Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Principaux sujets de Géoforum.


CarionplusCarion Minéraux.
CarionplusCarion : vente de minéraux de sytématique, rares ou anciens

Voir le nouveau contenu de Géoforum

IvanJ

Membre
  • Content Count

    51
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by IvanJ

  1. Bonjour à tous,

    Actuellement étudiant à l'École Nationale Supérieure de Géologie (ENSG) de Nancy en deuxième année (BAC+4), je suis actuellement une spécialisation dans le domaine de la Géologie Pétrolière.

    Je recherche dans le cadre de ces études un stage de 3 mois pour cet été.

    J'ai effectué de nombreuses demandes, directes ou via les interfaces spécialisées, mais vu la confoncture actuelle, je n'ai pas encore reçu de réponses positives pour un stage de cette durée, sur cette période.

    Je dispose d'un profil généraliste malgré ma spécialisation, et suis capable d'intervenir dans de nombreux domaines d'ingénierie. Du fait de ma formation, je dispose déjà d'une expérience dans de nombreux domaines, et en particulier le travail de terrain.

    J'ai également une expérience du monde de la recherche, avec notamment une publication scientifique à mon actif réalisée avec le CRPG de Nancy dans le domaine de la géochimie isotopique.

    Je m'adresse donc à vous. Si vous avez des contacts, proposez vous-même des stages ou avez la moindre suggestion, je suis ouvert à toute proposition.

    Merci !

  2. Je pense également à un grès micassé, probablement riche en argiles s'il est effectivement tendre. L'effervescence serait alors dûe à un ciment carbonaté et la couleur à un ciment d'oxydes de fer. Cette roche à subi une déformation, et d'une part il y a une formation de veines de calcite et d'autre part de veines riche en oxydes de fer lessivés de roches voisines.

    Attention avec la notion de "forte effervescence", ça ne veut rien dire en soi. L'intensité de l'effervescence dépend énormément de la concentration du HCl employé. Un test à l'acide est donc positif ou négatif. Pour parler de "forte effervescence", il faut travailler en comparant plusieurs échantillons dont des témoins connus.

  3. Je n'ai aucune expérience concernant les météorites et je ne pourrai donc pas trancher, mais attention concernant les grès.

    La description donnée ici est la plus courante, mais il existe des grès très indurés absolument pas friable.

    Par ailleurs, la présence d'éléments plus gros peu faire que la roche sorte de la classification des grès pour entrer dans celle des (micro)conglomérats, comme dit plus haut. Là encore ce type de roche peut être très induré, au point parfois d'avoir une cassure conchoïdale.

    Donc je n'ai pas les connaissances qui me permettraient ici d'identifier une météorite avec certitude; par contre j'affirme avoir déjà trouvé un certain nombre de roches terrestres (de type grès ou conglomérats) qui avaient la même tête. Concernant l'isolement de cette roche, on peut imaginer de nombreux scénarios de transports qui le justifierait (éboulement, transport fluviatile, chute depuis un chargement de granulats...). Par ailleurs l'affleurement n'est peut être pas loin, mais s'il s'agit d'un dépôt fluviatile il peut ne pas être étendu.

    Donc je suis curieux d'avoir d'autres avis, mais je recommande la prudence parce qu'il est tout à fait possible que cette roche soit terrestre.

  4. Tu disposes de deux plans (fronts de taille) dont tu connais l'orientation. Tu traces donc sur le canevas les deux grands cercles correspondants. Sur chacun de ces plans, tu portes la ligne correspondant au pendage apparent; tu as donc deux points.

    Naturellement, ces deux lignes sont communes à un plans donc le grand cercle commun aux points est la trace de ce plan sur le canevas. Voilà pour la première question.

    Pour la suite il te suffit de réfléchir aux points du grand cercle représentant ta couche pour lesquels la ligne (donc le pendage apparent) a un plongement minimal ou maximal.

    Je pense que c'est clair; en tout cas tout est dis et si tu as compris tu sauras le représenter sur le canevas.

  5. Voici deux espèces trouvées dans les Corbières, vers Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse.

    La première vient de la base des calcaires micritiques lacustres à intercalations marines du Thanétien (formation des Bessons), je soupçonne Ostrea Bellovacina. Ça vous paraît bien ?

    ostrea_bellovacina.jpg

    La seconde vient des micrites du Sparnatien (formation de Combe-Duc). Ostrea uncifera ?

    ostrea_uncifera.jpg

    Merci !

  6. Probablement du silex. On trouve fréquemment du silex en lits dans les craies, ou en rognons dans toutes sortes de roches calcaires. Ces nodules n'ont rien de clastes tectoniques, mais sont simplement formés en parallèle des carbonates par sursaturation du milieu.

    Pour vérifier qu'il s'agit de silex (calcédoine), il faut regarder si les nodules ont bien une cassure conchoïdale (comme le verre) et s'ils rayent l'acier.

