Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
▲  Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais dans l'Oise  ▲

mr42

Membre
  • Compteur de contenus

    1 131
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    42, 43, 63...
  • Intérêts
    Tous les cailloux qui ont quelque chose à raconter sur l'histoire de la terre, les lois de la nature...
    Montbrison et ses environs jusqu'au bout du monde...

Visiteurs récents du profil

6 644 visualisations du profil
  1. Roches magmatiques ?

    Il y a eu une petite activité sidérurgique à Sixt-Fer-à-Cheval, ça pourrait venir de là. Maintenant, s’il y a des grenats (pas évident sur les photos) il faudra trouver une autre piste.
  2. Je ne parlais pas spécialement d’industrie minière mais d’industrie en général. D’après les photos et les tests, on peut exclure les scories métallurgiques ou les résidus de fonderie. Il existe des tas d’autres sortes de déchets et personne ne peut prétendre tous les connaître, c’est pourquoi j’essayais de savoir ce qu’on peut trouver comme industries dans les environs. Je ne connais pas la région, j’ai entendu parlé des chocolats Lindt à Oloron mais je ne vois pas de rapport avec ce caillou… Quoi d’autre ? Est-ce bien un déchet ? Tu apportes un élément important en disant que la partie noire est également très dure. Si tout est dur, il aura fallu pas mal de temps pour que cet objet présente une forme aussi arrondie, ce qui ferait plutôt penser à une roche naturelle qui aurait traîné plusieurs siècles dans la rivière. Mais les géologues n’ont pas l’air d’y croire. On peut dire que c’est une jolie pierre, c’est pour ça que je pensais à un matériau décoratif, naturel ou artificiel... C'est aussi une belle énigme !
  3. Roches magmatiques ?

    Pour une fois, ça ressemble bien à un laitier sidérurgique. Il y a eu des hauts-fourneaux en Savoie et Haute-Savoie avant l’avènement de l’électrométallurgie. Peut-on connaître plus précisément le lieu de découverte ?
  4. Bonsoir, merci à djems pour ce retour et olif pour les explications.
  5. Scories et fourneau .

    C’est certainement un vestige archéologique très ancien, peut-être un four à chaux mais avec quelques objections. D’après la quantité de matériaux retrouvés, l’ouvrage devait être minuscule. Déjà, à l’époque romaine, les fours à chaux avaient des dimensions plus imposantes : http://archeologie.yvelines.fr/spip.php?article190 http://www.persee.fr/doc/racf_0220-6617_1997_num_36_1_2762 Sur ces deux ouvrages, on a retrouvé d’importantes quantités de chaux. La décarbonatation du calcaire se produit vers 900 à 1000 degrés, température qui n’est pas suffisante pour fondre des cendres silico-calcaires. Les petites dimensions, la présence de minerai de fer, de scories fondues avec une surface libre bien visible, font plutôt penser à un bas-foyer pour la production de fer.
  6. Il y a comme un petit air de famille avec ça : http://www.xsssto.com/countertops/quartz-countertops/artificial-white-quartz-slab-with-black-veins.html Quelles industries trouve-t-on dans les environs ? Ce caillou était-il seul de son espèce ? La partie blanche raye le verre et pourrait être du quartz ou une sorte de silice. Quelle est la dureté de la partie noire ? J’ai l’impression qu’elle n’est pas du tout homogène. Elle pourrait très bien contenir des inclusions magnétiques englobées dans quelque chose de plus léger, magnétite possible mais pourquoi pas du fer métallique ? Et peut-être même organiques, vu la densité. Un test à la flamme serait-il possible ?
  7. Bonjour, Les photos sont de bonne qualité, on peut zoomer : J’ai l’impression qu’il y a des bulles dans la partie sombre et que la partie blanche est poreuse, peux-tu le confirmer ? Ça pourrait expliquer la densité. Si c’est bien ça, il s’agit probablement d’un déchet mais je ne pense pas que ce soit un déchet de fonderie. Peut-être un résidu d’incinération ? Il faudrait faire quelques tests complémentaires : dureté, hcl, trace, voir aussi si ça réagit à la flamme d’une bougie…
  8. PYRITE variétés de cristaux

