Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Bannières. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2018, avec fossiles et gemmes.
Bourse aux minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines 2018

icarealcyon

Figures d'érosion éolienne sur des basaltes du Naukluft (Namibie)

Recommended Posts

Bonjour à tous, je vous présente dans ce post des galets originaires de l'ancienne plaine alluviale de la rivière disparue Tsauchab, dont la surface a été sculptée et polie par les vents du désert. Je trouve le résultat tout à fait remarquable. Avant leur libération par l'érosion et leur sculpture, ces galets étaient pris dans un conglomérat gréseux bien visible sur la photo au couple de corbeaux-pies.

Suivent: une photo aérienne du site, deux au sol, et les galets dont il est question (en place pour le plus beau -et gros- rencontré).  Avez-vous des exemples d'érosion éolienne similaire ?

 

IMG_0120.JPG

IMG_0174.JPG

IMG_0195.JPG

IMG_1542.JPG

IMG_1539.JPG

IMG_1544.JPG

IMG_1545.JPG

IMG_1538.JPG

IMG_0280.JPG

IMG_0283.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Merci pour ces belles photos, l'ambiance si "sereinement imaginative" des espaces désertiques.

Des photos de ces cailloux modelés par l'érosion (vent/eau) ont été postées dans le forum, mais pour les retrouver...!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, merci Kayou de l'avoir retrouvé !:hi: il m'avait échappé parce qu'il traitait apparemment davantage d'éléments géomorphologiques que des cailloux à proprement parler, sauf dans ses deniers messages. Est-t-il trop tard pour raccrocher les wagons ?

 

En attendant, s'il est possible de lire l'influence des vents dominants sur un spécimen qui a subi ce type d'érosion, que peut-on déduire de l'aspect régulièrement rayonnant de la surface des deux blocs figurant sur mes deux dernières photos ? Aucun vent dominant ici pendant des milliers d'années ? Contrairement à ce que j'ai écrit ce matin, il ne s'agit pas de 2 photos du même bloc, j'en ai bien photographié deux (d'une vingtaine de cm de long sur 7 ou 8 cm hors sol pour le premier, et une trentaine de cm de long pour  une dizaine de cm dépassant du sable pour le second) , présentant cette structure rayonnante, sur le peu de surface de sol que j'ai pu examiner !  Donc je suppose qu'ils ne sont en rien exceptionnels.

 

Hélas, mon récent séjour en Namibie se passait en compagnie d'astronomes et non de géologues, ce qui fut parfois frustrant pour moi, tant au niveau des possibilités d'observation que de la récolte de spécimens....J'en fus réduite à voler ces moments :desert:autant que possible.

Et je regrette de n'avoir pas pu récolter l'un ou l'autre de ces" rayonnants" du fait de leur taille importante, de l'absence d'outils adaptés pour les dégager du sable dur, et du temps !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... on ne le voit pas très bien pour le moment ... mais c'est exactement la même chose à vue d'œil

( pas évident de trouver sur le clavier le e dans l'o en une seule touche .., reste à voire à la loupe ) .

 

image_160129_19700118_172309.jpg

image_160130_19700118_172309.jpg

 

... et je me suis demandé si il fallait les ramasser justement , sur la plage , ou non ; et si ces pierres pouvaient avoir un intérêt certain .

Alors au cas où , par prudence et par précaution je les ai ramassé  , et vous verrez que c'est quasiment la même chose .

C'était une photo prise en plein jour avec peu de soleil , ces dernières étant limitées actuellement ,

le cordon ayant fondu/oxydé à la dernière inondation de la dernière pluie d'eau électrisée ... ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour mieux les voir il faut prendre la photo avec un éclairage latéral.Pour les galets du Naukluft, Il m'a semblé qu'il pourrait exister un lien entre la taille du caillou et le relief de surface. Les petits éléments font vraiment penser à des fruits racornis, fripés, tandis que sur de plus grands se développent des traces en labyrinthe, et pour finir, une sorte d'ordonnance rayonnante sur les plus gros galets bien arrondis. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa ces galets

 

J'ai pu observer des spécimens similaires dans le sud du Maroc, à environ 50 km d'Erfoud

 

Quelques photos du secteur, je n'ai pas eu la présence d'esprit de faire des photos des pierres au sol

 

 

sud_maroc1.jpg

sud_maroc2.jpg

sud_maroc3.jpg

sud_maroc4.jpg

sud_maroc5.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Le 31/05/2018 à 19:03, icarealcyon a dit :

 