  7. Un éclat ??? moooooon dieu (avec l'accent chevalier du fiel) heuuu comment je fais un éclat ?

    Fondamentalement, tu prends un marteau, tu poses ton caillou sur une surface dure et stable (de préférence pas le carrelage), et tu tapes pour casser le caillou ! ;)

    Ça suppose d'endommager de façon irréversible l'échantillon (donc à ne pas faire si tu souhaites le conserver intacte) mais c'est généralement sans appel !

    Sinon, une option moins brutale, c'est de chercher une face déjà fraîchement fracturée (un "éclat") qui permette de voir la roche non "salie" (la roche saine).

    Ou encore d'appliquer la méthode du marteau, mais pas comme une brute et sur un endroit choisi.

  8. Bonsoir,

    De nombreuses roches terrestres sont plus ou moins magnétiques !

    Le problème (pour moi en tout cas), c'est que les photos montrent plutôt la gangue, ou du moins la partie extérieure c'est-à-dire exposée aux intempéries de ton échantillon, ce qui complique l'identification des éventuels minéraux donc de la roche.

    Y a-t-il un éclat frais quelque part sur l'échantillon qui nous permettrait de "voir ce qu'il a dans le ventre" ? Si oui, serait-il possible d'en faire une photo ?

  9. Bonjour,

    Tu as effectivement l'air d'être passionée.

    Malheureusement, et les autres l'ont déjà mieux dit que moi, le domaine qui t'attire est assez fermé... et les quelques voies d'accès nécessitent une formation scientifique relativement solide.

    Tu dis que tes parents travaillent dans le domaine, aurais-tu la possibilité de trouver, peut-être par leur intermédiaire, un stage auprès de professionnels ? Ça me paraît essentiel pour te permettre de découvrir la réalité des choses, les différentes facettes de ce métier, et par là quelle pourrait être ta place dans ce domaine.

    Avant de te lancer, dans la mesure où tu empruntes une voie pour le moins originale, tu dois savoir où tu vas. Pour ça, il te faut découvrir le métier de l'intérieur, faire des rencontres.

    Il paraît difficile de se faire une place de minéralogiste sans formation scientifique. Ton opportunité est peut-être de poursuivre ta formation en sciences humaines (langues, peut-être commerce) puis de la mettre à profit pour voyager. Et garder ta passion à côté, en réserve. Et un jour peut-être tu trouveras l'opportunité de la développer, peut-être en travaillant comme interprête pour des équipes par exemple, que sais-je...

  10. 1er échantillon : La roche est-elle friable ? J'ai déjà trouvé des nodules de feldspathoïdes qui avaient tout à fait cette allure. La dureté, la trace pourraient donner de bonnes informations sur la nature de cet échantillon (http://www.geowiki.fr/index.php?title=La_d%C3%A9termination_des_min%C3%A9raux&geowikimysql_session=430b24034d9a181f2814d537aa3b3dd0).

    2ème échantillon : les minéraux verts pourraient être des chlorites (résultant de l'altération des micas). Je pense que les minéraux sombres sont des micas (je ne vois pas bien sur la photo; il faut regarder si ce sont de petits feuillets faciles à débiter). Les minéraux clairs sont probablement des feldspaths (plus opaques) et des quartz (translucides). En clair c'est un granite un peu altéré.

    Pour la pétrographie, ce document peut être sympa : https://moodle.insa-toulouse.fr/file.php/301/content/geologie/2_petrographie.pdf

    Je l'ai trouvé sur le site de l'INSA, il m'a paru plutôt complet et présente néanmoins les concepts de base de façon simple j'ai trouvé (voir plutôt les premières pages, après c'est plus technique). Si je trouve autre chose, je le transmettrai.

    EDIT : j'ajoute une photo (la seule que j'ai) du type de nodules dont je parle. Celui-ci est petit, c'est un morceau de socle cristallin (pour faire simple, on va dire de granite ou assimilé) qui a été arraché et emporté par le magma en remontée et s'est donc retrouvé dans cette scorie (roche volcanique).

    post-15078-0-62982100-1380900980.jpg

  11. Universités, je ne sais pas, surtout si tu veux une formation de type ingénieur. Mais niveau école d'ingénieur en géotechnique, tu as essentiellement (à ma connaissance du moins) l'ENSG de Nancy.

    Elle offre chaque année quelques places (sur dossier) aux personnes qui viennent de licence, donc tu peux tenter ta chance (le mode de recrutement principal se fait par concours après prépa).

    Par ailleurs, si tu as possibilité de venir facilement sur Nancy, nous organisons à l'École un forum nommé Geologia le 17 et 18 octobre. De nombreux professionnels seront présents et plusieurs écoles seront représentées. Ça peut probablement te donner des pistes !

    Le site de l'ENSG : http://www.ensg.univ-lorraine.fr/

    Le site de Geologia : http://www.geologia.fr/

  12. "roches réservoir à perméabilité faible (sable / carbonates) et roche piège au dessus à perméabilité plus importante (argile / gypse).

    Une confusion peut être ?"

