Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

TRex

Membre
  • Compteur de contenus

    7
  • Inscription

  • Dernière visite

  1. TRex

    Seismes Actualités

    Pour être tenu au courrant en continu l'appli: Seisme Version 3.7.25 (par Nico Tranquilli). Mis à part les iPhones, je suis certain que cela marche sur les autres aussi. Points forts: 1/ C'est en continu; 2/ Deux réglages d'intensité possibles +2 Richter, +4 Richter (certains pays très sysmiques comme le Japon, l'Indonésie et d'autres pour d'autres raisons ne donne pas l'information en dessous de 3 R ou de 4 R) Je me suis donc réglé sur +4. 3/ Les informations sur chaque secousse sont assez détaillée (quand information il y a) 4/ Sources diverses: USGS, GEOFON, EMSC, BMKG, RENASS. Parfois le même séisme est signalé par plusieurs sources avec des intensités différentes, ils sont marqués en attente de confirmation. Sinon assez précis quant à Longitude/Latitude et même profondeur. 5/ Les failles, dorsales, subductions figurent sur la carte avec les séimes des derniers jours Points faibles: 1/ Manque la possibilité de conserver en mémoire les évènements plus anciens dans des zônes restreintes précises 2/ La page Tsunami dépend des informations américaines concernant les risques encourus par les Etats-Unis seulement. 3/ Sinon, une fois habitué, on ne fait plus attention aux petits défauts Pour faire un lien avec les volcans , l'appli Volcans version 1,6,0 (par Slava Barouline), carte indiquant subduction, failles, volcans bien sûr, et indication (dans les réglages) des sé!smes importants. Intéressant, mais mise à jour hebdomadaire seulement (dépendance au Smithonian Institute Global Volcanism Program) Je ne suis pas convaincu que Agung et Lombok soient liés. La poche magmatique de l'Agung ne va pas jusque là, à mon avis. Il y a des grappes de séismes parfois très violents, mais qui sont à peine ou pas ressentis du fait de la profondeur: exemple: à l'est de Suva (Fidji), depuis le 17 Août, au moins 70 secousses au dessus de 4 R, dont 25-30 au dessus de 5 R, 4 au dessus de 6 R et une à 7,8 hier vers minuit. (profondeur variant entre 450 et 600 Km) La semaine dernière, c'était en Alaska dans une zône usuellement non sismique et non volcanique. Celà laisse à penser.
  2. TRex

    Tremblement de terre et Tsunami au Japon

    Au sujet du tremblement de terre du Kansai (Osaka, Kyoto, Kobe, Nara). Il survient dans une région où les séismes ne sont pas fréquents (à l'inverse des régions du Chubu , Kanto (Tokyo, Chiba), Tohoku (le nord du Japon: Sendai, Fukushima, Aomori) où les séismes sont permanents même si imperceptibles. Dans le Kansai une secousse importante est rare, et celle-ci (6- sur l'échelle japonaise des ressentis au sol, rien à voir avec Richter et son intensité) n'aurait sans doute pas fait autant de dégats à Tokyo et dans les zônes sismiques usuelles: les constructions modernes sont adaptées au Nord, moins dans le Kansai et les régions calmes. Dans les années 1990, un autre séisme avait fait de beaucoup plus gros dégats (victimes incluses) dans la ville de Kobe au sud d'Osaka. Les maisons traditionnelles, elles, résistent fort bien à des secousses encore plus fortes. Héritage et expérience du passé: les maisons en bois sont plus solide que celles en béton ou tout du moins en dur. Maintenant, étant resté là-bas longtemps, je comprends ce que ressentent les japonais, mais l'alarmisme et le catastrophisme qui règne ici me laisse plus que pensif. Ceci dit, le même séisme en France serait une catastrophe absolue, ni les immeubles, ni les gens n'y sont préparés. Là on pourrait vraiment parler de panique et de désastre.
  3. TRex

