Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Les minéraux pyrénéens


Recommended Posts

Au risque d'avoir été mal compris, je précise que la connaissance complète de la minéralogie d'un gisement est souvent en perpétuelle évolution. Donc loin de moi l'idée d'affirmer qu'un gisement comme can Pei est « terminé ». Ce serait triste et bien présomptueux. J'avais surtout en tête les sorties en groupe qui pour moi n'amènent pas forcément un plus pour de nouvelles découvertes par rapport à un amateur disposant de temps et connaissant bien « ses gisements ». Donc un peu hors sujet par rapport à l'idée de zunyite. Mais il y a longtemps que nous sommes hors sujet !

Il reste d'ailleurs à can Pei au moins deux espèces à confirmer et d'autres amateurs peuvent très bien en rajouter dans le futur. Il y a de fortes chances pour que ce soit des gens très patients, persévérants et qui connaissent très bien le gisement. Mais qui sait, un coup de bull dans les déblais, une zone intéressante mise à jour, et le « débutant » de passage qui trouvera n espèces non signalées! Et puis n'oublions pas le scientifique qui va venir un jour faire des sections polies de minerai et lames minces des gangues et qui rajoutera p espèces, ce qui donnera :

2 amateurs pendant 35 ans : x espèces, 1 amateur 1/2 journée : x+n espèces, 1 scientifique 1 jour: x + n + p espèces !

Il reste du nouveau à trouver, à can Pei, à Oumlil, dans les Albères et ailleurs. Et c'est tant mieux pour la progression des connaissances. Je suppose que ceux qui visitent ces gisements sont contents de ce qu'ils font et de ce qu'ils trouvent, qu'ils ne font pas de concours et n'envient pas les trouvailles des autres. C'est certes encourageant et motivant de rajouter soi-même des espèces à un gisement, mais au bout du compte, que ce soit X ou Y qui le fasse, quelle importance ?

Donc que les jeunes se rassurent, ils trouveront comme leurs prédécesseurs de nouveaux gisements et des espèces non signalées, voire nouvelles, même en France.

Et que celui qui veut garder pour lui son petit gisement le fasse. Si ce dernier est très intéressant (de tous points de vue) et s'il veut en parler, qu'il soit juste conscient que la moindre information signifiera la fin de l'endroit et de ses recherches très très rapidement. A moins de le vider au maximum auparavant, puis faire le buzz sur internet, ce qui amènerait à adopter des comportements décriés à juste titre.

Fin du chapitre sur les aspects extraminéralogiques dans les Albères qui se révèlent comme un secteur de premier plan pour les phosphates de pegmatites en France !

Link to post
Share on other sites

  • Replies 7.9k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Au risque d'avoir été mal compris, je précise que la connaissance complète de la minéralogie d'un gisement est souvent en perpétuelle évolution. Donc loin de moi l'idée d'affirmer qu'un gisement comme can Pei est « terminé ». Ce serait triste et bien présomptueux. J'avais surtout en tête les sorties en groupe qui pour moi n'amènent pas forcément un plus pour de nouvelles découvertes par rapport à un amateur disposant de temps et connaissant bien « ses gisements ». Donc un peu hors sujet par rapport à l'idée de zunyite. Mais il y a longtemps que nous sommes hors sujet !

Il reste d'ailleurs à can Pei au moins deux espèces à confirmer et d'autres amateurs peuvent très bien en rajouter dans le futur. Il y a de fortes chances pour que ce soit des gens très patients, persévérants et qui connaissent très bien le gisement. Mais qui sait, un coup de bull dans les déblais, une zone intéressante mise à jour, et le « débutant » de passage qui trouvera n espèces non signalées! Et puis n'oublions pas le scientifique qui va venir un jour faire des sections polies de minerai et lames minces des gangues et qui rajoutera p espèces, ce qui donnera :

2 amateurs pendant 35 ans : x espèces, 1 amateur 1/2 journée : x+n espèces, 1 scientifique 1 jour: x + n + p espèces !

Il reste du nouveau à trouver, à can Pei, à Oumlil, dans les Albères et ailleurs. Et c'est tant mieux pour la progression des connaissances. Je suppose que ceux qui visitent ces gisements sont contents de ce qu'ils font et de ce qu'ils trouvent, qu'ils ne font pas de concours et n'envient pas les trouvailles des autres. C'est certes encourageant et motivant de rajouter soi-même des espèces à un gisement, mais au bout du compte, que ce soit X ou Y qui le fasse, quelle importance ?

Donc que les jeunes se rassurent, ils trouveront comme leurs prédécesseurs de nouveaux gisements et des espèces non signalées, voire nouvelles, même en France.

Et que celui qui veut garder pour lui son petit gisement le fasse. Si ce dernier est très intéressant (de tous points de vue) et s'il veut en parler, qu'il soit juste conscient que la moindre information signifiera la fin de l'endroit et de ses recherches très très rapidement. A moins de le vider au maximum auparavant, puis faire le buzz sur internet, ce qui amènerait à adopter des comportements décriés à juste titre.

Fin du chapitre sur les aspects extraminéralogiques dans les Albères qui se révèlent comme un secteur de premier plan pour les phosphates de pegmatites en France !