    C'est ce que j'ai compris en lisant (en diagonal) les articles sur les contextes propices aux gisements d'hydrocarbures. Si tu peux m'informer davantage ou rectifier ma confusion .. :help:

    Les sables/carbonates ont une forte perméabilité (l'eau s'y écoule facilement), tandis que les argiles sont beaucoup plus imperméables. Et du coup, les hydrocarbures vont avoir tendance à être piégés par les argiles mais circuler plus librement dans les sables par exemple. C'est pourquoi les gisements sont généralement associés à des couches argileuses (qui les délimitent).

    Je t'enverrai un MP un peu plus tard (quand j'aurai plus de temps).

  13. Salut !

    J'ai moi-même passé les concours en BCPST cette année. J'avais travaillé en sup en TIPE sur une comparaison des sols de vignobles classés, avec l'étude entre autres de leur perméabilité. Même si mon TIPE de cette année portait sur un tout autre sujet (les modalités de germination des fruits de quelques feuillus), c'était également une comparaison.

    Je ne peux qu'appuyer le sablais et kayou. Il me semble bien plus judicieux de limiter grandement le nombre d'échantillons; et je parle d'expérience. Il y a largement assez de travail à comparer seulement trois ou quatre échantillons proches, c'est-à-dire ne variant que d'un ou deux paramètres. Typiquement, pour illustrer, la proposition de le sablais de se restreindre à quelques sables est très bien. C'est déjà un gros travail d'étudier leur comportement selon la taille des grains ou la composition (richesse en quartz, micas, argiles, peut-être évaluable par observation et comptage à la bino ?). Sans oublier qu'une comparaison n'est valide que si elle confronte des échantillons ne variant que d'un paramètre à la fois.

    Je ne sais pas précisément quels protocoles ou expériences tu souhaites pratiquer, mais tout ce que j'ai fait en porosité, perméabilité, viscosité pouvait se faire avec un matériel très basique présent dans tous les labos (en gros, quelques éprouvettes et une manipulation soigneuse).

    Encore une fois, bien qu'une étude qualitative puisse être appréciable, l'expérience est le fondement même du TIPE.

    Pour les cartes, je pense que tu peux oublier, si tu souhaites faire correspondre les échantillons que tu analyses à un contexte réel et précis pour avoir plus de sens, appuies toi plutôt sur des résultats de carottages qui restituent précisément l'organisation du sous-sol.

    Obtenir les échantillons ne devrait pas être trop compliqué. Si tu ne veux (ou peux) pas toi-même échantilloner (ce qui peut être délicat pour de grosses quantités), Il est assez courant que les labos de prépa disposent d'office d'un stock de sables ou roches (parfois héritées de TIPE antérieurs...) ou aient du moins des contacts pour en obtenir. Au pire, n'importe quelle enseigne de construction fera ton bohneur (même casto par exemple, propose un choix très large !).

    Allez, dernier argument en faveur des sables : va mettre un bloc de granite dans une éprouvette...

    N'hésite pas si je ne suis pas clair ou incomplet,

    Ivan.

  14. Si c'est bien de cela qu'il s'agit, pour envoyer un message privé à un membre du forum, il suffit de glisser le curseur de la souris sur son pseudonyme. Une petite fenêtre apparaît avec l'option "envoyer un MP" (MP = message privé), sur laquelle il suffit de cliquer.

    363801tutomp0.jpg

    Sinon il est toujours possible de le faire depuis la page du profil de n'importe quel membre, que l'on rejoint en cliquant sur son pseudonyme dans un fil de discussion, ou via la recherche nominative.

    928596tutomp.jpg

  15. Le fait que la photo soit floue fait qu'elle est pratiquement inutile. Néanmoins, on distingue effectivement un grain (intérêt de la cassure fraiche) dont les nuances sont un argument supplémentaire en faveur de la dolérite.

    Il faudrait essayer de prendre une photo plus nette, en veillant à bien activer le mode macro et en posant l'appareil sur une boîte par exemple (ou mieux, un trépied !) pour le caler.

  16. Et le texte original :

    Геологи

    Слова С. Гребенникова и Н. Добронравова.
    Музыка А. Пахмутоаой.

    Ты уехала в знойные степи,
    Я ушел на разведку в тайгу,
    Над тобою лишь солнце палящее светит,
    Надо мною лишь кедры в снегу...

    Припев:
    А путь и далек и долог,
    И нельзя повернуть назад...
    Держись, геолог!
    Крепись, геолог!
    Ты ветру и солнцу брат!

    На прощанье небес синевою,
    Чистотою студеной волны,
    Голубою заветной Полярной звездою
    Поклялись в нашей верности мы.

    Припев.

    Лучше друга нигде не найду я.
    Мы геологи оба с тобой,
    Мы умеем и в жизни руду дорогую
    Отличать от породы пустой.

    Припев.

    Я в суровом походе спокоен:
    Ты со мной в каждой песне моей...
    Закаленная ветром, и стужей, и зноем,
    Только крепче любовь и сильней!

    Припев.

×
×
  • Create New...