Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
▲  Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais dans l'Oise  ▲

Alpes05

Membre
  • Compteur de contenus

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Alpes05

  • Date de naissance 03/01/1950

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Hautes-Alpes
  • Intérêts
    Micro-minéralogie - Quartz - Calcite

Visiteurs récents du profil

202 visualisations du profil
  1. Eboulis Hautes Alpes 05

    Je n'ai pas dit le contraire : j'ai dit " Malheureusement, ce jaune ne peut être autre chose que de la dolomie, du moins en jugeant d'après une photo ! ". J'ai parlé du soufre parce que ce mot est évoqué dans le titre de l'image, vers la 46ème s avec un "?" !!! J'espère que c'est plus clair et ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Pour le reste, je suis d'accord avec tout ce qui a été dit plus haut. JLP
  2. Eboulis Hautes Alpes 05

    Le soufre : image à 46 secondes
  3. Eboulis Hautes Alpes 05

    Ta vidéo est très intéressante, mais il faut une bonne connexion internet, ce qui n'est pas mon cas. J'ai abandonné. J'ai vu qu'il était question de soufre, sans doute pour le jaune. Malheureusement, ce jaune ne peut être autre chose que de la dolomie, du moins en jugeant d'après une photo ! Pour en revenir à ta question, tjrs en jugeant d'après tes photos, ce qui est incolore devrait être du quartz, et ce qui est jaune crème de la calcite ou de la dolomie, en tous les cas, un carbonate car il me semble voir un rhomboèdre. Peut-être aussi du feldspath qui aurait subi les outrages du temps, mais je suis moins connaisseur là-dessus. Un test à HCl sur le minéral jaune : si ça mousse, c'est un carbonate. En tout cas, je ne vois pas de gypse. A+ JLP
  4. Vos minéraux des Hautes-Alpes

    Salut Manu, Tu as une jolie marcassite bien cristallisée, mais j'ai bien peur que sa durée de vie soit très limitée. Il s'agit de marcassite et non de pyrite : il suffit de regarder les cristaux. Ce qu'on voit est le sommet d'une pyramide tronquée, d'où une surface carrée. Ex de faciès pyramidal : https://www.mindat.org/photo-394465.html. Imagine une troncature sommitale et tu obtiens tes cristaux de marcassite. Pour plus de précisions, je te joins une copie de la description de la marcassite par le Fischesser : j'ai cerclé ou souligné en rouge ce qui correspond à tes cristaux. Pour ton info, j'y ai trouvé à l'époque, quarante ans déjà, une marcassite ronde d'environ 5, 6 cm. Je l'ai ouverte en deux et l'aspect cassé était identique aux marcassites de Champagne, cad radié. Depuis, elle n'a pas bougé, une exception. Ex de marcassite de Champagne : https://www.mindat.org/photo-388410.html et https://www.mindat.org/photo-157700.html S'il y a encore un doute, la structure interne en marcassite de Champagne ne peut être de la pyrite. A+ JLP
  5. Vos minéraux des Hautes-Alpes

    Je reviens sur le sujet des trous. il est bien évident qu'il faut creuser pour trouver. Quoique ! Pour les septarias, je me contente du pic et procède comme pour les champignons, je ne ramasse que ce qui affleure, et évite les gros trous pour éviter d'affoler les propriétaires. je laisse très peu de traces de mon passage et suis le plus discret possible. La compagnie, c'est très mauvais. Comme on dit, je passe "ni vu, ni connu". Pour en revenir aux trous de St-André de Rosans, je connais très bien le site. Celui-ci ressemble un peu à un mini Verdun. Il n'y a absolument rien à trouver sur la plupart des trous donc les trous qui sont aux bons endroits, le sont-ils par le fait du hasard, par un amateur de trous, ou bien par un prospecteur qui n'a rien compris. Il y a vraiment de quoi être perplexe et j'aimerais bien être là lorsque cet ou ces amateur(s) sont là. Ce phénomène est récurrent car je trouve qu'il y a plus de trous qu'il y a qq années : j'ai constaté le début de ces trous il y a quatre ou cinq ans, mais bon, je ne surveille pas le site en question et comme je ne ramasse plus ces boules, il y a mieux à faire ailleurs. JLP
  6. Vos minéraux des Hautes-Alpes

    Bonjour Manu, Je suis nouveau sur ce forum, et comme toi, je le découvre petit à petit. J'ai vécu à Rosans il y a une quarantaine d'années, et c'est là que j'ai fait mes premières armes dans la minéralogie. J'habite maintenant pas très loin de chez toi, dans un des villages que tu cites. La calcite ne m'intéresse pas sous la forme que tu prospectes. Mon avatar représente une macle de calcite particulièrement rare (voir mon profil). Par rapport à ce que tu dis : - les boules violet/rouge ne sont pas de la pyrite mais de la marcassite. On peut trouver de belles pièces (très rares) bien cristallisées mais la plupart se décomposent avec le temps. J'en ai encore qqunes qui n'ont pas bougé depuis ce temps, mais, à la bino, on voit de micro-fissures. - les boules de septaria n'ont qu'un intérêt : une fois sciée, les dessins des veines de calcite/barytine peuvent former un très joli dessin sous UV. Ces minéraux ne s'échangent pratiquement pas, inutile d'en avoir un stock. PS : m'étant rendu sur un gisement de ces boules à l'automne, pour voir, j'ai trouvé le site complètement ravagé par des amateurs de trous : il y en avait partout, même là où la couche à septarias ne passe pas. De quoi se demander quel était le but de ces recherches, constatées également dans les années précédentes. il y a des gens très bizarres !!! JLP
  7. Quartz - Pb cristallographique

    Bonjour Luc (du moins je le suppose), Les faces "s" de mes cristaux doivent faire tout au plus 1 mm et donc "s""" 0,5 à 0,2 mm. Il faut donc faire une micro photo et non une macro photo . Je ne suis pas équipé pour cela. Il n'y a qu'à travers une bino, grossissement mini 30 fois que tu peux bien visualiser les faces "s'" et "s"". Cette nuit, ta demande m'a fait rêver : un rêve complètement absurde bien évidemment dont je me souviens encore. Bonne soirée. JLP Bjr LMZ, Je ne pense pas car la face est oblique par rapport à "m". Merci tout de même. Bonne soirée. JLP
  8. Quartz - Pb cristallographique

    J'ai effectivement connu, par ses ouvrages, Roger Martin. J'en ai plusieurs, du Cristallier Suisse ou en copie. J'ai eu qq échanges épistolaires avec lui, au sujet des quartz, dans les années 90, mais mon activité professionnelle de l'époque ne m'a pas permis de faire sa connaissance et de prolonger longtemps nos échanges. Habitant non loin d'Orpierre, je trouve effectivement TOUTES les formes qu'il a décrites dans ses articles, dont le pinacoïde dont tu parles. Je fais une parenthèse au sujet : je suis microminéralogiste, et je puis dire que si les minéraux des septarias ne sont pas extravagants quant à leurs couleurs ou leur originalité, c'est par contre "le pied" pour la cristallographie : en plus des quartz, je trouve TOUTES les formes des macles de calcite décrites par Lacroix, dont les plus rares, les formes des célestines et des strontianites sont innombrables. Bref, il suffit de savoir regarder, rechercher à comprendre ce qu'on regarde, et apprécier !!! Il m'arrives de trouver de belles cristallisations dans les déchets des autres ! D'accord avec ta remarque sur les faces "s" et "x". Je n'ai jamais vu de face "x" dans les quartz des septarias. Mon raisonnement fait référence au fait que lorsque deux faces "x" sont contigues, il s'agit d'une macle de Liebisch. Donc deux faces "s", pourquoi pas. Il faudrait peut-être faire une coupe du quartz pour examiner sa structure, mais ce n'est pas à notre portée. Merci et Bonne journée JLP
  9. Quartz - Pb cristallographique

    Salut, Super ton lien, je ne connaissais pas. Je vais le creuser pour voir ce que je pourrais en tirer. En fait, tu m'as rafraichi la mémoire car j'avais oublié que j'avais acheté un CD sur ce livre auprès de Mindat. je l'ai consulté rapidement ce we, je n'y ai vu que des dessins, une infinité de dessins sur le quartz... Il faudra donc que je prenne un moment (qq heures) pour faire la synthèse entre ces deux sources d'infos. Encore merci. JLP
  10. Quartz - Pb cristallographique

    Voir Roland, c'est effectivement une idée. Malheureusement, je ne partage pas sa philosophie de la minéralogie, et je ne suis pas son copain ... Par ailleurs, je pense en savoir plus que lui sur la cristallographie, en général, et sur le quartz en particulier. C'est une très bonne idée. Je vais m'acheter dés que possible le livre sur le quartz de Rickard, mais je suis assez pessimiste sur mes chances d'y trouver mon cas de figure : j'ai l'impression d'avoir trouvé une forme cristallographique extrêmement rare. Rien trouvé sur internet. Bonne soirée.
  11. Quartz - Pb cristallographique

    Merci José, je connais le site, d'ailleurs très intéressant, mais mon cas n'y est pas explicité.
  12. Bonjour à tout le monde, Je fais appel aux experts en cristallographie du quartz. Dans un gisement de septaria, je trouve des quartz bipyramidés avec deux faces s comme indiqué sur le dessin (je n'ai pas de photo car les quartz eux-mêmes font environ qq mm, et les faces s sont encore plus petites, il faut donc un matériel spécial pour les photographier). Je cherche donc à comprendre ces quartz. Partant du fait que deux faces x contigües indiquent la présence d'une macle (celle de Liebisch), je présuppose que la présence de deux faces s contigües pourraient indiquer la présence de cette macle. Qu'en pensez-vous et merci d'avance ?
  13. Septarias?

    Bonjour, Pas d'hésitations, il s'agit de nodules de marcassite, vraisemblablement récoltés dans les marnes. La marcassite est un sulfure de fer, pas étonnant de trouver du gypse qui est un sulfate, le soufre provenant de la décomposition de la marcassite ! A+
  14. pierres des hautes-alpes à identifier

    Je reviens pour préciser que sur les premières photos, il s'agit de calcite d'habitus lenticulaire.
  15. pierres des hautes-alpes à identifier

    Bonjour, Comme le dit Stef4412, les concrétions oranges seraient un membre de la série dolomie - ankérite. Les points noirs peuvent être de la pyrite oxydée ou de la goethite. Récemment, j'ai trouvé des éclats noirs (même dimensions) : l'analyse au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris a déterminé du Carbone !!! Les trous dont des cristaux qui ont été dissous. Les cristaux de l'Epine ont un sommet à trois faces sur un prisme à 6 côtés : il s'agit de calcite prismatique surmonté du rhomboèdre sommital. Rien à voir avec une quelconque célestine dont le système cristallin est orthorhombique. A+