Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲
Dakey

Capacité d'échange cationique effective (CECE) : mesure sur filtrat

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Et merci d'avance pour votre aide. C'est après moult recherches infructueuses que je m'adresse à vous, au sujet de la capacité d'échange cationique effective d'un sol semi-aride.

 

Ma situation en quelques mots : je possède les concentrations (ppm) en ions Ca, Mg, K et Na mesurées sur la fraction soluble de mon sol. Cette fraction soluble a été obtenue après dilution 1/5 d'un échantillon de sol, puis centrifugation. J'aimerais déterminer la CECE, mais je ne sais pas si ces concentrations mesurées permettent de le faire.

 

Un excellent livre de Duchaufour (Introduction à la science du sol) m'a appris que la CECE était égale à S + Al + H, où S représente la somme des "bases" échangeables, à savoir les cations que j'ai mesurés. Comme je n'ai pas les concentrations en hydrogène et aluminium, le calcul de CECE me paraît inabordable, mais celui du "S" semble alors tout bête : il suffirait d'additionner mes concentrations. Cependant, je reste sceptique ! D'abord, je crois que la valence des cations intervient dans le calcul. Ensuite, et c'est là mon vrai problème, je me demande si les concentrations issues de mon filtrat sont bien représentatives des cations échangeables présents dans mon sol.

 

En somme, il y a deux cas de figure :

A : Le filtrat contient effectivement les cations échangeables du complexe argilo-humique, donc les concentrations relevées permettent bien d'estimer le "S" du sol.

B : Le filtrat ne reflète pas les teneurs en cations échangeables du sol.

 

Le point B pourrait s'expliquer, par exemple, si les ions facilement échangeables (Na, K) passent préférentiellement dans le filtrat, et que les ions tels que Ca et Mg restent, au moins en partie, fixés aux particules de sol.

 

J'espère avoir été assez clair dans mes explications ; bien sûr, je m'efforcerai d'apporter tous les détails nécessaires s'il le fallait.

 

Dakey

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Pour la CEC et/ou la CEC effective : il y a des normes à appliquer tout simplement.  Si ton extraction a été faite à l'eau, tu mesures une fraction soluble et certainement pas une CEC. Pour mesurer une CEC, tu utilises une solution saline qui va déplacer les cations du complexe argilo humique et il y a des méthodes de mise en contact et des temps de contact à respecter .....bref c'est "normalisé"

 

Si ton sol se développe sur roche carbonatée, tu peux être sur que le complexe est saturé par Ca et/ou Mg et Al/H+ seront négligeables. Si tu es en sol acide .... cela change tout et il y de forte chance d'avoir un sol désaturé et donc H+ et AL+ peuvent ne plus être négligeables. Une simple mesure de pH te renseignera sur ce point.

 

Cas de figure particulier : si tu es en sol semi aride......par  "malchance" tu peux tomber sur un sol anormalement riche en sel donc en sodium ..... et la cela devient très "spécifique" au niveau des protocoles, des adaptations et des interprétations ... c'est un peu un autre monde. Les sols très alcalins .... c'est aussi et encore un autre cas "très spécifique".

.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour montroc81,

 

Merci pour ta réponse, c'est très clair. Je suis dans le cas particulier que tu soulèves, celui d'un sol (très) riche en sodium, avec un pH aux alentours de 8.

Pour reprendre ton message, je dois donc rester prudent quant aux résultats que j'ai obtenus : mes concentrations ne concernent que la fraction soluble du sol, et si un lien existe probablement avec la CECE du complexe argilo-humique, celle-ci n'est toutefois accessible que grâce à des méthodes normalisées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui les sols salins ....c'est un autre monde parmi les sols .... et j'avoue que je ne le connais pas.

 

L'avantage des méthode normalisées : tu n'auras pas de soucis si tu dois faire des publications ou des communications sur tes travaux et cela sera plus facile si tu veux comparer les paramètres physico-chimiques de ton sol à "des banques de données sol"

 

Si tu fais du bricolage de bout de paillasse .... de la "cuisine" .... tu obtiendras des résultats bien sur ........mais ils seront  difficiles à valoriser/exploiter

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends. En effet, je crains que mes données ne soient condamnées à rester "telles qu'elles" ! Elles caractériseront tout au plus les éléments solubles présents, mais sans indiquer s'ils proviennent exclusivement de la solution du sol ou, en partie, du complexe argilo-humique. Merci encore pour ton aide !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant