Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
▲  Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais dans l'Oise  ▲

ValentinLska

Quelques Infos Etudes et Métier de Géologue

18 messages dans ce sujet

Bonjour/Bonsoir à tous,

 

Je suis actuellement étudiant en L1 scientifique, cela fait 2 ans que je suis dans le supérieur et je compte faire de la Géol mon métier.

En 2015 après mon Bac, j'avais commencé une formation BTS GA à Nancy, mais ça ne m'a pas plus des masses et j'ai rapidement démissionné.

J'ai pris une licence un peu au hasard de retour chez moi pour ne pas me taper une année blanche sur le dossier, et en 2016 j'ai repris une L1 scientifique afin de pouvoir repartir de 0.

J'en suis donc à ce point là aujourd'hui.

 

Par le passé, j'ai postulé plusieurs fois à l'école d'ingé LaSalle Beauvais, j'ai été accepté mais n'y suis jamais allé, privilégiant d'autres voies.

Maintenant, je pensais continuer mon parcours scientifique universitaire, en l'occurrence une Licence Géosciences à l'Université de Montpellier, pour essayer de postuler aux écoles d'ingé géol.

Mon rêve a toujours été d'intégrer l'ENSG, je sais aujourd'hui que c'est très difficile et d'autant plus si l'on ne vient pas de la "prestigieuse royalissime topissime" filière prépa.

Je voudrais donc un peu des avis extérieurs sur tout cela, histoire d'éclairer un peu ma lanterne et de ne pas me lancer dans une formation qui ne déboucherait sur rien...

 

Par ailleurs, si je pouvais avoir quelques indications sur l'état actuel du marché de l'emploi tout domaine confondu, ce serait vraiment le top !

 

Depuis que j'ai 5 ans et que j'ai commencé à ramasser de la caillasse, je n'ai que la Géol dans le crâne pour faire ma vie. Je souhaite surtout pouvoir la pratiquer en voyageant, puisque c'est un métier qui demande beaucoup de mobilité pour les entreprises à l'étranger, et voyager ça c'est mon délire.

 

Bref, si quelqu'un me répond, merci d'avance pour le temps que vous aurez consacré à la lecture de ce long et tortueux message..

 

 

ValentinLska

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Bonjour

 

      à la lecture du parcours....je dirais que c'est pas gagné!!!

 

                   Par expérience (c'est assez vrais pour tout métier mais plus particulièrement géologue de terrain)  il faut savoir ce que l'on veux assez tôt et s'y fixer : je veux être géologue, je choisis la filière en fonction de mes résultats et fait tout pour y rester!

 

                     casser des cailloux et voyager...soit mais tant que le sujet et le domaine n'est pas fixé, pas grand chose à faire

 

                    Il y a un creux en ce moment mais qui remonte sur le métier de géologue (je parle des géologues "terrain" ) pour la géologie "universitaire"  il y a peu de postes et ça ne changera pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut!

ça dépend ce que tu veux faire: mines, pétrole, géothermie, recherche, ... certaines formations sont plus adaptées que d'autres en fonction de ce que tu veux!

Je suis à Montpellier (master), je connais aussi des gens d'Alès et Orléans. Si tu as des questions je peux essayer d'y répondre.

Et oui, le marché est pas top en ce moment. Si tu veux avoir des infos là dessus regarde le cours des ressources, ça donne une idée.

Exemple pour l'Uranium:

http://www.boursorama.com/bourse/cours/graphiques/historique.phtml?symbole=URRE

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

j'étais étudiant de 2010 à 2016 et j'ai fais un parcours exclusivement universitaire (strasbourg pour la recherche et orléans pour les mines et carrières). Concernant l'accès à l'ENSG, quelques places pour un accès en 1ère année d'école après la L3 sont disponibles. Avec un bon dossier tu seras auditionné à l'oral (j'ai moi même tenté l'expérience).