    Coulées pyroclastiques et Nuée ardentes

    Selon des études sur les effets de l'éruption du Kikai (en mer sud de Kagoshima Kyushu) maintenant quelques petits volcans/iles, le Kikai s'est effondré créant la caldéra sous marine actuelle du même nom, l'éjection de gaz, cendres et autres matières aurait éliminé toute vie jusqu'à 130 ou 200 kilomètres vers le nord (sud de Kyushu) et est (ile de Tanegashima). Cela remonte à on bail (plus ou moins 6500 ans), désolé je n'étais pas encore là; les études font tout. Jusqu'où ont pu aller les nués ardentes, pas d'idées précises, mais des blocs volcaniques (80/100 Kg) de ce volcan ont été retrouvés à 70-80 Km de la caldéra actuelle. (composition de la roche différente des volcans du sud de Kyushu actuels). J'essaie d'imaginer! Mais c'était le bon vieux temps quand les volcans avaient encore de la force. Nota Bene: un nouveau dôme de lave géant est en train de se développer dans la caldéra. A bon entendeur salut!
  4. Trouvé sur google earth presque par hasard. Comme plaques et volcans (actifs si ce n'est en activité) y figurent, cela permet de voir les plaques concernant le Japon et sa banlieue A gauche la plaque Pacifique, en bas la plaque des Philippines, (Fosses de subduction très nettes longeant le Japon et ses iles); le Japon est lui même constitué de trois plaques: la plaque d'Okhotsk ( au nord du Japon à partir de la ligne de volcan Nord/Sud) convergente avec la plaque continentale Eurasienne (Ouest du Japon à partir de cette même ligne), enfin une dorsale divergente qui traverse l'ile de Kyushû (les volcans au sud de cette dorsale sont beaucoup plus actif qu'au nord). Donc la plaque Pacifique entre sous les plaques d'Okhotsk et des Philippines, cette dernière entrant sous la plaque continentale (et ses sous-plaques); les plaques d'Okhostk et continentale se pressent l'une contre l'autre, et tout ça forme un noeud dans le voisinage immédiat de Tokyo et de sa conurbation. Les gros séisme ont généralement lieu au niveau de la bordure ouest de la plaque Pacifique (Tokyo 1923, Fukushima, etc...). Les mêmes séismes tuent mais beaucoup moins que leurs conséquences: incendies pour Tokyo, Tsunami pour Fukushima et tout le Tohoku. Les maisons traditionnelles japonaises sont faites pour résister aux tremblements de terre, mais ni au feu, ni à l'eau. Du fait de sa position "centrale", il n"y a pas de jours sans secousses à Tokyo. (L'échelle japonaise va de 1 a 7: 1 = non perçu, 7 = destruction totale). On s'habitue et on y pense peu, mais tout le monde sais comment réagir au cas où... Les volcans japonais commencent par le N° 10 tout près de Taiwan, le N° 100 juste au Nord de l'archipel des Mariannes (US) pour aller jusqu'au N° 140 sur l'ile d'Hokkaido. Il sont quasiment toujours localisés de l'autre côté des fosses de subduction (sauf en cas de points chauds)
  5. Parmi les organisations spécialisées et très sérieuses à travers le monde, un volcan est considéré comme actif s'il y a eu éruption dans la période historique (ce qui veut dire grosso-modo 10000 ans avant notre ère. En ce sens plusieurs entités d'Auvergne peuvent être dit "actifs". Le Lac Pavin ayant été le dernier à avoir eu une poussée de boutons il y a 5, 6, ou 7000 ans. (je ne veux pas participer aux chamailleries sur la date exacte. En tout cas on Y trouve des cailloux intéressants.
  6. TRex

    Volcanisme italien et volcans moins connu

    Pour Ischia il faut mettre le mot volcano avec et on trouve en anglais ou en italien Il est toujours actif même s'il ne crache pas. Il y a 20 ou 30 ans (dans ces eaux la), il y a eu déformation du rocher avec une élévation conséquente, au point que les barques qui faisaient visiter les fameuses grottes ne pouvaient plus entrer. C'était un signal d'alerte très sérieux. L'an dernier il y a eu une secousse sismique assez sérieuse (intensité entre 4 et 5 Richter) juste sous la caldera. La chose est loin d'être morte.
  7. TRex

    Volcanologie Japon

    Bonjour, je suis le petit nouveau ici, ce fil de discussion et quelques autres m'ont décidé à devenir membre. J'étais parti au Japon pour deux ans en 1978, et je suis revenu par hasard en 1990. Dans les affaires, mais intéressé par les cailloux, de là je passe aux volcans, et vivant à Tokyo aux séismes qui n'arrêtent jamais même quand on ne sent rien. Donc, comme le dit 1GM, les quatre caldéras vraiment actives se trouvent sur l'ile de Kyûshû ou sur ses abords maritimes. donc Tokyo ne risque pratiquement rien à partir de là. Le mont Fuji (aka Fuji San, aka Fujiyama) est un problème plus sérieux... au cas ou... Une étude sérieuse a montré qu'en cas d'éruption du Fuji, compte tenu des vents dominants, Tokyo pourrait recevoir 10 cm de cendres. ce qui interromprait eau, gaz et électricité, rendrait horriblement difficile la circulation et le ravitaillement de la ville et d'une partie de sa banlieue. Quant aux cendres avec effets sur la santé, un peu de problèmes respiratoires mais les japonais utilisent en permanences des masques contre les microbes qui le sont aussi contre les cendres. Côté information, il y a une énorme différence entre l'information, la vraie, transmise par la JMA (Japan Meteorological Agency) qui suit les volcans nippons et en particulier les 48 considérés "à risque" (sur un total de 110 actifs), et le sensationalisme destiné à attirer de l'audience sur les chaines TV en continu en occident. A propos des Champs Phlégréens, il y a un hôpital-maison de retraite construit en plein centre d'un des cratères. "Mais non! Mais non! Ce n'est pas une zône à risque". Dixit les promoteurs en totale oposition avec les vulcanologues du cru. Photo: Le mont Fuji et les buildings de Shinjuku (Tokyo) 100 KM entre les deux, mais avec un téléobjectif on peut faire de grandes choses
×