Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Sauvage

Membre
  • Content Count

    37
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Sauvage

  1. Duvalia Gervaisiana. Duvalia Binervia, spécimen juvénile.
  2. Bélemnites dilatatus très juvéniles. Bélemnite dilatatus, spécimen parasité.
  3. Hibolites Piriformis. Spécimens juvéniles. Spécimen déformé.
  4. Bonjour Arnaud, ces bélemnites sont probablement de l'étage campanien. Gonioteuthis quadrata et Belemnitella mucronata
  5. Les bélemnites Dilatatus sous différentes formes:
  6. Merci laurentdeshautesalpes. Ce sont surtout les carbonates de calcium qui abondent dans ces sédiments. Bonjour gaeldeploeg, merci pour ce lien. Je vais lire cette documentation avec plaisir.
  7. Merci le sar. J'espère que la chlorite est d'avantage perceptible ici.
  8. Oui effectivement, ce sont des oxydes de fer. Le choix du titre a pour but d'ouvrir un sujet sur les formes hexagonales de calcite, chloriteuses et ferrugineuses qu'il est très rare de trouver en photo sur le net. Les formes scalénoédriques et romboédriques sont le plus souvent présentées pour la calcite.
  9. Bonjour Orlean, effectivement le rendu photo permet largement de douter de la présence de chlorite mais cette calcite est bien chloriteuse, faiblement comparée à d'autres pièces que je présenterai quand je disposerai d'un appareil permettant de montrer tous les détails de cristallisation avec un rendu qualitatif.
  10. Bonjour Marinette, en total désaccord avec Mr kayou qui donne la tourmaline en numéro 2. Plus probablement une apatite présentée par la suite en numéro 8.
  11. Bonjour stefo, lors d'un procéssus d'érosion durant lequel des blocs de roches tombent et se fragmentent en multiples morceaux, les éléments de taille et de masse à peu près similaires auront tendance à se déplacer de façon presque identique. De telle manière que les éléments petits et légers seront emportés rapidement très loin par le courant des eaux alors que les énormes blocs auront tendance à rester sur place. Cela peut expliquer pourquoi vous trouvez des blocs de roches sédimentaires érodées de taille et de forme à peu près similaires dans un même secteur donné.
  12. Bonjour kayou, je ne vois plus la partie de votre commentaire qui appelait à ne pas répondre à des profils non renseignés.
  13. Non, j'ai demandé pourquoi l'opale est exclue d'une considération alors que celle ci fait partie intégrante de la composition définissant une roche citée. Le nombre d'avis orientés sur ce sujet ne déshydratera pas pour autant une silice si celle ci est déjà hydratée.
  14. Bonjour géologiste, chert ou chaille: Concrétion partiellement silicifiée au sein d'une masse calcaire, constituée d'un mélange de calcédoine et de calcite. Cet accident siliceux (opale, calcédoine, quartz)...(source wikipédia). Pourquoi vouloir écarter l'opale de cette considération siliceuse?
  15. Et bien, vous changez vite d'avis sur le sujet. A ce rythme, vous pourriez même vite devenir humble et agréable.
  16. Vous partez du principe que le minéral raye le verre alors? Dans ce cas et si vous ne percevez pas d'éclat résineux, il est au moins cireux et nous serions alors plus proche d'une variété de calcédoine comme le chrysoprase. Mais pour le moment, le minéral ne semble pas rayer le verre.
  17. Vous pouvez contacter le SARM: le service d'analyse des roches et des minéraux du CNRS et leur poser la question en leur envoyant un mail à leur adresse de contact.
  18. Personne ne certifie le nom d'un minéral ou la présence de cuivre dans le minéral présenté, vous êtes la seule personne sur ce sujet à certifier un chose, en écartant une hypothèse sur simple observation de photos. Je vais sortir le chapeau et le lapin.
  19. Il est très difficile d'être sûr avec de simples observations de photos mais l'aspect résineux du minéral est un critère permettant de bien orienter son identification. Pour en être sûr, le mieux est d'envoyer un échantillon pour analyses au CNRS ou ailleurs, les examens permettront de connaître la composition chimique exacte. S'il s'agit bien d'une opale, elle ne prendra pas l'appellation opale de Biot, Biot étant simplement le nom de la commune où a été découvert une opale particulière, riche en cuivre. Mais son apparence laisse supposer par sa coloration, une certaine teneur en cuivre.
×
×
  • Create New...