 

Il est plus simple de trouver un emploi après une école qu'après un master (même pro) en général. A la fac, les licences pro, les master traitant d'hydrogéologie ou de pollution (environnement en général) permettent d'aboutir à du travail plus facilement que les autres formations.

cependant d'après ce que j'ai entendu dire, les étudiants sortant d'école (ensg et eost, pour la salle je ne connais pas trop ) sont plus formés pour faire de la modélisation (donc du travail sur pc) et moins compétent que les universitaires sur le terrain (après il faudrait d'autres avis pour confirmer ou pas cela).

 

Après as tu une voie préférentielle dans la géologie ? le btp, géotechnique, recherche, carrières, mines .... ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, pierig a dit :

cependant d'après ce que j'ai entendu dire, les étudiants sortant d'école (ensg et eost, pour la salle je ne connais pas trop ) sont plus formés pour faire de la modélisation (donc du travail sur pc) et moins compétent que les universitaires sur le terrain (après il faudrait d'autres avis pour confirmer ou pas cela).

 

Après as tu une voie préférentielle dans la géologie ? le btp, géotechnique, recherche, carrières, mines .... ?

celle là c'est la première fois qu'on me la sert!!!!!!

             dans le milieux professionnel , les universitaires sont principalement utilisés directement dans les suivi de dossier , les application terrain théoriques ou peu pratiques contrairement aux écoles où ils sont envoyés directement sur les sites  (exploitations, traitements, prospection etc...)  Faut pas oublier un petit détail  combien de temps passe un universitaire (licence, maitrise, theses..) sur le terrain en réel ???.......................................quqelques jours pour unne licence, deux à trois semaines pour une maitrise , quelques semaines pour uns these de doctorat  !  

         j'accompagne tres souvent ces universitaires sur le terrain (tous les niveaux)  et je sais faire la différence ! Ceci dit il est vrais également que la simulation informatique est plus une specialité des écoles MAIS NE JAMAIS OUBLIER  (c'est malheureusement parfois le cas et ce n'est pas sans catastrophes)  une simulation informatique n'est valable que si elle est confrontée au terrain !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

alors j'ai une amie qui était à la fac de nancy et qui avait des terrains avec l'école et bah de ce qu'elle m'a dit c'est pas fameux !! les conséquences que je tire c'est seulement à partir de ce que j'ai pu voir/entendre en tant qu'étudiant. Concernant le milieu professionnel je ne me suis pas prononcé ...

 

les étudiants de l'école d'ingé sortent de la prépa et ont quand même un certain retard sur les licences en terme de géol, donc je pense que la 1ère année de l'ensg doit être une année de revues pour un étudiant sortant de licence, donc pas super intéressante

 

et puis cela doit dépendre des fac mais dans mon cas : en licence 3 semaines de terrain (dignes, massif de bohème et dans les vosges), en master (m1 et m2) 4 semaines (transect alpes, normandie et massif de bohème), et dans mon 2ème M2 d'orléans c'était 7 semaines de terrain (maroc, espagne, bourgogne, salsigne et district houiller de lorraine)... donc plutôt bien servi en terrain. Après en école il y a plus de moyens donc plus facile aussi pour faire du terrain ...

après je ne connais personne à l'ensg c'est pour ça que je dis qu'il faut vérifier!

 

concernant les modélisation je suis tout à fait d'accord avec toi

 

ce qui est sûr c'est que tout dépend de ce qu'il souhaite faire comme carrière !!

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 49 minutes, zunyite a dit :

deux à trois semaines pour une maitrise

On a une quarantaine de jours en M1 à Montpellier (plus que la moyenne peut-être).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonsoir à tous,

 

Désolé de ne pas avoir répondu à vos messages, il y a eu un p'tit problème au niveau des notifs de réponses !

Avant toute chose, je tiens quand même à tous vous remercier d'avoir pris le temps de lire et répondre à mon post, c'est très généreux.

 

D'après tout ce que j'ai pu lire, apparemment la géol c'est un peu bouché en ce moment sauf pour tout ce qui est du secteur hydrogéol - dépollution etc.

Pour ma part, je n'ai pas encore vraiment d'idée très précise du domaine où je voudrais exercer, ceci dit il est vrai que mines et carrières ou encore géol appliquée au BTP (pour les ouvrages d'art par ex) m'ont toujours beaucoup plu. Mon rêve de gosse c'est volcano mais ça nécessite un parcours extrêmement long et d'être parmi les meilleurs. J'suis plus axé pétro-minéralo que strati quoi dans les matières enseignées.

