Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente aux enchères de minéraux.
Vente aux enchères de minéraux les 2 et 3 octobre à 14h15

Les minéraux des travaux parisiens ...


Recommended Posts

  • Replies 83
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Enfin une acquisition en provenance d'une collection ancienne en provenance de l'académie des sciences naturelles de Philadelphie :

trois petits rognons de Ménilite, sans doute de Ménilmontant, l'étiquette ne mentionnant que "PARIS" comme provenance.

post-14258-0-26484700-1422201207_thumb.j

post-14258-0-93095600-1422201247_thumb.j

Link to post
Share on other sites

Opale ménilite sur un ripple-mark (?) de silex [150mm]

Ménilmontant, Paris

Spécimen du début du XIXe siècle de William Maclure [1763-1840], considéré comme le père de la géologie américaine. Il réside de nombreuses fois à Paris entre 1807 et 1813. Il rassemble une collection de travail.

post-2334-0-81747700-1422391007_thumb.jp

post-2334-0-21417300-1422391016_thumb.jp

Link to post
Share on other sites

Opale ménilite sur un ripple-mark (?) de silex [150mm]

Ménilmontant, Paris

Spécimen du début du XIXe siècle de William Maclure [1763-1840], considéré comme le père de la géologie américaine. Il réside de nombreuses fois à Paris entre 1807 et 1813. Il rassemble une collection de travail.

ça a une drole de gueule pour un ripple mark ?? non ??

on dirait plus un bout de bois carbonisé ...

Link to post
Share on other sites

Concernant le post 32

Il s'agit d'empreintes de ripples marks

Les vrais eux sont partis dans la fabrication de plâtre

Pour avoir l'aspect exact il faudrait MOULER ces empreintes

J'aurais du le signaler plus tôt J'ai remplacé la première photo elle était moche de chez pas beau, pire que celle la

Je sais ou aller la refaire mais faut t'il que j'en ai le courage (photo de trente ans au moins)

Je vais en causer A Papy mineral

Tout dépendra de la demande

PS/Tout a fait l'aspect d'un bout de bois silicifé avec pour le coté noir un début de décomposition ?

Y a t'il de visible aux extrémités les canaux de la sève

Je n'ose pas proposer un coup de scie (je plaisante)

Question a pas cher mon numérique Nikon D5200, n'accepte pas les objectifs, bagues allonges, soufflet ,de mon argentique, il me dit qu'il n'y a pas d'objectif monté quel que soit le mode utilisé

Si quelqu'un a une idée ,merci d'avance

Link to post
Share on other sites

Opale ménilite sur un ripple-mark (?) de silex [150mm]

Ménilmontant, Paris

Spécimen du début du XIXe siècle de William Maclure [1763-1840], considéré comme le père de la géologie américaine. Il réside de nombreuses fois à Paris entre 1807 et 1813. Il rassemble une collection de travail.

Une grande chance pour que ça soit du bois fossile !!!

Sinon vraiment sympas tous ces échantillons !!!!

Link to post
Share on other sites

Pour le message suivant, un peu de mal à suivre ...

En fait j'ai un bel appreil tout neuf et je souhaite faire des micros avec, et je voulais utiliser mon matériel argentique

Sauf que mon bel appareil tout neuf ne veux pas de ces bagues allonge,soufflet et autres .Il me dit qu'il n'y a pas d'objectif monté le vilain

Et moi qui souhaitait poster de belles photos sur le fofo, je suis marron

C'est vrai que mes photos c'est pas le pied

Alors je bidouille avec mon vieux Sony de 10 ans d'âge et qui va pas si mal

Si parmi les aimables forumeurs de ce site quelqu'un avait une idée ,eh bien ce serait sympa de me la communiquer

Quand je l'ai acheté il n'y avait pas de problèmes évidemment!

Link to post
Share on other sites

En ce moment il y a un large trou dans les marnes à caillaisse pas trop loin de chez moi, j'y ai vu un niveau de silex en plaquette avec des moules internes de gastéros couleur ambre sur les surface sup et inf, mais j'ai pas vu de gypse, calcite, ou autre.... :(, soit c'est très local, soit c'est vraiment discret quand c'est encore en place.