Encore une fois d'accord avec ce qui est dit, et bien dit en plus !

Il m'est aussi arrivé de grogner devant l'attitude infantile de certains qui cassent avant de savoir ce qu'ils cassent... et d'un autre côté de faire le "guide" sur le même secteur. Cela parait peut-être contradictoire mais peut-être aussi qu'un peu de diffusion de la connaissance limite les casses aveugles ou avides. Bref j'ai pas vraiment de recette et continue à fonctionner au "filingue"...

Trouvé il y a peu, une fois n'est pas coutume (en ce qu'il me concerne), un groupe (5 cm) de cristaux de quartz du 09 avec des fantômes un brin améthysés :

post-2599-0-73465000-1410208538_thumb.jp

post-2599-0-22912100-1410208550_thumb.jp

post-2599-0-13974200-1410208565_thumb.jp

Link to post
Share on other sites

... ça, c'est une nouveauté (quartz fantômes améthysés en Ariège), ou alors, "j'ai raté une marche" !

BRAVO.

Nouveauté ? faut voir ! En ce qui me concerne, oui. Mais je n'y connais rien en quartz pyrénéens.

D'autres avis, peut-être...

Link to post
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Bonjour. Un petit indice qui pourrait être prometteur, dont je pense avoir été l'inventeur il y a quelques années. Filon de calcite, encaissé dans les calcaires, gangue de chalcopyrite en cours d'altération, mêlé de smithsonite mamelonnée et fibro radiée et à la cassure lustrée. Présence de baryte très fraîche. Je pense que l'azurite cristallisée est assez rare dans nos Pyrénées centrales pour mériter une photo. France, vallée d'OSSAU.

post-1793-0-48453100-1413046652_thumb.jp

post-1793-0-14400600-1413046718_thumb.jp

post-1793-0-82198000-1413046787_thumb.jp

post-1793-0-35188100-1413046816_thumb.jp

post-1793-0-66505900-1413047035_thumb.jp

Link to post
Share on other sites

Merci, rives_3. Ni Aspeich, ni Cézy, que je connais bien ; je ne pense pas que, sur les affleurements de ces deux gîtes, on puisse trouver ce genre de chose ; de plus, la baryte et le zinc n'y sont pas signalés. Il s'agit de ce qui me semble un filon hydrothermal isolé dans les calcaires, vertical ; ces calcaires ont été bousculés par des intrusions magmatiques. Si je comprends bien la présence de la chalco, et donc de l'azurite et de la malachite, je ne comprends pas bien celle de la smithsonite car il n'y a aucune trace, en surface, de bl euh... de sphalérite ; la présence de la baryte est elle une indication qui justifierai de gratter plus profond ?

Link to post
Share on other sites

Le bleu peut être aussi de la linarite ?

Faire le test avec de l'acide HCl dilué, à froid : si cela blanchit et s'opacifie = a priori linarite,

sinon si cela se dissout complètement avec petite effervescence : azurite

Les produits verdâtres de décomposition m'évoquent plutôt la tétraédrite (?).

Link to post
Share on other sites

Belle observation, Quartz.

J'ai le même genre d'observation sur les gîtes à blende (ou sphalérite pour les puristes...). Merci, Zunyite de m'éclairer sur la rareté des associations avec les secondaires de Pb et Fe.

Je note que pour Rébénacq, j'ai vu la blende, la chalco et la smithsonite... et un minéral d'altération de cuivre. La malachite sûr. Et un autre : aurichalcite supposé.

Pour un certain coin du Sud Ouest, à côté de la blende, de la smithsonite, hémimorphite, greenockite supposée, un minéral bleu vert... sûr un minéral secondaire de cuivre car chalco vue à proximité.

Je comprends mieux pourquoi on ne pourra peut être pas voir de plomb dans ces deux coins.

Eric

Link to post
Share on other sites

Merci, zunyite et Entre2Roches ; vous m'apprenez chacun quelque chose et j'adore apprendre. Mes essais initiaux de déterminations vont donc peut être battus en brèche, et c'est tant mieux. J'aimerai bien que cela soit linarite, d'abord parce que c'est plus rare et ensuite parce que Pb se rajouterait à Cu, Zn et Ba. Manque la pyrite, mais j'ai un échantillon avec quelques minéraux indéterminés, j'hésitais entre tétraédrite et pyrite : j'hésitais, car ils ne sont nullement oxydés alors que placés à côté de ce que je prenais pour de la chalcopyrite oxydée et qui donc serait peut être de la tétraédite.

Cela va être dur pour le test HCl, car le support est de la calcite, et il y aura toujours sans doute un risque de pollution. Quoi que, si j'ai bien compris, si je plonge l'échantillon à déterminer et son support de calcite dans HCl dilué, il ne devrait survivre que la linarite si cela en est, et rien du tout si c'est de l'azurite.

J'avais été interpellé par l'éclat de ce carbonate bleu, qui me semblait adamantin ; à la suite de vos informations, j'ai comparé avec mes échantillons de linarite de CAP GARONNE : idem, mais il faut attendre le test !

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...