Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


trenen23

Modérateur
  • Compteur de contenus

    6 267
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de trenen23

  • Date de naissance 11/06/1961

Contact Methods

  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    St Quentin La Chabane (23)

Visiteurs récents du profil

23 057 visualisations du profil
  1. Non , à priori ça correspond à ce que j'ai vu il y a deux-trois ans, par contre les haldes étaient assez ingrates à gratter avec peu de blocs donc des placages souvent abîmés, il faudrait avoir un mini-karcher pour nettoyer sur place ! Serge Du coup Otto, il y aurait un affleurement entre les deux points (mine de la Verrière et Croix des Oncins mine), sinon ça colle bien dans les docs infoterre, le filon de Montchonay passe à la Croix des Oncins (la plage aux wulf pour certains initiés) et perd le cuivre au profit du plomb.
  2. C'est impressionnant, ça ressemble beaucoup au Riess ! Serge
  3. De Gaulle s'en est toujours satisfait à partir du moment où les veaux allaient dans le sens qu'il préconisait, comme beaucoup de dirigeants.....
  4. C'était une halde ou un affleurement ? Merci, Serge
  5. La halde de la Verrière en Beaujolais !!! Serge
  6. C'était le cas ou tout du moins la volonté au Blanc Nez à une époque. On réglemente bien le ramassage des quartz par terre en parc national ! (d'accord dur de distinguer le ramassage du cailloutage !) Serge
  7. Peut être tout simplement parce que les rodingites sont associées à des éclogites et de la haute pression qui n'existe pas dans les Pyrenées où il n'y a pas de subduction ? Serge
  8. Bon je vais faire mon c...., mais la macle de Carlsbad sur le gypse, c'est une nouveauté ! Serge
  9. Nico, les carrières interdites ne sont pas des sites protégés au sens de géotope, c'est un problème de propriété privée et/ou de dangerosité. Après, il y a et il y aura toujours des trucs illogiques pour moi, coller une protection stricte sur un estran qui est régulièrement érodé (style estran du Blanc Nez, Groix me parait aussi un exemple, mais je ne connais pas assez bien le sîte), mais rien à ma connaissance sur la couche KT à Bidard qui est régulièrement surcreusée ce qui ne présente strictement aucun intérêt. Ramasser des nodules à trilo dans un champs (sans perturber les cultures), récupérer des minéraux dans une carrière en exploitation, ça reste quand même de la préservation. Exploser un affleurement à shatter cones pour les vendre aux "states", c'est du pillage, taper dans une galerie du 17ème pour récupérer des minéraux, c'est de la destruction de patrimoine, pour certains archéologues, c'est même taper dans une galerie quelle qu'elle soit qui est de la destruction, mais ce côté extrême à tendance à se modérer. Ce qui est clair c'est que protéger pour protéger, c'est pas le lot de la CRPG du Limousin et on l'a fait remonter. Le côté 2%, ça nous a filé des boutons !! Mais la seule manière de risquer de pouvoir faire quelque chose, c'est d'intégrer les structures et de ne pas laisser le champ libre aux jusqu'auboutistes dès que c'est possible. Serge
  10. Ca ressemble beaucoup à du Madagascar, mais je ne me souviens plus du gisement. En tous cas, c'en est bien un, il n'est pas taillable, mais sympa. Serge
  11. A la Croix des Oncins, j'étais sur des haldes associées à me semble-t-il un travers banc effondré et une tranchée (traçage effondré ?) qui me paraîtrait correspondre au passage d'un (du?) filon. Ma petite halde (du haut) est vraiment juste sous la Croix des Oncins (100m maxi) et associée àune galerie (mais pas trop sur. Serge
  12. Je vais être un peu moins positif que d'habitude sur le sujet, mais en Limousin, on s'est rebellé car on avait l'impression que les consignes venues de Paris étaient qu'un pourcentage du territoire devait être protégé ce qui n'avait aucun sens (nous on proposait des sites avec un intérêt géologique et sur lesquels pesaient des menaces éventuelles, surtout dues à des aménagements). La réponse du Directeur Régional à l'époque a été très claire, pas de quota de sites à classer et totale liberté à la commission pour ses propositions. Accessoirement, à l'époque, classement en géotope n'imposait pas interdiction de récolte, surtout obligation de prendre en compte ce classement dans le cadre d'un aménagement. C'est toujours le cas, le Puy des Férrières est sîte classé, tout le monde peut y récupérer des éclogites moyennant de ne pas esquinter les deux trois rochers remarquables (mais il y en a bien assez d'autres !). La question des actions ultérieures d'entretien et de valorisation a toujours été un écueil, chez nous des dépliants de présentation des sites proches de ceux des Natura 2000 ont été conçus, mais c'est tout faute de crédits. Je suis quand même très conscient d'être dans une région où ça se passe bien, où on ne trouve pas les mêmes enjeux que dans les régions fossilifères. Serge
  13. J'en vois une qui correspondrait, mais elle est sur le même versant que la Verrière juste en dessous de la Croix des Oncins. Par contre elle ne risque pas grand chose, bois à la limite d'un champ et elle est assez pauvre. Serge Sympa, moi je garde surtout le souvenir d'un beau bredouille !!! Serge
  14. Ben, non. Pas toujours et pas toujours par l'administration. Sur le site de l'astroblème de Rochechouart, le choix de la Réserve Géologique (Ministére de l'Environnement), micro-sites hyper-protégés et site inscrit bénéficiant d'une surveillance des travaux était excellent. C'est sur Rochechouart même que j’entendais le discours du "interdit de ramasser quelque impactite que ce soit où que ce soit" qui était non seulement stupide (des impactites il y en a plein les champs), mais irréalisable, source de tensions, et ayant permis de vendre sur internet 15 € de petits bouts d'une roche dont on dispose de 10-20 km3 (toujours récoltés avant l'établissement de la réserve, bien sur), avec ma p... de morale judéo-chrétienne (et surtout mon dilettantisme carabiné), je n'en ai pas profité (au lieu de ça j'ai donné mes morceaux aux lauréats des olympiades des géosciences !). Maintenant, tout semble s'être apaisé, on s'en tient à la loi définissant la réserve et c'est bien. A noter que, si on en est arrivé là, c'est en grande partie parce que des ahuris ont démonté des murettes pour récupérer de l'impactite alors qu'il y en a plein en volantes dans les champs. Serge Pour Aldébaran, c'est effectivement aussi valable pour l'orpaillage, sur le Sioulot, je me contrains à ne pas taper dans la berge (alors qu'il y a un coin qui me plait bien), c'est un des griefs qui a provoqué la colère d'un des riverains (le gag c'est que ce coin a été surtout abimé par les crues !) sur le Gardon, certains de mes copains ont mis au point des pompes "seringues" très puissantes qui permettent de récupérer les fissures sans exploser le bedrock, mais bon ça n’empêche pas certains de continuer