En attendant, s'il est possible de lire l'influence des vents dominants sur un spécimen qui a subi ce type d'érosion, que peut-on déduire de l'aspect régulièrement rayonnant de la surface des deux blocs figurant sur mes deux dernières photos ? Aucun vent dominant ici pendant des milliers d'années ? Contrairement à ce que j'ai écrit ce matin, il ne s'agit pas de 2 photos du même bloc, j'en ai bien photographié deux (d'une vingtaine de cm de long sur 7 ou 8 cm hors sol pour le premier, et une trentaine de cm de long pour  une dizaine de cm dépassant du sable pour le second) , présentant cette structure rayonnante, sur le peu de surface de sol que j'ai pu examiner !  Donc je suppose qu'ils ne sont en rien exceptionnels.

 

Bonjour, il faudrait vérifier s'il s'agit de calcaire, dans ce cas l'action de rares pluies (dissolution) plus celle du vent pourraient expliquer leurs aspects.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai entendu dire que la plupart des matériaux que l'on retrouve sur ce littoral atlantique sud vient du massif central , par la Garonne ...

 

20180602_190457.jpg

20180602_190607.jpg

20180602_190522.jpg

20180602_190621.jpg

20180602_190533.jpg

20180602_190613.jpg

20180602_190543.jpg

20180602_190627.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si il y en a d'autres , je ne manquerai pas de les récupérer , pour pouvoir un jour en préciser l'origine temporelle et spatiale bien évidemment . ^^

 

C'est donc probablement aussi du basalte ... et dans tout les cas , même si ça a une tronche d'hydrocarbure , cela paraît entièrement naturel .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heu, le sujet c'est bien ...

Figures d'érosion éolienne sur des basaltes du Naukluft (Namibie)

n'est-ce pas Nanil ?

 

JF06 signale:

il faudrait vérifier s'il s'agit de calcaire, dans ce cas l'action de rares pluies (dissolution) plus que celle du vent pourrait expliquer leur aspect...

 _ Effectivement ça ne fait pas basalte. Ce genre de caillou a été déjà présenté sur le forum, à plusieurs reprises (et je n'arrive pas à retrouver) ...et il me semble que l'action de l'eau, de la rosée du matin, était une voie d'explication.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autant pour moi... merci Jean François06,  pour votre perspicacité !  J'aurais dû m'assurer de la nature rocheuse de mes galets avant de poster,  cela m'aurait évité un titre erroné ! J'ai fait le test HCL sur un exemplaire abîmé et il est formel: il y a une réaction, assez faible certes, mais une réaction ! Donc mes galets noirs ne sont pas du basalte mais une sorte de calcaire (ou un calcaire dolomitique ?) très dur, très noir, comme de l'encre de Chine, au grain extrêmement fin, et prenant un très beau poli brillant au vent ! Cette nature rocheuse explique donc sa sensibilité à l'érosion éolienne et aqueuse sur peut-être des millions d'années dans le plus vieux désert du monde (âgé lui-même d'environ 80 millions d'années).

 

J'avais oublié de préciser que dans cette immense nappe alluviale fossile, seuls ces galets noirs présentent cette structure de surface complexe. Tous les autres galets, de constituants assez variés (grès, schistes, quartz, roches cristallines...) arboraient une structure de surface banale. Les roches sombres les plus fréquentes constituant des massifs alentour sont basaltiques, je n'ai pas été chercher plus loin, pan sur le bec :rolleyes: Maintenant, une question résolue en appelle une autre, pas moins intéressante: d'où proviennent ces galets noirs, je vais m'attacher à essayer de le découvrir. De très loin probablement (comme les galets de Nanil :P )

 

En amont de la zone où j'ai trouvé ces galets, se trouve le canyon de Sesriem, creusé lui aussi par la rivière Tsauchab, sur une trentaine de mètres de profondeur, dans une épaisseur conséquente de sédiments fluviaux fossiles consolidés en grès et poudingues. On nous a expliqué que ces dépôts fluviatiles sont âgés de 15 MA. Miocène (Burdigalien-Langhien), donc. On y lit , de bas en haut, une spectaculaire alternance de temps calmes et de de crues, et pour finir, le sommet des parois du canyon montre plusieurs mètres de galets de toute tailles charriés de manière ininterrompue sur une période de crue qui a dû durer vraiment très longtemps !

 

Petite visite en images:

IMG_0279.JPG

IMG_0287.JPG

IMG_0289.JPG

IMG_0291.JPG

IMG_0295.JPG

IMG_0288.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant