Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

trenen23

Modérateur
  • Compteur de contenus

    6 397
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de trenen23

  • Date de naissance 11/06/1961

Contact Methods

  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    St Quentin La Chabane (23)

Visiteurs récents du profil

23 739 visualisations du profil
  1. Eclogite retromorphosée, Limousin, Vendée, Montagne Noire etc ! Serfe
  2. Ben à l'aspect ça ressemble bien à des éclogites rétromorphosées type Puy des Ferrières du Bas Limousin. Sur la lame mince de la publi la relique d'omphacite est évidente. En Limousin, la pâte verdâtre est un mélange de plagioclase et de clinopyroxène proche du diopside. Quand on a l'omphacite, elle est vert pistache assez flashy. Serge
  3. Ca fait plus kéliphite qu'omphacite, c'est normal ? Serge
  4. Tu as déjà vu une péridotite avec une structure de type microlitique ? ce sont toutes des roches de profondeur (soit manteau, soit cumulat) on ne connait aucune condition réalisable géologiquement pour obtenir une fusion totale de péridotite et donc un magma péridotitique qui pourrait remonter et cristalliser en roche volcanique. A des étudiants, je ne donnerais pas un nom de roche sans composition minéralo, mais ils auraient la lame mince, mais par contre ce type de raisonnement j'irais peut être le chercher avec des étudiants à bac + 4, c'est une manière de sortir de la pétro de tiroir et de relier la roche à son contexte géologique en discutant de ce qui est possible ou non. (après j'enseigne en fac que de manière très épisodique et à des L1 à Limoges !) Je viens de me prendre la tête sur un TP de bac où le concepteur donne une composition minéralogique de gabbro avec pyroxène et olivine pour un gabbro d'ophiolite, un tel gabbro c'est une troctolite ou une norite (il me semble !) et on les trouve dans complexes type Sudbury ou sur la Lune, tous les gabbros d'ophiolites à ma connaissance sont hydrothermalisés et donc à hornblende au mieux avec des reliques de pyroxène. C'est la différence entre la théorie et la réalité, pareil pour les péridotites d'ophiolite qui sont systématiquement serpentinisées et où il fort difficile de distinguer les minéraux d'origine qui sont à l'état de reliques. Serge Honnêtement non, là il faudrait une lame mince, je ne suis même pas capable de dire si les élèments sont des éléments de brêche ou des phénocristaux ! Serge
  5. Pour le problème péridotite, je vais me faire bourrin, parce que je n'avais vu de péridotite comme ça, ni dans les péridotites d'ophiolites, ne dans les enclaves de lherzolite des basaltes . De manière plus argumentée, parce que là c'était très viscéral je ne connais pas de péridotite à structure microlitique. Pour l'allure des olivines, en lame mince; c'est un critère de détermination, l'olivine présentes des craquelures, celle que je vois ici ne me paraissent pas du tut déformées, l'une d'elle est même parfaitement automorphe. Serge
  6. Elle viendrait pas de la galerie du bas (enfin pas de celle du haut d'où viennent les classiques) ? si c'est le cas c'est quand même un monstre en taille. Serge
  7. En fait, l'Ourso, je n'ai rien découvert, dans les années 80 au Puits Deschamps, terrain de jeu favori de mon copain Thierry qui habitait pas loin, on pouvait voir que les cassures à fluo n'étaient presque jamais associées au quartz gris aurifère. Il me semble que c'était la même chose sur les échantillons que j'ai vu à Marraillas (dont un beau que j'ai vu chez Fitte). Amitiés, Serge
  8. Sympa, par contre les filons à fluos omniprésents sur tout le secteur au sens large sont indépendants des filons à or (voir conf Géolim 2018 !) Serge Par contre beaucoup de micas à lithium sont blancs, voire verdâtres, d'où le problème. Serge
  9. Y'a des chances ! Serge
  10. Toutes les péridotites mantelliques associées à des ophiolites sont serpentinisées par métamorphisme hydrothermal, donc pas d'olivine déterminables à l'oeil nu à ma connaissance. Ca, ou je me trompe fort ou c'est une océanite, celle que je connais sont réunionnaises donc de point chaud. Serge Serge La roche supposée bretonne peut aussi être islandaise.
  11. Ouais mais c'est un peu pénible parfois, bétafite on sait ce que c'est pyrochlores c'est carrément une dynastie ! Serge
  12. Sur le coup, il y a aussi les pierres de lest utilisées pour lester les bateaux quand il n'ont pas de cargaison et qui sont abandonnées sur place. Je crois que c'est ce qui me vaut de jolies cornéennes à chiastolites sur la plage de Boyardville sur l'Ile d'Oléron (en pleine zone calcaire!). Serge
  13. Dans ce cas précis, le micas lithinifère a été exploité dans les années 50 pour le lithium. Serge
  14. Ça ne se voit pas trop sur celle là. En fait la légende dit que les petites faces de clivages très brillantes sont riches en argent alors que les grosses non. Dans les faits il ne semble pas que ce soit vérifié. Serge
  15. Philippe, j'ai édité ton post pour éviter toute polémique sur une pub cachée (ou non ?) pour un stand de vente à Ste Marie.

     

    Amicalement, Serge