 

Après je comprends bien que, venant d'une licence universitaire quelle qu'elle soit, il est fort probable que l'entrée à l'ENSG ou dans d'autres écoles d'ingé soit très difficile, il y a apparemment très peu de places selon vous. Je sais pas trop si les secteurs que j'ai cité plus haut préférentiellement recrute des universitaires à M2. D'après ce que vous dites, ça a l'air + faciles de trouver du taf dans quelque domaine que ce soit quand on sort son diplôme d'ingé sur la table.. J'ai aussi entendu dire que certaines grosses boîtes internationales recrutent moitié d'ingé moitié d'universitaires.. Qu'est ce qui est vrai, qu'est ce qui est faux, j'en sais trop rien !

 

Pour résumer, l'ingé c'est bien mais difficile d'y entrer vu ma situation, par contre l'université ça peut déboucher sur pas grand chose quoi.

Il me reste plus qu'à aller à LaSalle Beauvais en fait ? Au moins j'suis assuré d'avoir mon diplôme d'ingé (moyennent une modique somme lol)... :mortderire:

Tout ce que je voudrais c'est pouvoir exercer dans la géologie à l'étranger pour ces domaines là. C'est si difficile à obtenir ? :pluie:

 

 

Encore un grand merci à tout le monde, très très bonne soirée/journée à vous et bonne route !

 

ValentinLska

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ayant fait tout mon cursus à l'université (en physique) ... Je peux te dire qu'il existe de nombreuses passerelles, et qu'il est tout à fait envisageable d'entrer dans une école d'ingé en passant par là. Il faut "juste" avoir un bon dossier et sortir du lot. Alors oui il n'y a pas beaucoup de places, mais aussi pas beaucoup de candidats! Pire que ça: certaines (la plupart enfait) écoles (jusque polytechnique) sont justement beaucoup plus simples à avoir en passant par la fac à niveau scolaire équivalent.

 

C'est peut-être différent en géol, je connais pas assez ces quelques écoles mais par exemple à Montpellier on peut rejoindre Alès assez facilement en master. Voilà !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, ValentinLska a dit :

 

 J'ai aussi entendu dire que certaines grosses boîtes internationales recrutent moitié d'ingé moitié d'universitaires.. Qu'est ce qui est vrai, qu'est ce qui est faux, j'en sais trop rien !

 

 

 

ValentinLska

c'est assez juste actuellement ; pas assez de géologues "école" sur le marché ! (actuellement la société pour laquelle je travaille  est dans ce cas   moitié ecole moitié université

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord, mais qu'est ce qui différencie véritablement un géologue ingé d'un géologue tout droit sorti de son Master ? Je ne vois pas bien la distinction.

Et comment se fait-il qu'il y ait pénurie de géologues "école" alors que l'accès est très sélectif ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu souhaites faire de la géologie de terrain, choisis une formation avec un maximum de terrain. Regarde bien le contenu des licences, c'est très variable d'une fac à l'autre (tout est dispo sur les sites des fac).

N'aie pas peur de bouger, si la licence qui te plaît se passe à Bordeaux et que tu es de Colmar, fonce. Tu peux aussi tenter une année d'échange à l'étranger, même si ce n'est pas vraiment valorisé dans le cursus universitaire (souvent une année perdue), c'est toujours une excellente expérience.

 

Pour le choix du master, je dirais qu'il ne faut pas forcément te focaliser dessus pour l'instant, tu as toute la licence pour découvrir les différentes voies qui s'ouvrent à toi en géologie ; et il y en a auxquelles on ne pense pas forcément à l'inscription en 1ère année...

Pour ce qui est de l'insertion professionnelle (on parle bien là d'entreprise), elle reste excellente après une formation appliquée et/ou en alternance.

 

Le 11/02/2017 à 11:56, ValentinLska a dit :

D'accord, mais qu'est ce qui différencie véritablement un géologue ingé d'un géologue tout droit sorti de son Master ? Je ne vois pas bien la distinction.