Link to post
Share on other sites

ZI de goussainville

Talus du fond de la zone

Au sommet limons des plateaux, champs , 5m plus bas sables de Fontainebleau, le lit a gypses silicifiés est a peu près au milieu

Récupéré il y a trente ans, accessible physiquement sauf que c'est au fond d'une cour d'un marchand de matériaux maintenant

On s'était plantés avec un range rover on l'a sorti avec cable et tire fort , les gendarmes en vadrouille arrivent montent sur le sable et quand ils voient que leur fourgon s'enfonce ils se sauvent vite fait de peur de se planter aussi , et de peur qu'on leur demande de pousser sans doute

Quelques cagettes récupérées

gypse silicifie zi goussainville.pdf

C'est quand même loin des travaux du Bd Victor à Paris

Link to post
Share on other sites

Le gypse n'est pas omniprésent dans les Marnes et Caillasses.

Regarder les trouvailles de Gisortia et de Pierreux pour les moules internes (calcédoine dans un niveau silicifié ? ). Ce qu'ils présentent ci dessous est de du même âge :

http://www.geoforum.fr/topic/25467-fossiles-epigenises/?p=430344

J'en ai un bout comme ça, trouvé volant dans le parc qui remplace l'ancienne carrière de gypse de la butte d'Orgemont à Argenteuil. Mais ici (commune de Houilles) c'est un niveau bien différent dans l'aspect, les fossiles sont distant de 4-5 cm voir encore plus, et d'un coté c'est des hydrobie, de l'autre des cérithes et quelques très rare potamides (et une mini "coque" aussi). Vu que ces moules internes sont posés sur la croute "sableuse" des plaquettes de silex, je suppose qu'il sont eux aussi en silex plutôt qu'en calcédoine (il me semble que la différence entre les deux vient du type de cristallisation du SiO2). De toute façon je compte y retourner car j'avais pas osé aller plus loin dans la zone de travaux et j'ai donc 2 à 3x plus à explorer que la surface que j'avais faite la premier fois. J'espère trouver aussi quelques choses à posté ici et pas que du coté fossiles.

Link to post
Share on other sites

PHTANITE

voici ce que c'est peut-être ! Paléosols riches en silice et matière organique : peut on parler de silcrète ?

Certains silcrètes comportent de l'opale et peuvent passer latéralement à des calcrètes :

http://www.minersoc.org/pages/Archive-CM/Volume_29/29-2-273.pdf

Dans les deux cas (ménilite & phtanite) : on est dans la situation du paléosol de cette publication.

Il y a aussi plein de ref en archéo avec des phtanites d'origine Bartonienne (sans doute un équivalent du niveau de Fleurines).

Link to post
Share on other sites

La ménilite est un ancien nom donné aux opales beta, trés impures, mélangées de magnésite, trouvées en croutes sur les silex et jaspe du bassin parisien.

La silice s'est déposée sous forme de cirstaux de quartz authigène (post≠26), d'opale ménilite (de MenilMontant), de calcédoine "lutécine", de jaspe et de silex. Cette dernière roche a largement été etudiée dans le cadre de l'outillage lithique de l'homme préhistorique.

Lacroix publie un sp. voisin et son interprétation :

post-2334-0-42200900-1422900673.jpg

Link to post
Share on other sites

Intéressant.

Les phtanites comportent aussi de l'opale et vu le descriptif sur ces échantillons, quelle serait la différence entre les deux faciès ?

Enfin une acquisition en provenance d'une collection ancienne en provenance de l'académie des sciences naturelles de Philadelphie :

trois petits rognons de Ménilite, sans doute de Ménilmontant, l'étiquette ne mentionnant que "PARIS" comme provenance.

un autre échantillon de la même collection :

http://www.mineral-hub.net/menilite-de-menilmontant,name,1397,auction_id,auction_details

Un autre synonyme de ce silcrète à opale associée à des calcaires dolomitiques et sépiolite avec plus ou moins de matière organique : la quinciite. Description par Lablanche dans sa thèse sur le Paléogène du Berry. Article complet de A. Brousse en 2012.

Magnésite est un ancien terme pour désigner un calcaire dolomitique.

Le caractère gluant décrit par Lacroix correspond à la sépiolite mouillée.

A la lecture des quelques articles en ligne, ce niveau de silcrète serait vers la base du Ludien associé à des gypses fer de lance mais l'info est à vérifier.

Villenauxe la Grande a fourni aussi l'équivalent, une opale riche en eau (? ... Légère) :

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Opale

Calcédoine Lutécine ? Qu'est ce que c'est ?

Pourquoi ces termes ont été abandonnés ?

Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Pour continuer

Venant toujours du même endroit

Q'est ce ?

Polypier ou autre chose

J'ai un temps pensé a du gypse silicifié mais j'en doute fort

J'ai mis un échantillon de vrai gypse non silicifié a coté

A bien regarder, la première photo,en bas a droite sur le coté verso ? il semble y avoir de petits canaux

Et c'est très fluorescent

Vos avis svp

SILICIFICATION.pdf

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...