    Mieux vaut tard que jamais. Voici quelques commentaires sur les rainures des cristaux de pyrite, en réponse à une question posée par Kayou il y a dix ans mais que la tectonique vient de faire remonter. La question portait sur les rainures que présentent certains cubes de pyrite : Ces rainures se retrouvent parfois sur certains dodécaèdres de pyrite : On peut d’abord remarquer que les rainures du dodécaèdre sont alignées selon les arêtes d’un cube : Et en regardant de plus près, les rainures du cube correspondent à certaines arêtes du dodécaèdre : Il semble donc que la pyrite, au cours de sa croissance, hésite entre les formes cubiques et dodécaédriques. Les rainures correspondent à un développement alterné des deux formes.
  9. Merci Chrif, c’est plus clair. Les cailloux sont de natures différentes mais viennent du même endroit. Les différences peuvent venir de la géologie ou d'une transformation par l'homme. Comme l’a demandé jjnom, il faudrait mieux connaître le lieu de découverte : - contexte géologique, - activité minière ou industrielle présente ou passée...
  10. Ça part dans tous les sens, un peu de cohérence ferait du bien. Qu’est-ce que ça veut dire ? Après, on voit une photo avec un caillou collé sur quelque chose qui pourrait être un aimant… Il faudrait savoir : il est magnétique ou pas ??? On parle d’abord d’une densité de 3,65 puis on montre deux photos de pesée avec le caillou seul puis immergé. La mesure de densité n’est pas très précise : à 0,5 grammes près, tout ce qu’on peut dire c’est qu’elle est comprise entre 4,9 et 5,6. Mais ça ne fait certainement pas 3,65 ! Ou alors, ce n’est plus le même caillou... Et avec le détecteur, ça sonne parfois. Est-ce seulement avec certains cailloux ? Faut-il comprendre que le signal est faible ? Il faudrait également faire attention à l’éclairage pour les photos, les couleurs changent d’une fois à l’autre. Pour bien rendre les couleurs naturelles, il faut éviter la lumière artificielle et faire systématiquement les photos à la lumière du jour mais pas en plein soleil.
  11. Moi, le gypse, ce mal-aimé...

    Un vieux spécimen des carrières de Romainville, 93.
  12. Ça progresse mais c’est encore un peu confus, on parle de plusieurs cailloux qui ne sont pas forcément de même nature. Pour le premier, je retiens les propriétés suivantes : - aspect extérieur irrégulier, parfois mat et couleur rouille, parfois gris et métallique, - sur coupe fraîche, aspect nettement métallique et assez homogène, peut-être quelques trous, - pas de réaction avec un aimant, - fait sonner le détecteur de métaux, - densité 3,65. Est-ce qu’on retrouve les mêmes propriétés sur les autres cailloux ? Pour le premier, on pourrait conclure que c’est un métal. Mais alors la densité pose problème : entre 3 et 4, on ne trouve que quelques métaux exotiques comme le baryum. Il y a toujours des alliages possibles qui donneraient la bonne densité mais là encore, en parcourant les divers alliages industriels connus on ne trouve rien d’approchant. C’est trop compact pour expliquer la densité par des trous. Soit c’est un alliage métallique farfelu, soit c’est un mélange de métal et d’autre chose... Pourrait-on savoir comment la densité a été mesurée ?
  13. Couleur d'une aragonite

    Le violet de cobalt utilisé en peinture est un pigment à base de phosphate de cobalt : https://fr.wikipedia.org/wiki/Phosphate_de_cobalt
  14. Bizarre… Pour avancer, il faudrait savoir si c’est bien du métal. Il faudrait trouver quelqu’un qui dispose d’un détecteur de métaux ou d’un multimètre pour un test de résistance.
  15. Identification pierre inconnue

    Pour le dernier caillou, l’aspect est typique des scories de haut-fourneau au charbon de bois. C’est un résidu probablement assez ancien. http://www.geoforum.fr/topic/35726-les-scories-métallurgiques/?do=findComment&comment=617660