C'est simple, un master de géol universitaire a fait 5 ans de géologie (c'est un géologue pur jus), un géol qui sort de cycle ingénieur 3 ans mais il a acquis une maîtrise des outils mathématiques pendant sa prépa et a fait des SI (il est donc plus polyvalent). Les deux ont des compétences différentes, d'ailleurs le métier de géologue minier n'est pas exactement le même que celui d'ingénieur minier.

 

A l'étranger, c'est différent... Le modèle anglo-saxon est pris en référence : bac+5 = Master's degree (aboutit à un métier d'engeneer geologist), bac+8 = Philosophiae Doctor (plutôt recherche).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,

 

Bon alors déjà je vais pousser un énorme grrrrrrrrrrr parce-qu'il faudrait parfois être un peu mieux renseigné avant de juger des cursus que l'on ne connaît pas (ça ne s'adresse pas à tous les intervenants, loin de là, donc que certains ne se sentent pas offusqués).

 

Je vais parler pour ce que je connais, je n'ai eu que des échos de la fac' même si nous avions des cours en commun en 2A et que j'ai fait un double cursus 3A/M2.

 

On peut intégrer une école d'ingé en venant de la fac', c'est même loin d'être rare selon les écoles. Si tu as une L3 tu postules pour une première année, et si tu as un M1 pour une 2ème année. Il faut pour cela un bon dossier qui te permet d'être sélectionné pour un entretien où les facultés en géol et sont testées. Mais pas qu'en géol', il faut s'attendre à être testés un peu sur tout. 

A l'ENSG il y a 4 semaines de terrain en première année, 3 en deuxième année (+1 ou 2 jours de pédo) et environ 2 en 3A, mais ça dépend des options. Ensuite ça dépend des stages. Le terrain c'est variable à la fois selon les écoles et selon les fac'. 

Un ingé n'est pas moins bon qu'un facqueux et inversement. Et ce dans tous les domaines. Il y a des facqueux qui ne valent rien sur le terrain et des ingé qui sont des quiches en maths. Pour moi le terrain offre une vision, mais une vision parfois restrictive, qui ne permet pas de juger certains phénomènes. Donc me concernant je pense que juger un géologue sur ses seules facultés sur le terrain me paraît tout aussi restrictif. Il s'agit certes d'une discipline naturaliste à la base, mais qui a évolué très vite avec les outils récents.

 

Selon les domaines, il y a pénurie de jeunes (géotech) ou bien chômage assuré (mines), et ce malgré le réseau de certaines écoles. L'ENSG débouche sur des domaines très variés : géotechnique, eau et environnement (géothermie, sites et sols pollués, ...), réservoirs (fracturation, gaz, etc.), ingénierie minière (prospection, extraction, valorisation), pétrole (prospection, extraction, etc.), modélisation des sols et sous-sols, risques naturels, et il y en a aussi pour ceux qui veulent toucher au milieu académique.

Qu'est-ce-qui te plaît vraiment dans la géol' ? Es-tu prêt à bouger à l'étranger ? Pour répondre à tes aspirations, la volcano ça va être ardu. C'est vraiment bouché selon ce que tu ambitionnes de faire. Mais tu peux t'orienter sur les risques naturels et notamment le risque volcanique, cela dépend aussi de ta mobilité. Pour la géotechnique, c'est un secteur qui recrute. Es-tu à l'aise en maths et en physique ?

 

 

J'espère t'avoir éclairé sur certains points. Sur d'autres, il y a déjà eu pléthore d'interventions pertinentes avant moi :-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous,

 

Je vous remercie tous pour vos réponses qui ont été très constructives dans l'ensemble pour moi.

Pour répondre au dernier post, je suis près à bouger n'importe où le vent me mènera, bouger c'est ce qui me motive j'adore ça. J'suis à l'aise en Maths oui, moins en Physique c'est sur ! Pour la géol, j'aime l'idée d'aller farfouiller la dessous pour comprendre des phénomènes ou évaluer l'intérêt de tel ou tel site en vue de constructions ou exploitations minières/pétrolières, je sais pas quoi dire tellement de trucs m'arrivent en même temps.. Puis je ne suis qu'en 1ère année, j'ai pas encore vraiment une vue d'ensemble assez précise de la diversité de domaines qu'offre la géol. J'ai beaucoup d'intérêt pour la minéralo et la vulcano parce que c'est ce qui a bercé mon enfance.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je ne vais pas intervenir sur le fond, les autres font mieux que moi sur le sujet.

