cristaux blancs sont devenus jaunes et  certaines parties de la gangue rouille. Ca part en quelques secondes à l'acide oxalique mais revient inexorablement.Comment faire pour y remédier ? J'ai essayé de tremper dans du bicarbonate, sans succès. Rinçage et trempage à l'eau claire: non plus !

Le phénomène s'aggrave dans les jours suivants puis stoppe.

Quelqu'un aurait-il la solution ?

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir Midge

 

Et oui.... l'éternel problème des traces jaunes après traitement à l'acide chlo !!

Je pense que tu peux rattraper ta pièce avec la méthode au dithionite ou avec du cristoclean .

Tu trouveras des renseignements en remontant le poste .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 24/10/2018 à 19:09, Midge a dit :

Bonjour,

J'ai enlevé à l'acide chlorhydrique de la calcite qui masquait des cristaux de baryte sur un lit de pyrite/marcassite. Nettoyage parfait, baryte blanche et pyrite brillante, sauf que, le lendemain, mes cristaux blancs sont devenus jaunes et  certaines parties de la gangue rouille. Ca part en quelques secondes à l'acide oxalique mais revient inexorablement.Comment faire pour y remédier ? J'ai essayé de tremper dans du bicarbonate, sans succès. Rinçage et trempage à l'eau claire: non plus !

Le phénomène s'aggrave dans les jours suivants puis stoppe.

Quelqu'un aurait-il la solution ?

Merci d'avance.

Je te conseil l'acide phosphorique pour neutralisé le chlorhydrique, depuis que je fait ça plus aucun retour d'acide ou de rouille sur mes minéraux, le processus est simple après une bonne journée dans le bains, il suffit de bien rincer (en insistant) la pièce à grand jet d'eau, voila tu n'a plus qu'a la mettre dans la vitrine.

Pour info l'acide phosphorique est utilisé en mécanique ou pour la rénovation de la ferronnerie, c'est le principe de la "passivation" pour se prémunir de la corrosion. L'autre avantage c'est un acide qui a une longue durée de vie. Le  dithionite ça marche mais beaucoup trop chère juste pour neutralisé du chlorhydrique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
×
  • Créer...