 

Mais par contre, ayant un peu l'expérience du "bouger", fait attention il y as bouger et bouger....

 

Dans la plupart des cas qui sont considéré ici ( je dirais même tous les cas ) le bouger est : partir à l'étranger pour une durée indéterminée... Avec un peu de chance dans un Pays Anglo-Saxon, mais pas obligatoirement... Il y as la barrière de la langue et celle de la culture. Cela peut être très perturbant.

 

Beaucoup de monde à l'université/Ecole d'ingé/IUT/... pense bouger : aller à l'autre bout de la France, ou éventuellement se déplacer plus ou moins régulièrement en France, mais dans l'industrie bouger veut souvent dire plus que cela. ( dans mon cas actuel bouger veut dire aller en Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Roumanie, Israel, Lybie, Tunisie, Algérie, Maroc a minima... bouger plus loin est aussi possible mais il faut être à l'affut, alors que pour les pays cité cela peut être à n'importe quel moment. [ et je ne suis pas dans le domaine de la géologie mais celui des télécoms. ] )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je comprends bien et vous avez totalement raison. Je voulais simplement dire que bouger n'est pas une barrière pour moi, je suis prêt à partir n'importe où il faudra que je parte car j'aime ça. Je suis bien conscient qu'entre voyager pour le boulot et voyager pour le plaisir il y a une TRES grande différence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut!

Je ne peux pas trop te renseigner sur le marché de l'emploi ni sur les métiers de la géologie, étant en L3, mais ce que je peux te dire, c'est que si tu t'intéresses à la géotechnique, l'ENSG est vraiment bien pour ça (et pour le coup y'a pas mal de postes actuellement), c'est leur grosse spécialité.

Apparemment ils offrent 4 places en M1 pour des gens ayant une licence scientifique, et 4 autres pour ceux qui ont déjà un M1 (dans ce cas tu fait un autre M1 et un M2 à l'ENSG et tu es ingénieur). C'est peu mais faut voir le nombre de gens qui postulent, ça vaut en tout cas le coup d'essayer si c'est ce qui t'intéresse, d'autant plus que tu peux te rabattre sur l'école de Beauvais qui a aussi une procédure d'admission parallèle en 4eme année! Tu as encore 2-3 ans, autant choisir une licence de géosciences qui te plait bien avec beaucoup de terrain et la faire à fond, et tu verras en L3 là où tu en es. Quoiqu'il en soit, il n'y a qu'une seule chose qui puisse rendre l'entrée à l'ENSG moins difficile, c'est de travailler! Tu as l'air hyper motivé, pas de raison pour que tu réussisses pas! :)

Bon courage pour la suite!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 18/02/2017 à 13:54, ValentinLska a dit :

Oui je comprends bien et vous avez totalement raison. Je voulais simplement dire que bouger n'est pas une barrière pour moi, je suis prêt à partir n'importe où il faudra que je parte car j'aime ça. Je suis bien conscient qu'entre voyager pour le boulot et voyager pour le plaisir il y a une TRES grande différence.

pour répondre au "déficit de géologues école "  c'est volontaire.....en gros le principe : le marché offre 50 places de geologues "techniques" on en forme 30 ; comme cela les sortants n'ont pas de problèmes de placements au contraire (les conditions et salaires s'en ressentent!)

pour l'étranger : langues parlées ?

pour ce type de "profil" je ne vois que Nancy ou beauvais ou plus globalement "les mines" type Ales , Paris..

Ne pas oublié non plus une autre possibilité (plus risquée mais dans ce contexte voyage ) les entreprises anglosaxones prennent plus facilement des universitaires ayant une expérience de terrain sur des postes techniques à l'étranger (évidemment anglais courant exigé)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant